Je réponds / analyse grammaticale


En réponse à un commentaire de Annie, voici quelques pages du petit cahier.

C’est un petit cahier que nous avons fait en entier chez nous…  j’aime ce genre d’exercices.

À une certaine époque, le corrigé était sur le net, non téléchargeable, mais là.  Il a été enlevé depuis quelques mois.

Bonne journée.

Publicités

Je réponds / mathématique secondaire 3


J’ai reçu cette question ce matin :

« Je sais que tu as utilisé plus d’un manuel de mathématique en secondaire 3 tout au long de tes années d’école à la maison.  Quel manuel as-tu préféré et pourquoi? »

——————————————

Je n’ai pas utilisé « quotidiennement » une tonne de manuels pour ce niveau en mathématique.  Par contre, j’ai puisé plusieurs exercices supplémentaires ici et là, dans divers manuels pour ce niveau.

Mon préféré ?  Sans hésiter une seule seconde…

Pour différentes raisons mais surtout pour la qualité «exceptionnelle» de ces manuels.

Sérieusement, aucun autre (que je connais) n’arrive à la cheville de ce programme.  Ce qui le différencie le plus ?  Le type de questions dans les exercices.  Ce type de programme demande de «réfléchir» au fil des exercices au lieu de simplement appliquer ce qu’on vient d’apprendre.  Le programme amène l’élève à découvrir la notion avant même de l’utiliser : on lui donne le moyen de se questionner, d’observer différentes choses pour conclure avec la technique (leçon) ensuite.  Une panoplie d’exercices viennent compléter les activités d’introduction.

Si vous avez le guide, vous avez aussi accès à une tonne d’exercices de soutien, supplémentaires, tests, etc.  Pour ce niveau, il y a aussi un petit cahier d’exercices qui permet quelques exercices de plus pour chaque leçon.

Par contre, je dois l’avouer, faire tout le programme demande un élève fort puisque c’est un très gros programme.

2e choix ?

Il offre un bon programme très complet.

Simple à utiliser, beaucoup d’exercices, des CD2, des CD1, tests, exercices supplémentaires et d’enrichissements si cela devient nécessaire…  Franchement, c’est un programme complet et beaucoup moins dispendieux que mon premier choix.

Un point à ne pas négliger (avis personnel): «Point de Mire», offre des situations-problèmes mieux ciblées aux besoins du programme que dans les manuels «Intersection»…

Le goût de mes enfants ?

  • Mon plus vieux a adoré «Intersection»
  • Mon deuxième a davantage apprécié «Point de mire»
  • Mon troisième préfère «Intersection»

Je réponds / calendrier de l’avent


«Je sais que tu as déjà mentionné que tu préparais Noël avec les bougies de l’avent.  Je suis croyante et j’aimerais installer une routine de l’avent avec mes enfants (primaire 3e et 5e année).  J’utilise déjà les bougies mais as-tu une idée de calendrier de l’avent qui pourrait nous accompagner?»

————————–

Oui !

Il est anglais par contre.  Il faudrait prendre le temps de le traduire.

Cliquez ici pour accéder à la source de ce document

Journal quotidien


Je raconte….

Matinée de classe pour nous…  Et oui…  même le samedi !

Comme je ne suis pas disponible en après-midi durant la semaine, il me manque un peu de temps avec chacun d’eux.  Plusieurs petits problèmes surgissent et j’ai besoin de prendre un peu plus de temps pour revoir certaines choses.

Rien de très important mais je préfère y voir dès maintenant.  D’ailleurs, nous ne travaillerons qu’une partie de la matinée seulement puisque le nettoyage de la maison m’appelle également !

Soupirs…  C’est étourdissant de devoir être partout à la fois !

——————

Je réponds / vieux manuels

«Tu as abandonné tes vieux manuels? »

Oh que non!

Ils sont bien présents dans notre quotidien.  Je l’ai mentionné plusieurs fois, pour moi, il n’y a pas de comparable !

Je les utilise encore pour de l’analyse de phrases, pour des dictées, pour des situations d’écriture express, pour des lectures supplémentaires, pour l’étude de la langue, etc.

Pas une seule journée ne passe sans que j’ouvre un vieux manuel !

——————

Dans notre classe-maison ce matin :

Secondaire 1 : des sciences…  des sciences…  je veux avancer dans cette matière.  Nous sommes tellement loin derrière ma planification.

Secondaire 2 : des mathématiques…  des mathématiques…  et encore des mathématiques.  Je veux atteindre l’objectif que je m’étais fixé pour cette matière.  Comme il fera les examens à la fin de l’année, nous devons pousser un peu le rythme sinon nous n’aurons pas le temps de réviser à la fin de l’année.

——————

J’ai découvert…

Pour quelques dollars, ce projet d’arts plastiques donne un résultat magnifique et franchement intéressant à faire.  Il vaut l’investissement !

Cliquez ici pour accéder au projet.

——————

Je réponds…


Je réponds ici aux questions de Marylaine :

«Comment tu fais pour que ton école maison ne soit pas formelle en secondaire 3? »

———–

Question un peu étrange puisque je mentionne dans la publication que je travaille d’une façon très formelle présentement.  (J’ai l’impression que vous croyez le contraire, je me trompe ? )

Ma façon de travailler ne pourrait pas être plus formelle que ça !  On dirait presque une classe réelle à la maison.  J’ai dit presque…  ce n’est pas la même chose puisque je travaille avec seulement deux enfants.

Nous travaillons sur une routine de 9 jours qui revient en boucle.  Chaque jour, nous travaillons 4 périodes de 75 min. soit 5 heures en classe-maison le matin de 7:00 à 12:00.  Puis, en après-midi, les gars terminent ce que je demande de terminer, font les lectures obligatoires, la musique, les petits projets, etc. pour 1 à 2 heures parfois davantage.

Je ne compte pas les petits exercices que je demande de refaire en soirée lorsque je fais la correction des travaux de l’après-midi !

Dans un monde idéal, une meilleure façon d’apprendre pourrait être plus stimulante mais je n’ai pas le temps de travailler autrement plusieurs matières.  Dans une école, l’enseignant ne fait qu’une seule matière.  Le chanceux, il peut se concentrer sur des projets stimulants dans sa seule matière.  Par contre, à la maison, c’est toutes les matières qui sont enseignées par maman…  toutes et pour plus d’un enfant bien souvent.

Pour ne pas travailler «formellement» il faudrait suivre les intérêts des enfants, leur proposer des projets stimulants qui permettraient de travailler les mêmes compétences mais à travers une façon de faire totalement différente.  Par contre, dans notre réalité 2017, faire évaluer une telle façon d’apprendre n’est pas encore possible.

———–

«Comment arrives-tu à être certaine que tu as couvert l’essentiel sans en oublier?  »

———–

J’utilise principalement des manuels scolaires approuvés par le MELS.  Je suis donc assez certaine de couvrir le minimum au moins.

De plus, comme j’ai deux autres enfants plus âgés (CEGEP et université), j’ai déjà enseigné la même matière plus d’une fois.  Je connais suffisamment le programme pour pouvoir nager dans plusieurs autres manuels sans trop m’éloigner du travail nécessaire à faire.  Comme je sais déjà ce qui est essentiel à voir pour les autres niveaux à venir, les ayant déjà enseignés, j’oriente déjà les apprentissages vers cette direction.  Je m’assure de la compréhension réelle des choses afin de faciliter le travail l’an prochain.  C’est un puissant avantage, crois-moi !

Mais, et c’est le plus important, j’essaie de me concentrer sur MA classe-maison, sur ce que j’aimerais que les enfants puissent retenir de ce que nous apprenons.  Pour moi, découvrir de beaux textes est souvent bien plus important que de travailler un texte insipide.  Oui, j’en fais…  soupirs… puisque je veux bien préparer mes enfants à répondre de la bonne façon aux questions posées dans un cahier québécois mais ce n’est pas tout !!!!  On peut ajouter, même en travaillant très formellement, un tas de petites choses qui améliorent la compréhension des choses, les rendent plus intéressantes et demeurent plus longtemps dans la mémoire de nos jeunes.

———–

 

Je réponds/faire peu de choses…


Je réponds : «On dirait que tu travailles pas beaucoup d’affaire maintenant.  Tu travaillais pas plus que ça avant ?»

———

Je me questionne un peu sur la pertinence d’une telle question…  mais comme il m’arrive de me dire la même chose que vous à l’occasion…

Bin oui, il m’arrive, à moi aussi, de trouver que nous ne travaillons pas suffisamment.  Il m’arrive de me lever un matin et rager intérieurement du peu de travail que nous accomplissons quotidiennement.

Pourtant, je vous l’assure, je ne peux pas exiger davantage de mes deux garçons présentement. Il travaille un bon 5-6 heures tous les jours et davantage si je compte la musique et les lectures supplémentaires.  De plus, malgré la période de l’adolescence et le désir de dormir davantage, ils commencent la classe dès 7:00 le matin pour que nous soyons «presque totalement» libres en après-midi.  Ce sacrifice, ils le font pour moi car j’ai besoin de temps en après-midi pour accompagner d’autres jeunes en mathématique.

Nous faisons, selon vous, peu de choses…  hum…

Effectivement, pour certains, nous faisons peu de matière chaque jour.  Comme je parle beaucoup et que j’ajoute beaucoup d’informations au fil de nos matières, le temps file et peu d’exercices «concrets» semblent, effectivement, être faits.

Ce n’est, en fait, qu’une partie de la réalité puisque nous avons travaillé intensément pendant toute la période de travail !

Lorsque je donne ma routine du jour sur une publication, je ne vous donne pas les recherches que nous avons faites, le travail qui accompagnent une leçon, les opérations supplémentaires que j’ai demandées, le verbe conjugué au tableau, les mots cherchés dans le dictionnaire, le pays exploré, la longue introduction en histoire, etc.  Je ne donne que les matières, sèchement.

Prenons, par exemple, la leçon de science d’hier (mon dernier).  Nous avons tellement exploré «autour» de la matière à couvrir qu’il n’a réussi à faire que quelques numéros mais, franchement, il a appris 6 fois plus que ce qu’il avait à apprendre dans son cahier de travail !

Alors, oui, effectivement…  nous semblons faire peu de choses présentement mais c’est loin d’être le cas !

———

Je réponds / Les figures de style


«Bonjour Sylvie, est-ce qu’on enseigne encore les figures de style ? Si oui, à quel niveau?  Merci.»

Oui, naturellement. Voici la liste des principaux procédés et figures de style au programme de chacun des secondaires :

Secondaire 1
• apposition
• apostrophe
• inversion
• phrase emphatique
Secondaire 2
• apposition
• comparaison
• énumération
• gradation
• métaphore
• personnification
• répétition
Secondaire 3
• alternance
• apostrophe
• description
• dialogue
• discours direct /indirect
• ellipse
• euphémisme
• hyperbole
• illustration
• inversion
• monologue
• narration
• onomatopée
• paradoxe
• périphrase
• progression
• substitution
• transition
• type de narrateur
Secondaire 4
• antithèse
• archaïsme
• contraste
• digression
• effet caricatural
• portrait physique /psychologique
Secondaire 5
• néologisme
On retrouve facilement, sur le net, des explications claires pour compléter les manuels scolaires.

C’est la réalité…


J’ai reçu une curieuse affirmation par courriel ce matin :

«C’est dommage, ton blogue me plaît de moins en moins puisqu’il n’y a plus jamais rien concernant les classes primaires.»

C’est, je l’avoue, absolument vrai.  C’est une réalité.

C’est normal puisque Gabriel, mon dernier, est en secondaire 1 présentement et mon troisième est en secondaire 3.  Je ne cherche plus rien, sur le net, pour les classes primaires…  je ne tombe donc jamais sur des documents qui pourraient être intéressants pour vous.

De plus, je n’ai malheureusement pas le temps, présentement en tout cas, de chercher pour tous les niveaux pour simplement nourrir un blogue.

Éventuellement, peut-être, lorsque je n’aurai plus d’enfants en classe, je prendrai le temps de le nourrir autrement mais…  mais…  j’en doute.

Chaque chose en son temps.

Le temps des choses des classes primaires est passé…  en tout cas, pour moi.  Je me concentre sur ma classe-maison du moment : deux élèves au secondaire.

Je réponds / manuels secondaire 1


«Peux-tu redonner ta liste des manuels que tu vas utiliser avec ton dernier en secondaire 1 cette année ?  Je ne sais pas encore quoi utiliser dans quelques matières. »

 


Français 


Mathématique


Science et technologie

  • Un cahier des éditions CEC : Origines

Histoire


Géographie

  • Cahiers des éditions CEC : Géo à la carte (ce n’est que l’image d’une des couvertures)

Anglais

Plusieurs ressources…


Arts plastiques


Éthique et culture religieuse


Petits romans à l’étude en classe

  • L’île au trésor / Stevenson
  • 35 kilos d’espoir / Anna Gavalda
  • Sans atout contre l’homme à la dague / Boileau-Narcejac
  • L’affaire Caïus / Henry Winterfeld
  • Anya / Michel Morpurgo
  • Le bourreau de la pleine lune / Michel Honaker
  • L’appel de la forêt / Jack London
  • Oscar et la dame rose / Éric-Emmanuel schmitt
  • La plus grande lettre de monde / Nicole Schneegans
  • BD – Astérix et cléopâtre

Plus…

Musique, poésie, sports,…

Je réponds / Routine de travail


Question reçue :

« L’an dernier, j’ai eu beaucoup de misère avec mon ado et je veux que ça change cette année.  Je sais que tu as des ados en classe, peux-tu dire combien de temps tu les fais travailler et que fais-tu faire? »


Ma routine de travail reste toujours sensiblement la même depuis des années.  Cependant, l’autonomie des enfants a grandement contribué à modifier légèrement le temps de travail en classe.

Nous débutons « très » tôt le matin afin d’en faire le plus possible en matinée puisque je ne suis pas disponible en après-midi, et nous reprenons un peu en début de soirée.

Notre routine ressemblera à ça :

Note : Secondaire 3 est une «grosse» année, elle marque un tournant dans le secondaire : le travail demandé est plus grand, plus intense dans certaines matières et demande une plus grande autonomie.  Mon fils devra donc travailler un peu plus que par le passé afin d’être prêt à temps pour les évaluations de fin d’année que je fais faire à la Commission scolaire.

N’oubliez pas que cet horaire n’est jamais rigide comme ici…  le temps de travail sur chaque matière représente approximativement à ça.

  • 7 : 00 – 9 : 00  : Travail sur le texte, étude de la langue, séance d’écriture.
  • 9 : 00 – 9 : 30 : pause
  • 9 : 30 – 10 : 30 : Mathématique (sec.1) / Science ou histoire (sec. 3)
  • 10 : 30 – 11 : 00 : Anglais (sec.1)/ Science ou histoire (Sec. 3)
  • 11 : 00 – 11 : 30 : Science, histoire ou géo (sec. 1) /Anglais (sec.3)
  • 11 : 30 – 12 : 00 : Orthographe ou vocabulaire en autonomie.
  • 12 : 00 – 13 : 00 : Repas du midi
  • 13 : 00 – 14 : 00 :  Lecture obligatoire (sec. 1) / Mathématique (sec. 3)
  • 14 : 00 – 15 : 00 : Lecture obligatoire (sec. 3)  / Arts plastiques(sec. 1)
  •        15 : 00 – …  : Arts plastiques (sec. 3) quand il y en a.
  • Libre
  • 18:00 – 19 : 00 : Dictée, correction et analyse.

 

En résumé, mes adolescents travaillent autour de 6 heures chaque jour.