Publié dans Manuels scolaires

Je réponds / manuel de français


« Ton manuel de français secondaire 3 m’intéresse pas mal mais j’hésite encore un peu à cause du travail qu’il demandera­.  Maintenant que tu l’as fait, dirais-tu qu’il demande beaucoup de temps de travail ? »

———————————

Pour celles qui se demandent de quel manuel il est question ici, cette dame me parle du manuel que j’utilisais avec Raphaël en secondaire 3 :

———————————

Effectivement, si vous avez l’intention de le faire d’un couvert à l’autre, il demande beaucoup de temps de travail.  Ce genre de manuel propose beaucoup de situations d’écriture qui demandent, pour certains enfants en tout cas, beaucoup de temps.

Le choix des textes n’est pas trop intense et facilement accessible pour un élève de ce niveau habitué à lire des classiques.

À ne pas négliger : Pour un adolescent qui n’a lu que des textes provenant de manuels québécois ? Ça risque de coincer par moment!  En effet, on nage dans des extraits provenant des auteurs comme : Théophile Gauthier, Émile Zola, Ernest Heminway, Montesquieu, Rabelais, …  Nous n’avons pas rencontré, chez nous en tout cas, de difficultés importantes avec les textes.

Le travail sur le texte peut très bien se faire oralement sauf, naturellement, les situations d’écriture qui sont proposées.  Et…  Pour chaque texte lu, on propose une situation d’écriture.

Avouons que pour mon Raphaël, ces situations d’écriture prenaient par moment beaucoup trop de temps.  De plus, on propose, à la fin de la séquence, un autre parcours de situations d’écriture supplémentaires…

La section en étude de la langue se fait assez bien si on fait quelques numéros oralement, ceux qui s’y prêtent et qui pourront alléger un peu le travail, et qu’on conserve les numéros qui proposent des exercices d’écriture intégrant la notion à faire à l’écrit.

Mon avis ?  Je trouve les sections « vocabulaire et orthographe » un peu faible, je suis d’avis que ce n’est pas tous les adolescents de ce groupe d’âge qui maîtrisent bien l’orthographe.  L’ajout de dictées, cahiers en vocabulaire et orthographe est un atout pertinent.

Le parcours d’étude d’œuvres complètes est particulièrement intense…  7 romans à lire, c’est pas trop mal, mais le travail accompagnant les romans est vraiment…  vraiment… long !  Il faut donc prévoir, lors de la planification, une bonne semaine de travail juste pour les romans en fin de séquence.  Il est possible de ne pas tous les faire mais ils complètent tellement bien les séquences je trouve.  On apprend différemment avec des lectures complètes.

Et…   que dire de la section « fil rouge » qui propose une tâche complexe à la fin de chaque séquence ?  demande beaucoup de temps…  vraiment beaucoup de temps…  mais, franchement, c’est la section que je préfère !

Franchement, tout faire, y compris la section « fil rouge » prend beaucoup de temps à ce niveau.  C’est un programme vraiment intéressant à faire mais qui exige beaucoup plus d’une heure de travail chaque jour.

Mon fils et moi avons bien apprécié, assez en tout cas pour faire la suite l’an prochain.  Cependant, et c’est important d’y penser, si on veut poursuivre avec ce programme en secondaire 4 il faut aussi songer à prendre un manuel québécois pour la section argumentative afin de bien préparer le jeune à la structure exigée pour l’examen du MELS.

———————————

Publicités
Publié dans Manuel scolaire, Manuels scolaires

Retour sur un manuel


Une mère me demande :

« Peux-tu nous parler de ton manuel de français « TEXTO » de Averbode que tu utilisais cette année ? »

——————————

Effectivement, j’ai utilisé cette année les deux manuels «TEXTO» (secondaire 1 et 3).

Je les utilise toujours puisque notre programme n’est pas terminé.

Ils sont ce que j’avais figuré qu’ils seraient : à mi-chemin entre un manuel de français du Québec ou de l’Europe.  Je ne suis pas déçue, au contraire, je compte même utiliser la suite l’an prochain.

—— Points positifs ——

Choix des textes :

Naturellement, j’aime qu’on propose plus que des textes insignifiants parlant de jeux vidéo ou de sports.  J’aime que les lectures apportent un petit défi !

Avec ces manuels, on nage dans la littérature : Tolstoï, Colette, Molière, Voltaire, Daudet, Kipling, Tournier, Virgile, Perrault, Hugo, Rousseau, Gauthier, Hemingway, Montesquieu, Simenon, Conan-Doyle, etc…  Une belle sélection de textes qui ont su capter l’intérêt de mes gars malgré quelques sujets un peu repoussant pour de jeunes adolescents.

Étude d’une œuvre complète :

Pour chacune des séquences de travail, on propose un long…  très long… travail sur une œuvre complète.  J’avoue que certaines œuvres, au départ, m’apparaissaient être un choix assez étrange mais je suis assez surprise jusqu’à maintenant.

Situations d’écritures :

Je suis comblée !  Il y a pratiquement un sujet d’écriture pour chacun des textes et une section dédiée uniquement à l’écrit à la fin de chaque séquence de travail.

Quelques exemples :

Sujet secondaire 3: « On étouffe l’esprit des enfants sous un amas de connaissances inutiles » (Jeannot et Colin)  Pensez-vous que ce soit encore le cas aujourd’hui ?  Donnez votre avis en l’accompagnant d’exemples.

Sujet secondaire 1 : Choisissez un lieu particulier de votre entourage.  Écrivez une courte légende pour expliquer ce lieu ou le nom de ce lieu.

Dans le manuel de secondaire 3, on propose une section qu’on appelle « Le fil rouge : une tâche complexe.  Une page, pour chaque séquence, est consacrée à la création, composition et la rédaction d’un dossier d’année.  Fabuleuse idée !

 —— Points négatifs ——

Se le procurer !

Pas simple…  Il n’est pas disponible au Québec, pas disponible sur AMAZON non plus…  pas plus que sur leur site.  Il faut passer par un courriel envoyé à la maison d’éditions.

L’étude de la langue : Ce n’est pas vraiment un point « très » négatif mais l’étude de la langue est la section que j’aime moins.  Il y a beaucoup d’exercices, c’est vrai, mais le choix des exercices ne me plaît pas tellement.  J’utilise donc cette section en partie seulement.

Sérieusement, si on prend le temps de tout faire, même les exercices oraux proposés, l’année sera grandement occupée !

Bon, il y a mieux, certainement, mais ils me conviennent ces manuels.

Publié dans Manuels scolaires

Je réponds / mathématique secondaire 3


J’ai reçu cette question ce matin :

« Je sais que tu as utilisé plus d’un manuel de mathématique en secondaire 3 tout au long de tes années d’école à la maison.  Quel manuel as-tu préféré et pourquoi? »

——————————————

Je n’ai pas utilisé « quotidiennement » une tonne de manuels pour ce niveau en mathématique.  Par contre, j’ai puisé plusieurs exercices supplémentaires ici et là, dans divers manuels pour ce niveau.

Mon préféré ?  Sans hésiter une seule seconde…

Pour différentes raisons mais surtout pour la qualité «exceptionnelle» de ces manuels.

Sérieusement, aucun autre (que je connais) n’arrive à la cheville de ce programme.  Ce qui le différencie le plus ?  Le type de questions dans les exercices.  Ce type de programme demande de «réfléchir» au fil des exercices au lieu de simplement appliquer ce qu’on vient d’apprendre.  Le programme amène l’élève à découvrir la notion avant même de l’utiliser : on lui donne le moyen de se questionner, d’observer différentes choses pour conclure avec la technique (leçon) ensuite.  Une panoplie d’exercices viennent compléter les activités d’introduction.

Si vous avez le guide, vous avez aussi accès à une tonne d’exercices de soutien, supplémentaires, tests, etc.  Pour ce niveau, il y a aussi un petit cahier d’exercices qui permet quelques exercices de plus pour chaque leçon.

Par contre, je dois l’avouer, faire tout le programme demande un élève fort puisque c’est un très gros programme.

2e choix ?

Il offre un bon programme très complet.

Simple à utiliser, beaucoup d’exercices, des CD2, des CD1, tests, exercices supplémentaires et d’enrichissements si cela devient nécessaire…  Franchement, c’est un programme complet et beaucoup moins dispendieux que mon premier choix.

Un point à ne pas négliger (avis personnel): «Point de Mire», offre des situations-problèmes mieux ciblées aux besoins du programme que dans les manuels «Intersection»…

Le goût de mes enfants ?

  • Mon plus vieux a adoré «Intersection»
  • Mon deuxième a davantage apprécié «Point de mire»
  • Mon troisième préfère «Intersection»