Étude de la langue 6e année (6e)·Étude de la langue secondaire 1

Les homophones


Voici un document qui fait le tour de tous les homophones en donnant la catégorie, un truc et un exemple pour chacun.

HOMOPHONES

Voici un document qui propose des exercices simples sur les homophones.

Les homophones

Publicités
Étude de la langue 6e année (6e)

Conjugaison du verbe «dire»


Depuis la rentrée, nous révisons les verbes «modèles» en conjugaison.  Comme ce sont des verbes qui reviennent souvent à l’écrit et qu’ils servent de «modèle» pour d’autres verbes, nous prenons le temps de les apprendre et les travailler.

Notre arrêt de la semaine : le verbe dire à « presque » tous les temps

Comme pour les mots de la semaine, je demande, en début de semaine, de conjuguer le verbe à tous les temps.  Par la suite, l’enfant ne retravaille que les temps erronés.

Afin de soulager le travail de mémorisation, j’utilise encore mon fameux porte-clé de conjugaison.  J’imprime les verbes sur du papier cartonné que j’insère dans un porte-clé par la suite.  L’enfant les a sous la main quand il en a besoin.

Il ne faut pas avoir peur de mettre sous la main de nos enfants des outils de référence : de toute façon, les enfants ne les utilisent bien souvent que pour un temps.


Voici le verbe à imprimer.  Je n’ai pas mis l’infinitif et le participe présent/passé.

pdf émoticonverbe-dire-3e-groupe


Un travail de révision ?

On peut, sur le net, retravailler la conjugaison en utilisant de site comme :

«L’OBS» : cliquer ici

Dans mon cas, je préfère demander de transposer des phrases ou écrire un court paragraphe en utilisant le verbe.


 

Étude de la langue 6e année (6e)·Textes à télécharger 6e année (6e)

Le dire avec des fleurs


Voici le petit exercice sur des expressions qui tournent autour du mot «fleur» de mon plus jeune ce matin.


Laurier Dubuisson est jardinier au Service des parcs de Sainte-Rose.  Il rêve de devenir la fine fleur des fleuristes de son pays.  Son ambition suprême?  Participer aux prochaines floralies en Italie.  Auparavant, il travaillait dans un bureau, ce qui lui mettait les nerfs à fleur de peau.  Il préfère de loin son emploi actuel, même s’il ne sent pas toujours la rose à la fin de la journée…

Quoiqu’il soit dans la fleur de l’âge, Laurier n’arrive pas à se faire de petite amie.  Sa sensibilité à fleur de peau le rend amoureux de toutes les Anémone, Jacinthe, Pâquerette et autres Véronique qu’il rencontre.  Elles lui apparaissent toutes fraîches comme une rose.  Le jardinier excelle à leur conter fleurette et les couvre de fleurs pour un rien.

Il a beau effeuiller la marguerite, il n’arrive pas à se décider.  Excédées, ses prétendantes finiront pas l’envoyer sur les roses.

Au fond, Laurier est un peu fleur bleue, il n’a pas encore compris que la vie ne se déroule pas comme un roman à l’eau de rose.

Mémo Mag 6e année, Graficor


Le travail consiste à simplement retrouver le sens de ces expressions.

pdf émoticonLe dire avec des fleurs_expressions

Par la suite, je lui demande de choisir 4 expressions de son choix et d’écrire une phrase qui fait ressortir le sens avec chacune des expressions choisies.

 

Étude de la langue 6e année (6e)·Étude de la langue secondaire 2 (4e)

Étude de la langue


Finalement… après plusieurs explorations infructueuses…  je reste fidèle à mes habitudes pour  l’étude de la langue: les vieux manuels!

Voici ma progression pour mes deux derniers en étude de la langue.  J’utilise de vieux manuels québécois comme base de travail.  Vous connaissez mon appréciation de ces vieux manuels qui sont très rigoureux dans le travail à faire et qui donnent d’excellents résultats.

À une époque…  soupirs…  on avait à cœur que les élèves écrivent correctement!

J’ai opté pour un programme entièrement fait!  Le programme de 6e est très ambitieux je trouve mais je pense que mon dernier y arrivera.  J’utiliserai le programme de 7e année pour mon fils-3 en secondaire 2 car le programme est très largement suffisant pour les attentes d’un élève de 13-14 ans (je ferai quelques ajouts pour le compléter)

Je vous donne le lien des manuels que je vais utiliser ( manuel de l’élève + guide + cahier de devoirs )

manuels de 6e année

manuels de 7e année

********************

Oui…   ce programme contient quelques séquences très religieuses.   N’oublions pas qu’à l’époque (1950) les enseignants du Québec étaient très majoritairement religieux. 

Personnellement je n’ai absolument rien compte l’idée de parler de l’église ou du travail de missionnaires dans un exercice de pronom relatif! 

Inutile de m’écrire en privé pour me dire que la religion a fait ceci ou cela…  que les prêtres sont comme ci ou comme ça…  Je ne prendrai même pas la peine de vous répondre!  J’ai eu plusieurs religieuses comme enseignantes et plusieurs furent vraiment EXTRAORDINAIRES! 

Je ne partirai certainement pas de débats sur la religion!

Je vous place le lien des manuels parce que le programme est rigoureux comme il aurait dû le rester au Québec !  De plus, le site donne le livre du maître qui propose, en plus du corrigé, plusieurs textes, poésies, etc.

********************

Voici donc ma progression (fils-3 et fils-4)

Progression en étude de la langue_les deux

***J’ajouterai quelques petites choses comme les homophones pour mon dernier, etc.

________________________________________

Le site «le Canadien Français» propose plusieurs manuels vraiment intéressants!

En passant…  pour les mamans qui aiment les vieux manuels de littérature.

Le site propose deux manuels, que je possède, (et le corrigé ) de «lectures littéraires» qui contiennent de très beaux textes (niveau secondaire 1-2-3)

Lectures littéraires volume 1

lectures littéraires volume 2

________________________________________

Bonne découverte!

Étude de la langue 6e année (6e)·Je réponds à une question

Je réponds / utiliser le texte de la semaine pour…


«J’aime ton idée de faire la grammaire avec plus d’un niveau en même temps, mais tu penses faire ça comment pour les exercices?»

C’est très simple, chacun va travailler à partir d’un des textes à lire dans la semaine.

Quand on y pense, c’est tellement plus logique ainsi!!!!

Mais oui, plusieurs exercices peuvent très bien se faire à partir d’un texte lu par l’enfant dans la semaine.  Pourquoi pas un extrait de son roman à l’étude?

Je vous donne un exemple de mon premier travail en grammaire.

Le nom / l’adjectif qualificatif / le verbe / l’article / le pronom / les signes orthographiques

Je vais commencer par secouer un peu la mémoire puisque les vacances auront endormi un peu les neurones! hihihi  Je vais redonner les définitions avant de proposer les exercices suivants.

  • Exercice oral : Trouve les noms contenus dans le premier paragraphe de ton texte et dis pourquoi ce sont des noms (le nom désigne une personne, un animal ou une chose)
  • Exercice écrit : recopie le deuxième paragraphe de ton texte et souligne tous les noms.  Indique ensuite s’ils servent à désigner une personne (p), un animal (a) ou une chose (c)
  • Exercice oral : Trouve tous les adjectifs de ton texte et mentionne à quel nom ils se rapportent.
  • Exercice écrit : Recopie le 3e paragraphe de ton texte et souligne les adjectifs qualificatifs; mets une croix sous les noms auxquels ils se rapportent.
  • Exercice oral : Retrouve les verbes du dernier paragraphe et dis à quoi ils servent (exprime un état ou une action).
  • Exercice oral : Trouve les articles contenus dans le 2e paragraphe de ton texte.
  • Exercice écrit : Recopie trois phrases de ton choix et souligne les pronoms personnels.  Peux-tu retrouver les noms qu’ils remplacent?
  • Exercice oral.  Donne la nature des mots que j’ai soulignés dans ton texte. (c’est moi qui souligne des noms, adjectifs, verbes, articles et pronoms personnels.)
  • Classe dans un tableau les noms, verbes, adjectifs, articles et pronoms, du dernier paragraphe de ton texte.

Malheureusement, il faut s’y préparer un peu à l’avance…  les mamans à la dernière minute ne choisirait pas une méthode comme celle-ci! ha!

Pour plusieurs exercices, je vais simplement les puiser dans des manuels de leur niveau respectif.  L’important, c’est de travailler les notions!

Étude de la langue 2e année(CE1)·Étude de la langue 3e année (CE2)·Étude de la langue 4e année (CM1)·Étude de la langue 5e année (CM2)·Étude de la langue 6e année (6e)

Découvrons l’orthographe


Cliquer ici

Pour celles qui cherchent un outil pour améliorer la mémorisation des mots de vocabulaire.  Ces petits cahiers offrent de bons trucs assez simples à retenir pour la plupart des enfants.

L’auteure, Claire Côté, sera présente au congrès de l’ACPEQ pour présenter son matériel et quelques capsules vidéos.

 

Étude de la langue 6e année (6e)·Dictées 6e année (6e)

Dictées 6e année


J’aime ces dictées. J’ai utilisé la version 5e année et elles permettent une belle progression puisqu’elles révisent plusieurs notions.  Les premières sont très faciles…  les dernières plus longues et plus complexes.

J’ai trouvé ces dictées sur une page d’une école Ontarienne : École Airdrie – Middle school

Étude de la langue 4e année (CM1)·Étude de la langue 5e année (CM2)·Étude de la langue 6e année (6e)·Je réponds à une question

Je réponds / répondre à une question


«Comment fais-tu répondre aux questions demandées dans les manuels?  Je me demande toujours si on répond par un mot ou plus?»

Vous allez me trouver assez monotone dans ma réponse…

Comme je suis de la vieille école, je suis TRÈS exigeante dans la façon de répondre aux questions.  J’insiste donc beaucoup.

La démarche que j’utilise dès la 4e année :

  • Les réponses doivent être rédigées avec un sujet, un verbe conjugué, une majuscule et un point.
  • On ne commence JAMAIS la phrase par oui ou par non.
  • On reprend des mots de la question pour construire la phrase.
  • On ne commence JAMAIS par «parce que»
  • On essaie de préciser qui parle pour éviter d’utiliser un pronom personnel comme «il» «ils» ou «elle» «elles»
  • On justifie en CITANT LE TEXTE…  très important!!!  Ces citations doivent être entre guillemets même si ce sont des mots.

Si cela vous intéresse, voici notre fiche-mémoire :

Lorsque je réponds à une question

 

Étude de la langue 5e année (CM2)·Étude de la langue 6e année (6e)·Étude de la langue secondaire 1·Journal quotidien 2015-2016

On ajuste la technique proposée…


Vous vous souvenez sans doute de l’article de la semaine dernière sur un nouvel exercice de travail dans ma routine du matin.  ( voir ici)

Finalement, après l’avoir expérimenté deux fois, je peux affirmer qu’il restera dans notre quotidien puisqu’il donne d’excellent résultat.  Je ne peux pas encore affirmer qu’il apporte un «capital ajouté»  puisqu’il est tout nouveau, mais je peux déjà sentir qu’il apporte des changements dans la façon de «voir» l’écrit.

Par contre, j’apporte quelques petits changements pour faciliter le travail.

Dans mon cas, certaines sections sont trop courtes alors que d’autres prennent plus de temps.  Je vais donc tenter cette façon de faire :

Jour 1 : Recopie de l’extrait

On recopie simplement l’extrait que je sélectionne.  J’ai réalisé que cette sélection est très très importante pour la suite.  Il faut savoir s’ajuster en fonction du niveau de l’enfant car certains extraits sont difficiles à analyser, à déshabiller et à reconstruire.

Jour 2 : Orthographe et grammaire

Au lieu de deux journées, je fusionne les deux dans la même journée puisqu’elles se rejoignent beaucoup.  Sélectionner quelques mots ne prend que quelques secondes.  Prendre le temps d’analyser le texte prend beaucoup plus de temps.   Je conserve l’idée d’utiliser la couleur et je fais l’analyse assez rigoureuse des phrases avec l’enfant.  J’en profite pour installer de nouvelles notions ou de les pousser un peu plus loin.  L’objectif final…  le réel objectif c’est quoi?  Que l’enfant se questionne, développe des automatismes lorsqu’il écrit afin d’éliminer le maximum de fautes provenant de l’accord du sujet avec le verbe, d’accord dans le groupe du nom, d’accord dans les participes passés, etc.

Jour 3 :  On nettoie l’extrait.

On enlève de l’extrait tout ce qui est inutile : phrase par phrase.  On enlève les adjectifs, certaines propositions, passage descriptif inutile, dialogue, etc.  À la fin, il ne reste que l’essentiel du texte : le minimum.

À partir de ce qui reste, on sélectionne quelques mots-clés qui serviront de base pour l’écriture.

Jour 4 : On écrit

En utilisant les mots-clés recueillis la veille…  uniquement ça…  Ajouter à ces mots des verbes, adjectifs, déterminants, adverbes, dialogue, etc… pour recréer un paragraphe.

Jour 5 : Améliorer l’écrit

On reprend l’écrit de la veille et on essaie de l’améliorer en ajoutant des mots de relation, des indicateurs de temps, etc.  On embellit le paragraphe.

Jour 6 : Relecture, correction et recopie

On reprend notre écrit, on l’améliore encore si possible… On le corrige.  On se relit plusieurs fois pour voir si on ne pourrait pas l’améliorer un peu plus.  On le recopie.

*****************

Dictée de l’extrait

Au lieu de donner entièrement la dictée la 3e journée, j’ai décidé de l’étaler sur quelques jours.  Elle remplacera mes dictées de phrases quotidiennes.

Conclusion :

C’est un travail extrêmement «payant» chez nous!