Romans à l’étude – secondaire 3


Voici nos romans à l’étude cette année en secondaire 3.

Au Gymnasium, le lycée de la ville haute, il y a les jaguars, programmés pour la réussite, et quelques rois du ruisseau, des Gavroche et des Esmeralda égarés. Comme Tadeusz et ses mains rouges. Il porte des maillots de sport ou des chemises de bûcheron, vit en banlieue, excelle en russe. Personne ne le connaît vraiment. Il est étrange, bizarre, solitaire, d’ailleurs. Un peu comme cet ange, sans sexe et sans âge, qui se noie dans les pages des livres, au point d’en oublier les autres et son propre corps. Un ange de dix-sept ans qui pense, dort, rêve en grec, sa matière préférée. Une passion qui s’incarne dans Amours des dieux et des héros, le livre le plus précieux de la bibliothèque du lycée. Un jour, cette raison d’être disparaît des rayonnages. À son retour, le livre n’est plus le même, avec, entre ses pages, les traces d’un autre. Comment alors supporter la réalité quand le paradis est aux mains rouges d’un inconnu et que la vie gronde de plus en plus fort, de plus en plus dangereusement


Harpagon est un vieillard odieux et avare. Avare jusqu’au ridicule, puisqu’il fait comparaître en justice le chat d’un de ses voisins pour lui avoir mangé le reste d’un gigot ! Avare jusqu’au sordide aussi. Ne cherche-t-il pas à prêter à un taux usuraire l’argent qu’il refuse à son fils ? N’est-il pas prêt à vendre sa fille à qui offre de la prendre sans dot ? Quant à sa prétendue attirance pour Mariane, elle ne résiste pas à sa fascination pour l’or.


Inspiré d’un fait divers, ce court roman de Victor Hugo raconte l’histoire d’un ouvrier condamné à 5 ans de prison pour vol et finalement condamné à mort pour s’être révolté contre le directeur de l’atelier de la prison.
Ce récit réaliste est l’occasion pour Victor Hugo de dénoncer la peine de mort et, plus encore, la pauvreté et l’injustice sociale qui poussent un homme à commettre un crime.


Thierry et Eric n’avaient jamais fait attention à cet insigne sur le blouson de leur copain Andreas, une décoration métallique parmi beaucoup d’autres. Jusqu’au jour où, dans une boutique de jeux, le vendeur avait pointé l’index vers l’insigne et s’était mis en colère. C’était un vieil homme. Il s’était mis à crier, il était livide. Ensuite, il leur avait donné le jeu. En fait, il leur avait ordonné d’y jouer. Il n’y avait rien sur la boîte. A l’intérieur, une simple disquette, même pas un CD-Rom. Et pourtant, ce qu’ils voyaient sur l’écran de l’ordinateur ne ressemblait à rien de ce qu’ils auraient osé imaginer. « Choisissez votre mode de jeu », dit la voix. Mais il ne s’agissait pas vraiment d’un jeu. Il s’agissait plutôt d’un passeport pour l’enfer.


Le monde que Jonas connait est simple et carré. Ayant choisi l’Identique depuis longtemps, les habitants des communautés sont habitués à ne pas ressentir d’émotions et à suivre les règles mises en place. Mais lorsque le jeune adolescent est choisi pour devenir le nouveau Dépositaire de mémoire, sa vie bascule. Au contact du Passeur, il découvre ce qu’était le monde avant, quand il y avait la souffrance, la guerre, la faim mais aussi les vraies familles, les couleurs, l’amour. Dès lors, il ne peut plus supporter la vie qu’on lui impose et doit trouver un moyen pour faire éclater la bulle dans laquelle vivent tous les autres…


Qui pouvait vouloir tuer la vieille Valentine Besson, dont la servante, Rose, est morte d’avoir bu un verre d’eau destiné à sa patronne, et contenant des somnifères ? Maigret, appelé à faire la lumière sur ce meurtre, soupçonne un moment Arlette, la fille de Valentine, qui semble avoir une vie privée assez trouble avec son mari, Théo. Mais la cupidité ne peut être le mobile : la vieille dame ne possède plus que des copies de bijoux, répliques de la fabuleuse collection jadis constituée par son mari.
Sur ces entrefaites, Valentine abat d’un coup de revolver un « rôdeur » qui n’est autre que le frère de Rose. Pour Maigret, qui vient de découvrir une émeraude authentique, les pièces du puzzle commencent à s’assembler…
Dans une atmosphère de vacances balnéaires, ce sont de bien sombres mystères qui vont peu à peu être dévoilés par le sagace enquêteur.


Il fut leur inspiration. Il a transformé leur vie à jamais.
A Welton, un austère collège du Vermont, dans les années 60, la vie studieuse des pensionnaires est bouleversée par l’arrivée d’un nouveau professeur de lettres, M. Keating.
Ce pédagogue peu orthodoxe va leur communiquer sa passion de la poésie, de la liberté, de l’anticonformisme, secouant la poussière des autorités parentales, académiques et sociales.
Même si le drame – le suicide d’un adolescent – déchire finalement cette expérience unique, même si Keating doit quitter le collège, il restera pour tous celui qui leur a fait découvrir le sens de la vie.


 » Les Trois Mousquetaires forment le plus divertissant des romans d’aventures. Leurs personnages, Athos, Porthos, Aramis et d’Artagnan sont sortis des bibliothèques pour descendre dans la rue. Ils ont enseigné l’insolence et l’amitié à beaucoup de jeunes Français qui ont aussi découvert les fatalités de l’amour en rêvant aux belles épaules de Milady et à ses regards de perdition. « 


Le doux et tempéré docteur Jekyll, médecin londonien précurseur des tendances de la médecine psychanalytique moderne, se transforme en monstre chaque fois qu’il avale une potion de son invention.


 

J’aime et je conserve!


On me demande souvent les outils que j’utilise et que j’apprécie particulièrement.  En voici un justement.

Ce petit manuel me suit depuis 3 ans et je l’apprécie beaucoup.

Je l’aime parce que…

J’aime utiliser la dictée comme base de travail en étude de la langue.

La réputation de BLED n’est pas à faire… BLED c’est BLED !  Toutes les règles et trucs y passent.

Ce livre me donne la possibilité de choisir des dictées en fonction du travail que je fais en étude de la langue.

On y retrouve des dictées de phrases (celles que je travaille quotidiennement)

On y retrouve des dictées de révision (celles que je donne en fin de la semaine)

 

Il poursuivra sa route l’an prochain puisqu’il demeure toujours d’actualité.  De plus, pour partager sa route, j’utiliserai deux de ses petits frères :

 

 

 

 

 

 

 

Si, comme moi, vous aimez les exercices «ciblés» c’est un outil pour vous.  Il va à l’essentiel…  tout simplement.

 

Nos lectures présentement…


Nos lectures de la semaine…

Mon fils de secondaire 3

Résumé :

Le docteur Jekyll est un homme bon et loyal. M. Hyde, lui, est un individu étrange, capable des pires crimes. Pourquoi alors Jekyll a-t-il fait son testament en faveur de Hyde ? Pourquoi le laisse-t-il venir chez lui à n’importe quelle heure ? Serait-il victime d’un chantage ? Le vieux docteur Lanyon aimerait bien savoir. Peut-on être à la fois homme de bien et criminel, Jekyll et Hyde ?

Je travaille à partir de ce document : 

L’étrange cas du dr Jekyll et de Mr. Hyde

Mon fils de 5e année

Résumé :

Le fermier Hogget vient de gagner un petit cochon à la foire. Le jeune animal, surnommé Babe, se fait vite des amis dans la basse-cour. Mais ce qui éveille surtout sa curiosité, c’est la manière dont la chienne Ficelle garde les moutons. Le fermier doit lui-même admettre que Babe possède des dons peu communs chez un cochon. Il décide alors d’en faire le premier «cochon de berger»!

Si cela vous intéresse, voici ma fiche de lecture : 

Babe

Mon fils de 3e année

Résumé :

Nico déteste les colos… et encore plus les histoires qui font peur ! Mais au manoir, des rumeurs effrayantes circulent sur l’existence d’un fantôme, l’homme à la jambe de bois, qui hanterait chaque soir les lieux. Nico sait bien que les fantômes n’existent pas. Pourtant, écoutez « goum-toc, goum-toc ».

Si cela vous intéresse, voici mon questionnaire de lecture : 

Le fantôme à la jambe de bois

Ce que je lis présentement…

Résumé :

Les Acadiens Évangéline Bellefontaine, dite LaBiche, et Gabriel Melanson portent dans leur coeur et dans leur chair la déchirure de tout un peuple arraché à ses racines pour assouvir les ambitions d’un conquérant anglais.

Dans le village de la Grand’Prée, Évangéline et Gabriel vivent, en 1755, les premiers frissons d’un grand amour. L’innocence de leur jeunesse se heurte bien vite aux mouvements des troupes anglaises, qui se font de plus en plus présentes dans le Bassin des Mines. Un complot se trame au fort Edward, où siège le lieutenant-gouverneur Charles Lawrence.

Séparés, emprisonnés, dépossédés de leurs biens, les jeunes époux, impuissants, voient les soldats anglais vider l’Acadie de ses habitants, entasser ceux-ci dans les cales nauséabondes de vaisseaux surpeuplés, pour ensuite les jeter comme des épaves sur les rives des colonies anglaises d’Amérique. L’amour d’Évangéline et de Gabriel, plus solide que le cap Blomidon, résistera-t-il au génocide de leur peuple?

Cet amour a donné une voix aux Acadiens, qui en chantent la légende depuis deux siècles.

Je vous propose d’écouter le chant qui résume tellement bien ce roman…

Nos lectures cette semaine ( semaine 7 )


Voici ce que nous lisons cette semaine…

Fils-2 : 

Rien de nouveau cette semaine…  je veux qu’il travaille davantage l’écrit!!!!

____________________

Fils-3 : 

Il poursuit la lecture de son roman : le jardin secret…  Il devrait terminer cette semaine.

Les lectures supplémentaires qui accompagnent notre travail sur le texte de la semaine :

Raoul et Corbo 007 : CLIQUER ICI

Le lièvre et le Lion : CLIQUER ICI

____________________

Fils-4 :

Il a débuté la lecture du « magicien d’Oz »

Les lectures supplémentaires de la semaine :

Une maison pour une marmotte ( un très petit texte dans lequel on retravaille le schéma narratif : situation de départ, événement perturbateur, problème,  tentatives de solution, solution et finale ) J’ai choisi ce petit texte parce qu’il est structuré de façon à bien définir les différentes parties.  Ce n’est pas un grand texte…  ha!

Pour télécharger le texte : Une maison pour une marmotte

____________________

En famille : 

Nous poursuivons pour la deuxième semaine : « un bon petit diable » que je redécouvre avec plaisir.

____________________

Moi :

Je prépare une lecture pour mon fils-2 : le dernier des Mohicans

et celui-ci

Journal quotidien 17


Aujourd’hui en classe…

  • Retour sur la journée d’hier
  • Mot du jour
  • Table de multiplication pour les deux plus jeunes
  • Dictée d’un nombre en lettres pour les deux plus jeunes.
  • Dictées
  • Analyse d’une phrase pour les deux plus jeunes
  • Français
  • Étude de la langue
  • Maths
  • Anglais
  • Lectures supplémentaires pour les 3
  • Travaux manuels et art pour mon fils-2

Un petit partage de notre quotidien…

Après un départ en douceur pour les trois premières semaines ( fils-2 ),  je débute un parcours en parallèle, un parcours qui va beaucoup plus loin que son simple manuel de base de travail en français.

Cette année encore, je vais donc proposer des lectures qui pousseront un peu plus loin sa réflexion.

Première étape de notre parcours, cette lecture que je ne choisis pas au hasard,mais après une grande réflexion et analyse.

L’adolescence, particulièrement vers 14 ans, est la période des contrastes…  période intense de contradiction entre les opposés.  J’ai donc choisi d’explorer dans la littérature les contrastes, par exemple nous étudierons la tragédie et la comédie dans les prochaines semaines.

J’ai donc choisi ce roman parce qu’il offre un exemple parfait, à mes yeux, de ces contrastes.

Ce choix de roman peut paraître assez particulier…  mais en fait, je l’ai sélectionné parce qu’il traite de l’enfant confronté aux préjugés, aux mensonges, au mal, à la dureté du monde adulte… C’est un livre rempli d’humour et un éloge à la pureté de l’enfance.  On assiste à la croissance de Jem et Scout…  à la perte de l’innocence…  à la découverte de soi…  aux regards qu’on porte aux choses et aux gens en vieillissant.

Il y a, à travers ce roman, des leçons de vie qu’un adolescent devrait découvrir : qu’il faut savoir se mettre à la place de l’autre; en guise d’excuse aider les gens que nous avons injuriés; seul le dialogue peut les aider à comprendre, etc.

Un choix judicieux pour un adolescent qui pose un regard de plus en plus différent du monde adulte.

 

Résumé : 

Dans une petite ville d’Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche.

Un extrait…

« – Ton père a raison, dit-elle. Les moqueurs ne font rien d’autre que de la musique pour notre plaisir. Ils ne viennent pas picorer dans les jardins des gens, ils ne font pas leurs nids dans les séchoirs à maïs, ils ne font que chanter pour nous de tout leur coeur. Voilà pourquoi c’est un péché de tuer un oiseau moqueur. »

Le travail proposé :

Une dissertation…  une petite…  je veux l’initier tranquillement…  notre sujet :

Quelles réflexions sur l’éducation le roman soulève t-il?

Rédige une réponse argumentée et illustrée par des citations

ou…  j’hésite encore…

Pour apprécier un roman, le lecteur a-t-il besoin de s’identifier au personnage principal et de partager ses sentiments ?

Histoire – secondaire 3-4


Voici trois romans que j’aime bien proposer aux grands en histoire…  Ils sont de la même auteur que j’affectionne particulièrement dans sa façon d’écrire.

 

Résumé :
En 1840, 58 patriotes sont exilés en Australie par les autorités britanniques. Commence alors pour eux une incroyable épopée… L’horreur de la traversée, la peur d’être abandonnés sur l’île de Norfolk ou « Hell on Earth », la vie de forçats dans le camp de travail, les peines et les regrets de ces hommes oubliés au bout du monde, le sort de leurs amours, les racines de leurs espoirs, voilà ce que relatent les pages de cette œuvre passionnante et profondément humaine. Généreux et riche en détails authentiques, ce récit est une véritable incursion dans des événements occultés de notre passé.

Résumé :

Thana, La fille-rivière s’aventure dans un pays immense, de la vallée du Mississipi aux rives du Saint-Laurent, aux rythmes de la vie de personnages condamnés à se dépasser pour survivre. L’héroïne, Thana, est la fille du chef de la paix Wapello. En 1729, faite prisonnière par une tribu ennemie, elle est amenée en Louisiane. Au milieu des dangers et des luttes, la jeune Mesquakie restera fidèle à son peuple ainsi qu’à son amour, Kiala. Rien ne pourra en effet lui faire renier sa passion pour ce chef de guerre dont elle est amoureuse depuis l’enfance.

Résumé :

1781. La guerre de l’Indépendance américaine fait rage. Pour déstabiliser les insurgés, les Anglais lancent un appel aux eslaves des rebelles, les exhortant à fuir leurs maîtres. En retour, ils leurs promettent la liberté. Même si Isaac et Sarah, esclaves à Mobile, accueillent d’abord cette promesse avec beaucoup de réserve, ils risquent finalement le tout pour le tout et tentent de rejoindre les loyalistes, derrière les lignes britanniques. Pleins d’espoir, les deux fuyards seront pris en charge par Samuel, le fils d’un planteur de Savannah, et les jeunes gens, que tout sépare, développeront une profonde amitié.

Des bas-fonds de New York aux grèves rocailleuses de la Nouvelle-Écosse, Isaac et Samuel affronteront les rebelles, l’exil, des hivers rigoureux et des sécheresses interminables, pour retrouver la piste de leurs amis et familles et enfin gagner la terre promise.

Une vie de Guy de Maupassant


Voici le petit roman qui prendra place comme lecture supplémentaire ( fils-2 ) la semaine prochaine.

Résumé : 

Une vie ou L’Humble Vérité est le premier roman de Guy de Maupassant, paru d’abord en feuilleton en 1883 dans le Gil Blas, puis en livre, la même année, sous le titre L’Humble Vérité. Le roman décrit la vie d’une femme depuis l’heure où s’éveille son coeur jusqu’à sa mort .

Jeanne, fille du baron Simon-Jacques et de la baronne Adélaïde, est une jeune aristocrate qui, pour ses dix-sept ans, quitte le couvent pour commencer une vraie vie. Elle s’en va donc de chez elle avec son père et sa mère qui lui lèguent un château pour y vivre avec son prochain mari, qu’elle rencontrera d’ailleurs dans les quelques jours suivants sa sortie du couvent, Julien De Lamare, qui (elle le découvrira après leur mariage) est un véritable avare et égoïste. Il trompera Jeanne avec sa domestique Rosalie, puis avec une voisine du nom de Gilberte de Fourville. Jeanne accouche de son premier enfant, Paul, qui va connaître de graves problèmes de santé. Son deuxième enfant sera mort-né, le jour même où M. de Fourville va tuer Julien et Gilberte. Paul guérit et part en pension à 15 ans au collège du Havres, où il suivra des études jugées minables aux yeux de toute sa famille. Jeanne se retrouve ainsi seule après la mort du baron, de la baronne et de sa tante Lison. C’est alors que sa servante Rosalie revient après une vingtaine d’années d’absence. Paul se marie avec une femme qui tombera gravement malade ( source du résumé)

Pour télécharger le roman : CLIQUER ICI

Je lui demande de faire ce travail  : 

Narration écrite :

Rédige deux pages dans lesquelles un personnage, qui rêvait d’un événement, est victime d’une cruelle désillusion.

Nuits rouges, de Daniel Mativat ( roman – histoire )


Pour accompagner un programme d’histoire…  un petit roman sur le Canada,1837-1838, époque des Rébellions.

Résumé :

1837. Au moment où la rébellion des Patriotes embrase le village de Saint-Eustache, Désiré Bourbonnais, simple apprenti forgeron, s’intéresse peu à la politique. L’adolescent volage n’a en fait que deux passions dans la vie : son cheval, Princesse, le meilleur trotteur de la paroisse, et Jeanne, la belle nièce du curé, dont il est éperdument amoureux. Emporté dans la tourmente, et après avoir connu les horreurs de la guerre ainsi que les affres de la prison et de l’exil, le jeune homme éprouvé accomplira-t-il malgré tout les rêves de sa jeunesse perdue ?

Enfants de la rébellion ( roman – histoire )


Pour accompagner un programme d’histoire au secondaire…

Résumé :

Grâce à la découverte d’un journal dans le grenier de leur grand-mère, les jumeaux Mijanou et Nicolas, âgés de quatorze ans, découvrent un épisode douloureux de l’histoire du Québec. Les écrits sont ceux de Rosalie Cadet, leur aïeule, dont la vie a été étroitement liée aux activités des Patriotes de 1836 à 1839. Les jumeaux suivent les péripéties de cette époque en compagnie de leur ancêtre, du frère de celui-ci et d’autres fervents patriotes : insurrections, répressions, défaites. En parallèle, loin dans le temps, se tisse une histoire d’amour qui, contrairement au destin politique des protagonistes, aura une finale heureuse. Bien que les personnages principaux soient fictifs, la trame des évènements est basée sur des faits historiques dont on trouve une énumération très utile en fin de texte. Ce roman ouvre une double fenêtre sur le contexte politique et sur les moeurs de l’époque, entre autres celles régissant les relations entre les hommes et les femmes. La narration alterne entre le présent et le passé, entre la vie quotidienne des jumeaux et le journal de leur aïeule. Le registre de langue utilisé pour le journal est plutôt exigeant car l’auteure a recours à une formulation et un vocabulaire représentatifs de l’époque.