Français / secondaire 5


Vous ne comprendrez rien à cette publication mais elle n’est là que pour me laisser une trace…  pour ne pas oublier.

Éventuellement lorsque Raphaël préparera l’examen de français secondaire 4 et 5, je saurai où trouver! ha!

Français secondaire 4 et 5 (réelles questions d’examens)

(2015)  Le développement technologique contribue-t-il au bien-être des êtres humains ?

(2015)  Pourquoi le phénomène de la peur fascine-t-il autant les jeunes ?

(2013) Peut-on réduire notre empreinte écologique?

(2016) En 2016, les étudiants peuvent-ils être heureux ?

(2017)  Se vêtir de façon responsable, est-ce possible ?

(2017) Doit-on considérer les figures d’autorité comme des oppresseurs ?

Voici plusieurs idées proposées par la classe de français de Julie Dubé

  1. L’environnement
    • Le gouvernement veut permettre le passage d’un oléoduc sur le territoire québécois. Plusieurs populations locales sont en désaccord avec ce projet, car la peur des déversements de pétrole est énorme. Et si un tel incident arrivait, les conséquences environnementales seraient énormes. La compagnie Embridge cherche à rassurer les citoyens en disant que tout est sécuritaire. De votre côté, qu’en pensez-vous? Devrions-nous permettre le passage du pétrole bitumineux dans notre province? Infos sur le site d’Équiterre.
    • En cas de déversement pétrolier ou d’autres catastrophes environnementales provoquées par une entreprise, à qui revient la responsabilité de nettoyer les dégâts dans les écosystèmes?
    • Malgré l’apparition de nombreux groupes qui visent à protéger le monde de la pollution et à éveiller les consciences au triste sort qui guette notre planète, il semble bien que la situation ne s’améliore pas. Croyez-vous que vous parviendrez à léguer à vos enfants un monde plus propre?
  2. La brutalité policière
    • Les médias présentent souvent des cas de brutalité policière ces dernières années. Vous avez certainement en tête un ou plusieurs événements du genre. Croyez-vous que le travail des policiers est suffisamment encadré et que les sanctions imposées sont appropriées?
  3. La commercialisation des Fêtes
    • Selon vous, le temps des Fêtes est-il rendu trop commercial?
    • Comme il semble que Noël soit rendue beaucoup trop commerciale, donc cette fête a perdu sa valeur religieuse pour plusieurs, devrait-on abolir les vacances des Fêtes?
  4. Les jeux de hasard
    • Il a été prouvé que les appareils vidéos de loterie (AVL) créent de la dépendance. À cet égard, croyez-vous qu’il faudrait abolir ces AVL dans les bars et les casinos?
    • Que faut-il penser également des jeux de pocker ou autres via le réseau Internet? Est-ce que la règlementation limite efficacement l’accès aux sites fournisseurs de tels jeux, pour les jeunes de moins de 18 ans par exemple?
    • Le Canada devrait-il modifier le code criminel pour abolir complètement les casinos?
  5. Le décrochage scolaire et l’éducation des adultes
    • Le décrochage scolaire inquiète énormément les autorités qui jugent inadmissible qu’à peine un élève sur trois parvient à obtenir son diplôme d’études secondaires. À qui la faute? À l’élève ou à l’école?
    • La formation devient de plus en plus essentiel pour accéder au marché du travail. Il semble de plus en plus difficile d’obtenir d’excellentes conditions de travail sans diplôme reconnu. Ainsi, que pensez-vous de l’Éducation des adultes? Trouvez-vous qu’elle a sa place dans notre société?
  6. La musique et les jeunes
    • La musique est de plus en plus disponible. Il est facile d’en télécharger, d’en écouter grâce à des I-Pod ou cellulaire, etc. Croyez-vous que les jeunes écoutent trop de musique au détriment d’autres activités telles des rencontres avec des amis?
    • Plusieurs centres d’Éducation des adultes permettent maintenant l’écoute de musique en classe. Êtes-vous d’accord avec ce privilège qui est accordé aux élèves? Pensez-vous que cela peut nuire à leurs études?
    • L’usage de casque d’écoute peut nuire à l’ouïe si la période d’écoute est régulière, sur une longue période et a un volume plus ou moins élevé. Croyez-vous qu’on devrait interdire le port du casque d’écoute ou du moins le diminuer?
    • La direction de l’établissement scolaire que vous fréquentez envisage d’imposer un quota de musique francophone à la radio étudiante. Êtes-vous favorable à une telle mesure?
  7. Le sport
    • La performance dans les sports est valorisée, soutenue dans notre société. C’est presque la course au meilleur, au dépassement de soi, aux risques même d’hypothéquer la santé des athlètes. Plusieurs consomment des drogues pour améliorer leurs résultats. D’autres sont prêts à se battre, les hockeyeurs entre autres, pour se faire une place.
      • Seriez-vous d’accord qu’il y ait plus de contrôle  et de tests antidrogue et ce, dans tous les sports?
      • Doit-on interdire les batailles au hockey?
      • Devrait-on rendre obligatoire le port du casque de vélo?
      • Devrait-on resserrer les règlements pour limiter les commotions cérébrales, au football notamment?
      • Les contrats en or  sont offerts au hockey et d’autres sports professionnels. Croyez-vous que les salaires sont trop élevés pour les joueurs professionnels?
    • Le Canada devrait-il financer les grandes équipes sportives?
    • Le gouvernement devrait-il soutenir plus les athlètes olympiques?
    • Faire du sport, cela fait très chic dans les milieux branchés. C’est même presque devenu une obligation. Néanmoins, certains individus qui ont en horreur toute forme d’activité physique semblent se porter à merveille sans cette solution miracle. Pour ta part, croyez-vous que la pratique régulière d’un sport est nécessaire à l’épanouissement de la personne?
  8. L’immigration :
    • Notre pays accueille plusieurs milliers d’immigrants chaque année. Ils sont de toutes origines. Ils apportent leurs manières de vivre, leurs croyances et leurs valeurs. Croyez-vous que les frontières sont trop ouvertes, donc qu’on accueille trop d’immigrants?
    • Est-ce que les services d’accueil et d’intégration des immigrants sont suffisants et appropriés?
    • Devrait-on limiter et encadrer les accommodements dit « raisonnables »? En ce sens, êtes-vous en accord avec la « Charte des valeurs québécoises » proposée par le parti québécois (PQ) ?
  9. Le crédit
    • Les cartes de crédit ont provoqué une vive controverse. Alors que les uns y voient la solution de l’avenir, les autres sont persuadés qu’elles vont nous conduire à la catastrophe. En ce qui vous concerne, êtes-vous favorable à l’utilisation des cartes de crédit?
  10. La lecture et la culture
    • La lecture est un moyen privilégié d’accès à la culture. Pourtant, lire représente pour plusieurs une activité ardue, ennuyeuse ou rebutante. Ces personnes qui ne lisent que peu ou pas du tout sont-elles condamnées à demeurer incultes? À votre avis, faut-il absolument avoir lu pour être cultivé?
  11. La robotique
    • Depuis cinquante ans. la robotique a fait d’énormes progrès. Elle a aussi entraîné d’importants changements dans la société. Selon vous, le développement de cette technique conduit-elle à l’affranchissement de l’être humain?
  12. Couples sans enfant
    • On rencontre de plus en plus de personnes qui vivent, pour de multiples raisons, sans enfants. D’après toi, ces personnes peuvent-elles quand même s’épanouir et mener une vie bien remplie? Ou crois-tu plutôt qu’avoir un enfant est une condition essentielle à la réalisation de soi?
  13. La recherche scientifique et ses effets
    • Les États-Unis, tout comme d’autres pays industrialisés, investissent des sommes astronomiques dans la recherche et l’industrie aérospatiale. Certains estiment pourtant que nous devrions utiliser cet argent pour régler les problèmes énormes auxquels nous faisons face ici, sur notre planète. Qu’en pensez-vous?
    • Le Canada devrait-il permettre la recherche sur le clonage humain et les cellules souches?
    • Certaines découvertes peuvent provoquer des catastrophes. Citons seulement la bombe atomique et les armes biologiques. Des chercheurs continuent pourtant à exiger, au nom de la science, leur entière indépendance. D’autres, en revanche, reconnaissent qu’ils ont une responsabilité morale face à la société. À ton avis, devrait-on imposer des limites à la recherche scientifique?
    • Dans le domaine de l’alimentation, peu de réglementation existe pour protéger les consommateurs contre les OGM (organismes génétiquement modifiés). Aucun producteur n’a l’obligation d’afficher que leurs produits contiennent des OGM. Selon plusieurs, ce serait nuire aux producteurs de l’indiquer sur l’étiquette puisque par manque de connaissance, les consommateurs vont fuir tous ces produits. Croyez-vous que la population a le droit à une étiquette claire qui lui permet de prendre une décision éclairée? Ou est-ce que le gouvernement peut évaluer lui-même si un produit est propre à la consommation et ainsi éviter l’étiquettage?
  14. La publicité
    • La publicité est présente partout, elle nous envahie même dans notre vie privée (Internet, télévision, affiches, etc.) Le gouvernement devrait-il plus réglementer l’affiche publicitaire?
  15. Les jeunes vivent chez leurs parents
    • Le coût de la vie augmente, les frais de scolarité aussi. C’est pourquoi, quand cela leur est possible, que plusieurs jeunes adultes habitent longtemps chez leurs parents, même quand ils débutent leur carrière. Croyez-vous que les parents font bien d’accueillir plus longtemps leurs enfants ou devraient-ils les inciter plus tôt à voler de leurs propres ailes?
  16. Les études et le travail
    • Notre société d’aujourd’hui et son économie repose essentiellement sur la production et la consommation de biens. Les jeunes n’y échappent pas. En plus de devoir payer leurs études puisque les frais augmentent sans cesse, ces derniers désirent se payer du luxe tels des CD, des DVD, des appareils électroniques (i-pod, cellulaire), des sorties, etc. L’une des solutions les plus populaires est de travailler pendant les études; certains auront même à gérer un emploi à temps plein en plus des études. Que pensez-vous de la coordination travail – études? Êtes-vous d’accord de permettre aux étudiants de travailler.
  17. Taxes  et lois sur les cigarettes
    • Est-ce que le gouvernement taxe suffisamment les produits du tabac selon vous?
    • Que pensez-vous de la loi qui interdit de fumer sur les terrains scolaires et à moins de 9 mètres des portes des autres lieux publics?
    • Doit-on encore plus limiter les endroits pour fumer? L’interdire par exemple dans les résidences privées ou dans une voiture en présence de mineurs?
    • Devrait-on interdire complètement la vente de cigarettes?
  18. La justice
    • On entend souvent dire qu’il y a deux justice : une pour les pauvres, l’autre pour les riches. Quelle est ton opinion sur le sujet? Le système judiciaire traite-t-il équitablement les citoyens?
    • On entend souvent parler de criminels qui récidivent à plusieurs reprises. Les peines sont souvent trop peu sévères selon plusieurs. D’autres croient que cela coûterait trop cher à l’État d’augmenter les peines d’emprisonnement puisque les prisons actuelles débordent déjà. Qu’en pensez-vous? 
    • Un meurtre spectaculaire a fait couler beaucoup d’encre depuis quelques jours. Dans les journaux, les bulletins de nouvelles et Internet, certains réclament le rétablissement de la peine de mort, d’autres s’y opposent fermement. Croyez-vous que le Canada devrait rétablir la peine capitale? Exposez votre position sur le sujet.
  19. Les jeunes conducteurs
    • Les statistiques sont éloquentes à ce sujet : les jeunes conduisent plus vite que leurs ainés et sont mêlés à un plus grand nombre d’accidents de la route. À la lumière de ces données, certains ont suggéré l’imposition d’un couvre-feu aux jeunes conducteurs de moins de 18 ans. Êtes-vous d’accord avec cette mesure?
    • D’autres proposent de porter à 18 ans l’âge de l’obtention du permis de conduire. Qu’en pensez-vous?
  20. La prévention du SIDA
    • Depuis quelques années déjà, on distribue gratuitement des seringues stériles aux consommateurs de drogues qui en font la demande. Cette mesure qui vise à ralentir la propagation du SIDA est cependant loin de faire l’unanimité. En ce qui te concerne, donnez-vous votre appui à ce moyen de prévention?
  21. Les abuseurs sexuels
    • Les peines sont-elles assez sévères?
    • Devrait-on établir une liste public des criminels en liberté? On pourrait protéger la population, mais nuire à la vie privée de la personne…
  22. L’euthanasie
    • Doit-on aider les gens souffrants à mourir dans la dignité ou est-ce que l’euthanasie doit être considérée encore et toujours comme un crime?
  23. Les Jeux Olympiques
    • Pour ou contre les Jeux olympiques qui coûtent de plus en plus cher?
  24. La consommation et le commerce de drogues
    • Depuis de nombreuses années, divers groupes et individus militent en faveur de l’assouplissement de la loi sur les drogues. Pour votre part, verriez-vous d’un bon oeil la législation des drogues dites « douces »? Par exemple, seriez-vous d’accord pour légaliser la marijuana?
  25. Cours d’anglais au collégial
    • À conserver ou à abolir?
  26. La Réforme scolaire
    • Devrait-on revenir à l’ancien programme ou poursuivre son intégration dans les écoles?
    • Donnons-nous assez de ressources aux écoles pour former les enseignants et assurer la réussite des élèves?
  27. Semaine de relâche
    • À conserver ou à abolir?
  28. Les « assistés sociaux »
    • Les gens «chialent» contre les «BS», ils considèrent qu’ils abusent du système et que le gouvernement devrait couper dans les ressources qui leur sont offertes. D’autres croient qu’on contraire, malgré quelques abus occasionnels, la majorité des assistés sociaux ont réellement besoin d’aide et on ne leur en donne pas assez. Qu’en pensez-vous?
  29. La ville, un enfer?
  30. La ville ou la campagne
    • Où désiriez-vous éduquer vos enfants? Pourquoi?
  31. Auto ou transport en commun?
  32. Partage des tâches domestiques
    • À qui la responsabilité?
  33. OVNIS
    • Certains y croient, d’autres non. Que croyez-vous?
  34. Accouchement à la maison
    • Certains croient qu’accoucher à la maison est plus sain pour la mère et l’enfant. D’autres considèrent que c’est beaucoup trop dangereux. Quel choix feriez-vous?
  35. Grèves et manifestations
    • Êtes-vous d’accord de faire la grève dans un contexte de négociation avec un employeur ou le gouvernement?
    • Que pensez-vous de la loi qui limite le droit de manifester?
  36. Allocation aux enfants
    • Beaucoup de parents donnent de l’argent de poche à leurs enfants sans exiger d’eux une contrepartie parce qu’ils croient que ces derniers y ont droit. D’autres préfèrent que leurs enfants gagnent leur argent de poche en accomplissant certaines tâches à la maison : ils en font une question d’éducation. D’après vous, laquelle des deux formules est la meilleure?
  37. La famille et le mariage
    • Le thème de l’année 1994 a été la famille. On a réfléchi sur la crise sérieuse que vit la famille québécoise et on a cherché des moyens pour la revaloriser. Selon vous, comment une véritable famille devrait-elle être?
    • Aujourd’hui, les familles monoparentales et reconstituées sont monnaie courante. Les divorces et séparations sont souvent mal vécues par les enfants qui supportent mal le choc de la rupture. D’autres vivent mieux depuis la séparation puisque les conflits ont passablement diminué. Pour votre part, vous paraît-il acceptable qu’un couple qui a des enfants divorce ou se sépare?
    • Le nombre de couple qui divorcent ou se séparent augmentent chaque année. Par ailleurs, le nombre de mariages est lui aussi en hausse constante. Personnellement, croyez-vous encore au mariage?
  38. Violence conjugale
    • Il ne se passe guère de semaine sans que les médias ne dénoncent un cas de violence dont une femme ou un enfant a été victime. Comment devrait-on s’y prendre pour freiner cette violence?
  39. La valeur du travail
    • On reproche aux adolescents de ne pas accorder au travail la même importance que leurs ainés. Certains adultes vont même jusqu’à condamner leur manque de sérieux. Partagez-vous leur opinion?
  40. La télévision
    • Lorsque la télévision a fait son apparition au début des années 50, on s’est félicités : on disait qu’un merveilleux moyen de s’instruire venait de voir le jour. Mais les jeunes en font-ils un instrument de formation?
  41. La beauté physique
    • Nous vivons dans une société qui attache une grande importance à la beauté corporelle. On fait de l’exercice physique intensif et on suit des régimes amaigrissants pour conserver cette beauté. La chirurgie esthétique est régulièrement employée pour garder au corps son apparence de jeunesse. Que pensez-vous de l’importance qu’on accorde à la beauté physique?
  42. Le don d’organes
    • Toute personne détentrice d’une carte d’assurance-maladie peut, au moyen d’une simple signature, céder ses organes sains à la médecine. Néanmoins, partout au Québec, des banques d’organes réclament des dons qui ne viennent pas. En effet, bien peu de gens pensent à poser ce geste et chaque année, des centaines de malades meurent faute de donneurs. Devrait-on laisser les gens libres de léguer leurs organes?
  43. Les études supérieures
    • Les frais de scolarité de nos universités ne cessent d’augmenter au point qu’un bon nombre d’étudiants craignent de ne pas avoir les moyens financiers de se payer des études supérieures. À votre avis, les études universitaires devraient-elles être gratuites?
  44. La politique
    • Beaucoup de Québécois estiment que le Québec devrait se séparer du reste du Canada pour devenir un pays indépendant. D’autres s’opposent à ce projet parce qu’ils doutent de l’avenir d’un petit pays francophone sur un continent anglophone. Quant à vous, êtes-vous favorable à l’indépendance du Québec?
    • Le Canada devrait-il abolir le Sénat?
    • Le gouvernement fédéral devrait-il abolir le poste de gouverneur général?
  45. L’avortement
    • Certains pays légalisent l’avortement; d’autres le considèrent comme un crime. Les avis sont très partagés sur cette délicate question. Et vous, qu’en pensez-vous?
  46. Heures d’ouverture des commerces
    • Il y a quarante ans à peine, tous les commerces étaient fermés le dimanche, sauf les restaurants et les cinémas. Aujourd’hui, un bon nombre de petites entreprises (dépanneurs, épiceries, stations-service, pharmacies, etc.) et la plupart des grands magasins sont accessibles même le dimanche. Ce changement vous paraît-il avantageux pour l’ensemble des citoyens?
  47. La malbouffe
    • La santé des gens est préoccupante. L’accès à la malbouffe est de plus en plus facile, elle est même parfois plus accessible que la nourriture santé! En effet, les prix sont souvent beaucoup moindre, même dans les épiceries. Aussi, croyez-vous que le gouvernement canadien devrait interdire la distribution de la malbouffe?
    • Que pensez-vous de la loi qui interdit la malbouffe dans les écoles?
    • Sans tout interdire, le Canada devrait-il légiférer pour limiter la quantité de sel, de gras et de sucre dans les aliments disponibles sur le marché?

Retour sur l’examen de ECR


Nous revenons à peine de l’examen d’Éthique et Culture Religieuse…

Je prends quelques minutes pour laisser une trace de cet examen pour m’en souvenir lorsque viendra le temps de préparer mon prochain puisque l’examen de fils-2 ressemblait énormément à l’examen de fils-1, il y a quelques années.

Dans ma CS ( DesSamares) il faut :

Premier point à retenir :

L’examen est principalement un examen de connaissances!!!!

Deuxième point :

Oubliez les belles méthodes en ECR pour préparer vos élèves tout au long de l’année.  Ça ne sert absolument à rien!

Troisième point :

Ce n’est pas une SAÉ, comme on le laissait entendre…  Absolument pas! C’est un examen de connaissances avant tout et d’une courte section portant sur une compétence.

Le fameux document «à préparer» :

Le document «à préparer» n’est pas un document à prendre à la légère puisqu’il devra être régurgité ensuite!

Le document (remis il y a deux semaines) portait sur le «symbolisme religieux».   L’élève devait chercher les principaux symboles religieux et leur(s) signification(s).  Ce document est à remettre à l’évaluateur «avant l’examen» donc…  ce qu’il y a dessus doit être mémorisé.

L’examen :

Une section sur la partie «Éthique» et une autre sur la partie «Culture Religieuse».

L’examen porte sur un thème général : les téléchargements illégaux (musique)

Ce qu’il faut préparer :

Il faut connaître sur le bout des doigts plusieurs définitions : valeur, repère, norme, enjeu éthique, etc.

Il faut connaître tous les entraves au dialogue : généralisation abusive, attaque personnelle, appel au clan, etc.  On demande quelques définitions et on propose des exemples qu’il faut classer.

Il faut connaître les types de jugement : jugement de préférence, de prescription, de réalité, de valeur.  Même chose, on propose des exemples qu’il faut classer.

On demande à l’élève de formuler une question éthique sur le thème proposé ( cette année sur les téléchargements illégaux) et de répondre à cette question ensuite.

Il faut connaître les principales religions et leurs symboles.  À l’examen, on donne plusieurs symboles et l’élève doit mentionner la religion et la signification. (donc…  le fameux document qu’il fallait mémoriser)

______________________________

Conclusion?

Je suis heureuse d’avoir été autant «insistante» auprès de mon fils-2, pour ne pas dire «persécutante» puisque j’avais «exigé» la préparation «minutieuse» de toutes ces sections.

D’autres, dont un garçon, n’a pas pu répondre à aucune des questions demandées puisqu’il n’avait pas cru essentiel d’apprendre aussi rigoureusement des entraves au dialogue ou types de jugements.

Bref…  on verra le résultat éventuellement.  Mon fils-2 m’assure que ce fut relativement simple puisque nous avions bien travaillé…  mais…  on verra!

Éthique et culture religieuse


Oui, encore…  Je tente par plusieurs moyens d’aider mon fils-2 qui passera son examen la semaine prochaine.

Je suis dans le néant…  Je tente de l’aider le mieux possible… mais, je l’avoue, j’ignore totalement comment bien le préparer! ha!

Je viens de trouver ce document qui fait le tour de la base à connaître.

Secondaire_cycle2

 

Éthique et culture religieuse


Une fois encore, je me retrouve à préparer un de mes enfants à l’examen d’éthique et culture religieuse (examen pour le DES).

Je ne le dis pas très fort mais je suis encore une fois en colère pour ce cours.

En colère parce qu’on m’a fait perdre 1 heure de déplacement (hier) pour aller chercher un document de préparation à l’examen.  Un extraordinaire document «très utile» m’a-t-on dit et «obligatoire» et qui consiste, finalement, à remplir un simple document insignifiant sur le symbolisme religieux!

Ridicule!

Je suis en colère, une fois encore, car l’examen consistera en une situation d’apprentissage et d’évaluation (SAÉ) fabriquée par un(e) enseignant(e).  Je déteste la SAÉ comme mode d’évaluation puisque sa correction est très arbitraire…  comme les élèves «école-maison» ne sont pas très populaires…  soupirs…

Je me demande toujours pourquoi notre CS n’opte pas, comme dans plusieurs autres CS, pour autre chose qu’une SAÉ!

Bon…  Je me calme…   puisque je ne pourrai rien changer.

L’évaluation 2016 portera donc sur le symbolisme religieux :

  • Christianisme : la croix, le poisson, l’arbre de vie, l’agneau de Dieu
  • Autochtone : le cercle, le tambour, la tortue, l’aigle, le corbeau, l’ours, le loup
  • Judaïsme : la Menorah, le sceau de Salomon, l’étoile de David
  • Islam : le croissant de lune, calligraphie
  • Bouddhisme : la roue de la vie, le lotus
  • Hindouisme : le lotus, la syllabe Aum, l’oeuf cosmique.

Je me demande bien quel type de situation d’apprentissage accompagnera ce genre de document préparatoire!

Journal quotidien / Réviser pour le DES


Nous l’avons… c’est un premier pas vers les examens.  Je suis allée chercher le fameux dossier préparatoire en écriture ( secondaire 5 ).

Le thème : « Le développement technologique »

Une pression de moins sur les épaules de mon grand puisque c’est un thème accessible qui lui a plu immédiatement.

Maintenant?  Le vrai travail commence.

Première étape : première lecture.

Il a lu une première fois les textes en entier soit une trentaine de pages.   Cette première lecture permet de simplement apprivoiser les textes et susciter déjà quelques pistes de réflexion.

On ignore la question de l’examen, mais déjà, on sent qu’elle tournera autour de l’influence du développement technologique dans nos vies: son impact? son ingérence? sa trop grande place? Sommes-nous prêts à leur faire plus de place?  Peut-on penser que ces technologies sont là pour rester, est-ce une bonne idée?  Les technologies vont-elles trop loin?  etc…  Les textes abordent d’ailleurs plusieurs aspects : automobile sans conducteur, imprimante 3D, écran tactile, fibres intelligentes, drone, robot, coeur artificiel, etc…

Mais…  on ignore la fameuse question.

Deuxième étape pour nous?  Relecture du texte en après-midi et analyse des textes.  On ne prend pas encore de notes…  on se laisse imprégner par les textes encore.

Ce travail est primordial et tellement important.  Il faut, c’est important je trouve, que nous prenions le temps de lire le fameux recueil de textes pour accompagner notre enfant dans son questionnement.  On ne lit pas tous de la même manière…  On peut apporter un angle de vision différent et pertinent dans la compréhension des textes.

En tout cas, je m’en vais justement lire les textes dehors.  Je vais cerner l’essentiel des textes et lorsque nous ferons la relecture plus tard je pourrai l’aider dans l’analyse des textes.

Bon après-midi!

Journal quotidien / réviser pour le DES


C’est un départ pour nous…  oui..  nous sommes en mode «révision» pour les examens du DES.  Je suis déjà fatiguée…  hihihi  j’exagère un brin là…  mais pas tellement.

Comme je reçois beaucoup de courriels présentement, je vais essayer de vous mentionner ce que nous faisons comme révision au fur et à mesure.

Pour nous, premier examen : français écrit.

J’aurais préféré qu’il débute par la partie lecture, mais je comprends que pour la correction, il valait mieux débuter par la partie écrite de l’examen de français.

Ce que nous savons :

  • L’examen écrit est une lettre ouverte d’environ 500 mots destinée aux visiteurs de la section «Pouvoir des mots» du site Web du Ministère.
  • Une semaine avant l’examen ( soit jeudi le 30 avril ) l’élève reçoit un document ou il réalise une activité préparatoire liée au sujet abordé, lit des textes contenus dans un dossier de lecture et prépare une feuille de notes qu’il pourra consulter au moment de la rédaction de sa lettre.
  • Cette feuille de notes contient ce qu’il juge pertinent à retenir pour répondre à l’éventuelle question qu’il ne connait pas à l’avance!!!
  • Cette lettre ouverte doit avoir une structure argumentative : sujet amené, posé, divisé, 2-3 arguments, conclusion.
  • L’examen écrit dure 3 heures.

Pour réviser…

Étape 1 : nous revoyons ce matin « le plan » et l’écriture du brouillon.

Une étape tellement souvent négligée…  il faut que l’élève soit en mesure de réaliser un plan avant l’écriture de son texte, ne serait-ce que pour « se poser » un peu et mettre un peu de calme dans l’anxiété qu’occasionne un tel examen.

Sujet amené :  On peut attendre avant d’écrire ce sujet amené…  d’ailleurs, il est hautement préférable d’écrire ce sujet amené après l’élaboration du plan entier, une fois nos idées bien claires.  Le sujet amené est souvent une simple phrase très générale qui situe le thème ou le sujet dans un contexte large et général.  On peut utiliser une anecdote, une question, un commentaire, un fait historique, etc…  En fait, il est là pour susciter l’intérêt et nous donner envie de lire la suite.

Sujet posé…  Thèse : pour ou contre?  L’opinion que l’élève a sur le sujet.  C’est facile, on parle de quoi?  Quel est son opinion sur le sujet.  On utilise généralement des mots comme : pour, contre, en faveur, je m’oppose, à mon avis, je crois, etc…  Point extrêmement important : on ne défend jamais deux opinions contraires sur le même sujet.  On doit être «pour» OU «contre»

Sujet divisé : les arguments ou les aspects qui seront développés.

***  ce n’est pas toujours simple de divisé un sujet.  Pour aider, il faut penser à plusieurs aspects différents : économique, légal, religieux, médical, artistique, politique, philosophique, etc…

Généralement on conseille 75 mots pour cette introduction

Développement :

  • On construit l’argumentation.  En fait, on reformule les aspects présentés dans le sujet divisé du plan : expliquer, étayer, développer l’idée à l’aide de faits, de références, de citations, d’exemples, de principes, de valeurs, etc…
  • Il ne faut pas dépasser 3 arguments…  pour un texte de 500 mots, trop d’arguments ne donnera pas suffisamment de place à élaborer un peu.
  • 1 argument par paragraphe.
  • On débute un paragraphe obligatoirement par un organisateur textuel : en premier lieu, premièrement, finalement, etc…
  • Il faut utiliser au moins 1 citation!!!!  ( voilà pourquoi à la préparation de la lecture, il faut que l’élève relève quelques citations pouvant être utiles )
  • N’oubliez pas les sources!!!  Lorsque vous faites référence à une de vos lectures, il faut citer la source. ( ne pas oublier d’inclure ces sources sur la feuille à préparer lors de la lecture)

Conclusion:

On conseille généralement autour de 50 mots.

  • Ne pas oublier l’organisateur textuel au début.
  • Une reformulation de la thèse
  • Un rappel des arguments
  • Une ouverture…  on essaie de faire naître un questionnement, amener le lecteur vers une réflexion, un questionnement plus large, l’amener à poser une action concrète, etc.

 ********************************

Pour ceux et celles qui éprouvent de la difficulté avec la structure, je vous conseille de lire des exemples de l’an dernier sur la page web du MELS : pouvoir des mots .  Il est important de mentionner à vos enfants que ce sont les « meilleurs » qui ont été choisis sur le web…  entre les meilleurs et ceux en échec, il y a place à plusieurs niveaux d’écriture!!!  😉

Journal quotidien / je réponds


Je commence à émerger tranquillement…  Je déteste être malade…  si vous saviez à quel point!  Un vilain rhume sans plus, mais quelle galère!  En avril? C’est n’importe quoi.  Je ne suis généralement jamais malade en avril…  on est supposé être au printemps!  Cette année, l’hiver a été rude au Québec, rude et tellement plus long que la moyenne.

On espère le printemps!!!

J’ai pratiquement terminé mes choix de manuels pour la nouvelle année, qui, soit dit en passant, débute maintenant chez nous.  Nous avons terminé plusieurs matières alors on débute tranquillement la prochaine année…  puisque nous travaillerons pendant l’été, nous n’avons donc plus de « commencement » et de « fin »…  j’adore!

Nous passons d’ailleurs à l’horaire estival dès le premier mai : 3 matinées par semaine sauf pour mon fils-2 qui a des examens à préparer.  J’ai hâte d’expérimenter tout ça.

J’AI pris la décision que cet horaire devenait la norme chez nous.  J’aime tellement ça… tellement.  Si j’avais su…  j’aurais osé bien avant.  Mais, chaque chose en son temps…  Alors nous devenons une famille délinquante dans sa façon de faire 😉

septembre – mai : 6 jours/semaine : 3:30 par jour.

mai – septembre : 3 jours/semaine : 3:30 par jour.

Comme je l’ai mentionné, nous dépassons largement la «norme» d’heures de travail réglementaires…  mais..  chut…  les enfants ne le savent pas, eux! hihihi

****************************

Je vous reviens dans les prochains jours avec mes trouvailles en manuels.

Là, je reviens tranquillement…

****************************

Je réponds

Une maman me demande : « Quel manuel de révision utilises-tu pour préparer les examens du MELS en français secondaire V? »

J’aime bien le cahier

Français : il faut s’assurer que l’élève sait « réellement comprendre » ce qu’il lit.  C’est vraiment important de retravailler avec lui quelques textes argumentatifs.

Prenez le temps de vous assurer qu’il comprend réellement… ça semble ridicule ce que je vais dire, mais croyez-moi c’est plus important que vous ne le croyez.  Plusieurs enfants lisent régulièrement mais ne comprennent que superficiellement ce qu’ils lisent.  Pour bien réussir un examen du MELS, il faut comprendre notre lecture…  les inférences aussi!

Il faut connaitre la structure du texte argumentatif… parfaitement!

Le texte qui sera écrit  ( lettre ouverte ) devra respecter la structure ( sujet amené, posé, divisé, argument, etc…) mais de plus, il faut prendre une position « claire » et utiliser différentes techniques pour argumenter.  Il faut veiller à la pertinence des arguments…  et surtout être en mesure d’utiliser le texte pour appuyer nos arguments.

D’ailleurs, voici les critères proposées pour l’évaluation :

  • de susciter l’intérêt ou la réflexion du public cible par le choix des idées, la façon de les exprimer, l’angle adopté pour les présenter ou les liens établis;
  • d’employer une langue standard;
  • d’utiliser des informations fiables;
  • d’éviter les propos de nature trop personnelle (anecdotes, confidences, aveux, etc.);
  • de respecter la propriété intellectuelle en ne s’attribuant pas les propos d’un auteur;
  • de ne pas mettre en cause l’intégrité ou la réputation de certaines personnes par ses propos.

Bonne chance!

Pouvoir des mots (préparation pour DES)


Pour les mamans qui préparent leur enfant à l’examen de français secondaire 5 (DES), voici un site pour vous.

Comme l’examen écrit consiste à écrire une lettre ouverte de 500 mots destinée aux visiteurs de la section « pouvoir des mots » du site Web du Ministère, il serait intéressant de faire découvrir à votre adolescent quelques textes réalisés par des étudiants l’an dernier.

Le sujet était : la place des personnes aînées dans notre société.

Comme a dit mon fils-2 hier : « Tout un sujet…  typiquement québécois! » hihihihihi 😉

Je vous invite donc à le consulter!

Pouvoirs des mots

 

Écrire ( français fin du secondaire)


Comme j’aurais aimé avoir ceci l’an dernier…

Des idées pour travailler des textes importants à la fin du secondaire :

J’espère que les mamans québécoises prendront le temps de les examiner si vous avez des enfants à la fin du secondaire qui passent des examens au régulier.

 

 

Derrière nous…


Mon fils est revenu avec son premier résultat… et oui, le prof a donné les résultats dès maintenant.  Alors, roulement de tambour…  il a 80%.

Il était très content de son premier pas…   anglais oral.  Il faut dire que ce n’est pas la qualité de l’anglais qui est évalué mais bien la compétence à prendre position…  la compétence à prendre sa place dans une discussion qui portait sur les métiers.

Il peut donc arriver qu’un élève totalement bilingue mais timide reçoive une très mauvaise note s’il ne prend pas suffisamment part à la discussion.  Il y avait des élèves qui parlaient à peine anglais mais qui participaient beaucoup qui ont reçu une belle note de 70%

Alors… les mamans qui prépareront leurs enfants l’an prochain, à retenir…  ce n’est pas d’être bilingue qui importe mais bien de prendre une bonne place à l’examen!

Alors…  un derrière nous…   24/30  de l’examen d’anglais en réserve! ha!