Publié dans Mathématique, Mathématique, Mathématique, Mathématique

Opérations avec les fractions


J’aide quelques adolescents en mathématique et plusieurs éprouvent de sérieuses difficultés avec les opérations de fractions.

J’ai préparé un petit support visuel pour les aider.

Si cela vous intéresse :

Affiche _ opérations de fractions

 

Publicités
Publié dans J'aimerais vous dire que..., Mathématique, Mathématique, Mathématique, Mathématique

Résolution de problème VS recettes de cuisine !


C’est toujours la même chose, en mathématique, les enfants ne réalisent jamais que résoudre un problème mathématique c’est aussi simple que de faire une recette de cuisine !

Vous ne me croyez pas non plus ?

Pensez-y un peu…

Résultats de recherche d'images pour « recettes de pad thaï »

Qu’est-ce qui nous séduit lorsqu’on feuillette un magazine de recettes ?

Qu’est-ce qui nous donne envie de faire la recette ?

L’illustration !

C’est la même chose avec un problème mathématique !!  Le point de départ devrait toujours être l’observation de l’ensemble du problème. Y a-t-il un tableau ? graphique? une figure géométrique ? un dessin ? etc…

Si les élèves prenaient le temps d’observer les illustrations, les tableaux, figures géométriques, graphiques, etc. qui accompagnent l’énoncé, déjà, avant même de lire l’énoncé, ils auraient une bonne idée de ce qu’on attend d’eux ensuite.

Je fais souvent rigoler mon dernier avec ça.  On travaille toute une séquence de travail sur l’aire d’une figure, devinez un peu sur quel sujet portera les problèmes ensuite?!?!?!  En voyant un graphique, il est assez probable que sa lecture sera la base d’une partie de la résolution.

Il faut donc apprendre l’importance de « voir », un peu comme une image de recettes, les informations apportées par une illustration.


Ensuite ?  On découvre les Ingrédients de la recette :Résultats de recherche d'images pour « ingrédients recettes »

La liste des ingrédients…  précieux indices puisque déjà, en lisant simplement les ingrédients, on devine un peu le goût qu’aura la recette : un plat salé? sucré? épicé? Un repas, un dessert, un goûter????

La lecture du problème et  SA COMPRÉHENSION représentent la large partie de la résolution du problème.  Malheureusement, plusieurs élèves ne connaissent pas suffisamment le langage mathématique pour comprendre rapidement l’énoncé.  Bien lire l’énoncé, être en mesure de reformuler dans ses mots ce qu’on attend…  hum…  une bonne partie de la compréhension du problème passe par cette étape.

Puis…  On passe aux choses sérieuses  : on prend la décision de faire la recette et on rassemble les ingrédients.

Et oui…  on rassemble les données, on recueille les informations, on déduit certaines informations avec les illustrations, etc.   C’est le moment de se questionner, d’observer, d’analyser nos figures, de se remémorer si on a déjà fait un problème similaire, etc.  C’est l’étape ou on prend le temps de faire un schéma de la situation lorsque cela est possible.


On a observé la belle image inspirante…  On a lu les ingrédients…  On a pris la décision de faire la recette…  On a rassemblé les ingrédients…  Il ne reste qu’à préparer tout ça !

On fait la même chose avec notre problème, on relit l’énoncé avec tous les éléments rassemblés et on se mobilise!  On cherche les formules qui nous seront utiles et on procède, une étape à la fois, à la résolution de notre problème.  On indique tout ce que l’on fait, on insère les formules mathématiques, etc.


Finalement, on découvre le résultat final de notre recette.  C’est une réussite?  Probablement, mais pas toujours.  Et non, ce n’est pas toujours le succès escompté…  le goût n’est pas toujours celui qu’on recherchait.  Avons-nous fait une erreur ? Est-ce un mauvais choix d’ingrédients ou de quantité?  Une mauvaise utilisation d’un appareil ? Un manque de cuisson?  Que fait-on?  On vérifie à nouveau les ingrédients, les étapes de la préparation…  Si on avait à refaire la recette, on modifierait probablement quelque chose.

Dans la résolution de notre problème, c’est exactement la même chose.  On observe notre résultat et on prend le temps de se questionner sur la pertinence d’un tel résultat.  Est-ce possible de faire un salaire de 8,00$ par semaine si on gagne 20,00$ de l’heure?

C’est une étape importante, plusieurs enfants ne se questionnent pas et donnent des résultats complètement farfelus.  C’est le moment de faire nos vérifications !


Après quelques temps, l’élève découvre à quel point lire l’énoncé, décortiquer l’illustration, tableau, graphique, diagramme,… devient simple et très utile.  Une fois le langage mathématique installé correctement, la lecture de l’énoncé est déjà plus facile.  Dès qu’on observe les données fournies par l’énoncé ou l’illustration ainsi que la question,  on a déjà une bonne idée de ce que nous allons avoir à faire pour résoudre le problème.  Finie l’angoisse devant un problème qui semble insurmontable !

Le défi ?  Diviser le travail en petites bouchées digérables ! ( pour rester dans le thème de la recette ha! )