Catégorie : Lecture à haute voix en classe

Lecture à haute voix


Comme je le disais la semaine dernière, nous débutons notre horaire d’été ce matin.  Les deux plus jeunes ne feront que trois matinées par semaine de travail jusqu’en septembre.  Mon fils-2 fera 6 matinées jusqu’à la fin juin, puis trois pour le reste.

Comme je ne veux pas faire de « français » pendant l’été puisque je préfère me concentrer sur les matières qui demandent beaucoup de temps -si on veut bien les faire- durant l’année scolaire (histoire, géographie, science), je vais proposer un roman à lire à haute voix pour travailler quelques petites choses.

J’ai sélectionné celui-ci :

 

Dans un orphelinat de l’Angleterre victorienne, Oliver Twist survit au milieu de ses compagnons d’infortune. Mal nourri, exploité, il est placé dans une entreprise de pompes funèbres où, là encore, il ne connaît que privations et mauvais traitements. Oliver endure tout, jusqu’au jour où une provocation de trop le pousse à s’enfuir vers Londres. Épuisé, affamé, il est recueilli par une bande de jeunes voleurs qui travaillent pour le vieux Fagin. Entre Dodger, Bill, Nancy et les autres, Oliver découvre un monde cruel où seules comptent la ruse et la force…

 

J’aime Dickens, malgré l’avis de plusieurs…

Oliver Twist, orphelin au grand cœur avec de belles valeurs morales…  d’ailleurs, malgré sa vie misérable, il conservera cette richesse jusqu’à la fin!    On pourrait même ajouter une petite morale à ce livre : il ne suffit pas d’être riche pour être «quelqu’un »!!!!!

Au fond, par certains côtés, il nous rappelle un peu «Gavroche» dans les misérables ce petit Oliver 😉

*_*_*_*

J’ai deux versions à la maison.  Je préfère celle-ci, texte abrégé, qui propose une version pas trop longue et pas trop édulcorée 😉 non plus.  La version intégrale, plus de 700 pages, est lourde pour des enfants je trouve…  Dickens…  c’est Dickens 🙂  de longues descriptions qui peuvent être un peu pénibles à lire à un jeune âge.

 

Publicités

La mort du Christ ( Molière )


Nous sommes en classe ce matin..  et oui, malgré ce long congé de Pâques.

J’en profite pour présenter cet exercice de lecture à haute voix.
Prononciation. Soigner l’émission des voyelles è, i, u, in; terrible (tè-rible).

La mort du Christ

Lorsque Jésus souffrait pour tout le genre humain,

La Mort, en l’abordant, au fort de son supplice,

Parut tout interdite et retira sa main,

N’osant pas sur son maître exercer son office.

 

Mais le Christ en baissant la tête sur son sein

Fit signe à la terrible et sourde exécutrice,

Que, sans avoir égard au droit du souverain,

Elle acheva sans peur le sanglant sacrifice.

.

L’implacable obéit, et ce coup sans pareil

Fit trembler la nature et pâlir le soleil

Comme si de sa fin le monde eût été proche.

.

Tout gémit, tout frémit sur la terre et dans l’air,

Et le pécheur fut seul qui prit un coeur de roche

Quand les roches semblaient en avoir un de chair.

MOLIÈRE.

Notre texte à écouter de la semaine


Comme la dernière fois avec le court texte sur les figures géométriques, voici celui que je propose ce matin.  Les enfants ne font qu’écouter une seule fois, puis ils répondent oralement aux questions.

Division du Temps

Le temps est divisé en heures, en minutes et en secondes.  Il y a soixante minutes dans une heure, il y a soixante secondes dans une minute. Il y a vingt-quatre heures dans un jour, il y a sept jours dans une semaine. Les jours de la semaine sont : lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche. Il y a cinquante-deux semaines dans une année.  Les douze mois de l’année sont : janvier, février, mars, avril, mai, juin, juillet, août, septembre, octobre, novembre, et décembre. Les quatre saisons sont : le printemps, l’été, l’automne et l’hiver.  Le printemps est une saison agréable, les rieurs commencent à pousser et dans les forêts les oiseaux, ces musiciens de la nature, chantent dans les branches des arbres.  Tout est vert dans la campagne et les promenades sont alors charmantes.  En été, la température est très élevée, il fait très-chaud et tout exercice violent est désagréable.  En automne il ne fait ni chaud ni froid, la température est agréable. L’automne est en Amérique la plus belle saison de l’année.  En hiver, il fait froid. La neige, d’une blancheur immaculée, tombe en flocons gros et petits et couvre les routes et les campagnes.

  1. Comment est divisé le temps ?
  2. Combien y a-t-il de minutes dans une heure ?
  3. Quels sont les jours de la semaine ?
  4. Quel est le troisième jour de la semaine ?
  5. Combien y a-t-il de jours dans le mois de décembre ?
  6. Quelle saison de l’année préférez-vous ?
  7. Dans quelle saison les fleurs commencent-elles à pousser ?
  8. Quel est le mois le plus chaud de l’année ?
  9. Dans quelle saison fait-il froid?
  10. Quelle est, en Amérique, la plus belle saison de l’année ?
  11. Dans quelle saison les promenades sont-elles charmantes ?
  12. Quels sont les douze mois de l’année ?
  13. Combien y a-t-il d’heures dans trois jours ?
  14. De quelle couleur est la neige ?
  15. L’hiver est-il une saison agréable ?
  16. Dans quelle saison ne fait-il ni froid ni chaud ?
  17. Combien y a-t-il de semaines dans une année ?
  18. Combien y a-t-il de jours dans une année ?
  19. Quel jour de la semaine préférez-vous ?
  20. Dans quel mois commence le printemps ?
  21. Où chantent les oiseaux?
  22. Les oiseaux chantent-ils en hiver ?

****************************************

Exercices à faire oralement ce matin :

Réciter affirmativement et négativement l’indicatif présent des verbes diviser, pousser, commencer, tomber, et chanter.

Réciter affirmativement, négativement et interrogativement le verbe faire à l’indicatif présent

***source : «livre de lecture et de conversation » Camille Fontaine, 1899

Si cela vous intéresse :

Division du temps

Journal quotidien


Bon mardi tout le monde!

source de l’image

Pour l’avoir souligné à plusieurs occasions au fil du temps, j’aime particulièrement la fête de Noël.  Je fais parti des « vieilles nostalgiques » qui apprécient Noël pour la magie qu’elle peut susciter, mais aussi pour toutes les valeurs que l’on peut transmettre à nos enfants ou que l’on peut mettre de l’avant pendant cette période.

Chez nous, Noël est une « grande fête » qui se prépare dès maintenant…  même en classe-maison!  Inutile de vous dire que je remets en circulation plusieurs lectures.

Notre premier arrêt?

Naturellement, qui d’autre que Dickens avec son « chant de Noël ».

Les enfants connaissent l’histoire par coeur… mais, chez nous, on la redécouvre chaque année sans s’en lasser.  Puisque je la lis à haute voix, les enfants redécouvrent toujours un petit quelque chose qu’ils n’avaient pas remarqué l’année précédente!

C’est la veille de Noël, les rues sont animées et chacun prépare joyeusement le réveillon. Le vieux Scrooge, avare et solitaire, est furieux. Il refuse l’invitation de son neveu et s’enferme chez lui. C’est alors que le fantôme de son ancien associé lui apparaît, suivi bientôt de trois autres spectres, plus inquiétants les uns que les autres. Scrooge est entraîné malgré lui dans un fabuleux voyage à travers le temps. « J’ai tenté, à travers ce petit livre plein de fantômes, de donner forme à une Idée qui ne doit en aucun cas fâcher mes lecteurs, ni les monter les uns contre les autres, ou contre la saison, ou contre moi-même. Qu’elle hante agréablement leurs maisons, et que personne ne souhaite jamais la faire disparaître » Dickens.

 

Comme Dickens était payé « aux mots » le texte regorge de descriptions fabuleuses!  D’ailleurs, c’est une des raisons pour laquelle j’aime tant ce livre : les descriptions sont magiques et nous plongent dans l’atmosphère de Noël.

source de l’image

 

« Je veux vivre dans le passé; le présent et l’avenir! » répéta Scrooge en sautant à bas du lit. Les leçons des trois esprits demeureront gravées dans ma mémoire. « 0 Jacob Marley! que le ciel et la fête de Noël soient bénis de leurs bienfaits! je le dis à genoux, vieux Jacob, oui, à genoux. » Il était si animé, si échauffé par de bonnes résolutions, que sa voix brisée répondait à peine au sentiment qui l’inspirait. Il avait sangloté violemment dans sa lutte avec l’esprit, et son visage était inondé de larmes…»

 

Source de l’image

 « La morale de son histoire est évidente mais il n’est pas superflu de la rappeler : il faut se soucier des autres avant qu’il ne soit trop tard, se préoccuper de faire le bien à la mesure de ses moyens. Et quel meilleur moment que Noël pour ouvrir son coeur et se laisser gagner par l’allégresse ambiante ? » ( Alexandra Oury)

 

N’est-ce pas?

J’adore…  oui…  j’adore!  Laissez-vous tenter…  lisez-le!

 

Ah oui…  Étant donné que mon fils-1 a réussi son examen de conduite, je peux enfin avoir de véritables journées complètes en classe-maison : un peu bonheur!  J’ai enfin du temps…  beaucoup de temps…  tellement de temps!

Bonne journée tout le monde!

 

Contes de Noël


***  Si, comme moi, vous aimez les contes de Noël et appréciez la différence…  je vous propose de lire ce livre de Micheline Duff.

Résumé :

Ce recueil regroupe des histoires de Noël pour les enfants mais aussi des histoires pour les adultes. Dans  «La chasse aux tinérants», Vincent et Simon accompagne leur grand-mère pour offrir des cadeaux aux itinérants. Dans «L’agneau du petit Jésus», un ange part à la recherche de trois agneaux pour amuser le petit Jésus dans la crèche. Plusieurs des histoires sont actuelles, mais certaines se déroulent également dans d’autres lieux ou d’autres époques. Elles mettent en scène autant des humains que des animaux.
Du côté des contes pour adultes, dans «Un nouveau nom pour Noël» on retrouve le père Noël, Dieu et Jésus qui discutent pour savoir comment redonner aux humains le vrai sens des fêtes. Jésus propose de changer le nom de Noël pour la Fête de l’Amour en faisant circuler cette idée sur Facebook, Twitter et Youtube! Dans une autre histoire, une auteure discute avec un Beethoveen complètement dépaysé dans sa voiture, prise dans une tempête de neige monstre.
Ces contes, qui parfois émeuvent, qui parfois font sourire, incarnent tous les valeurs de Noël et vous feront sûrement passer de beaux moments en famille.
Si cela vous intéresse, vous pouvez lire sur le net quelques exemples : CLIQUER ICI

 

Nos lectures cette semaine ( semaine 7 )


Voici ce que nous lisons cette semaine…

Fils-2 : 

Rien de nouveau cette semaine…  je veux qu’il travaille davantage l’écrit!!!!

____________________

Fils-3 : 

Il poursuit la lecture de son roman : le jardin secret…  Il devrait terminer cette semaine.

Les lectures supplémentaires qui accompagnent notre travail sur le texte de la semaine :

Raoul et Corbo 007 : CLIQUER ICI

Le lièvre et le Lion : CLIQUER ICI

____________________

Fils-4 :

Il a débuté la lecture du « magicien d’Oz »

Les lectures supplémentaires de la semaine :

Une maison pour une marmotte ( un très petit texte dans lequel on retravaille le schéma narratif : situation de départ, événement perturbateur, problème,  tentatives de solution, solution et finale ) J’ai choisi ce petit texte parce qu’il est structuré de façon à bien définir les différentes parties.  Ce n’est pas un grand texte…  ha!

Pour télécharger le texte : Une maison pour une marmotte

____________________

En famille : 

Nous poursuivons pour la deuxième semaine : « un bon petit diable » que je redécouvre avec plaisir.

____________________

Moi :

Je prépare une lecture pour mon fils-2 : le dernier des Mohicans

et celui-ci

À l’étude les prochaines semaines…


Je reviens à ma formule de base des dernières années :

  • Un artiste pour 4 semaines
  • Un musicien pour 4 semaines
  • Une pièce de théâtre pour 4 semaines

mais… le même pour les 3 enfants en classe.

Alors…  pour les 4 prochaines semaines :

Notre artiste pour les 4 prochaines semaines 

John Singleton Copley (American, 1738-1815)

Notre oeuvre de la semaine :

File:J S Copley - Paul Revere.jpg
Portrait of Paul Revere (1768)

Voici nos fiches de travail :

Semaine 5_Copley ( les deux plus jeunes…  nous faisons l’analyse oralement )

Semaine5 _ Copley_portrait revere

.

Notre musicien pour les 4 prochaines semaines 

Franz Joseph Haydn (1732-1809)

Cette semaine on découvre le musicien…  lecture d’une courte biographie

On écoute ceci cette semaine :

Voici notre fiche à remplir : 

Musicien_semaine 5 à 8 Haydn

Notre pièce de théâtre à l’étude pour les 4 prochaines semaines

L’Avare de Molière

J’ai choisi une version du texte original en bande dessinée pour les deux plus jeunes.

Mon fils-2 lira l’oeuvre intégrale

Notre lecture à haute voix pour les prochaines semaines

Résumé :

Orphelin, Charles est recueilli par une vieille parente : l’avare et méchante Mac Miche ; elle l’enferme, le gronde et le bat sans cesse. Le jeune garçon trouve un peu de réconfort auprès de Juliette, sa cousine aveugle, qui essaie de lui apprendre la sagesse. Car le bon petit diable n’a qu’une idée en tête : répondre aux mille misères qu’il subit par de curieux stratagèmes.

VERSION AUDIO  : CLIQUER ICI

Version téléchargeable : CLIQUER ICI

La princesse et le goblin ( livre )


Voici notre lecture à haute voix des prochaines semaines…

Résumé :

Résumé : Princesse de contes de fées, la petite Irène vit dans un immense château solitaire au coeur d’une région de montagnes désertiques et sauvages.
Les Goblins, horribles créatures de la nuit, qui habitent sous terre, sont les ennemis jurés du roi, père de la princesse.
Curdie, jeune et misérable fils de mineur, parviendra-t-il à sauver Irène des sombres desseins de ces êtres laids et malfaisants ?
Rien ne serait moins sûr si une mystérieuse vieille dame n’était là pour les protéger tous deux….
Un livre de « magie » et de mystère sur un ton d’inimitable drôlerie.

Pour nous…

La lecture à haute voix est un moment précieux de notre classe-maison…  à tour de rôle nous lisons un livre pendant que les autres font des projets de dessin, artisanat, etc…  Cette lecture prend quelques minutes dans la journée et occupe parfois plusieurs semaines.

J’ai choisi ce petit roman surtout pour mes deux derniers…  il saura leur plaire j’en suis certaine.

Le noyau ( texte )


Cette semaine, nous parlons de l’ importance d’être « honnête  » à la maison.  Voici le petit texte que j’ai choisi pour introduire notre discussion : 

Le noyau

La mère avait acheté des prunes et comptait en donner à ses enfants après le dîner. Elles étaient sur une assiette. Jeannot n’avait jamais mangé de prunes : il ne cessait de les porter à son nez pour les flairer. Elles lui plaisaient fort. Il avait grande envie d’en goûter. Il passait et repassait devant l’assiette. Quand il n’y eut plus personne dans la chambre, il ne put pas résister ; il saisit une prune et la mangea. La mère, avant le dîner, compta les prunes et vit qu’il en manquait une. Elle le dit au père.

Le dîner terminé, le père dit : « Voyons, mes enfants, l’un de vous n’a-t-il pas mangé une prune ?

Tous répondirent : « Non ». Jeannot devint rouge comme une écrevisse et dit comme les autres : « Non, je n’en ai pas mangé ».

Le père dit alors : « Que l’un de vous ait mangé une prune, ce n’est pas bien. Mais ce n’est pas ce qu’il y a de plus grave. Ce qui est grave, c’est que les prunes ont un noyau, et si, ne sachant pas comment on mange les prunes, quelqu’un avale le noyau, il en meurt le lendemain. Voilà ce que je redoute. »

Jeannot pâlit et, dit : « Je ne l’ai pas avalé, je l’ai jeté par la fenêtre ».

Tout le monde rit, sauf Jeannot qui pleura.

Léon tolstoï

Un court texte qui exprime très bien ce que je voulais introduire…  Ce fut une belle discussion comme je les adore!!!