Lecture pour les prochaines semaines


Raphaël – secondaire 3

Mon fils de secondaire 3 passe dans un univers complètement différent.  C’est un choix assez éloigné de mon intérêt et du sien mais…  mais… après l’avoir lu, je le trouve approprié pour cet âge.

Oui, le jeu vidéo est le prétexte de départ, mais il plonge l’adolescent au cœur de la guerre.

Résumé :

Éric et Thierry n’avaient jamais prêté attention à cet insigne sur la veste en cuir de leur copain Andreas. Une vieille décoration militaire parmi beaucoup d’autres. Jusqu’au jour où, dans une boutique de jeux vidéo à Londres, le vendeur, un vieil homme, avait pointé l’index vers l’insigne. Il était devenu livide, s’était mis à crier. Puis il leur avait donné le jeu, leur avait ordonné d’y jouer. – « Choisissez votre mode de jeu », avait demandé la voix. L’Expérience ultime n’est pas seulement un jeu vidéo, mais plutôt un passeport vers l’enfer, qui les renvoie dans le passé, sur le Chemin des Dames en 1917, à Guernica sous les bombes en 1937 ou à Paris pendant les rafles de juillet 1942…

Gabriel – secondaire 1

J’ai sélectionné pour mon fils :

Résumé :

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Lescun, petit village des Pyrénées, est occupé par les Allemands qui gardent la frontière pour empêcher les populations, et notamment les Juifs, de fuir en Espagne. Jo, jeune berger, découvre, un jour, dans une ferme près de la montagne, des enfants juifs cachés par une vieille femme du village et son gendre. Jo entre alors dans leur secret et va tout faire pour les aider à passer la frontière sans être vus des Allemands.

Je l’ai déjà dit, j’aime cet auteur…  comme dans plusieurs de ses romans, on s’attache rapidement au personnage principal.  Ici, Jo, est un garçon magnifique, attachant, touchant et courageux !

Tous les ingrédients sont réunis pour plaire à mon plus jeune.

 

Publicités

Avi, capitaine Charlotte


Un petit roman différent et fort plaisant à lire…

Résumé :

Sur le quai, un marin a bien tenté de prévenir Charlotte qu’elle ne devait pas s’embarquer sur l’Aigle des Mers. Mais une jeune fille de 13 ans n’écoute pas ainsi le premier marin venu , et Charlotte part donc rejoindre sa famille outre-Atlantique.  Seule passagère au milieu d’un équipage à la mine patibulaire, Charlotte sent bien que la colère gronde contre le capitaine, brutal et sans pitié. Bientôt la jeune demoiselle devra choisir son camp…

Collection : Castor Poche

Edité par Flammarion-Père Castor

ISBN : 2081640473

Genre : Jeunesse

277 pages

———–

Je l’ai choisi pour la force et le courage incroyable de la jeune fille.  C’est une histoire d’action, d’aventure, de suspense, de surprises et des résultats surprenants !  Charlotte est un modèle de force que beaucoup de jeunes filles apprécieront.

Niveau conseiller : 6e et plus.


 

 

Le dernier esprit (roman)


Si vous êtes comme moi et vous appréciez Noël au point de proposer des lectures sur ce thème, vous avez été séduite par la couverture de celui-ci j’imagine :

 

Résultats de recherche d'images pour « le dernier esprit »

L’hiver resserre son étreinte glaciale sur Londres. Sam est gelé et il est affamé. Lorsqu’il demande de l’argent à un homme riche, Ebenezer Scrooge, il reçoit un refus brutal. Sam est rempli d’une rage violente et il jure de tuer cet homme égoïste. Plus tard, blotti dans un cimetière pour se réchauffer, Sam voit s’approcher la silhouette fantomatique d’un homme. Le fantôme prévient Sam de l’avenir terrible qui l’attend s’il choisit la voie de l’assassinat. Sam entreprend un voyage mené par des esprits terrifiants à travers le passé, le présent et le futur. Après quoi il doit choisir de prendre ou non la vie de Scrooge – et décider ainsi de son propre destin.

C’est un «Scrooge» revisité… et comme les miens ont déjà lu le roman de Dickens je me suis dit qu’ils apprécieraient celui-ci.  Je n’ai pris que deux heures pour le lire et je ne suis pas déçue !  J’avais peur au départ qu’une «revisite» soit décevante mais ce ne fut pas le cas.

On mentionne 10+ ans mais, selon moi, il conviendrait davantage pour un 12+ans.

Amos Daragon (roman)


Mon fils de secondaire 1 débute ce petit roman…  qui n’était pas dans mes planifications au départ.  Il fait partie d’une collection de 12 romans.

A douze ans, Amos Daragon devient le premier élu de la nouvelle génération des porteurs de masques. La mission de ce culte instauré par la Dame blanche est de rétablir l’équilibre du monde, menacé par la guerre sans merci que se livrent les dieux du bien et du mal. Parcourant des contrées lointaines peuplées de créatures légendaires, Amos doit retrouver les quatre masques de pouvoir, afin d’accomplir son destin.

Vous pouvez même l’écouter (lu par l’auteur lui-même ) en suivant ce lien : Cliquez ici


La lecture de ce roman mènera à un projet littéraire : tracer le portrait d’un personnage.

  • Titre du roman
  • Maison d’édition
  • Genre
  • Collection
  • Nombre de pages
  • Nom du personnage choisi
    • Caractéristiques physiques
    • Traits de caractère
    • Âge, situation sociale
    • Passe-temps, passions, champs d’intérêt
    • Habitudes, manies
    • Habillement, objets particuliers
    • Talents, faiblesses
    • Comportement envers les autres personnages

35 kilos d’espoir (Anna Gavalda)


Le petit roman à l’étude cette semaine :

« Tout ce qui se passe à l’école, c’est comme si c’était du chinois pour moi. Ça rentre par une oreille et ça ressort de l’autre.  »
Grégoire déteste tellement l’école qu’en sixième, il a déjà redoublé deux fois. Le seul endroit qu’il aime, son refuge, c’est le cabanon de son grand-père Léon, avec qui il passe des heures à bricoler. Pourtant, quand Grégoire est renvoyé du collège, cette fois, Léon est furieux. Il renonce à consoler son petit-fils et lui refuse sa protection.  Il est peut-être temps pour Grégoire d’accepter de grandir…


Mon manuel de français (TEXTO de Averbode) propose l’étude de l’œuvre complète.  Comme j’aime bien avoir un document à insérer dans le portfolio de l’enfant, j’ai préparé ce document à imprimer.

35 kilos d’espoir

corrigé_35 kilos d’espoir

Source :


 

Le petit violon (théâtre)


Voici ce qu’on explore cette semaine en secondaire 1.

 

Léo, le camelot, est seul dans sa roulotte et découvre le secret du bonheur : avoir un enfant. La petite fille sourde rencontrée au cirque univers le rend quelque temps heureux, mais il songe à son éducation. Il la confie au pédagogue. Sarah grandit et revient au cirque, tombe amoureuse du jeune homme et, bien sûr, elle part vivre sa vie. Léo est seul à nouveau, et  » ainsi va la vie « .


Ce petit vidéo résume bien la pièce je trouve


On retrouve sur le net, le tapuscrit : Le petit violon_Jean-Claude Grumberg


Nous, on l’explore sous un angle un peu inattendu : les difficultés de la communication.


Romans à l’étude en secondaire 1


Cette année, comme par le passé, notre travail sur le roman se poursuit.  J’ai choisi plusieurs romans qui nous accompagneront tout au long de la prochaine année scolaire.

Comme toujours, je n’ai pas choisi ces romans au hasard…  certains sont suggérés par le manuel que j’utiliserai d’autres sont des romans que j’aime particulièrement pour la leçon morale qu’ils véhiculent.

Cette année, le rythme est assez intense.  Comme vous le voyez, plusieurs romans sont au programme.  Je vais probablement imposer un nombre de pages à lire (minimalement), chaque jour, pour garder le rythme.  D’ailleurs, je connais mon jeune fils…  soupirs…   certains romans sembleront moins intéressants à lire au départ pour lui, je devine déjà qu’il aura tendance à prendre plus de temps que prévu pour débuter et lire son roman.

Voici les romans qui seront à l’étude cette année en secondaire 1.

Semaines 1-2-3-4

Depuis l’Odyssée, aucun roman d’aventures n’eut plus de succès que l’Ile au trésor. Le jeune Jim Hawkins est le héros de ce roman avec le terrible John Silver, l’homme à la jambe de bois.  L’Hispanolia débarque sur l’île au Trésor les  » bons  » et  » méchants « . Dès lors, une lutte implacable se déroule pour retrouver le trésor amassé par Flint, redoutable pirate mort sans avoir livré son secret.Rarement roman d’aventures aura été conduit avec tant d’habileté et de science ; c’est désormais un livre classique où le réel se mêle au fantastique.


Semaines 5-6-7-8

Grégoire déteste l’école. Il a déjà redoublé deux fois avant d’être renvoyé du collège. À la maison, ses parents le harcèlent constamment, quand ils ne se disputent pas entre eux. Son seul appui: Léon, son grand-père chéri avec qui il adore bricoler, car dès lors qu’il s’agit de travaux manuels, Grégoire est très fort. Léon cependant se fâche en apprenant le renvoi de son petit-fils. Il va le pousser à se prendre en main.


Semaines 9-10-11

Prisonnier dans son cadre, l’homme à la dague toise Sans Atout. Le jeune garçon, bien que fasciné par le tableau, supporte difficilement le regard d’acier qui semble suivre ses moindres mouvements. Se pourrait-il qu’il soit vivant?… Un soir, l’homme à la dague disparaît!


Semaines 12-13-14-15

CAÏUS EST UN ÂNE. La phrase inscrite par Rufus sur sa tablette remporte un grand succès en classe. Mais Caïus rougit de colère. Comment Rufus ose-t-il l’insulter, lui, le fils d’un richissime sénateur ? Mais le lendemain, plus personne n’a envie de rire. La même phrase est tracée en lettres rouges sur la façade du temple de Minerve. Or, dans la Rome impériale, le sacrilège est terrible


Semaines 16-17-18-19

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Lescun, le petit village des Pyrénées où habite Jo, est occupé par les Allemands qui surveillent la frontière. Un jour, dans la montagne, le jeune berger découvre plusieurs enfants juifs cachés dans une ferme. Ils attendent le moment propice pour fuir en Espagne. N’écoutant que son courage, Jo décide de garder le secret et de tout faire pour les aider et les protéger.
Un roman bouleversant.

Des personnages attachants et d’une grande humanité bravent les dangers de la guerre pour sauver des vies. Un roman plein d’émotion.


Semaines 20-21-22-23

Hiver 1245, sous le règne de Saint Louis. La terreur rôde sur les terres de Mortecombe. Chaque nuit de pleine lune, on retrouve pendu à une branche un nouveau cadavre ! Complot ? Vengeance macabre ? En compagnie d’Avenance, la fille du seigneur des lieux, Gabriel, le jeune ménestrel en mal d’aventure et de romance, se jette à corps perdu dans l’énigme du Bourreau de la Pleine Lune. Au risque de finir à son tour au bout d’une corde…


Semaines 24-25-26-27

Ce roman d’aventures, un classique publié pour la première fois en 1903, est présenté ici dans sa version intégrale. Un magnifique chien appelé Buck mène une vie paisible dans une demeure confortable de la Californie vers la fin du 19e siècle. Un jour, il est volé et vendu à des chercheurs d’or. Cette bête forte et robuste est entraînée pour devenir chien de traîneau en Alaska, une région de glace et de neige où seuls les plus forts survivent. Intelligent, orgueilleux et rusé, Buck survit à cette nouvelle vie où il est malmené par ses maîtres et par ses pairs. Ce chien courageux vit des aventures périlleuses au cours desquelles sa nature sauvage le révélera à lui-même. Ce roman d’aventures de Jack London est un hymne à la nature et un éloge à la force et au courage des chiens de traîneau qui ont marqué l’histoire de la ruée vers l’or. Le texte apporte de nombreux renseignements sur cette période mouvementée de l’histoire américaine. Le ton du récit est grave et l’écriture d’une grande sobriété. En complément à l’ouvrage, une postface aborde la vie de Jack London, la ruée vers l’or et les relations entre les humains et les chiens.


Semaines 28-29-30

Oscar a dix ans et il est atteint du cancer. Il a compris qu’il allait bientôt mourir, mais personne n’ose lui dire la vérité, excepté Mamie Rose. Oscar s’en remet alors à la sagesse de la vieille dame qui obtient la permission spéciale de l’accompagner pour les douze derniers jours de sa vie. Il conclut une entente avec elle. Chaque journée qu’il lui reste vaut maintenant dix ans de vie. Le jeune garçon raconte les épreuves, les rencontres et les réflexions de chacune des périodes de cette vie condensée, dans des lettres adressées à Dieu. Oscar questionne Dieu et Mamie Rose sur le sens de ce qu’il vit; il cherche, dans ce dialogue, la force de réconforter ceux qui l’entourent.


Un enfant, éprouvé par la mort de sa grand-mère, se lance le défi d’écrire la plus grande lettre du monde et surmonte son deuil par l’écriture. Un soir de peine, Nicolas, onze ans, décide d’écrire la plus grande lettre du monde à celle qu’il ne connaît pas encore et qui sera un jour sa femme. Il est élevé par ses grands-parents, sa mère est morte ; il n’a jamais connu son père. Il est heureux jusqu’à la mort de sa grand-mère ; son chagrin le rend muet. Il va écrire sa vie quotidienne avec plein de détails drôles.


Semaines 35-36


Pour le travail sur chaque roman, j’y reviendrai plus tard !

On découvre encore…


Si, comme moi, vous êtes une amoureuse des textes de littérature (manuels anciens), sachez qu’on peut trouver de magnifiques trésors si on se donne la peine de fouiller un peu.

Franchement, je suis toujours étonnée de découvrir des petits bijoux qui viennent enrichir notre banque de textes à lire.

Naturellement, tous ces textes se retrouvent dans les romans.  Pour celles qui possèdent une bibliothèque impressionnante de livres, vous pouvez sélectionner quelques magnifiques extraits ici et là.  Par contre, comme dans mon cas, je n’ai pas le budget pour acheter tous les classiques!!!

Je trouve donc que ces petits manuels proposent une sélection intéressante d’extraits.

Voici mes dernières découvertes :

Celui-ci propose, en plus, les exercices typiques de ces manuels d’époque : les mots, les idées, la grammaire, vocabulaire et élocution. Classe de fin d’étude ? 11 à 13 ans… mais même à 14 ans c’est plus qu’acceptable!

Je l’adore ce petit manuel qui propose une vaste sélection de textes. Pour certains textes, on propose quelques questions pour aller plus loin dans notre analyse..

La suite du précédent… une vase sélection de textes.

Même aujourd’hui…


Vous connaissez mon désir profond de faire lire des romans «classiques» à mes enfants.  Pour moi, la littérature, la vraie, sont ces romans du passé.

Plusieurs romans actuels sont vraiment fabuleux, mais…  mais… je reste convaincue que les romans du passé avaient un petit quelque chose… de différents.

J’ai proposé à chacun de mes garçons de lire «Tom Sawyer».  Mes deux premiers l’ont lu avec plaisir alors que mes deux derniers ne voulaient  jamais «le lire maintenant».

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas…

Tom Sawyer est né de l’imagination de Mark Twain. C’est un jeune garçon du sud des États-Unis vivant dans le Missouri. Le roman est en partie autobiographique mais Twain a aussi donné à Tom Sawyer des caractéristiques de ses camarades d’enfance.

«  Tom Sawyer et Huckleberry Finn sont deux amis aussi turbulents qu’inséparables. Tom vit chez sa tante Polly , aime à se battre avec les nouveaux venus au village et est amoureux de Becky Thatcher, la fille du Juge. Huck , son ami, mène une vie de bohème à l’image de son vagabond de père.

Ce roman raconte leurs aventures. Un soir, alors qu’ils se rendent en cachette au cimetière pour enterrer un chat, Tom et Huck assistent à une scène qui les glace . Trois hommes, le docteur du village, Joe l’Indien et Muff Potter déterrent un homme. Soudain, une bagarre éclate entre les trois hommes. Joe l’Indien tue le docteur de son couteau. Puis il glisse l’arme du crime dans la main de son compère, Potter, qui est complètement ivre. Le lendemain, Potter est arrêté et accusé du meurtre.

Lors du procès , Potter risque d’être condamné à la pendaison. N’écoutant que son courage, Tom dénonce Joe l’Indien , le vrai coupable. Mais ce dernier réussit à s’enfuir. Avant de s‘échapper, il promet de se venger. Grâce à leur débrouillardise, leur intelligence et leur courage, Tom et Huck réussiront à déjouer les plans du bandit. Certes ils seront en mauvaise posture dans la caverne au trésor, mais ils parviendront à s’enfuir. Finalement Joe l’Indien mourra et Potter sera définitivement innocenté. Tom et Huck , après avoir découvert un trésor dans la caverne, seront considérés comme des héros. »

Comme je connais mes deux derniers, je me doutais bien qu’ils apprécieraient «eux aussi» ce roman.  Et, comme je ne voulais pas le leur imposer, j’ai passé par la porte d’en arrière en leur proposant d’écouter d’abord le film.

Vous devinez la suite ?  Dès la fin du film, on m’a demandé où était le roman!  Depuis, ils ont écouté le film plusieurs fois et lu, chacun de leur côté, le roman.

Vous savez, les classiques restent, demeurent des classiques.  Ils ne se démodent pas, ils ne perdent pas la saveur qui les imprègne.

Commentaires de mes fils :

«les garçons sont drôles, attachants, amusants, intéressants, débrouillards, …»

« On sent que les personnages sont eux-mêmes »

« On aimerait les connaître pour vivre des aventures avec eux ! »

Même aujourd’hui, en 2017, ce roman reste un roman intéressant à découvrir…  oui, même aujourd’hui !

J’aime et je conserve!


On me demande souvent les outils que j’utilise et que j’apprécie particulièrement.  En voici un justement.

Ce petit manuel me suit depuis 3 ans et je l’apprécie beaucoup.

Je l’aime parce que…

J’aime utiliser la dictée comme base de travail en étude de la langue.

La réputation de BLED n’est pas à faire… BLED c’est BLED !  Toutes les règles et trucs y passent.

Ce livre me donne la possibilité de choisir des dictées en fonction du travail que je fais en étude de la langue.

On y retrouve des dictées de phrases (celles que je travaille quotidiennement)

On y retrouve des dictées de révision (celles que je donne en fin de la semaine)

 

Il poursuivra sa route l’an prochain puisqu’il demeure toujours d’actualité.  De plus, pour partager sa route, j’utiliserai deux de ses petits frères :

 

 

 

 

 

 

 

Si, comme moi, vous aimez les exercices «ciblés» c’est un outil pour vous.  Il va à l’essentiel…  tout simplement.