Je vous invite…


Je ne fais pas cela souvent…  mais je pense que cette fois, ça vaut le détour.

Katherine Léger propose sur son blogue «L’école de rang de Katherine» deux articles vraiment extraordinaires sur la dyspraxie.

Quelle belle façon de vulgariser le quotidien école-maison avec un enfant «différent».

Je vous invite à la lire, ne serait-ce que pour comprendre ce que vivent plusieurs mères autour de nous.  La différence entraîne «aussi» une différence dans le quotidien d’une maisonnée…  un réel défi, croyez-moi.

Je ne connaissais pas vraiment cette «différence»… maintenant beaucoup mieux.  Merci Katherine!

Pour lire ses articles sur le sujet : cliquer ici

Plus ça change…


En lisant l’avant-propos d’un petit cahier d’analyse grammaticale de 1963, j’ai bien rigolé en lisant ce qui suit :

«On déplore couramment la «crise du français», le «péril de la syntaxe», la «faillite de l’orthographe»­.  Mettons que ces expressions sont un peu fortes; il n’empêche qu’il est nécessaire, indispensable, d’apprendre à nos élèves à mieux parler et à mieux écrire le français, et en particulier à mieux mettre l’orthographe. »

MAURICE GREVISSE.  Cours d’analyse grammaticale.

Une chance que Maurice Grevisse n’écrit pas ses livres maintenant😀

Informez-vous!


Je sais que j’ai mentionné à plusieurs reprises qu’il était possible de faire des examens d’un niveau supérieur pour l’obtention du DES.

Par exemple, faire un examen d’anglais de secondaire 4 alors que notre enfant serait, selon son âge, en secondaire 3 ou un examen de secondaire 5 alors que notre enfant serait en secondaire 4.

Voilà que notre CS change tout ça…

Je m’empresse donc de vous encourager à vous informer auprès de votre Commission scolaire puisque j’ignore si c’est seulement la mienne qui change les règles qui sont pourtant là depuis des années ou l’ensemble des CS.

Je suis vraiment découragée en ce moment…  En fait, je suis complètement dévastée par cette nouvelle.  Elle ne m’affecte pas présentement puisque mes deux plus jeunes ne sont pas encore de cet âge… mais ça s’en vient!  J’aimais l’idée d’étaler les examens sur 3 ans au lieu de 2…  On pouvait prendre plus de temps pour approfondir, améliorer un peu nos fameux programmes😉

Même si l’école-maison est présente depuis plusieurs années dans notre Commission scolaire, la confiance en nos capacités diminuent…  On nous enlève, peu à peu, tout ce qui rendait le passage moins pénible.  Pourtant je suis certaine qu’avec le temps, ils ont bien dû remarquer que nos élèves réussissent aussi bien, sinon mieux, que les élèves au régulier!

On modifie les politiques d’évaluation, on modifie les portfolios, on modifie les règles de ceci ou cela…  où s’en va-t-on?  Je me le demande…  hum…  sérieusement, je me le demande.

Je rigole souvent lorsque j’entends des nouvelles mamans de ma CS me dire que nous avons une CS tellement ouverte…  hahaha…  une farce…  une triste farce…  Dans les faits, notre CS serre l’étau de plus en plus!  Ouverte?  de la poudre aux yeux!

Je retourne à mes cahiers, mes enfants, mon école-maison…

J’espère que mes enfants auront terminé leur parcours scolaire avant que l’étau ne se referme complètement!

Alors, je suis désolée pour celles à qui j’ai donné une information qui n’est plus pertinente maintenant!

Tous les parents abîment…


J’ai lu un livre cette semaine qui contenait cet extrait…  un extrait qui m’a fait longuement réfléchir, je l’avoue :

« Tous les parents abîment leurs enfants, c’est inéluctable. La jeunesse est comme le verre ancien, elle absorbe les empreintes de ceux qui la touchent. Certains parents maculent, d’autres fêlent, quelques-uns brisent complètement les enfances en minuscules éclats éparpillés, impossibles à recoller ensuite.»  Mitch Albom

 

Quel extrait…

On se rappelle si facilement les empreintes que nos propres parents ont laissées sur notre verre…  mais je suis certaine que comme moi, il vous est difficile d’imaginer ce que nous laisserons comme empreintes à notre tour sur la jeunesse de nos enfants.

Qui ne souhaiterait pas n’avoir laissé que le meilleur?!?

Je ne pouvais m’empêcher de les observer toute la matinée en espérant de tout coeur n’avoir semé que de belles choses qui ne laisseront que de belles empreintes tout au long de leur jeunesse.

Que ce soit par négligence, par oubli, par manque de délicatesse, par exaspération, par frustration, par déception, par…  par…  on a pu dire ou faire tellement de choses!!!!!

L’école-maison devient un milieu fertile d’occasions de toutes sortes pour «abîmer» nos enfants si on s’y prend mal!!!!   J’y pense tout le temps…  Et vous?

Mes meilleurs vœux


 

Cartes anciennes de Germaine Bouret

Et oui, la période festive que représentent la fête de Noël et du Nouvel An est à nos portes, j’en profite pour vous souhaiter mes meilleurs vœux.

Je vous souhaite de savourer cette période dans la simplicité du moment, de savourer pleinement le temps qui passe avec ceux qui vous sont précieux.

Beaucoup de bonheur, de douceur, de santé, de sérénité pour la Nouvelle année, ainsi que la réalisation de vos projets les plus chers!  Comment ne pas vous souhaiter l’énergie et les outils nécessaires pour mener à terme votre projet d’école-maison.

Je NOUS souhaite une magnifique période des fêtes où nos traditions laisseront dans nos enfants de belles empreintes de bonheur.  Noël est avant tout une période «spirituelle», période qui devrait nous donner la chance de nourrir l’amour que nous portons aux gens qu’on aime!

Je tiens à vous remercier d’avoir été aussi fidèle à ce blogue tout au long de l’année 2015.  Sans vous, lecteurs et lectrices, ce blogue n’aurait aucune raison d’être.

Joyeux Noël et Bonne année!

 

Orthographe?


Je n’ai pas l’habitude de faire de la publicité pour un manuel quelconque…  Je suis une des personnes qui croit que cela ne regarde que les mamans et leurs enfants.  Pourtant, je vous propose de jeter un oeil sur ce petit manuel ancien à l’allure un peu insignifiante…

J’en ai parlé dernièrement, mais là, après l’avoir utilisé pendant quelques semaines, je confirme : il vaut largement son utilisation ne serait-ce que pour sa section «orthographe».

Franchement…  Je peux même avouer que je n’avais pas appris, enfant, de cette manière l’orthographe.  Mon fils-4 n’en revient pas de découvrir des trucs simples à retenir qui facilitent grandement le processus de mémorisation ensuite.

Des exemples?

  • Tous les noms masculins se terminent en ail, eil, euil sauf portefeuille, chèvrefeuille.
  • Tous les noms féminins se terminent en aille, eille, euille
  • Les noms en «ance» viennent d’un adjectif en «ant » : abondant – abondance
  • Les noms en «ence» viennent d’un adjectif en «ent» : prudent – prudence
  • Les noms en «eur» ne prennent jamais de «e» sauf : heure, beurre, demeure.
  • Même, quelque et tout : Placés à côté d’un nom ou d’un pronom, ce sont des adjectifs variables.  Placés à côté d’un verbe ou d’un adjectif, ce sont des mots invariables
  • etc…

J’aime cette clarté dans les explications… on s’y retrouve tellement plus facilement.

Les textes ne cadrent probablement pas avec ce que vous recherchez:)

La grammaire et la conjugaison sont des sections similaires à tous les autres «vieux manuels» rien de moins, rien de plus.  C’est un travail simple mais rigoureux.

Si vous avez envie de le découvrir, MANUELS ANCIENS le propose sur son site.

Dans mon cas, j’ai déjà acheté le niveau CS qui vient juste après pour l’an prochain😉

 

On peut faire une différence!


Je reçois, quotidiennement, plusieurs courriels me demandant de l’aide ou des Lisi Martin: informations de toutes sortes.  Tantôt simples, tantôt complexes, ces courriels ponctuent mon quotidien.  J’ai reçu, ce matin, un courriel différent…

J’ai appris, il y a peu de temps en fait, qu’une famille faisant l’école-maison vit le drame que nous espérons ne jamais rencontrer : une enfant grièvement malade.  Cela m’a particulièrement touchée puisque nous pourrions être cette famille en détresse.

Je ne côtoie pas cette famille, mais j’ai discuté, avec plaisir d’ailleurs, à plusieurs occasions avec la mère.  Plusieurs d’entre vous la connaissent puisqu’elle tient aussi un blogue sur l’école-maison.

L’école des amours

Afin de soutenir et encourager la famille, une amie de cette dernière propose d’envoyer une lettre, un mot, un dessin, un bricolage, de l’argent,…  peu importe, afin de rappeler aux petites qu’une «autre famille», celle de l’école-maison, les soutient et leur donne tout le courage nécessaire pour poursuivre le suivi.

Je vous place le lien de l’amie de cette maman, qui a aussi un blogue que vous connaissez peut-être :

Familyandco

Parfois…  un petit geste peu faire une grande différence.  Pourquoi ne pas proposer un petit projet à vos enfants????

Notre journée / jeudi


Comme mon fils-2 a un examen de mathématique ce matin…  nous ne ferons de la classe qu’en après-midi (2 périodes) puisque je ne peux pas être à deux places en même temps:)

Mon fils 4 – 5e année (CM2)

Période 1 : Écriture

Il travaille sur le brouillon de son conte de Noël

Période 2: Arts plastiques

Lecture supplémentaire :

Il lit des contes de Noël présentement : un par jour.

Mon fils 3 – Secondaire 1 (5e)

Période 1 : Écriture

Il travaille sur le brouillon de son conte de Noël

Période 2: Arts plastiques

Lecture supplémentaire :

Il lit présentement «Un chant de Noël» de Dickens

Mon fils 2 – Secondaire 5

Période 1 : Science

Il travaille sur son programme.

Période 2 : Arts plastiques.

Il travaille encore sur un projet imposé par notre CS : À la manière de Dali.

citation


J’aime tout ce qui est vieux : les vieux amis,

les temps passés, les anciennes manières, les livres d’époques.

Oliver Goldsmith

Je partage la même vision que cet écrivain d’une autre époque😀

mais… comme dirait mon père, parce que je n’ai pas connu ce que c’était de vivre avec une toilette dehors, pas d’électricité, des vêtements qui ne nous réchauffent qu’en partie l’hiver, se promener avec un cheval à -25, etc..  hihihi