Notre journal d’écriture


Bonsoir tout le monde!

J’ai reçu plusieurs courriels au sujet de notre nouveau journal d’écriture de la semaine.  Je vous propose le prochain :

Journal de classe du 20-25 mars

et pour répondre à la question suivante :

« Tu proposes la même chose pour les deux niveaux ? »

Oui, pour le moment en tout cas, puisque la différence entre mes deux derniers n’est pas si grande.  Ils répondent d’une façon très différente puisqu’ils sont très différents l’un et l’autre.

Éventuellement, je pense ne proposer que des encadrés et les laisser donner leur avis ou opinion sur des sujets de leurs choix.  Je veux, par contre, qu’ils parlent d’eux, qu’ils me donnent leur opinion sur différents sujets, etc.

Apprendre à s’exprimer clairement sur différents sujets, voilà le but que je me fixe pour le moment.

Journal quotidien


Bonjour tout le monde!  Je suis toujours là…  malgré de longs silences.


Notre classe poursuit sa route dans le dernier trimestre de l’année scolaire.  Il n’est pas si loin le temps de fermer les cahiers!  Je prévois terminer en mai alors on travaille fort présentement pour que ma prévision s’avère exacte!

Je tente un nouvel outil dans ma classe cette semaine : un journal créatif.  En fait, il s’agit simplement de faire écrire davantage les enfants.

Je leur propose plusieurs petites choses à écrire dans la semaine afin de garder «vivant» ce que l’on travaille assidûment autrement.  Par ailleurs, j’essaie d’améliorer leur capacité à réfléchir et à donner leur opinion sur une tonne de sujet : exprimer clairement ce que l’on pense, ce que l’on croit, ce que l’on vit, etc.

Dans les prochains, j’en profiterai pour aiguiser leur sens de l’observation, améliorer le regard qu’ils portent sur les choses ou les personnes, faire des liens, se questionner sur certains sujets, etc.  De plus, en donnant la possibilité de l’illustrer, il deviendra un journal «beau» à regarder et à relire éventuellement.  Il permettra à mes gars de relire tout ça plus tard!

Bon, c’est encore une idée qui s’installe dans notre quotidien.  On verra après quelques semaines si cet outil à sa place en classe.  Pour le moment, il me plaît bien puisque les enfants aiment beaucoup l’idée.  Il offre la possibilité d’écrire toujours un peu plus!


Voici donc le journal de cette semaine :

Journal de la semaine 13-17 mars


J’en profite pour vous proposer la lecture de ce petit roman qui accompagnera mon fils de secondaire 2 dans les prochaines journées puisqu’on le travaillera en classe la semaine prochaine.

Une belle découverte !

Le Garçon en pyjama rayé - JOHN BOYNE

Résumé :

Bruno et sa sœur, Gretel, doivent quitter Berlin, où ils ont une vie très agréable, pour«Hoche-Vite» où leur père a été nommé.  Bruno a du mal à se faire à cette nouvelle vie.  Sa seule distraction est de regarder par la fenêtre de sa chambre d’où il aperçoit un drôle de paysage : des rouleaux de fil de fer barbelé, des baraquements, des gens en pyjama rayé et des soldats…

Un jour, il décide de partir en exploration.  Il fait alors la connaissance d’un garçon de son âge.  Très rapidement, malgré le grillage qui les sépare, une amitié s’ instaure entre eux…


Oui, c’est un roman sur un sujet un peu lourd : guerre, camp de concentration, injustice, amitié,…  C’est tellement bouleversant de découvrir l’horreur des camps de concentration dans le regard naïf d’un jeune enfant de 9 ans.

C’est un petit roman qui ne vous laissera pas indifférent!!!


J’opte pour le travail proposé par «Gallimard», il permet de faire le tour de plusieurs choses que je me proposais de revoir.

Garcon_pyjama_raye


Une vocation de terrien (texte)


Je l’adore ce petit manuel de 1964 !

Résultats de recherche d'images pour « français 6e lagarde et michard »


Ernest Pérochon (1885-1942) a écrit des romans régionaux où il peint avec beaucoup de sobriété des drames paysans: Nène (1920), qui obtint le prix Goncourt; la Parcelle 32 (1922)…
À la fin de la guerre (1914-1918) les prix ont commencé de monter.  Le notaire vient de conseiller au vieux Mazureau, un paysan poitevin, d’en profiter pour vendre ses champs et placer son argent.  Il n’a rien répondu, car, s’il tient à sa terre son fils a été tué à Verdun et lui se fait vieux.  Avec Bernard, son petit-fils, qui a 16 ans il regagne sa ferme.


Quand ils eurent dépassé les dernières maisons, ils laissèrent la route et prirent un petit chemin traversier qui coupait droit, au milieu de la plaine, vers Fougeray.

On était en février, et le froid était net et piquant.  Sous le ciel bas, dans cette grande étendue plane et sans  arbres, un vent cruel bondissait et faisait front. Mazureau n’y prenait point garde, mais le petit geignait de temps en temps :
–Le vent coupe !
Il s’arrêta un instant pour rabattre les oreillères de sa casquette.  Le grand-père, ne le sentant plus à côté de lui, se retourna et son regard, vague, se posa sur l’enfant.
–Que fais-tu donc Bernard?
–C’est que j’ai les oreilles glacées… Et puis le bout du nez aussi.
Mais le grand-père n’entendait pas.  Depuis les paroles du notaire toute sa pensée était en travail.
–Mauvais temps, disait l’enfant ; la terre n’est pas gelée, cependant rien ne pousse.  Il faudrait un peu de soleil à ce moment de l’année, et de l’eau, n’est-ce-pas, pour les emblavures ?
— Oui ! de l’eau… de la pluie douce…  Dis–moi, Bernard ?
— Quoi donc, grand-père ?
Le grand-père n’acheva sa pensée que vingt pas plus loin.
–Dis-moi, Bernard, t’en retournerais-tu à la ville avec ta mère si elle voulait t’emmener ?
— Non!
— Si elle veut, cependant…
— Elle ne m’emmènera pas !  Je ne veux pas, moi, ma place est ici ; c’est ici qu’il y a du travail pour moi.
— Mais elle parlait de te mettre à l’apprentissage, ta mère…
— Je n’irai pas ! Mon père est mort à la guerre… J’ai des droits!
— Bien dit, mon petit gars !
— Je veux rester chez nous !  J’aime la terre, moi ; je veux des champs… Plus tard, j’achèterai de la terre au lieu d’en vendre.
–Bien dit, Mazureau !
Le grand-père regarda avec une orgueilleuse tendresse cet enfant qu’il connaissait à peine, trois ans plus tôt.  Sa bru le lui avait confié au début de la guerre, quand elle était entrée comme ouvrière dans une usine de Nantes et, tout de suite le petit citadin anémique s’était épanoui.  Un mois après son arrivée, le fouet en main, des socques boueux aux pieds il poussait les bêtes avec le dandinement d’un vieux paysan.  Il avait retrouvé, d’instinct, les gestes séculaires de sa race et en son âme d’enfant, quelques choses d’âpre avait surgi qui était le tenace amour de la terre, de la terre ingrate, buveuse de sueur, buveuse de sang, de la terre maigre où l’outil s’émousse, de l’argile qui tire les pieds, de la terre dure aux hommes, mais où passe le vent des libres espaces.

Oui, celui-là était un vrai Mazureau un gars solide, rusé, actif, un peu taciturne.  Il répondait mal aux gâteries de sa tante Evelyne, si douce et si maternelle.  On le voyait point jouer avec les jeunes garçons de son âge ; il préférait à tout autre compagnie celle de son grand-père et celle de son chien Flambeau, une grande bête hargneuse, aux yeux féroces.  Quand il avait appris la mort de son père, il avait pleuré, mais raisonnablement.

–Bien dit, Mazureau !

Ernest Pérochon, La Parcelle 32


Sujet d’écriture

Aimerais-tu, comme Bernard, devenir cultivateur ?  Si oui, dis les raisons qui te font aimer ce métier.  Si non, dis pourquoi tu ne l’aimes pas.


pdf émoticonune-vocation-de-terrien

Sujets d’écriture


Comme vous le savez, l’écriture occupe une place centrale dans notre quotidien école-maison.  Hebdomadairement, j’essaie de faire écrire le plus souvent possible puisqu’on révise tellement de choses lorsqu’on utilise l’écrit comme médium de travail.

J’ai aussi découvert que, tranquillement, les plus jeunes commencent à avoir une «réelle» opinion sur différents sujets depuis que je leur demande d’écrire sur divers sujets chaque semaine. Que ce soit sur un sujet d’invention ou pour donner son opinion, l’écrit met en évidence la pensée de nos jeunes.  J’aime que ce soit court afin de ne pas se perdre dans des tournures de phrases totalement embrouillées!   Et avouons-le, quel plaisir de lire nos enfants sur différents sujets!!!!!


Source des idées : divers vieux manuels!!!!!


Voici quelques sujets qui prendront place dans les prochains jours :

 

Comment se fait-il que ses meilleurs amis finissent par se moquer de Nicolas ?  C’est que Nicolas est ridiculement poltron.  Montre comment la peur le paralyse partout ( à la maison, en classe, dans la rue, le jour, la nuit…).

Résultats de recherche d'images pour « line decor »

Que faire, ce soir, pendant cette soirée sans électricité ?  Tu vas chercher un livre ?  Que penses-tu du roman imposé par la classe ?  Préfères-tu un livre d’images ?  un livre de contes ?  Une revue sur les oiseaux ?  Lequel choisiras-tu?

Résultats de recherche d'images pour « line decor »

M. Ledoux vient chercher le silence à la campagne.  Il s’installe (où ? Comment ?).  Mais…  (qu’est-ce qu’il entend ? ) Que fait M. Ledoux ?

Résultats de recherche d'images pour « line decor »

Tu es dans ton lit, les yeux fermés, prêt à t’endormir.  Dehors la tempête fait rage.  Dis ce que tu entends ; ce que tu éprouves ; ce à quoi tu penses.

Résultats de recherche d'images pour « line decor »

Le vrai courage consiste, non pas à ne pas ressentir la peur, mais à la dominer : ainsi pensant Victor qui ressentait un effroi nerveux devant le chat de son grand-père.  Ce jeudi, il doit se rendre chez ses grands-parents pour l’après-midi : que fait Victor ?

Résultats de recherche d'images pour « line decor »

Un pari.  Il fait une nuit opaque.  Simon se vante de voir clair la nuit. « Je parie, dit-il à son frère, que je vais au fond du jardin et que je te rapporte quelque chose…»  Il part… ; ses impressions… ; Que voit-il ?  Que rapporte-t-il ?

Résultats de recherche d'images pour « line decor »

Liam joue avec des allumettes…  le feu prend à son lit.  Fuite de Liam.  Maman arrive : que fait-elle ?

Résultats de recherche d'images pour « line decor »

Martine est la meilleure fillette du monde, mais elle est distraite.  Comment marche-t-elle ?  (A-t-elle la tête droite ?  Regarde-t-elle devant elle ?  Écoute-t-elle ce qui se passe ? )  Un jour, elle heurte…  Conséquences.

Résultats de recherche d'images pour « line decor »

Chat et chien.  Le jeune Polux est un chien turbulent.  Minerve est une vieille chatte majestueuse et grognon.  Polux veut jouer avec Minerve.  Que fait-il ?  Comment est-il reçu ?  Comment tout cela finit-il ?

Résultats de recherche d'images pour « line decor »

On n’attend personne.  La maison somnole.  Quelqu’un sonne…  Qui est-ce ?

Résultats de recherche d'images pour « line decor »

Le coq Chantecler croit, depuis toujours, qu’il fait lever le soleil chaque matin.  Que dit-il au soleil ?  Que répond le soleil ?  Or, un matin, Chantecler se réveille longtemps après le lever du jour…  Qu’arrive-t-il ?  Que lui dit le soleil ?

Résultats de recherche d'images pour « line decor »

Ta grand-mère s’est assoupie en tricotant.  Son peloton de laine roule à terre et un jeune chat s’en empare.  Des enfants regardent et rient.  Décris la scène et dis comment elle se termine.

Résultats de recherche d'images pour « line decor »

Es-tu heureux d’avoir ton âge ?  Voudrais-tu être plus âgé ?  Regrettes-tu le temps où tu étais plus petit ?  Pourquoi ?

Résultats de recherche d'images pour « line decor »

Te souviens-tu d’une scène au cours de laquelle tu as senti, plus que d’habitude encore l’amour de ta mère (ou ton père ) pour toi ?


J’imprime toujours plusieurs idées chaque semaine afin de ne pas l’obliger à choisir un seul sujet qui ne l’inspire pas.  Mon but est de le faire écrire…  pas de réfléchir pendant des heures sur un sujet qui ne le passionne même pas!!!  ha!

pdf émoticonsujets-decriture-janvier-2017


 

 

 

Notre arbre de Noël (situation d’écriture)


Pour encourager vos enfants à écrire sous le thème de Noël tout en les encadrant légèrement.


Notre arbre de Noël

Résultats de recherche d'images pour « arbre de Noël »

Pour ce sujet, on peut faire parler l’arbre :

« Dès que j’arrive à la porte de la maison, les enfants m’entourent en battant des mains et en jetant de grands cris.  Puis ils m’introduisent… »

Où se dressait-il ?

Quel aspect présentait – il ? (taille, ornements, lumières, crèche ).

Quels cadeaux offrait-il ?

De qui faisait-il la joie ?


Source : «Cours de français 6e année» Procure des frères de l’Instruction Chrétienne.


pdf émoticonsituation-decriture_un-arbre-de-noel

 

Projet d’écriture sur Halloween


Comme Halloween s’en vient et que mes enfants aiment particulièrement ça, je leur donne l’occasion de faire un petit projet d’écriture sur ce thème tant apprécié.

Ils doivent me créer un jeu sur le thème de Halloween où les règles devront être écrites.

Ils ont le choix :

  1. un jeu de société modifié ( cartes, bingo, jeu de mots, etc.);
  2. un jeu-questionnaire;

Pour rendre le tout plus intéressant (hihihi) je demande de faire le même jeu en anglais.

J’ai hâte de voir le résultat!!!!


Plan du jeu

  1. Décrire en quelques mots ce que sera le but du jeu
  2. Description générale du jeu
  3. Matériel nécessaire
  4. Étapes du jeu avec les règles et les consignes

Naturellement, ils fabriquent le jeu aussi.


C’est vendredi… on écrit!


2l6yG5l

Comme chaque vendredi, nous débutons notre journée de classe par un petit atelier d’écriture.  Généralement très court, cette semaine il sera cependant un peu plus long puisque par un beau hasard, mes deux plus jeunes ont terminé la lecture de leur roman respectif hier soir.  J’en profite donc pour leur proposer d’écrire autour de cette lecture.

Critique littéraire

Raphaël devra écrire une appréciation critique de son roman (300 mots) : introduction, séquence descriptive, séquence justificative et conclusion.

pdf émoticonCritique_littéraire d’un roman de son choix

***Je me suis inspirée d’un travail proposé par «MisÀJour de HRW- secondaire 2» pour cette critique.


Appréciation littéraire

Gabriel devra simplement remplir le document que j’avais préparé pour lui.

pdf émoticonjonathan-livingston_appreciation


 

Nos séances d’écriture – semaine 1


Comme je l’ai mentionné la semaine dernière, nous ferons deux périodes d’écriture par semaine.  Ces périodes ne seront pas en lien avec notre programme de base en français…  Ce sont deux périodes pour prendre le temps d’écrire, tout simplement.  J’en profiterai pour solidifier nos acquis!

Voici notre programme pour la première semaine :

6e année

Jour 1 : Je construis des phrases simples.

J’emploie le présent.

Je n’écris que des phrases courtes.

J’évite les phrases sans verbe.

Complète chacune des phrases suivantes de trois façons différentes :

  • Le matin, …
  • Le soir, à quatre heures…

Compose cinq phrases sur le sujet suivant : ma classe.

  • Où est-elle située dans la maison ?
  • Que remarques-tu en entrant ?
  • Où travailles-tu ?
  • Quelle matière préfères-tu ? Pourquoi ?
  • Aimes-tu l’école ? Pourquoi ?

Inspirée de : «J’apprends à rédiger» p.3 no.5 et 9

Jour 2 : Je construis des phrases simples.

Tom et le jeune inconnu se défient et se battent.  Raconte cette bagarre au présent, en complétant les débuts de phrases suivants.  Tu exprimeras une seule action dans chaque phrase.

Le jeune inconnu…

Tom, furieux, …

Aussitôt, les deux garçons…

Les deux corps emmêlés…

Tom…

Heureusement, Mary, la sœur de Tom, …

Source : «Apprendre à rédiger pas à pas 6e» p.9 no.6

Secondaire 2

Jour 1 : Je construis des phrases simples.

Michel et ses camarades de la ferme allaient à la promenade.  Souvent Madeleine les accompagnait.  Les deux petits Parisiens n’avaient jamais vu la nature se réveiller ainsi, comme un coup de baguette d’une fée…

Qu’elle était belle la lumière!  Qu’elle était fine, et pure, et caressante ! Qu’il était beau, le ciel lavé par les dernières averses !

Sur le même modèle, évoque l’enthousiasme de deux campagnards découvrant la ville.

Source : «Apprendre à rédiger pas à pas 5e» p.11 no.11

Jour 2 : Je construis des phrases simples.

Minet est assis majestueusement sur une chaise de cuisine et, sans en avoir l’air, il contemple et hume un poulet que la cuisinière est en train de préparer.  Raconte.

Inspirée de : «Méthode de composition française – le plan» p.17 no.26

ou

Tu débutes une nouvelle année scolaire.  Es-tu heureux de débuter ?  Pourquoi ?  Que laisses-tu derrière toi?  Raconte tes attentes, tes objectifs, tes désirs ou ce que tu espères de cette nouvelle année.

Pour une première semaine se sera, franchement, très suffisant!

C’est vendredi… on écrit!


Un incontournable dans ma semaine, un petit vendredi matin sous le signe de l’écriture.  Généralement, je donne un sujet avec un cadre assez rigide…  pas ce matin!

J’ai plutôt choisi un sujet beaucoup plus libre :

Je rêve qu’un jour…

Pour le moment?  Les enfants sont un peu déstabilisés…  mon fils-3 surtout qui semble espérer que le plafond ou les mûrs vont l’inspirer un peu! hahaha