Oscar et la dame rose (roman)


Quel magnifique roman à étudier en classe avec des élèves avec un peu de maturité.

Voici les lettres adressées à Dieu par un enfant de dix ans.
Elles ont été retrouvées par Mamie Rose, la « dame rose » qui vient lui rendre visite à l’hôpital pour enfants. Elles décrivent douze jours de la vie d’Oscar, douze jours cocasses et poétiques, douze jours pleins de personnages drôles et émouvants.
Ces douze jours seront peut-être les douze derniers. Mais, grâce à Mamie Rose qui noue avec Oscar un très fort lien d’amour, ces douze jours deviendront légende.


Pour aller plus loin…

Il existe sur le net plusieurs résumés, commentaires, questionnaires de lecture, analyses,…  J’aime bien des suggestions d’écriture comme celles-ci :

  1. Donnez votre avis sur ce livre : ce que vous avez aimé, ce que vous n’avez pas aimé et pourquoi. Argumentez, évoquez des détails, expliquez.
  2. À la manière d’Oscar écrivant à Dieu, écrivez une lettre à un artiste disparu (écrivain, comédien, peintre, musicien, compositeur, etc.). Vous lui raconterez comment l’une de ses œuvres a changé votre vie. Vous évoquerez un souvenir précis. (Magnard)
  3. Oscar ne fait ni son portrait ni celui de Mamie-Rose. À partir des quelques indices donnés dans cette première lettre, imaginez l’autoportrait qu’aurait pu écrire Oscar, en conservant le même ton de la dérision ; puis modifiez-le en adoptant le point de vue de Mamie-Rose. (Magnard)
Il y a tellement de belles choses à découvrir et exploiter en classe-maison!
Si vous n’avez pas lu ce petit roman, faites-le pendant l’été !!!!

Nos lectures prochaines…


Février, un nouveau mois, de nouvelles lectures suivies en classe.

Voici les romans que j’ai sélectionnés pour eux :

Fils-4 – 4e année – CM1

 

Fils-3 – 6e année – 6e

 

Fils-2 – secondaire 4 – 2nde

 

«Ce court récit a été inspité à Victor Hugo par un fait-divers s’étant réellement déroulé, quelques années plus tôt.
Claude Gueux est un ouvrier qui vit misérablement avec sa compagne et leur fille. Un jour qu’ils n’ont plus ni bois de chauffage ni pain, il va se risquer à voler. Il sera condamné pour ce vol à cinq ans de prison.
Durant cet internement, Claude se lie d’amitié avec Albin, un jeune homme qui chaque jour partage son pain avec lui.
Mais l’homme a également un ennemi dans sa prison de Clairvaux: le directeur des ateliers, jaloux de l’ascendant que possède le prisonnier sur ses camarades. Aussi décide-t-il de séparer Albin et Claude, par pure méchanceté.
Claude ne supporte pas cette séparation, d’autant que le directeur refuse de lui donner la moindre explication sur ce brusque départ d’Albin.
Durant plusieurs semaines il tente de faire plier le directeur, le supplie de lui rendre son compagnon, sans succès. Face à ces multiples refus, Claude Gueux décide de tuer le directeur à l’aide d’une hâche et tente après cela de se donner la mort: il a jugé et condamné son tortionnaire, tout comme lui l’a été. Il sera soigné de ses blessures pour être guillotiné sur la place publique, un jour de marché.
Victor Hugo utilise ce qui n’était à l’origine qu’un banal fait-divers pour poser la question du rôle de la société, qui dans ce cas a fait de cet homme, bon et intelligent, un assassin et pose bien sûr le problème de la peine de mort. » source

 

Le dernier des Mohicans


Voici les lectures supplémentaires de mon fils-2 pour janvier :

Narrations écrites :

  • Chapitres 1-5 : Où et quand se passe cette histoire.  Situe l’histoire et les personnages.
  • Chapitres 6-10 : Dans ces chapitres, on découvre deux « blancs » totalement différents : David et Heyward.  Présente chacun d’eux.
  • Chapitres 11-15 : Cora devient l’héroïne tragique de ce roman, pourquoi?
  • Chapitres 16-20 : On découvre le colonel Munro, père des filles.  Fais-moi découvrir qui il est.
  • Chapitres 21-25 : Pourquoi le rôle de Uncas est-il si important dans cette expédition?
  • Chapitres 26-30 : un sujet de son choix ou Pourquoi penses-tu que Cooper a donné au roman son titre en particulier?
  • Chapitres 31 – fin : Narration finale : On a reproché à l’auteur d’utiliser beaucoup de stéréotypes raciaux dans sa représentation des Indiens, d’ailleurs, les Amérindiens dans le roman de Cooper semblent soit entièrement bon (Uncas et Chingachgook) ou entièrement mauvais (Magua et la plupart des Hurons).  Y a-t-il des personnages crédibles dans ce roman?

 

*****************************************************

Un incontournable chez nous…

Une narration écrite à la fin seulement :

« Je n’aimais qu’un seul être et je le perds deux fois. »

Es-tu d’accord avec cette affirmation?

*** sujet que j’ai moi-même eu à faire en secondaire 5! hihihi

Planification secondaire 4-5


Nous avons pris un congé « non prévu » aujourd’hui puisque nous avons un petit problème à régler dans notre maison et les enfants ne pouvaient pas se concentrer sans questionner sans arrêt.  Nous reprendrons donc le travail demain.

Voici notre travail pour 2 jours :

Fils-2 (secondaire 4-5)

Français-5 : 

Manuel « Portail de CEC » Il travaille sur un extrait de Camus « L’étranger » p.18-22

Mathématique-4 :

On avance tranquillement…  très lentement…  à son rythme, mais en profondeur.  Après un détour dans un autre manuel, nous débutons les fonctions dans notre manuel « Vision» p.15-21

Anglais-5 :

Cahier Turning Point de CEC  Il termine un exercice sur les noms et les articles.

Histoire-4 :

Il termine son premier thème : les premiers occupants. Manuel Présences de CEC p.28-29  Répondre aux questions 1 et 3 + les miennes /  Cahier d’activités p.15 (1.2) / Cahier d’activités p.16 / Cahier d’activités p.17

Science 4:

Il termine le premier chapitre : l’atome et les éléments.  Manuel « Observatoire de CEC» Verdict p.32-35

Arts plastiques-4 :

Il travaille encore sur son premier projet qui n’est pas encore terminé (notion : lignes)

ECR-5 :

Un cours qui passe toujours après…  puisqu’il déteste ça. 😆  cahier «Vivre ensemble de ERPI» p.9-10 sur les chamans autochtones et les prêtres en Égypte ancienne.

Lecture supplémentaire : 

<

p style= »padding-left:30px; »>Un soir d’automne, au Chenal du Moine, un étranger frappe à la porte des Beauchemin. Le lendemain et les jours suivants, il aide les hommes à accomplir les travaux de la ferme. Comme il est un bon travaillant, Didace Beauchemin lui offre le gîte en échange de son travail. Son fils Amable et sa bru Alphonsine voient d’un mauvais oeil l’intrusion de ce «Survenant» dans la famille Beauchemin. Pourtant, ce «Grand-Dieu-des-routes» exerce un fort attrait sur les sédentaires du Chenal du Moine. Il a beaucoup voyagé et est un conteur hors pair, si bien que tous les voisins accourent pour l’entendre. Parmi eux, il y a Angélina Desmarais, une voisine qui a levé le nez sur tous les soupirants du voisinage. Elle est amoureuse du Survenant et celui-ci semble répondre à son amour. L’hiver passe et le Survenant semble vouloir rester. L’amitié du père Didace, qui le considère comme son fils, et l’amour franc d’Angélina lui font oublier les mesquineries dont il est l’objet dans ce petit milieu qui accepte difficilement qu’on puisse déranger l’ordre des choses. L’été revient. Le Survenant se trouve à la croisée des chemins : rester ou partir? «S’il reste, c’est la maison, la sécurité, l’économie en tout et partout, la petite terre de vingt-sept arpents, neuf perches, et le souci constant des gros sous…» «S’il part, c’est la liberté, la course dans la montagne avec son mystère au déclin. Et tout à coup : une sonnaille au vent. Le jappement d’un chien. Un tortillon de fumée. Une dizaine de maisons. Des visages étrangers. Du pays nouveau. La route. Le vaste monde…» L’appel de la route sera plus fort et, sans rien dire, il repart comme il était venu.

Il a deux semaines pour lire ce tout petit roman.  Pour lui ce sera un défi malgré tout car cette lecture l’obligera à sortir de sa zone de confort en lecture.  Ce n’est absolument pas le type de roman qu’il affectionne…  loin de là!

Je l’ai choisi parce que… 

Premièrement parce que je l’adore ce petit roman…  j’aime cette histoire, comme j’ai aimé le film d’ailleurs.

Roman du terroir québécois… nos racines, hommage à la lenteur, à la campagne, à l’ouverture vers l’autre, à la liberté…  un roman qui peut être exploité sur plusieurs niveaux.

Je crois que pour réellement l’apprécier ce petit roman, à 15 ans, il faut connaître et comprendre le contexte social de l’époque de son écriture.  Il faut en comprendre un peu le contexte historique, social, culturel et religieux.  On comprend davantage ce besoin de valorisation de la campagne, ce désir de montrer la campagne et la vie sédentaire sous son beau jour!

Nous aborderons :

Les lieux : le dedans ( cuisine privé, familiale, lieu de rencontre) et le dehors ( d’où vient le survenant- mystère, liberté,…)

Les personnages : le survenant arrive chez les Beauchemin… Angélina, Didace, Amable, etc…

La contradiction du survenant : nomade/sédentaire : son désir de liberté, personne ne connaît son véritable nom, insouciant et sans but, etc…  d’un autre côté, il connaît plusieurs métiers, travaillant, etc.

La valorisation de la terre et le dénigrement de la ville (ou des étrangers).

Sylvie

 

Histoire – secondaire 3-4


Voici trois romans que j’aime bien proposer aux grands en histoire…  Ils sont de la même auteur que j’affectionne particulièrement dans sa façon d’écrire.

 

Résumé :
En 1840, 58 patriotes sont exilés en Australie par les autorités britanniques. Commence alors pour eux une incroyable épopée… L’horreur de la traversée, la peur d’être abandonnés sur l’île de Norfolk ou « Hell on Earth », la vie de forçats dans le camp de travail, les peines et les regrets de ces hommes oubliés au bout du monde, le sort de leurs amours, les racines de leurs espoirs, voilà ce que relatent les pages de cette œuvre passionnante et profondément humaine. Généreux et riche en détails authentiques, ce récit est une véritable incursion dans des événements occultés de notre passé.

Résumé :

Thana, La fille-rivière s’aventure dans un pays immense, de la vallée du Mississipi aux rives du Saint-Laurent, aux rythmes de la vie de personnages condamnés à se dépasser pour survivre. L’héroïne, Thana, est la fille du chef de la paix Wapello. En 1729, faite prisonnière par une tribu ennemie, elle est amenée en Louisiane. Au milieu des dangers et des luttes, la jeune Mesquakie restera fidèle à son peuple ainsi qu’à son amour, Kiala. Rien ne pourra en effet lui faire renier sa passion pour ce chef de guerre dont elle est amoureuse depuis l’enfance.

Résumé :

1781. La guerre de l’Indépendance américaine fait rage. Pour déstabiliser les insurgés, les Anglais lancent un appel aux eslaves des rebelles, les exhortant à fuir leurs maîtres. En retour, ils leurs promettent la liberté. Même si Isaac et Sarah, esclaves à Mobile, accueillent d’abord cette promesse avec beaucoup de réserve, ils risquent finalement le tout pour le tout et tentent de rejoindre les loyalistes, derrière les lignes britanniques. Pleins d’espoir, les deux fuyards seront pris en charge par Samuel, le fils d’un planteur de Savannah, et les jeunes gens, que tout sépare, développeront une profonde amitié.

Des bas-fonds de New York aux grèves rocailleuses de la Nouvelle-Écosse, Isaac et Samuel affronteront les rebelles, l’exil, des hivers rigoureux et des sécheresses interminables, pour retrouver la piste de leurs amis et familles et enfin gagner la terre promise.

Passage mortel SAÉ ( français secondaire 4 )


Voici une SAÉ proposé par « page de classe » en français secondaire 4 : Passage mortel

RÉSUMÉ DE LA SAÉ  

L’élève est invité à lire le roman « Passage mortel ».

Au fil de leur lecture, les élèves auront des tâches à compléter.  La lecture est divisée en deux séquences et le projet littéraire regroupent quatre parties.

Dans la première partie, les élèves doivent présenter les différents personnages (caractéristiques, rôles, liens avec les autres personnages, etc.) à l’aide d’organisateurs graphiques. Cette tâche est accompagnée de questions de compréhension, d’interprétation en lien avec les personnages.

Dans la deuxième partie, plusieurs questions d’interprétation, de propositions d’hypothèses en lien avec la trame du roman. Cette dernière partie permettra l’évaluation de la compétence écrire ( élaborer des justifications et des argumentations).

Une troisième partie touche aussi la compréhension tandis que la quatrième partie rejoint la réaction et l’appréciation.

Pour télécharger la SAÉ  :

Le crime de l’orient express


Je vous propose un texte d’Agatha Christie en français avec son parallèle anglais.

Je pense que beaucoup d’adolescents aimeront l’idée de lire en anglais…  en gardant un oeil sur le texte en français comme référence!

Si cela vous intéresse : cliquer ici

L’histoire de PI ( livre )


Un livre à découvrir…

Résumé :

Histoire de Pi est un roman rédigé par Yann Martel ( Canada ) en 2001. Pour celui-ci, il a reçu le prestigieux prix Booker 2002. D’autres récompenses lui ont été remises pour le même ouvrage, comme le prix 30 millions d’amis en 2004 et le prix Hugh-MacLennan.

Le drame débute lorsque le père de Pi, de son vrai nom Piscine Molitor, décide de s’établir au Canada avec sa famille et quelques animaux qui feront partie de son zoo. Pour le malheur de Pi, le navire coule et il est le seul rescapé humain qui a trouvé refuge dans un canot de sauvetage. Les autres rescapés sont un orang-outan, une hyène, un zèbre et un tigre royal du Bengal. S’ensuivra une lutte pour la survie dans sa forme la plus primitive, car Pi doit non seulement subir la faim, la soif et les éléments, mais doit aussi assurer sa survie face à un prédateur féroce.

C’est un livre surprenant et magnifique!!!

roman… album… histoire jeunesse


Pour répondre à « la coeducation »…

Voici le genre de petits albums ou romans ( qui se passent au Canada ) que j’aime bien proposer pour accompagner le programme d’histoire…  J’essaie de trouver le plus de livres ou albums possibles qui mettent des personnages dans un contexte historique.

Laflèche est un coureur des bois assez…  comique et ses amis sont des algonquiens.

 51pf547WrfL__SL500_AA300_

Amisk, le petit Amérindien

Petit indien Terre-de-Neige

Couverture du livre, LES BOIS MAGIQUES

Axel Vachon - Les colons de la Nouvelle-France Tome 1 : Les diamants du Canada.

Les chemins de l'exil : Au temps des patriotes

Petites chroniques de notre histoire

etait-fois-ouest

laverendrye-lrg_01

louisfils_web

louis-riel-pere

Margot_de'Lor-cover

etc…  etc…

Il y a beaucoup de petits romans qui racontent une histoire dans une période historique.  Cependant…  il faut chercher!

La vie devant soi – livre


Voici le premier livre que je propose à mon fils-1 pour débuter notre prochaine séquence de travail : « La vie devant soi »

Résumé
« Un jeune garçon, Momo, est élevé à Belleville par une vieille femme, Madame Rosa,
ancienne prostituée reconvertie dans la garde des enfants de prostituées.
Madame Rosa va mal. Elle n’est pas tellement vieille mais la vie a été dure avec elle :
juive, elle a été déportée à Auschwitz, et il n’est pas facile d’élever une ribambelle
d’enfants venus de partout : juifs, musulmans, chrétiens, blancs, noirs, jaunes, quand il
faut pour cela monter les courses sur six étages sans ascenseur. Momo, qui est son
préféré, l’aide, sans doute, mais malgré ça, c’est difficile.
Viendra un moment où Madame Rosa deviendra sénile et où les médecins voudront la
transporter à l’hôpital pour la maintenir en vie. Momo aidera alors Madame Rosa à
défendre son « droit sacré des peuples à disposer d’eux-mêmes », c’est-à-dire à mourir. »

Pourquoi?

J’ai choisi ce livre pour accompagner une réflexion sur la vie et la mort…  sur l’euthanasie et le droit de mourir.  Un thème que mon fils doit étudier en éthique et culture religieuse.  Ce n’est pas un thème joyeux, mais un thème qui porte à la réflexion ce qui colle bien à mon fils-1.

De plus ce livre pose une question tellement importante à mes yeux : Peut-on vivre sans amour?  Un hommage à l’amour et…  à la vie que l’on a devant soi!

et que dire de l’enrichissement des connaissances en histoire, en politique et en éthique?

et…

naturellement, je vais aussi m’en servir pour travailler certains extraits ( discours argumentatif ).

Pour accompagner ce roman : 

  • Pourquoi ne pas faire une lecture suivie proposée par un professeur : ici
  • un magnifique dossier proposé par Gallimard : ici ou ici
  • Ou encore cette courte séquence pédagogique : ici
  • Une comparaison roman/film : ici

dans notre cas…  nous ferons les questions du roman.

Oui…  assurément, c’est un livre à faire découvrir à nos grands adolescents!