Géométrie (3e année)


Voici plusieurs activités pour compléter votre programme de géométrie :

ce2_geometrie_01

ce2_geometrie_02

ce2_geometrie_03

ce2_geometrie_04

ce2_geometrie_05

ce2_geometrie_06

ce2_geometrie_07

ce2_geometrie_08

ce2_geometrie_09

ce2_geometrie_10

ce2_geometrie_11

ce2_geometrie_12

ce2_geometrie_13

ce2_geometrie_14

ce2_geometrie_15

ce2_geometrie_16

ce2_geometrie_17

ce2_geometrie_18

ce2_geometrie_19

ce2_geometrie_20

ce2_geometrie_21

ce2_geometrie_22

ce2_geometrie_23

ce2_geometrie_24

ce2_geometrie_25

Publicités

Mathématique 3e année


Comme j’utilise des manuels québécois pour terminer mon année scolaire en mathématique, j’ai préparé un tableau pour m’y retrouver dans les différents cahiers que j’utilise.

  • TamTam de ERPI ( cahier B seulement)
  • Caméléon de CEC
  • Défi-mathématique maison
  • Agent math 3  de CEC

bon…  les manuels ne couvrent pas la même matière parfois…  c’est normal puisque l’édition décide de pousser un peu plus loin une section par rapport à une autre.  Parfois, une notion sera imbriquée dans une autre dans un cahier en particulier…  donc pas facile de faire un tableau parfait!  De plus, Défi-mathématique ne voit rien comme les autres…  hahaha  alors…  je n’ai placé que ce qui concerne directement la matière concernée.

Dans l’ensemble, cela ressemble à ça : 

planification 2e volume tamtam

***  si cela vous intéresse, je suis en train de préparer la même chose pour la 4e année!

Ma 3e année…


Finalement, après  avoir répondu à plusieurs questions en privé,  j’ai décidé de vous mettre la matière à couvrir ( en gros ) pour cette année ( en maths et en grammaire )

Je réponds surtout  à celles qui s’interrogent sur ma manière de travailler n’importe quel texte en fonction de la matière à couvrir.

Effectivement…

Une fois les notions à couvrir bien en vue, je peux prendre n’importe quel texte et travailler des notions spécifiques.

Par exemple :

On peut très bien prendre un paragraphe d’une lecture, demander d’en retirer les verbes conjugués, établir de quel groupe ils appartiennent, à quel temps, etc…  Par la suite vous pouvez très bien prendre une grammaire quelconque ou même sur le net et trouver des exercices qui peuvent très bien faire l’affaire.

Si, à chaque texte de lecture de la semaine, vous retravaillez la notion de la semaine, vous y verrez rapidement une grande facilité avec le texte.  L’enfant devient habile à repérer lui-même sa notion et l’intégrer bien davantage que dans des exercices répétitifs.

L’important est de garder en tête les notions à couvrir!

Dans mon cas, je n’insère jamais plus de deux notions, une ancienne et une nouvelle, par semaine.  pour justement donner le temps à l’enfant de 8-9 ans d’intégrer doucement les notions.  L’important, à mon avis, c’est d’être répétitif…  Chaque semaine je reviens sur les notions des semaines précédentes : soit oralement ou par un court exercice écrit.

Bonne planification!

Français

Grammaire :

  • la phrase ( différence entre ligne, phrase et paragraphe, la construction d’une phrase )
  • La ponctuation ( point, virgule, exclamation, interrogation, suspension, point-virgule et deux-points )
  • Les types de phases ( déclarative, interrogative, impérative, exclamative )
  • Forme affirmative et négative
  • Le verbe
  • Le groupe sujet  ( accord sujet-verbe )
  • Les compléments ( amorce…  COD, CC
  • Le groupe du nom ( le reconnaitre, nom commun et propre,  formation du pluriel, du féminin )
  • Les déterminants
  • L’adjectif qualificatif ( le reconnaitre, formation du pluriel, du féminin )

Conjugaison :

  • Reconnaitre le verbe conjugué
  • Le verbe à l’infinitif
  • passé-présent-futur
  • Les trois groupes du verbe
  • Radical et terminaison
  • L’indicatif présent
  • L’imparfait
  • Le passé composé
  • Le futur simple
  • Le conditi0nnel présent ( amorce…)
  • L’accord du verbe.
  • Le pronom ( sujet et complément )

Vocabulaire :

  • L’ordre alphabétique + dictionnaire
  • Synonymes
  • Mots de la même famille
  • Préfixes et suffixes
  • Les contraires

Orthographe :

  • Certains sons complexes qui sont souvent confondus
  • Le genre et le nombre des noms
  • Le genre et le nombre des adjectifs
  • Les mots invariables
  • La majuscule
  • Les accents et le tréma
  • L’apostrophe
  • Les homophones de base ( à, la, mes, ou, son, on, ta )

Mathématique

Numération :

  • La représentation d’un nombre ( 0-10 000 )
  • La valeur de position ( unités, dizaines, centaines )
  • La décomposition d’un nombre
  • La comparaison
  • L’ordre croissant et décroissant
  • la droite numérique
  • Calcul :
  • L’addition avec retenue
  • La soustraction avec emprunt
  • La multiplication – division
  • La décimale ( dans la monnaie surtout )

Mesure :

  • L’heure
  • Le temps ( calendrier et horloge )
  • La température
  • les mesures (m, dm, cm, mm )
  • La conversion des mesures
  • le repérage dans un plan
  • La fraction ( base + équivalence )

Géométrie :

  • Le périmètre
  • L’aire
  • Les lignes et les angles (ligne droite, courbe, brisée, fermée, angle droit, obtu ou aigu, parallèle , sécante, perpendiculaire )
  • Le polygone
  • Les solides ( classification, développement du cube )
  • Les suites
  • Le dallage
  • La réflexion

Probabilité :

  • Les diagrammes

Un conte mathématique


Tel que promis ( pour toi Nathalie)  je place un conte mathématique pour introduire le concept de dizaines, centaines et milliers.

Ce conte est raconté oralement:

Il y a très très longtemps au Royaume des lutins, une gentille demoiselle se questionnait sur son avenir.  Elle se demandait ce qu’elle pourrait bien faire comme travail qui pourrait aider sa communauté.

Elle marchait lentement dans le village, gardant l’œil ouvert pour essayer de dénicher le travail idéal.  Elle voyait le facteur qui apportait les lettres et les paquets, elle voyait le charpentier qui sciait ses planches pour construire la maison de son cousin, elle voyait la fermière qui apportait ses œufs au magasin du village, elle voyait le maire qui inspectait les travaux de construction de la nouvelle école, elle voyait…  elle voyait beaucoup de choses, mais rien qui la représentait vraiment.

Après avoir marché pendant longtemps, elle décida de se rendre au marché.  Elle voyait sur les étalages des légumes colorés, des fruits juteux qui dégageaient des arômes merveilleux,…  Elle se dit qu’elle pourrait peut-être devenir fermière, elle aimait tellement tous ces légumes et fruits.

Soudain elle aperçut un grand baril rempli de cornichons marinés.  Hum…  elle adorait ces légumes croquants marinés.  Oui!!!   Elle allait cultiver des cornichons et en faire des marinades ensuite!

Elle se rendit précipitamment chez elle et débuta son jardin potager.  Il était encore tôt au printemps alors elle pourrait préparer la terre suffisamment pour qu’elle soit prête lorsque le soleil enveloppera la terre de ses chauds rayons d’été.  Elle travailla fort, car il n’était pas facile de préparer la terre pour bien recevoir les semences.  Lorsque tout fut prêt, elle fit une petite montagne avec la terre, y poussa une graine et l’arrosa généreusement.  Elle était si heureuse d’avoir trouvé enfin un travail!

Les semaines passèrent et notre petite fermière s’occupa patiemment de sa petite graine : elle l’arrosa, enleva les mauvaises herbes, y plaça de la paille, et attendit…  finalement sous les chauds rayons de l’été et avec les bons soins de notre amie, 9 magnifiques cornichons ont poussé.  Elle était si heureuse, 10 magnifiques cornichons!  Elle les ramassa, frotta les épines et les mit à mariner.  Elle chercha un contenant approprié pour les mettre.  Après plusieurs heures de recherche, elle dénicha un magnifique pot de verre transparent jaune.  Il semblait refléter la lumière du soleil, ces cornichons seraient magnifiques dans ce pot!

Elle plaça donc ses cornichons dans le pot.  Le pot de verre contenait exactement 10 cornichons!

Cependant… 1 pot de cornichons ce n’était pas beaucoup si on voulait aider sa communauté.  Si elle voulait contribuer à la force du Royaume, elle devrait mettre un peu plus de graines en terre au printemps.

Ainsi, le printemps suivant, elle a préparé deux petites collines, et planta 2 graines.  Comme l’année précédente, elle arrosa sa terre, enleva les mauvaises herbes, plaça de la paille sous les cornichons et le soleil, avec ses chauds rayons, fit pousser 20 magnifiques cornichons.  Comme elle était heureuse!  Au moment de la récolte, elle plaça ses cornichons dans la marinade et débuta le remplissage de ses pots.  Elle remarqua que chacun des pots pouvait contenir 10 cornichons, elle réussit donc à faire 2 magnifiques pots jaunes de cornichons!  2 pots…  c’est mieux, mais nettement insuffisant pour bien aider la communauté et bien vivre.  Au printemps elle devra travailler beaucoup plus fort pour être capable de faire plus de conserves.

Ainsi le printemps suivant, elle prépara 10 collines et y planta 10 graines.  Comme elle savait maintenant prendre soin de ses plans, ils devinrent magnifiques.  Au moment de la récolte, elle constata qu’elle pouvait récolter 100 cornichons!   Imagine son bonheur, elle pourrait faire plusieurs pots de conserve cette année-là.  Elle prépara lentement ses cornichons et débuta sa mise en conserve.  Elle plaça ses pots jaunes devant elle et débuta.  Comme toujours elle plaça 10 cornichons dans chacun des pots.  Elle constata qu’elle avait pu faire 10 pots.  Comme elle était fière d’elle!

Elle décida d’apporter sa récolte au marché du village pour les vendre, mais…  comment les transporter?  Elle remarqua alors dans un coin de sa grange, une belle boîte orangée.  Elle plaça les pots à l’intérieur et constata que les 10 pots y entraient parfaitement. Elle se rendit donc au marché pour y vendre sa belle récolte.

Pendant la saison de l’hiver, elle réfléchit à son travail et se demanda comment le rendre encore plus productif.  Lorsqu’elle arriva au printemps elle demanda à son jeune frère de l’aider et ensemble ils préparèrent 20 collines.  Ouf, cet été-là ils ont dû travailler fort.  Après un été de dur labeur, ils ont réussi à récolter 200 cornichons.  C’était une récolte magnifique.  Ensemble, ils ont préparé la marinade et mirent les cornichons en pot.  20 pots furent alignés sur la table.  Quelle satisfaction d’avoir eu une aussi belle récolte!  Ils placèrent 10 pots dans une belle boîte orangée et firent de même pour les 10 autres.

Depuis ce temps…  notre lutin travaille chaque été pour amasser de magnifiques cornichons, en faire des pots de marinades et les vendre au marché.  Elle a tellement bien travaillé que dorénavant elle doit demander à son voisin de lui prêter sa belle charrette bleue pour y mettre 10 boîtes à chaque automne.  Elle a donc réussi à amasser 10 boites de 10 pots de 10 cornichons!!!

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑