La légende


Comme j’ai souvent des semaines chaotiques cette année…  soupirs…  J’essaie de planifier quelques thèmes plus courts pour les semaines où je n’aurai pas le temps d’approfondir des thèmes plus élaborés.

D’ailleurs, la semaine prochaine, je propose une petite séquence de travail sur la légende.  Pour accompagner la compréhension de nos lectures, j’ai préparé une fiche-référence que je vous propose.

Si cela vous intéresse : 

La légende

C’est simple… mais ce n’est que pour encadrer notre travail quotidien.

 

Publicités

Genre littéraire : Poésie


Je poursuis mes petites fiches « référence » pour mon fils de 6e.

 

La poésie

La poésie est un art qui joue sur la place, la musique et le sens des mots.

Un poème est écrit en vers avec une forme et une disposition particulière.

Les poèmes touchent la sensibilité de multiples façons.

  • Ils décrivent, évoquent la vie, l’enfance, le métier de poète, les animaux, en faisant appel à des sensations.
  • Ils racontent des histoires chargées d’émotions : histoires d’hommes, d’enfants inconnus ou célèbres, réels ou imaginaires.
  • Ils expriment des sentiments essentiels à la vie humaine : amour, peine, joie…
  • Ils font réfléchir sur des grands thèmes de la vie : mort, rôle de l’art,…
  • Ils montrent le monde autrement en jouant avec le sens et les sonorités des mots.

La disposition :

  • Le vers : n’occupe pas toute une ligne et commence par une majuscule.  Le vers comporte un nombre précis de syllabes : un vers de huit syllabes se nomme un octosyllabe, un vers de dix syllabes un décasyllabe, un vers de douze syllabe un alexandrin.
  • La strophe : les vers peuvent être regroupés en strophes; ils sont réunis selon une disposition particulière de rimes.
  • Le sonnet est un poème écrit en alexandrins qui comporte deux quatrains (strophes de quatre vers) et deux tercets (strophes de trois vers)
  • Le calligramme est un poème qui forme un dessin sur la page avec les mots qui composent le texte.
  • Le haïku est une forme poétique japonaise qui se compose de trois vers.

 

Le langage poétique utilise les rimes qui, en fin de vers, créent un écho sonore.

***Ma source : « Fleurs d’encre 6e » de Hachette éducation

 

Si cela vous intéresse…

Genres littéraires_la poésie

 

Les genres littéraires : Conte merveilleux


Comme je l’ai mentionné dernièrement, je vais insister sur les genres littéraires à l’automne prochain.

À la rentrée, je débute avec le conte merveilleux.  J’ai préparé cette fiche-référence pour l’accompagner dans notre travail et qui pourra servir de référence ultérieurement.

Le conte merveilleux

  • Récit imaginaire se déroulant dans un monde où l’invraisemblable est accepté.
  • Il est construit selon un schéma narratif : une situation initiale, un élément déclencheur (ou perturbateur), des péripéties, un dénouement (ou élément de résolution) et une situation finale.
  • Il présente des personnages aux fonctions particulières :
    • Le héros : Il est souvent en quête de quelque chose ou de quelqu’un: une mission à accomplir, un problème à résoudre, une personne à retrouver, …
    • Des adjuvants : qui aident le héros; cette aide peut être apportée de diverses manières : physique, morale, ou des objets…
    • Des opposants : que le héros doit affronter.
  • Il respecte le temps du récit : passé simple et imparfait de l’indicatif.
  • La présence de l’imaginaire et du surnaturel, considérés comme normaux dans l’univers du conte.
  • Des personnages-types :
    • réalistes : familles royales, familles très pauvres…,
    • imaginaires : ogres, fées, lutins, monstres…,
    • animaux personnifiés, familiers (ex. : le chat) ou plus exotiques (ex. : le chacal).
  • Des lieux caractéristiques : château, chaumière, forêt, fontaine…; certains sont des lieux de sécurité, d’autres représentent des dangers.
  • Une époque volontairement indéfinie: « Il était une fois… »
  • Des objets magiques : baguettes, bottes, clefs, lampes…; parfois des formules magiques comme : «Sésame, ouvre-toi! ».
  • Des phénomènes de métamorphoses
  • Des épisodes répétitifs : le plus souvent répétés trois fois pour faciliter la mémorisation ; souvent il s’agit des péripéties.
  • Des épreuves choisies ou subies par le héros ou l’héroïne.
  • Il se termine par une formule de conclusion : « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. » parfois par une formule magique.

Si cela vous intéresse, voici ma fiche-référence à imprimer :

le conte merveilleux

Les genres littéraires : journal intime


Pour appuyer ce que j’ai mentionné dernièrement, je vais proposer à mon fils des fiches « référence » qu’il pourra consulter ultérieurement.

Voici ma première : le journal intime.

  • Il est écrit à la 1ère personne (je)
  • Il relate les pensées personnelles et les évènements vécus par la personne qui écrit le journal
  • C’est une écriture du présent
  • Il est rédigé au jour le jour et chaque entrée est datée
  • Il n’est pas censé être écrit dans une perspective de publication
  • L’unique destinataire du journal intime est l’auteur lui-même.  L’auteur écrit pour lui-même.

Si cela vous intéresse, voici ma fiche à consulter

Journal intime

***  ces fiches pourront servir pour toutes les années scolaires!

 

Les autres suivront…