J’aime et je conserve!


On me demande souvent les outils que j’utilise et que j’apprécie particulièrement.  En voici un justement.

Ce petit manuel me suit depuis 3 ans et je l’apprécie beaucoup.

Je l’aime parce que…

J’aime utiliser la dictée comme base de travail en étude de la langue.

La réputation de BLED n’est pas à faire… BLED c’est BLED !  Toutes les règles et trucs y passent.

Ce livre me donne la possibilité de choisir des dictées en fonction du travail que je fais en étude de la langue.

On y retrouve des dictées de phrases (celles que je travaille quotidiennement)

On y retrouve des dictées de révision (celles que je donne en fin de la semaine)

 

Il poursuivra sa route l’an prochain puisqu’il demeure toujours d’actualité.  De plus, pour partager sa route, j’utiliserai deux de ses petits frères :

 

 

 

 

 

 

 

Si, comme moi, vous aimez les exercices «ciblés» c’est un outil pour vous.  Il va à l’essentiel…  tout simplement.

 

Journal quotidien


J’ignore comment se passe votre classe-maison, mais la nôtre arrive à la fin de son parcours bientôt.

Quel bonheur de sentir les vacances qui approchent!

Il faut dire que nous travaillons assidûment et rigoureusement depuis fort longtemps.  Nous n’avons pris que quelques petits congés durant l’année scolaire, alors ces longues vacances, elles seront les bienvenues!!!!

Nos semaines qui restent seront surtout utiles pour terminer les programmes qui ne le sont pas encore, réviser ceux qui sont terminés et peaufiner nos portfolios.  Je fais beaucoup de choses au fil de l’année…  beaucoup…  mais plusieurs choses se font oralement : ce qui ne laisse malheureusement pas de documents écrits à mettre dans un portfolio.  Je me répète souvent que je vais le faire et j’oublie.  Je vais donc profiter du temps qui restent pour ajouter les documents nécessaires.

Si je fais un petit bilan de notre année scolaire, je suis plus ou moins satisfaite de cette année qui vient de passer à la vitesse de l’éclair.  Étrange n’est-ce pas?

J’ai l’impression d’avoir pris plus de temps qu’à l’habitude pour m’installer et orienter nos apprentissages à l’automne. On dirait que nous n’avons jamais totalement pris le plein contrôle de nos journées de travail.

Les enfants grandissent et j’ai souvent l’impression que je possède moins de «liberté» pour improviser que lorsqu’ils étaient petits.  C’est malheureusement une réalité puisque les programmes deviennent plus lourds et toujours plus longs à faire.  Malheureusement, le plaisir n’est jamais aussi grand que lorsqu’ils étaient au début de leurs classes primaires.  Comme nous aimions cette belle période d’improvisation et de plaisirs partagés!!!!

Je me rends bien compte que notre école évolue avec le temps, elle change,…  Est-ce en mieux ? Hum…  Je l’espère…  même si je n’en suis pas tout à fait certaine par moment.  Je vous l’ai dit souvent, je rêve de plus !  Je bataille toujours entre mon cœur et ma raison.  Les «bons» apprentissages sont au rendez-vous, je le sais, mais notre plaisir n’est pas aussi palpable que jadis…  je le sais aussi.  J’ajoute des choses, j’en enlève d’autres… On abandonne certaines choses pour en faire apparaître d’autres.  Je poursuis, malgré tout, notre route en regardant en avant.  Les enfants apprennent bien, travaillent bien, ne souffrent pas trop de mes demandes incessantes…  hihihi

Il ne reste que peu de temps à notre classe-maison quand on y pense.   Mon dernier sera au secondaire l’an prochain (secondaire 1 – 5e collège).  Ah mon Dieu…  dans 5 ans, je n’aurai plus personne près de moi quotidiennement!!!!!  Incroyable…  Que fait-on quand le plaisir d’enseigner reste vivant mais qu’on ne trouve plus d’enfants à accompagner…  Je me le demande?!?!

Je vous laisse, je retourne à mes cahiers.  Je vous souhaite une magnifique journée auprès de vos enfants!

Mon exaspération du jour…


Suis-je la seule à remarquer qu’on travaille une tonne de choses qui semble tellement inutile en étude de la langue?

Sérieusement, une fois adulte, qui sépare encore ses phrases en plusieurs propositions à la recherche des subordonnées?  Qui conjugue au passé antérieur ou au subjonctif imparfait?  Qui se questionne encore sur la nature des mots ou la fonction d’un mot dans une phrase ?

Soupirs…

Je me demande souvent pourquoi le programme est aussi complexe alors que le but recherché est tellement simple : écrire sans faire de fautes !

 

 

Le royaume de Kensuké (roman)


 

Si vous cherchez un petit bijou à faire lire à votre jeune (garçon ou fille d’ailleurs), je vous conseille celui-ci.

Il est magnifique… vraiment.

Alors qu’il fait le tour du monde à la voile avec ses parents, Michael tombe à la mer.  Lorsqu’il reprend connaissance, il se retrouve avec sa chienne sur une île perdue au milieu du Pacifique ! Comment survivre sans nourriture et sans abri ? Mais l’île n’est pas déserte et un mystérieux inconnu semble veiller sur Michael. C’est le début d’une aventure que n’oubliera jamais le jeune garçon…


Comme le personnage a 11 ans…  mon fils (de 11 ans) a vraiment adoré ce petit roman !  On a l’impression de se retrouver dans Robinson Crusoé ou Vendredi la vie sauvage mais complètement autrement.  On s’attache vraiment à Kensuké…

Comme j’adore l’écriture de Michael Morpurgo, plusieurs de ses romans jeunesses ont trouvé une place de choix dans nos coeurs à la maison.

Foire aux questions 2015


J’ai regroupé, ici encore, les réponses aux questions que j’ai reçues pour l’année 2015.


Français

  1. Améliorer l’orthographe_8 décembre 2015
  2. Exemple de travail en français(secondaire 1)_9 novembre 2015
  3. Exemple travail sous le thème de Halloween_11 octobre 2015
  4. Répondre à l’écrit_12 août 2015
  5. Exemple_ travail avec un vieux manuel_14 juillet 2015
  6. Pourquoi j’aime les vieux manuels_28 juin 2015
  7. Exemple de travail en étude de la langue_10 juin 2015
  8. Exemple d’une semaine en français(secondaire 1)_30 mai 2015
  9. Exemple_situation d’écriture 3e année_20 mars 2015
  10. Travailler l’orthographe_6 mars 2015
  11. Truc_participes passés_4 mars 2015
  12. Exemple_texte en français 6e_28 février 2015
  13. Exemple_travail sur le texte_17 février 2015
  14. Plusieurs textes, plusieurs utilisations_16 février 2015
  15. Exemple travail sur l’attribut_5 février 2015
  16. Truc_conjugaison_17 janvier 2015

Charlotte Mason

  1. Pourquoi ne pas faire que ça?_12 avril 2015
  2. Je m’inspire de Charlotte Mason pour… 12 février 2015

Littérature jeunesse

  1. Mes choix de romans à l’étude_6 octobre 2015
  2. Charlotte Mason_lectures difficiles?_14 mai 2015

Dictées

  1. Dictée éclairée_5 décembre 2016
  2. Dictée du jour_27 octobre 2015
  3. Exemple dictée du jour_19 octobre 2015
  4. Réflexion sur la dictée_31 août 2015
  5. Dictée préparée_16 juillet 2015
  6. Dictée préparée_24 mars 2015

Mathématique

  1. Aide-Double mise en évidence_10 août 2015
  2. Aide-Mise en évidence simple_9 août 2015
  3. réflexion de figures géométriques_23 mai 2015
  4. Truc_multiplication_17 avril 2015
  5. Truc_comparer des nombres_2 avril 2015
  6. Truc_mesure de conversion_20 février 2015

Choix de manuel

  1. Quel manuel choisir_2 septembre 2015
  2. Les cahiers_24 juillet 2015
  3. Manuels québécois ou non?_24 juillet 2015
  4. Peur de se tromper_26 mars 2015
  5. Choisir un manuel en secondaire 2_12 mars 2015

Routine /planification

  1. Exemple de notre routine de travail en 2015_28 décembre 2015
  2. Routine quotidienne_30 novembre 2015
  3. Planification journalière_10 novembre 2015
  4. Routine du matin_28 septembre 2015
  5. Routine du matin_27 septembre 2015
  6. Routine quotidienne_20 septembre 2015
  7. Calcul mental quotidien_14 septembre 2015
  8. Routine de travail_10 septembre 2015
  9. Plan de travail _25 août 2015
  10. Avoir un objectif_10 août 2015
  11. Matières de 3e et 5e année_2 août 2015
  12. Travailler l’été_23 juin 2015
  13. Exemple d’une matinée_6 avril 2015
  14. Ma journée en exemple_16 mars 2015

Poésie

  1. Pourquoi autant de poésie?_1er décembre 2015

Divers

  1. Écrire plus?_28 novembre 2015
  2. Écrire en cursive_23 novembre 2015
  3. Questions des abonnés_2 novembre 2015
  4. Se comparer…  inutile!_19 octobre 2015
  5. Ne pas oublier ce qu’on apprend_8 août 2015
  6. Acheter un guide professeur?14 juillet 2015
  7. Du temps pour soi_10 juin 2015
  8. Comment lire une question_23 avril 2015
  9. Un moment de découragement_22 avril 2015
  10. Débuter et ne pas payer pour des manuels_11 février 2015
  11. Obstacles à mon école-maison_29 janvier 2015
  12. Faire autre chose_5 janvier 2015

Gestion de la classe-maison

  1. Routine claire_26 novembre 2015
  2. Débordée?_12 mars 2015
  3. Crier après les enfants?_21 février 2015
  4. Plusieurs enfants en classe-maison_17 février 2015
  5. Motiver un enfant qui ne veut pas_12 janvier 2015

La Commission Scolaire / Examen du DES

  1. Plan de scolarisation_4 novembre 2015
  2. Nervosité pour les examens du DES_12 mai 2015
  3. Révision pour l’examen du DES_28 avril 2015
  4. Révision pour l’examen du DES_27 avril 2015

Secondaire

  1. Quoi faire en secondaire 5_8 août 2015

 

Foire aux questions (2016-2017)


Je reçois toujours beaucoup de questions au fil des semaines.

Afin d’aider les nouvelles mamans qui m’écrivent, j’ai regroupé les questions, auxquelles j’ai répondu sur le blogue, des autres mamans en 2016 et 2017 (jusqu’à avril 2016).

Français :

  1. Du français partout _ 16 avril 2017
  2. Travailler avec un roman jeunesse (le magicien d’Oz)_6 février 2017
  3. Choix de textes et stratégies de lecture_16 janvier 2017
  4. Planifier le cours de français_15 janvier 2017
  5. Truc_verbe infinitif et conjugué_3 octobre 2016
  6. Répondre à l’écrit ou oralement_25 août 2016
  7. Écrire une réponse au long_5 août 2016
  8. Programme de 6e en français_9 juillet 2016
  9. Répondre aux questions des manuels_6 avril 2016
  10. Situation d’écriture dirigée_30 mars 2016
  11. Écrire un long texte_23 mars 2016
  12. Compréhension de lecture_21 mars 2016
  13. Répondre aux questions des manuels_17 mars 2016
  14. Grammaire québécoise ou européenne?_10 mars 2016
  15. Truc_pluriel d’un nom_7 mars 2016
  16. Truc_améliorer un texte_28 février 2016
  17. Exemple d’analyse de phrase_22 février 2016
  18. Truc pour repérer un nom_26 janvier 2016
  19. Truc pour améliorer l’orthographe_21 janvier 2016
  20. Essentiel en grammaire_20 janvier 2016
  21. Choix de manuel français_22 avril 2016

Littérature jeunesse :

  1. Littérature jeunesse comme base de travail _ 14 mars 2017
  2. Littérature en 6e, des idées_18 mai 2016

Dictées :

  1. Ma façon de travailler avec la dictée_5 mars 2017
  2. Travailler avec la dictée_13 février 2017
  3. Utilité de la dictée_18 avril 2016

Choix de manuel :

  1. Manuel de grammaire en secondaire 2_1er mars 2017
  2. Apprendre à rédiger pas à pas_11 mai 2016
  3. Vieux manuel de lecture_26 avril 2016
  4. Quel manuel choisir_26 avril 2016
  5. vieux manuels que j’utilise_22 mars 2016
  6. Apprendre à rédiger pas à pas_19 mars 2016
  7. Analyse grammaticale( vieux manuel)_15 mars 2016
  8. Point de Mire de CEC_26 février 2016
  9. Éthique et culture religieuse (choix d’un manuel secondaire 1)_17 mai 2017

Mathématique :

  1. PPCM et PGCD_3 février 2017
  2. Décomposer en facteurs premiers_3 février 2017
  3. Aide-mémoire en mathématique_16 novembre 2016
  4. Triangles_12 octobre 2016
  5. Le langage mathématique_4 octobre 2016
  6. Revoir les bases_16 juin 2016
  7. Cibler les bons exercices_9 mai 2016
  8. Utilisation de la calculatrice_2 mars 2016
  9. programme de maths_4 janvier 2016

Science :

  1. Ma façon de travailler un manuel_20 novembre 2016
  2. Programme de secondaire 4 ST ou STE?_4 septembre 2016

Routine :

  1. Notre routine de travail qui change souvent ha! _19 février 2017
  2. Les leçons?_18 septembre 2016
  3. Souplesse dans l’emploi du temps_16 août 2016
  4. Routine 2016-2017(12-13)_3 août 2016
  5. Routine 2016-2017(10b)_3 août 2016
  6. Routine 2016-2017 (11D)_3 août 2016
  7. Routine 2016-2017 (11C)_3 août 2016
  8. Routine 2016-2017 (11B)_2 août 2016
  9. Routine 2016-2017 (11A)_2 août 2016
  10. Routine 2016-2017 (10)_2 août 2016
  11. Routine 2016-2017 (9)_30 juillet 2016
  12. Routine 2016-2017 (7-8)_30 juillet 2016
  13. Routine 2016-2017 (6)_29 juillet 2016
  14. Routine 2016-2017 (4-5)_29 juillet 2016
  15. Routine 2016-2017 (3C)_28 juillet 2016
  16. Routine 2016-2017 (3B)_28 juillet 2016
  17. Routine 2016-2017 (3)_28 juillet 2016
  18. Routine 2016-2017 (2)_27 juillet 2016
  19. Routine 2016-2017(1)_26 juillet 2016
  20. Temps alloué pour le travail_20 mars 2016
  21. Le travail sur mes matières_21 février 2016

Planification et programme :

  1. Grammaire anglaise au secondaire_9 août 2016
  2. Planification de la matière_22 juillet 2016
  3. Les savoirs essentiels_20 juillet 2016
  4. Matières obligatoires en secondaire 1-2_20 juillet 2016
  5. Matières obligatoires en 6e année_20 juillet 2016
  6. Bonifier un programme scolaire plus faible_8 février 2016

Travailler avec plusieurs enfants :

  1. Grammaire avec deux niveaux différents_1er mars 2017
  2. La comparaison entre les enfants_27 août 2016
  3. Grammaire avec deux niveaux_30 juin 2016
  4. Plusieurs enfants en classe_20 janvier 2016

Divers  :

  1. Je publie trop de textes_2 février 2017
  2. Mères incompétentes_28 novembre 2016
  3. La peur au ventre_12 octobre 2016
  4. Moyens financiers et l’école-maison_22 septembre 2016
  5. Décourageant de lire mon blogue?_5 août 2016
  6. Toujours heureux d’apprendre?_14 avril 2016
  7. Moyens financiers et école-maison_9 avril 2016
  8. Réflexions_1 avril 2016
  9. Lettre de consentement à la Commission scolaire_18 février 2016
  10. Refus du conjoint_7 janvier 2016

Choisir :

  1. Un enfant qui éprouve une sérieuse difficulté avec une matière_23 janvier 2017

Histoire et géographie:

  1. Choisir de travailler avec une autre matière_30 janvier 2016
  2. travailler l’histoire autrement_29 janvier 2016
  3. livres jeunesse en géographie_7 janvier 2016

Secondaire :

  1. Lourdeur des programmes/moins de liberté_25 octobre 2016
  2. Cours aux adultes_9 août 2016
  3. Arts plastiques au secondaire_4 mars 2016
  4. les types de textes au secondaire_4 mars 2016
  5. Option pour le secondaire 4 et 5_24 février 2016
  6. Les examens pour le DES_11 février 2016
  7. Cours aux adultes_29 janvier 2016
  8. Travailler sans manuel de français au secondaire?_19 janvier 2016

Organisation:

  1. Utiliser un cahier de jour_12 août 2016
  2. Écrire dans un cahier?_11 juillet 2016
  3. Grille de correction?_11 février 2016
  4. Acheter des livres scolaires_2 février 2016
  5. Portfolio_27 janvier 2016

Examens de fin d’année :

  1. Examens de fin d’année_1er mai 2016
  2. Mes enfants font les examens?_21 avril 2016

Je réponds / du français partout!


Une maman me demande :

«Comment fais-tu pour que ce que tu travailles en français avec tes gars deviennent des choses qu’ils vont retenir «vraiment»? »

___________________

Je suis certaine que nous sommes plusieurs à rechercher un travail efficace quotidiennement.  Pfft…  Qui n’a pas souvent l’impression que ce que l’on fait ne sert pas toujours autant qu’on le voudrait ?

Après toutes ces années, ce qui fonctionne réellement chez nous, c’est de sauter sur toutes les lectures que nous faisons pour réinvestir des notions vues en français ou dans d’autres matières.

Par exemple, je n’hésite pas à prendre mon texte de dictée pour retravailler différents secteurs du programme de français.

Étape 1 : Je donne la dictée, je la corrige.

Étape 2 : Lecture de certaines dictées pour travailler la lecture à haute voix.

Étape 3 : Je questionne sur le texte de la dictée : expliquer une expression, expliquer un mot en particulier, justifier l’accord de tel mot, retrouver les sujets, les GN, le rôle de la ponctuation, etc.  J’alterne les questions selon le type de texte que j’utilise.

Étape 4 : Je me sers souvent de la dictée pour approfondir une notion en étude de la langue : mots difficiles, orthographe d’accord et règle, grammaire, conjugaison, etc.

Étape 4 : Vocabulaire – élocution.  J’aime utiliser un mot ou deux pour construire une phrase, un paragraphe que l’enfant verbalise et écrit.  Il utilise ainsi plusieurs mots inconnus de son vocabulaire quotidien.

Étape 5 : Narration.  Naturellement…  Je m’en sers aussi, à l’occasion, pour proposer un sujet d’écriture simple : un court paragraphe, sans plus.

 

J’utilise souvent un texte lu en science pour retravailler certaines choses en français.

Par exemple, la semaine dernière, mon dernier a lu un texte sur l’ours noir.  J’en ai profité pour revoir avec lui la construction d’un texte descriptif (aspect, sous-aspect).  J’ai utilisé un extrait pour retravailler la description.  Je lui ai même proposé de réécrire cette description sur un autre animal de son choix.

La semaine dernière, après la lecture de son dernier roman à l’étude, j’ai proposé l’écriture d’un résumé et d’une critique littéraire à mon fils de secondaire 2.

Tu comprends ?  On réinvestit «autrement» le travail installé en français.

Tu pourrais utiliser un court paragraphe d’une lecture en histoire et l’utiliser pour la dictée de la semaine, retravailler un temps de conjugaison en particulier, etc.

On doit simplement «oser» un peu!

Dans les prochaines semaines on lit…


J’impose un dernier roman pour terminer l’année.  Dans notre cas, comme nous débutons tôt en début d’année, nous terminons plus tôt que plusieurs d’entre vous.  Cette année encore, nous devrions terminer en mai…  il ne reste donc que très peu de temps pour terminer nos programmes.

Voici les derniers romans à l’étude :

Gabriel – 6e année

Je voulais terminer l’année avec un livre «léger»et pour rester dans l’univers du conte fantastique j’ai choisi :

Ce sont deux romans qui pourraient très bien se lire avant la 6e.   Dans notre cas, comme nous avons travaillé le conte cette année, j’en profite!


Raphaël- secondaire 2

Il y a longtemps que je voulais qu’il lise cette collection que j’ai adorée mais je lui proposais toujours autre chose…  ha!  Comme il m’en a parlé à plusieurs reprises, j’ai décidé de terminer l’année avec ces romans.

C’est une belle collection à découvrir.  Je n’ai pas lu le denier puisqu’au départ c’était une trilogie, mon fils le lira aussi.

L’an prochain en secondaire 3


Comme pour mon fils Gabriel, j’ai déjà sélectionné plusieurs manuels pour mon fils de secondaire 3.

C’est incroyable…  secondaire 3!!!!!!

Pour moi, le secondaire 3 est une année «TRÈS IMPORTANTE» puisqu’elle représente le premier pas de l’échelle menant vers les examens du DES en secondaire 4 et 5.

D’ailleurs, je ne leur donne pas le choix, les enfants font les examens de secondaire 3 pour découvrir comment cela se passe et vérifier s’ils peuvent bien gérer le stress s’y rattachant.  Il faut «apprendre» à faire des examens et c’est à partir de ce niveau que je m’y concentre plus attentivement.


Secondaire 3 – 3e collège


Français – étude des textes

Je m’en parle encore…  Je n’ai pas encore totalement fait mon choix.

Comme pour mon fils de secondaire 1, j’attends de consulter le manuel intégralement avant de confirmer mon choix mais j’aimerais bien utiliser TEXTO troisième des éditions ÉRASME.

Comme je l’ai mentionné dans l’autre publication, il semble être à mi-chemin entre un programme québécois et un programme européen.

Comme Raphaël fera les examens à la fin de son année scolaire, je vais veiller à ce qu’il voit le programme du Québec.  Pour ce faire, je vais utiliser le cahier Misàjour français sec.3 de HRW.  Il permettre de voir tous les genres à l’étude sans passer trop de temps à travailler inutilement.

Par contre, comme je l’ai mentionné, je possède beaucoup d’autres manuels qui pourront compléter et beaucoup de «vieux manuels» intéressants.

Ce n’est pas encore un choix définitif puisque j’ignore si je prendrai le TEXTO.  Si je ne le prends pas, je vais peut-être utiliser un programme québécois comme «Zones de CEC»


Les romans à l’étude

Trop tôt pour en parler même si je sais déjà que certains romans seront à l’étude :

«Le Cercle des poètes disparus» de LEINBAUM

«Le passeur» de Lois Lowry

«Claude Gueux» de Hugo

(À venir)


Étude de la langue

Comme pour mon fils de secondaire 1, je reste fidèle à mes vieux manuels pour la grammaire.  Je vais utiliser le SOUCHÉ pour lui aussi mais le niveau 3e.

Je vais compléter avec une tonne de petites choses que je possède.

Pour lui, pas de programme québécois en étude de la langue.  L’important, pour moi, c’est qu’il puisse écrire sans fautes!

DICTÉES : Comme pour mon fils de secondaire 1, je vais principalement utiliser celles qui sont proposées dans le manuel.  Je reste ouverte à l’utilisation d’un extrait d’un texte lu dans la semaine !  Ce n’est pas le choix qui manque chez nous! ha!


Mathématique

Sans aucune surprise, puisque j’utilise cette collection depuis quelques années déjà.  Il fera très bien le travail que j’attends de lui.  J’aime bien cette collection puisqu’elle est rigoureuse.  Les évaluations ne me plaisent pas particulièrement mais…  je l’aime suffisamment pour l’utiliser pour tous les niveaux.

À ce niveau, je possède aussi les deux manuels de Chenelière que j’aime beaucoup.  C’est d’ailleurs les manuels que j’ai utilisés pour mon plus vieux à l’époque…  je les conserve toujours puisqu’ils me serviront de référence à l’occasion.  J’aimais particulièrement cette collection.

Il fera l’examen à la fin de l’année dans cette matière, je vais donc veiller à ce qu’il soit prêt!!!!


Science

Je poursuis avec la même collection de CEC pour le secondaire 3. 

Ce sera la première fois que j’utiliserai ce cahier pour le secondaire 3.  J’espère ne pas le regretter.  Comme le programme a changé depuis que mon deuxième a fait science avec OBSERVATOIRES de CEC, je me devais de changer de manuel.  Dorénavant le programme de secondaire 3 n’est plus sur la biologie mais sur l’ensemble des secteurs comme pour les autres niveaux.

Il ressemble beaucoup, dans sa structure, à ses petits frères de secondaire 1 et 2 (Origines)


Histoire

Ici aussi, comme pour les sciences, le programme a changé depuis que mes deux premiers sont passés par là. Dorénavant le programme de secondaire 4 est coupé en deux parties et la première partie est pour le secondaire 3.

Je vais utiliser un manuel de ERPI qui me semble adéquat.  Je l’avoue, ce n’est pas mon coup de coeur.  J’aurais préféré un autre manuel mais je ne veux pas investir autant dans un programme d’histoire en secondaire 3.  Comme j’ai le guide-corrigé de ce manuel de ERPI…  autant l’utiliser!


Anglais

Dans son cas, il fera l’examen à la fin de l’année…  ce qui m’oblige à l’y préparer adéquatement.  Je vais donc utiliser un matériel québécois pour m’assurer qu’il a le bon niveau pour ce groupe d’âge.

Je garde mon «Imagine you’re english 3e» comme matériel de base, en lecture surtout.

Je l’aime bien, j’aime sa structure.  Le manuel de 3e fait une bonne révision.  Comme c’est surtout mon mari qui travaille l’anglais «oral», il apprécie le niveau de lecture de ces manuels.  Selon lui, les textes ne sont pas trop longs et permettent de mieux travailler…  Je pense la même chose, d’ailleurs, en français : un texte court permet souvent de mieux travailler qu’un long texte.

Je garde aussi le cahier «Side by Side» puisque les enfants les adorent ces cahiers et…  mon mari aussi! ha!

Pour travailler la partie «québécoise», je vais utiliser un cahier mais…  lequel ?  Je l’ignore pour le moment.  Dans les prochaines semaines je vais faire un tour à la didactèque universitaire et je verrai.


Informatique – logiciel WORD

Comme je veux que les enfants maîtrisent le traitement de texte adéquatement, j’ai décidé de lui proposer de travailler les deux cahiers de la SOFAD qui font un bon «pas à pas».  Ça évite de tâtonner pour trouver le fonctionnement ou l’obligation que je sois continuellement à côté d’eux lorsqu’ils écrivent un texte!

L’idée c’est de bien le connaître…  rien de plus.  Ce sera plus facile et plus rapide lorsque je lui demanderai de me taper quelque chose. Ha!


Arts plastiques, musique,…

Pour lui, je vais tenter de lui faire faire le programme d’arts de secondaire 4…

Soupirs… Comme les règles changent toujours, j’ignore si ma CS me laissera faire.

J’aimerais bien qu’il fasse aussi le cours de Projet Personnel Orientant (PPO) mais ici encore, j’ignore s’ils me donneront le feu vert.  On verra!

Quand Angèle fut seule… (texte)


Je sais…  Je n’écris plus très souvent pour vous présenter notre travail.  Comme je l’ai mentionné : j’ai besoin de cette pause puisque je suis particulièrement occupée cette année et de toute façon, il me semble n’avoir plus rien d’intéressant à dire! ha!

Cela ne veut pas dire que nous ne travaillons pas, au contraire!

Pour le moment, mon fils de secondaire 2 nage dans les nouvelles.  Pour la prochaine semaine, nous lirons cette nouvelle à chute :

—————————–

QUAND ANGÈLE FUT SEULE …

         Bien sûr, tout n’avait pas toujours marché comme elle l’aurait souhaité pendant toutes ces années; mais tout de même, cela lui faisait drôle de se retrouver seule, assise à la grande table en bois. On lui avait pourtant souvent dit que c’était là le moment le plus pénible, le retour du cimetière. Tout s’était bien passé, tout se passe toujours bien d’ailleurs. L’église était pleine. Au cimetière, il lui avait fallu se faire embrasser par tout le village. Jusqu’à la vieille Thibault qui était là, elle qu’on n’avait pas vue depuis un an au moins. Depuis l’enterrement d’Émilie Martin en fait. Et encore, y était-elle seulement, à l’enterrement d’Émilie Martin ?

Impossible de se souvenir. Par contre, Angèle aurait sans doute pu citer le nom de tous ceux qui étaient là aujourd’hui. André, par exemple, qui lui faisait tourner la tête, au bal, il y a bien quarante ans de cela. C’était avant que n’arrive Baptiste. Baptiste et ses yeux bleus, Baptiste et ses chemises à fleurs, Baptiste et sa vieille bouffarde, qu’il disait tenir de son père, qui lui-même… En fait ce qui lui avait déplu aujourd’hui, ç’avait été de tomber nez à nez avec Germaine Richard, à la sortie du cimetière. Celle-là, à soixante ans passés, elle avait toujours l’air d’une catin. Qu’elle était d’ailleurs.

Angèle se leva. Tout cela était bien fini maintenant. Il fallait que la mort quitte la maison. Les bougies tout d’abord. Et puis les chaises, serrées en rang d’oignon le long du lit. Ensuite, le balai. Un coup d’œil au jardin en passant. Non, décidément, il n’était plus là, penché sur ses semis, essayant pour la troisième fois de la journée de voir si les radis venaient bien. Il n’était pas non plus là-bas, sous les saules. Ni même sous le pommier, emplissant un panier. Vraiment, tout s’était passé très vite, depuis le jour où en se réveillant, il lui avait dit que son ulcère recommençait à le taquiner. Il y était pourtant habitué, depuis le temps. Tout de même, il avait bientôt fallu faire venir le médecin. Mais celui, il le connaissait trop bien pour s’inquiéter vraiment. D’ailleurs, Baptiste se sentait déjà un peu mieux… Trois semaines plus tard, il faisait jurer à Angèle qu’elle ne les laisserait pas l’emmener à l’hôpital. Le médecin était revenu. Il ne comprenait pas. Rien à faire, Baptiste, tordu de douleur sur son lit, soutenait qu’il allait mieux, que demain, sans doute, tout cela serait déjà oublié. Mais, quand il était seul avec elle, il lui disait qu’il ne voulait pas mourir à l’hôpital. Il savait que c’était la fin, il avait fait son temps. La preuve, d’autres, plus jeunes, étaient partis avant lui… Il aurait seulement bien voulu tenir jusqu’à la Saint-Jean. Mais cela, il ne le disait pas. Angèle le savait, et cela lui suffisait. La Saint-Jean il ne l’avait pas vue cette année. Le curé était arrivé au soir, Baptiste était mort au petit jour. Le mal qui lui sciait le corps en deux avait triomphé. C’était normal.

Angèle ne l’avait pas entendue arriver. Cécile, après s’être changée, était venue voir si elle n’avait besoin de rien. De quoi aurait-elle pu voir besoin ? Angèle la fit asseoir. Elles parlèrent. Enfin, Cécile parla. De l’enterrement bien sûr, des larmes de quelques-uns, du chagrin de tous. Angèle l’entendait à peine.

Baptiste et elle n’étaient jamais sortis de Sainte-Croix, et elle le regrettait un peu. Elle aurait surtout bien aimé aller à Lourdes. Elle avait dû se contenter de processions télévisées. Elle l’avait aimé son Baptiste dès le début, ou presque. Pendant les premières années de leur mariage elle l’accompagnait aux champs pour lui donner la main. Mais depuis bien longtemps, elle n’en avait plus la force. Alors elle l’attendait veillant à ce que le café soit toujours chaud, sans jamais être bouillant.

Elle avait appris à le surveiller du coin de l’œil, levant à peine le nez de son ouvrage. Et puis, pas besoin de montre. Elle savait quand il lui fallait aller nourrir les volailles, préparer le dîner. Elle savait quand Baptiste rentrait. Souvent Cécile venait lui tenir compagnie. Elle apportait sa couture, et en même temps les dernières nouvelles du village. C’est ainsi qu’un jour elle lui dit, sur le ton de la conversation bien sûr, qu’il lui semblait bien avoir aperçu Baptiste discutant avec Germaine Richard, près de la vigne. Plusieurs fois au cours des mois qui suivirent, Cécile fit quelques autres  » discrètes  » allusions. Puis elle n’en parla plus. Mais alors Angèle savait. Elle ne disait rien. Peu à peu elle s’était habituée. Sans même avoir eu à y réfléchir, elle avait décidé de ne jamais en parler à Baptiste, ni à personne. C’était sa dignité. Cela avait duré jusqu’à ce que Baptiste tombe malade pour ne plus jamais se relever. Cela avait duré près de vingt ans. Son seul regret, disait-elle parfois, était de n’avoir pas eu d’enfants. Elle ne mentait pas. Encore une raison de détester la Germaine Richard d’ailleurs, car elle, elle avait un fils, né peu de temps après la mort de son père; Edmond Richard, un colosse aux yeux et aux cheveux noirs avait été emporté en quelques semaines par un mal terrible, dont personne n’avait jamais rien su. Le fils Richard, on ne le connaissait pas à Sainte-Croix. Il avait été élevé par une tante, à Angers. Un jour cependant, c’était juste avant que Baptiste ne tombe malade, il était venu voir sa mère. Cécile était là, bien sûr, puisque Cécile est toujours là où il se passe quelque chose. Elle lui avait trouvé un air niais, avec ses grands yeux bleus délavés. Angèle en avait semblé toute retournée.

Cécile était partie maintenant. La nuit était tombée. Angèle fit un peu de vaisselle. Elle lava quelques tasses, puis la vieille cafetière blanche, maintenant inutile, puisqu’Angèle ne buvait jamais de café. Elle la rangea tout en haut du bahut. Sous l’évier, elle prit quelques vieux pots à confiture vides. À quoi bon faire des confitures, elle en avait un plein buffet. Elle prit également quelques torchons, un paquet de mort-aux-rats aux trois-quarts vide, et s’en alla mettre le tout aux ordures. Il y avait bien vingt ans qu’on n’avait pas vu un rat dans la maison.

Pascal Mérigeau Quand Angèle fut seule…, 1983


J’adore ce type de lecture puisqu’on voit clairement le niveau de lecture de nos jeunes adolescents.  Pas toujours facile de comprendre la chute de ce genre de nouvelle!!!


Lire et comprendre

  1. Comme nous travaillons en parallèle le résumé, je lui demande, à chaque semaine, de me faire un court résumé de ces lectures de la semaine y compris celle-ci.
    • Il éprouve encore un peu de difficulté à bien résumer certains extraits.  Il a tendance à oublier certaines informations ou, au contraire, à en mettre beaucoup plus que ce qui est nécessaire pour bien résumer le texte.
  2. Quel est le point de vue du narrateur ?  Justifie ton choix.
  3. À quel genre appartient cette nouvelle (fantastique, réaliste, autobiographique, policier ou science-fiction).  Justifie ta réponse par deux arguments.
  4. Etc…  On fait le tour du texte sous divers aspects.

Écrire

Choisir un autre point de vue, le narrateur est au choix : Cécile, Germaine ou Angèle qui sont interrogées par la police et qui rédige son rapport.

 


QUAND ANGÈLE FUT SEULE