Notre journée…


Notre travail quotidien mais uniquement en matinée aujourd’hui :

Mon fils 4 – 5e année (CM2)

Période 1 :

  1. Dictée de mots :sonner / changement / charge / certes / chez / combien
  2. Dictée d’une phrase : Lui travaillait en chantant dans son atelier rempli de la bonne odeur des copeaux.
  3. Analyse de la phrase
  4. Verbe à conjuguer : Voir au passé composé.
  5. Calcul mental: 124 + 3 / 135 + 5/ etc.  3 chiffres + petit chiffre
  6. Orthographe : ces ou ses : maman nettoie le poêle : _____ mains et _____ vêtements sont tachés de suie.
  7. Vocabulaire : Nomme douze noms immatériels ( la vie, la peur…)
  8. Lecture à haute voix :  «Nuit de neige» de Maupassant

Période 2: Mathématique

Comme je l’ai déjà mentionné, je passe beaucoup de temps sur les fractions.  Je prends le temps d’ajouter de nombreux exercices, des problèmes…  bref, j’ajoute beaucoup pour être vraiment certaine que tout est bien ancré.  Donc ce matin, on révise ce que nous avons vu depuis quelques semaines : fractions irréductibles, additions et soustractions des fractions, fractions équivalentes.

Période 3 : Français/Étude de la langue(vocabulaire)

Orthographe grammaticale : le sujet «je» et «nous»

Première lecture de «L’oeil du menuisier» (voir mon document de travail – p.7-8)

Lecture avec moi… s’il reste du temps.

Période 4 : Histoire

On poursuit ce que nous avons débuté cette semaine (Histoire du Canada) : Traité de Paris (1763)

Lecture à faire dans la journée :

Il lit des contes de Noël présentement : un par jour.

 

Mon fils 3 – Secondaire 1 (5e)

Période 1 :

  1. Dictée de mots : naguère / parmi / plusieurs / pendant / dorénavant / exprès
  2. Dictée d’une phrase :Il regarda, et reconnut un sabot, un affreux sabot de bois, le plus grossier, à demi brisé et tout couvert de cendre et de boue desséchée.  C’était le sabot de Cosette.
  3. Analyse de la phrase
  4. Verbe à conjuguer : Perdre au passé composé.
  5. Calcul mental :  124 + 3 / 135 + 5/ etc.  3 chiffres + petit chiffre
  6. Orthographe : sais / sait / s’est / c’est / ses / ces : Il _____ très bien que je ne veux absolument pas de _____ choses dans ma chambre.  Quand viendra-t-il les chercher?
  7. Vocabulaire : Nomme douze noms immatériels (la peur, la vie…)
  8. Lecture à haute voix : même chose que mon fils-4 «Nuit de neige» de Maupassant

Période 2: Mathématique

Il termine…  soupirs…  son fameux test non encore terminé.  Il débute une situation-problème ensuite.  Je vais probablement travailler avec lui puisqu’il n’y arrive pas toujours facilement avec la «situation-problème»… Pour lui, c’est plus un immense problème qui ne finit jamais 😉

Période 3 : Français/Étude de la langue(vocabulaire)

Travail sur le vocabulaire d’une future lecture :

Décrire un repas de Noël chez toi

Note les exclamations, les mots prononcés par des enfants qui découvrent leurs cadeaux

Quels adjectifs peuvent qualifier l’animation de ta maison : les jours de Noël?  Les jours ordinaires?

Période 4 : Histoire

On débute le Bloc – Grèce antique – 2

Lecture à faire dans la journée :

Il lit présentement «Un chant de Noël» de Dickens

Mon fils 2 – Secondaire 5

Période 1 :Français ( matière plaisir puisqu’il a terminé son programme entier du secondaire) :

Il doit écrire un conte de Noël destiné à des jeunes de son groupe d’âge.

Période 2 : Science

Il travaille sur son programme.

Période 3-4 : Arts plastiques.

Il travaille encore sur un projet imposé par notre CS : À la manière de Dali.

 

***Il révise, en après-midi, ses maths pour l’examen qui a lieu demain… même s’il est déjà prêt (à mon avis).

 

Lectures et écoutes personnelles :

Écoute : Discours de Steve Jobs à Stanford en juin 2005

Lecture : Longitude de Dava Sobel

 

Planification 2015-2016


Finalement, après avoir examiné une tonne de choses, ma prochaine année est dessinée.  Elle sera surement ou probablement remodelée encore un peu, mais…  espérons-le, pas beaucoup.  Je prends la résolution de m’en tenir cette année 😉  hihihi  Soupirs…  soupirs…  On devine déjà que je vais découvrir plusieurs choses qui me plairont davantage éventuellement.  Que voulez-vous, je me connais suffisamment pour prévoir à l’avance ce qui arrivera : je vais me laisser séduire 😀

Fils-4 – 5e année/CM2

  • Français : «Le livre unique de français» – cours moyen de L. Dumas
    • Je vais probablement prendre quelques textes dans mon manuel «mots en herbe CM2 de Bordas» ou dans d’autres vieux manuels.
  • Lectures suppl. :
    • plusieurs vieux manuels, manuels plus récents ou différents textes amassés et exploités au fil du temps avec mes autres enfants.
  • Étude de la langue :
  • Écriture :
    • Je vais puiser des exercices dans mon vieux manuel mais aussi dans plusieurs vieux manuels que je possède.  D’ailleurs, je vais probablement utiliser un manuel d’un niveau inférieur pour solidifier l’écrit avec lui.
  • Mathématique :
    • « Accent mathématique 5 »
    • Je vais puiser des exercices suppl. dans Décimale 5e année de ERPI  ou dans cinémath et même dans un cahier de Sésamath pour la géométrie… qu’on pousse plus loin en Europe.
    • Je vais ajouter, cette année encore, de nombreux exercices de géométrie au compas ou d’ateliers divers en mathématique.
  • Histoire :
    • Je me suis longuement «parlée» pour cette matière puisque je trouve le programme québécois hors contexte.  J’ai donc décidé  de terminer le manuel européen sur l’histoire du monde «Histoire cycle 3 de Hatier»et de débuter le programme de 6e (européen) que je vais faire sur deux ans…  histoire de prendre le temps.  Il s’agit, en fait, du programme de secondaire 1 du Québec : orient ancien, Égypte, Rome antique, Grèce antique…
  • Science :
    • «Place aux sciences des éditions DUVAL».  J’ai toujours apprécié ce programme pour les nombreuses expériences à faire et les informations sur une tonne de petites choses que les enfants aiment connaître.  C’est un gros programme à faire puisque chaque leçon à son expérience…  mais les enfants l’adorent chez nous.
  • Anglais :
    • Une tonne de petites choses ici et là…  mais pas de cahiers ou manuels officiels.
    • English Smart 4e année…  je verrai s’il peut le faire facilement, sinon j’ai aussi le 3e et 5e.
    • Word by word de Pearson Longman pour du vocabulaire
    • Reading comprehension in varied subject matter je possède 7 niveaux de lecture… On s’adaptera.
    • J’ai un cahier québécois que j’utiliserai à l’occasion «special delivery de ERPI».  Plusieurs choses sont intéressantes à l’intérieur.
    • Un vieux manuel (1957) « introduction au nouveau cours de langue anglaise selon la méthode d’Ollendorff» que j’aime bien pour travailler l’oral.
    • de nombreux petits romans, textes puisés ici et là dans plusieurs livres.
  • Géographie :
    • Un ancien programme québécois que j’aime bien «Québec terre d’accueil des éditions Beauchemin»
  • Arts plastiques :
  • Musique :
    • C’est moi qui est le programme hihihi
  • Le reste…  les extras…  je verrai.  Cette année, je veux épurer…  programme minimaliste pour pouvoir faire autre chose que l’école continuellement.  On pourrait ajouter une tonne de choses…  sans fin…  il y a tellement de choses intéressantes mais non essentielles par contre 🙂  Je veux du temps pour jouer et sortir davantage.  On a besoin de vivre autrement notre classe-maison.

 

 

Fils-3 – secondaire 1/ 5e

  • Lectures suppl. :
    • Morceaux choisis des auteurs français » de Des granges et Cotard classe de cinquième
    • «Études littéraires»  Procure des frères de l’instruction chrétienne
  • Étude de la langue :
  • Écriture :
  • Mathématique :
    • « Pixel de Erpi »
    • Je vais puiser des exercices suppl. dans Sésamath pour la géométrie… qu’on pousse plus loin en Europe et quelques exercices que je juge pertinent pour compléter.  Je l’aime tellement ce programme…
    • Je vais ajouter, cette année encore, de nombreux exercices de géométrie au compas ou d’ateliers divers en mathématique.
  • Histoire :
    • Je ne suis pas certaine à 100%
  • Science :
  • Anglais :
    • Une tonne de petites choses ici et là…  mais pas de cahiers ou manuels officiels.
    • English Smart 6e année…  je verrai s’il peut le faire facilement, sinon j’ai aussi le 5e et 7e.
    • «Side by Side » que je poursuis puisqu’il l’adore.  C’est un programme pour adulte mais il convient parfaitement à ce que nous recherchons à la maison.
    • Reading comprehension in varied subject matter je possède 7 niveaux de lecture… On s’adaptera.
    • Je vais probablement utiliser un cahier québécois…  mais j’ignore encore lequel.
    • Un vieux manuel (1964) « Nouveau cours de langue anglaise selon la méthode d’Ollendorff» que j’aime bien pour travailler l’oral.
    • de nombreux petits romans, textes puisés ici et là dans plusieurs livres.
  • Géographie :
  • Arts plastiques :
  • Musique :
    • C’est moi qui est le programme hihihi
  • Éthique et culture religieuse :
    • J’aime ce manuel…  alors je l’utiliserai à l’occasion pour quelques thèmes : «Place publique de Fides»
  • Pour les extras…  je verrai.

Fils-2 – secondaire 5/ 1re

Dernière année pour ce grand garçon…   une année intense pour lui puisqu’il doit faire quelques cours aux adultes de secondaire 4

*****Aux adultes*****

  • obligatoire : Mathématique 426
  • Option : Mathématique 526
  • Obligatoire : Sciences secondaire 4
  • Option: Probablement quelques cours en informatique pour compléter les unités manquantes.  Au départ, il voulait faire chimie/physique… mais il n’en a pas besoin pour la suite.

***** au régulier *****

  • Option : Arts plastiques de secondaire 5 ——— dossier de consignation de ma CS
  • Option : Projet personnel orientant ———– dossier de consignation de ma CS

 

J’ignore s’il pourra tout faire cette année…  deux maths…  c’est intense!  On verra,

Il a terminé son programme de français et d’anglais mais je lui demande de lire dans les deux langues chaque jour.  En français, nous débuterons l’analyse littéraire pour le préparer à ce qui viendra, éventuellement, au CEGEP.

________________________________

Alors voilà…  mon année ressemblera probablement à tout ceci, mais comme je possède beaucoup de manuels, je vais sûrement puiser ici et là pour bonifier tout ce beau programme.  Ce n’est pas simple de choisir en gardant en tête d’épurer!

5e année (CM2) – thème 1


Comme je l’ai mentionné plusieurs fois, je ne planifie plus pour une semaine de travail mais bien pour une courte séquence de travail.  Je peux donner l’impression de faire exactement la même chose, mais dans les faits, ce n’est pas le cas.

Je ne me donne plus de contraintes de temps… j’avance tout simplement.

Je sélectionne un thème, comme la rentrée par exemple, et je travaille tout ce que j’avais planifié de faire peu importe le temps que cela me prendra.  Le travail de l’enfant sera donc la seule et unique contrainte de temps que je me donne.  Peu importe si réaliser tous les exercices prévus prend 3 ou 4 semaines, j’avance en fonction de ce temps nécessaire pour l’enfant pour bien exécuter ce que je lui propose.

C’est tellement gratifiant d’avoir l’impression de maîtriser le temps en classe-maison.  Oui…  d’avoir pleinement conscience que nous prenons réellement le temps qu’il faut pour exécuter tout ce qui est nécessaire de faire pour accomplir notre travail minutieusement et adéquatement.

Je vous propose donc ma première séquence de travail qui prendra le temps qu’elle prendra 😉

La rentrée, l’école d’autrefois

Textes :

Texte 1 : La rentrée de Erckmann-Chatrian, Histoire d’un paysan, Hachette / *** très très court extrait mais que j’aime particulièrement pour les exercices de vocabulaire qui sont proposés par le manuel : Delandre, Locqueneux, le Livre de Français du cours moyen, Delagrave, 1957.

Texte 2 : «La rentrée des classes» de Marmontel (écrivain français du XVIIIe siècle) / ***vieux manuel ici encore : Émile Paul Toutey, Lectures primaires: 200 morceaux choisis d’auteurs français p.1-3

Texte 3 : Un écolier à la campagne de Ernest Pérochon, Les yeux clairs, Delagrave / vieux manuel :  Vincent, Badersbach, Moisson de textes Cours Moyen (1964) p.18-19

Analyse d’une phrase :

Pour fils-3-4, chaque semaine, j’essaie de faire l’analyse d’une ou deux phrases.

Les petites filles se sauvent, s’appellent, se poussent et se bousculent.

  • Combien y a-t-il de verbes?
  • Quel est le sujet du premier verbe? du 2e? du 3e? du 4e?
  • Donne la nature de chacun des mots : les (dét. Art. fém. plu) petites (adjectif qual. fém. plu.) etc…

Élocution :

  1. Je suis fier de bien parler – le son /i/
  2. Lecture et mémorisation de la poésie de la semaine à haute voix.
  3. Répondre correctement à des questions simples oralement.
  4. Exprimer une idée complète oralement.
  5. Compléter des phrases pour que l’idée soit complète.

Rédaction :

  1. Répondre à l’écrit à 5 questions qui portent ou non sur une phrase.
  2. Composer cinq phrases qui commencent par « Notre classe…»
  3. Composer une phrase à propos de la récréation; elle comprendra un sujet et plusieurs verbes, elle cherchera à donner l’impression de mouvement.
  4. Composer une phrase à propos d’un élève en retard et qui se presse.
  5. Après la lecture du texte 3 : réécrire le 1er paragraphe en supposant qu’il a été écrit par un écolier campagnard racontant son arrivée dans une école parisienne.
  6. Rédiger un paragraphe pour raconter la fin de la classe.

Si cela vous intéresse :

thème 1 _ élocution et rédaction

Lecture à haute voix

Je suis à l’école.

Je viens à Pécole pour apprendre quelque chose qui me soit utile.  Je suis un écolier.  Le maître m’instruit.

D’autres enfants viennent aussi à l’école pour apprendre.  Ces enfants sont mes camarades d’école.

Le maître enseigne, et nous, enfants, nous apprenons.

Nous apprenons à parler correctement, à lire, à écrire, à calculer, à dessiner et à chanter.

Les enfants sages se rendent volontiers à l’école.

La salle d’école est grande, propre et bien éclairée.  Il y a dans cette salle des bancs et des pupitres.  Les enfants sont assis sur les bancs. Dans l’école se trouve une grande planche noire. Le maître écrit avec de la craie sur cette planche.  Pour la nettoyer, il se sert d’un torchon.

J’ai une ardoise.  Celle-ci est bien plus petite que la planche noire.  Elle est encadrée. Je peux effacer ce que j*ai écrit sur mon ardoise.

J’écris aussi sur le papier.  Pour cela il me faut de l’encre et une plume.  L’écriture sur le papier ne s’efface plus.  On ne peut écrire qu’une seule fois sur le même papier.

J’ai aussi un livre de lecture. Il se compose de beaucoup de feuilles reliées ensemble.  Je me sers de ce livre
pour lire.

La classe commence le matin vers neuf heures et l’après-midi à une heure.  Je dois me trouver à temps à l’école.

Mes livres et mes cahiers doivent toujours être en ordre.

Tous les enfants doivent être tranquilles et attentifs pendant que le maître parle et enseigne.  Les élèves sont partagés en groupes différents, suivant leur capacité.  Le maitre s’occupe souvent d’un seul groupe en particulier.   Pendant ce temps les autres enfants sont sous la direction de moniteurs.

Le maître se donne beaucoup de peine pour instruire ses élèves.  Ceux-ci doivent être reconnaissants à son égard.  Comment montreront-ils leur reconnaissance?  Ils doivent être sages et appliqués.  C’est là la plus grande preuve de reconnaissance qu’ils puissent lui donner.  Des enfants sages et appliqués deviennent intelligents, et acquièrent de l’instruction. Leurs parents, leurs maîtres et tous les gens de bien les aiment.

Cours de lecture à haute voix, L’abbé P Lagacé

Si cela vous intéresse :

thème 1_lecture à haute voix

Étude de la langue :

  1. Vocabulaire : mots à mémoriser, mettre en ordre alphabétique, mots de la même famille,…
  2. Grammaire : la phrase et les éléments de la phrase. / la proposition
  3. Conjugaison : présent, passé composé, futur des verbes être/avoir/aimer/finir + révision verbes -er
  4. Orthographe : homophone a-à / on-ont (révision)  et C ou CC?

Dictée préparée :

On a distribué les cahiers de compositions. Et, pendant que Monsieur Seurel écrit au tableau l’énon des problèmes, un silence imparfait s’établit, mêlé de conversations à voix basse, coupé de petits cris étouffés et de phrases dont on ne dit que quelques mots pour effrayer son voisin… Monsieur Seurel se retourne de temps en temps, en regardant tout le monde d’un air à la fois sévère et absent. Et ce remue-ménage cesse complètement une seconde, pour reprendre ensuite, tout doucement d’abord, comme un ronronnement

A.Fournier, Le Grand Meaulnes –> Berthou, Gremaux, Voegelé «Grammaire conjugaison orthographe cours moyen»

Dictée de phrases :

1)  Sans doute, je rêve.  Je suis studieux et tranquille.  Des camarades, auprès de moi, parlent à voix basse.

2)  L’un d’eux aligne des chiffres sur un tableau noir.  Je regarde longtemps par la fenêtre.

3)  J’éprouve du plaisir à goûter le soleil, comme à savourer cette odeur enfantine de pupitre, de craie de tableau noir.

4)  Je m’enferme avec tant de joie dans cette enfance si bien protégée.

Antoine de Saint-Exupéry, Pilote de guerre.

Si tout ça vous intéresse :

  1. thème 1_orthographe
  2. thème 1 _ vocabulaire
  3. thème 1_conjugaison
  4. thème 1_grammaire
  5. thème 1_Je retiens

Mathématique, anglais, géographie, histoire :

On suit le cahier sans se préoccuper du temps que cela prend.  Je ne prévois donc pas les notions et le nombre de pages à effectuer chaque semaine.  On avance tout simplement dans chacun des programmes.  Pendant l’été, j’aurai probablement fait une grande partie de science, histoire et géographie.

En lien avec notre thème :

La même chose que mon fils de secondaire 1 puisqu’ils abordent le même thème 1 :  Cliquer ici

Art :

Les peintures préhistoriques.

 

Projets à réaliser

Artistic Pursuits grades 4-6 Book 1

Unit 1 : Space

  • Dessiner une scène du passé de l’enfant.
  • Dessiner une personne dans une position debout ou assise en utilisant adéquatement l’espace et l’orientation de la feuille.
  • Dessiner un objet au choix qui est plus haut que large (position portrait)
  • Dessiner un objet au choix qui est plus large que haut (position paysage)
  • Choisir une photographie ou une image.  Dessiner à la mine.

Musique :

Cette année, je lui propose d’explorer autrement la musique.  On débute par l’orchestre.  Premier arrêt :  les cordes.

Les cordes dans l’orchestre

On écoute : Tchaïkovski | Sérénade pour orchestre à cordes Op. 48

 

Lecture suivie :

Il lit présentement :

Planification mathématique 5e année


Je ne planifie plus à la semaine…  Avec ma nouvelle façon de travailler, je préfère maintenant planifier les grandes lignes et avancer au rythme du quotidien… rien de plus 😉

Pour les mathématiques de mon plus jeune ( 5e année ) j’ai choisi d’utiliser principalement deux programmes cette année.

Le premier, étrangement, un manuel ontarien…  il n’a rien de spécial, il ressemble beaucoup à un simple programme québécois sauf pour un point en particulier : chaque leçon débute toujours par un atelier de manipulation.  C’est d’ailleurs ce simple élément qui m’a séduite…  Manipuler…  c’est le pas «essentiel» à la compréhension je trouve.  Je ne parle pas ici d’appliquer la formule pour résoudre les petits exercices proposés dans les cahiers… je parle de «voir» et de « comprendre» les notions!

C’est assez simple pour un élève de dire qu’il y a 100 cm dans 1 mètre…  il le mémorise, tout simplement, puis comme les exercices viennent immédiatement après l’élaboration de la notion, il applique simplement ce qu’il vient de mémoriser.  Dernièrement, je me suis retrouvée avec plusieurs enfants de la 3e à la 6e année et j’ai demandé à chacun de me montrer avec sa main ce que représente pour lui 1 mètre.   Quelle surprise… 2 sur 20 enfants pouvaient me dire la hauteur approximative.  C’est un concept tellement abstrait pour eux…  1 mètre…  ça ne veut rien dire!  L’avantage de manipuler un simple mètre c’est de le voir, de le mesurer, de le comparer avec notre propre hauteur ou encore avec un objet autour de soi. Par la suite, on se souvient qu’un mètre c’est une hauteur proche de ceci ou cela.

Bref tout ça pour simplement dire que je vais utiliser ce manuel des éditions Duval comme base de travail :

Je vais le compléter avec mes cahiers québécois habituels : Décimale de ERPI, Cinémath de Chenelière Éducation, etc… mais particulièrement DÉCIMALE de ERPI que j’aime bien malgré le peu d’exercices proposés.  Il a l’avantage d’aller à l’essentiel et offrir beaucoup de résolutions de problèmes.

Avec le manuel, on propose un document supplémentaire qui présente les leçons du manuel en indiquant le parallèle avec les savoirs essentiels du programme d’études du Québec.  On y retrouve aussi quelques activités supplémentaires.

manuel ACCENT 5

Pour celles qui aimeraient l’utiliser, j’ai même trouvé sur le net le corrigé du cahier d’activités ( en anglais par contre ).  C’est déjà ça…  Je n’ai malheureusement pas le corrigé du manuel.  Personnellement, à ce niveau je n’utilise le corrigé que pour me sauver du temps 😀 même si je ne l’ai pas, il est assez simple de corriger tous les exercices rapidement.

Cahier d’activités :

***Le cahier d’activités est uniquement un cahier de devoirs supplémentaires.  Le manuel offre plusieurs exercices d’application.

Pour ma planification, tout à fait simpliste…

Je n’ai pas subdivisé la matière en semaine de travail, ce n’est qu’une simple liste des notions à voir au fil des jours.  Cette liste a l’avantage de m’offrir un guide visuel des notions à venir, des objets de manipulation à prévoir, des exercices supplémentaires à prévoir, ect.

J’ai comparé minutieusement chacune des leçons avec mon programme québécois «Décimale» de ERPI et on y retrouve pratiquement les mêmes notions, mais vues un peu différemment cependant.

Si ma planification vous intéresse malgré tout :

Mathématique 5e année

*** manuel : «accent mathématique 5», les éditions Duval

*** cahiers : « Décimale A et B, 5e année» ERPI

Comme je l’ai déjà mentionné, je vais compléter avec plusieurs choses que je possède à la maison.  Si le besoin se fait sentir naturellement 😉

Ah oui…  Je ne les ai pas indiquées, mais je vais ajouter des situations-problèmes ici et là au fil de l’année scolaire.  Comme je trouve qu’elles permettent souvent de bien réviser, je vais tenter d’en choisir quelques-unes qui encadrent bien les notions à maîtriser.

Bonne soirée.

Planification en français 5e année (semaine 27 )


Nous poursuivons le travail avec le petit roman de la semaine passée : « l’homme qui plantait des arbres ».

Comme deux des enfants débutent la même grippe que moi…  je pense que nous prendrons quelques jours de congé pour permettre à tout le monde de « mieux vivre » ce mauvais épisode.  J’ai rarement été aussi fatiguée…  elle n’est pas facile celle-là!

J’ai néanmoins préparé ma semaine :

Textes de la semaine :

  • Jour 1 : retour sur les pages 19-27
  • Jour 2 : Lecture oralement avec moi des pages 28-38
  • Jour 3 : retour sur les pages 28-38
  • Jour 4 : Lecture oralement avec moi des pages 39 jusqu’à la fin.
  • Jour 5 : retour sur la lecture d’hier.

*** À la fin de la semaine, je lui propose d’écouter le magnifique film de Frédéric Back

Étude de la langue :

  • Jour 1 : Grammaire : La préposition, l’adverbe et la conjonction
  • Jour 2 :  Grammaire : La préposition, l’adverbe et la conjonction
  • Jour 3:  Conjugaison : Révision de l’imparfait
  • Jour 4:  Conjugaison : Révision du passé composé

*** J’utilise des manuels que je possède…  pas assez d’énergie pour construire un programme cette semaine.

Si cela vous intéresse, voici mes documents de travail de la semaine ( ou la prochaine!)

L’homme qui plantait des arbres_19-27

Voici une liste de sentiments pour aider à répondre à une question Jour 3 : cliquer ici

L’homme qui plantait des arbres_28-38

L’homme qui plantait des arbres_p.39-fin

***  J’ai utilisé la fiche pédagogique de Gallimard jeunesse.

Planification en français 5e année (semaine 26)


La semaine 26 sera un peu différente puisque je révise quelques notions de grammaire vues les dernières semaines :

  • Les adjectifs : qualificatifs, possessifs, démonstratifs, indéfinis et numéraux.
  • Les articles.

Si cela vous intéresse, voici mon document de travail : 

Semaine 26 _Révision février 2014

Pour accompagner ma semaine de révision, j’ai préparé une situation d’écriture qui respecte le schéma du récit.

Une histoire pour effrayer tes lecteurs…  Voilà qui peut être amusant !

Tu dois imaginer une histoire où ton personnage principal vit la peur de sa vie!

Si cela vous intéresse, voici mon document de travail :

La peur de ma vie_situation d’écriture

Planification français 5e année (semaine 25 )


Textes de la semaine :

Si cela vous intéresse, voici mes textes de la semaine :

Textes à lire semaine 25

***  Je n’avais pas le temps de recopier tous les textes…  je les ai donc numérisés pour le dossier de travail.

Étude de la langue :

  • Jour 1 : vocabulaire du texte
  • Jour 2 : L’attribut ( retour sur une notion pour nous )
  • Jour 3; verbe du 3e groupe au présent, passé composé, futur simple, conditionnel présent, impératif et subjonctif présent. ( retour sur une notion pour nous )
  • Jour 4 : L’exclamation ( retour sur un notion pour nous )

Situation d’écriture :

  • Jour 1 :  composer un petit texte qui utilise plusieurs mots de vocabulaire.
  • Jour 2 :  rien
  • Jour 3 :  Que penses-tu du cran de Mélie?  Comment aurais-tu réagi à sa place?  /  Selon toi, la description de la journée de Mélie est-elle représentative du mode de vie des femmes en ce temps-là?  Explique ton point de vue.
  • Jour 4 :  On nous a toujours décrit les loups comme des animaux dangereux qui s’attaquent aux humains, mais est-ce le cas?  Fais une petite recherche documentaire sur le loup et répond à la question suivante : Le loup est-il dangereux pour l’homme?
  • jour 4-5 : écriture dirigée : l’exclamation

Poésie de la semaine :

patinage de Alphonse Beauregard

Si cela vous intéresse, voici mon document de travail pour la semaine :

planification semaine 25

Planification en français 5e année ( semaine 24 )


On me demande plusieurs questions dans ma planification.  Je vais y répondre avec ma planification de la prochaine semaine.

Je réponds…  

Oui, mon programme est monotone quand on le compare avec le unschooling effectivement.  Il est beaucoup plus rigoureux et « scolaire ».  J’ai choisi cette route car je ne peux pas voir comment tout voir autrement.  J’ai jonglé avec les programmes de plusieurs manières et je n’arrive toujours pas à «voir» comment apprendre à bien écrire la langue française sans l’apprendre.  J’aimerais que les enfants puissent connaitre le programme sans travailler…  mais je n’ai pas trouvé comment encore! ha!  J’ai donc choisi de travailler avec les outils que je suis capable de trouver.

Textes de la semaine ( voir mon document de textes ) :

  • Jour 1 : Un achat de cheveux de Henri Pourrat
  • Jour 2 : Dans un grand magasin  de Émile Zola
  • Jour 3 : La vente de boeufs de E. Perochon
  • Jour 4: De fil en aiguille de Jacques Pasquet

En extra : le voleur de hache de Lie Yukou

Je réponds…

Effectivement, je choisis un texte pour chaque jour de travail.  Je préfère choisir des textes plus courts pour avoir le temps de faire lire à haute voix, travailler la structure du texte, etc.  J’utilise plusieurs « vieux manuels » pour me donner des idées, voilà pourquoi mes textes sont parfois «étranges» aux yeux de plusieurs. ha!  Je ne cherche pas un texte en fonction de sa popularité mais en fonction de ce que je veux y travailler.  

Je prends mes textes un peu partout.  Par exemple :  jour 1 dans un vieux manuel  des frères du sacré-coeur de 1967 / jour 2 : un vieux manuel Larousse de 1964 / jour 3 : l’enfant et la lecture de Belin / jour 4 : des atouts pour tous 5e / jour 5 : Entrer en littérature de Bordas.

Voici mon dossier de textes :

Textes à lire semaine 24

Étude de la langue de la semaine :

  • Jour 1 : vocabulaire de la semaine
  • Jour 2 : déterminant démonstratif et possessif (révision)
  • Jour 3 : l’adjectif numéral et indéfini
  • Jour 4  (et 5 si nécessaire) : conjugaison : les verbes en -cer et -ger (révision)

Je réponds…

Dans mon document de travail, je place peu d’exercices.  Je sélectionne ce qui me semble pertinent pour le moment.  Je reviens toujours sur les notions durant l’année scolaire, alors je peux sélectionner quelques exercices et en prendre d’autres éventuellement.

Un exemple cette semaine?  

La notion de «déterminants » a été vue en début d’année et même l’an dernier…  je sais qu’il maîtrise déjà cette notion généralement dans ses textes ou dictées.  J’ai donc seulement sélectionné un exercice d’analyse car, pour lui, c’est un défi un plus grand.

Et, pourquoi pas davantage?  cette notion reviendra encore l’an prochain et même plus loin encore!  

Ah oui, j’essaie de proposer un exercice plus court si la situation d’écriture est plus longue à faire.  Je ne veux pas y passer toute la matinée! hihi 

Écriture de la semaine :

  • Jour 1 : Selon toi…
  • Jour 2 : Écrire un dialogue : Le propriétaire du grand magasin, M. Mouret, reçoit les compliments d’une dame de ses amies venue à la grande exposition, et y répond.  Fais-les parler.
  • Jour 3 :  Relever des sentiments : On voit, tout au long du texte, que Sicot est très fier de ses bêtes.  Donne quelques exemples de ce sentiment de fierté.
  • Jour 4 : schéma du récit et situation d’écriture : si j’étais vendeur…

Je réponds…  

Effectivement, je tiens à l’écrit à tous les jours…  même un tout petit paragraphe.  Avec l’écrit, je peux vérifier l’orthographe, le vocabulaire, la conjugaison, la grammaire, la ponctuation, la structure du texte, etc…  J’essaie de proposer plusieurs choses : des descriptions, des dialogues, des impressions, résumé, etc…  

On pourrait penser que c’est trop… mais curieusement, les enfants adorent ça.  Chaque jour ils s’expriment sur quelques choses.  Je ne demande pas d’écrire plusieurs pages mais un petit quelque chose… n’ayant pas la contrainte d’écrire longtemps, les enfants en savourent davantage l’exercice.  D’ailleurs, l’exercice préféré est toujours l’exercice sur l’oeuvre d’art de la semaine.  Pourtant… il n’est pas obligatoire!

Poésie à mémoriser cette semaine :

Le front couronné de jasmin

Et de frais rubans pomponnés,

Voici venir la jeune année :

Bonsoir, hier ! Bonjour, demain !

Aux devantures des marchands

Brillent des pantins alléchants,

Dardant l’émail de leurs prunelles ;

Cette nuit, dans leurs draps frileux,

Les garçons font des rêves bleus

Où passent des polichinelles.

Les filles voient sur leur chemin

Quelque poupée enrubannée…

Voici venir la jeune année :

Bonsoir, hier ! Bonjour, demain !

Jacques NORMAND – La Muse qui trotte (Paris, Calmann-Lévy, 1894)

Je réponds…

Sujet de controverse…  pour ou contre la mémorisation?  

Pour moi, c’est essentiel. C’est un choix que j’ai fait dès le départ et que je n’ai jamais regretté.  Je suis la « plate » qui fait mémoriser les tables de multiplication, certaines règles de grammaire, poésie, théâtre, chanson, comptine, etc…    

Je fais mémoriser quelque chose chaque semaine ou deux semaines si le texte est plus long.  Présentement, un poème comme celui ci-haut prendra probablement 3 jours à mémoriser ( 3 X 15 minutes ) jamais plus.  Les enfants ont développé des outils pour mieux apprendre.  Chacun y va de sa méthode! ha!

Si cela vous intéresse, voici mon document de travail :

Planification_semaine 24

<

Planification français 5e année (cm2)


Voilà, ma prochaine semaine est déjà planifiée.

J’aime beaucoup cette façon de travailler.  Je vois d’ailleurs chez mon fils une grande amélioration.  Au fond, je ne répète jamais assez les mêmes choses tout le temps…  lire chaque jour à haute voix, écrire un peu tous les jours, revenir sur des notions d’étude de la langue continuellement…  Je l’ai bien vu au fil du temps, travailler une notion, une seule semaine par année n’est pas suffisant pour que la notion soit réellement intégrée… naturellement, pour les règles simples ça va, mais pas pour la conjugaison ou certaines notions en grammaire qui demandent d’être approfondies plusieurs fois avant d’être complètement maîtrisées.

J’aime l’idée de puiser différents manuels pour sélectionner des textes qui, pour le moment, plaisent énormément à mon fils-3.  Je sélectionne des textes pas trop longs, puisque nous les lisons tous à haute voix.  J’en profite pour travailler la fluidité, les liaisons, la ponctuation, etc…  Je peux, à travers la lecture à haute voix, m’assurer que la compréhension est réellement là.  J’en profite souvent pour lui demander de me trouver l’idée principale d’un paragraphe ici et là, les idées secondaires, le temps du récit, etc.  Lire avec l’enfant et « écouter » vraiment sa lecture donne un regard bien différent sur la réelle compréhension de la lecture faite par l’enfant.  Mon fils est en 5e année ( CM2 )… il DOIT avoir développer les bons outils pour comprendre réellement ce qu’il lit en tout temps.  Il est important, à ce niveau, que l’enfant soit déjà un assez bon lecteur.

Voici donc ma semaine de travail :

Dictée finale de la semaine :

« Comme elle était jolie la voiture de la mère Maurice, avec ses mignonnes chèvres barbues, toutes ruisselantes de grelots argentins!  Il fallait voir comme tout cela brillait : les cuivres étincelants comme de l’or; les petites chèvres avaient des crins doux comme de la soie. »

Textes de la semaine :

  • Jour 1 : C’est un sournois de Gabriel Maurière
  • Jour 2 : Deux et trois font cinq de Fernand Mery
  • Jour 3 : Le chat et la souris de Boris Vian
  • Jour 4 : L’araignée de Henri Troyat

***  je me garde un petit texte en réserve…  un texte en lecture pour le plaisir : La laitière et le pot au lait

Étude la langue :

*** Rien de nouveau cette semaine!  Je poursuis ma route dans la solidification des notions antérieures.  Je tiens à ce que la base soit bien installée!

  • Jour 1 : vocabulaire du texte
  • Jour 2 : le pluriel des adjectifs ( on solidifie cette vieille notion )
  • Jour 3 : le pluriel des adjectifs – 2 ( on solidifie cette vieille notion )
  • Jour 4 : verbe « envoyer » et « haïr » au présent, futur simple, passé composé et conditionnel présent ( Je lui demanderai de me conjuguer ces deux verbes oralement au départ et à l’écrit avant de faire les exercices )

Révision des règles suivantes cette semaine :

  • Adjectifs qualificatifs en -S, -X
  • Adjectifs en -EU, -EAU
  • Adjectifs en -AL
  • Verbe « haïr » et « envoyer » (-YER)

À l’écrit :

  • Jour 1 : exercice de recopie et un exercice d’écriture : « J’ai vu un/une… sur la ferme de mon grand-père.»
  • Jour 2 : raconter l’histoire en quelques phrases.
  • Jour 2 : Écrire un paragraphe : Mon petit lapin…
  • Jour 4 : Exercice d’écriture : « que penses-tu de chacun des personnages »
  • Jour 5 : Exercice d’écriture dirigée ( comparer avec plus… que ou moins… que )

Poésie à mémoriser cette semaine  :

À Danièle, ses parents

Avaient donné, pour sa fête

Un tout petit lapin blanc

Qui courait dans le parterre.

.

Un beau matin, Oh!…  Malheur!…

Jeannot avait disparu

Et, Danièle, tout en pleur…

Le cherchait dans l’avenue.

.

Il avait fui, le fripon

Et c’était chez des voisins

Qu’il faisait bonds après bonds;

Il se croyait bien malin…

Adrienne Messier

Si ma semaine de travail peut vous inspirer, la voici :

Textes de la semaine 23

Planification Semaine 23

***  Comme toujours…  des textes ici et là, des exercices ici et là…  sources multiples!

Planification en français ( 5e année- semaine 22)


Étant donné que mon travail de la semaine dernière était pour 7 jours de travail, nous poursuivons donc ce travail sur le « capitaine Fracasse » qui plait beaucoup à mon fils d’ailleurs.

Je confirme cependant qu’il faut être un bon lecteur pour bien comprendre.  Mon fils éprouve parfois de la difficulté avec le vocabulaire de l’époque !  Je suis vraiment contente d’avoir choisi ce thème pour lui.

Cette semaine :

Jour 1-2-3 : Capitaine Fracasse (document de la semaine dernière)

Jour 4 : rédaction à venir… ça dépend de la semaine de travail!