Découvrons l’orthographe


Cliquer ici

Pour celles qui cherchent un outil pour améliorer la mémorisation des mots de vocabulaire.  Ces petits cahiers offrent de bons trucs assez simples à retenir pour la plupart des enfants.

L’auteure, Claire Côté, sera présente au congrès de l’ACPEQ pour présenter son matériel et quelques capsules vidéos.

 

Publicités

Journal quotidien / vieux manuel


J’ai mentionné, il y a quelques jours, que je travaillais avec mes enfants comment répondre adéquatement à une question.  C’est une chose qui s’apprend exactement comme n’importe quelle notion.

J’utilise présentement un vieux manuel pour réviser avec mon plus jeune en étude de la langue (Abbé A.Aubert.  Exercices français. 1932)

Quelle ne fut pas ma surprise de voir un exercice de lecture raisonnée…  en fait, cet exercice très simple est en réalité un exercice pour justement apprendre à bien formuler une réponse à une question.

Voici l’exercice :

Petit poisson deviendra grand,
Pourvu que Dieu lui prête vie.
Mais le lâcher en attendant,
Je tiens pour moi que c’est folie ;
Car de le rattraper il n’est pas trop certain.
Un Carpeau qui n’était encore que fretin
Fut pris par un Pêcheur au bord d’une rivière.
Tout fait nombre, dit l’homme en voyant son butin ;
Voilà commencement de chère et de festin :
Mettons-le en notre gibecière.
Le pauvre Carpillon lui dit en sa manière :
Que ferez-vous de moi ? je ne saurais fournir
Au plus qu’une demi-bouchée ;
Laissez-moi Carpe devenir :
Je serai par vous repêchée.
Quelque gros Partisan m’achètera bien cher,
Au lieu qu’il vous en faut chercher
Peut-être encor cent de ma taille
Pour faire un plat. Quel plat ? croyez-moi ; rien qui vaille.
– Rien qui vaille ? Eh bien soit, repartit le Pêcheur ;
Poisson, mon bel ami, qui faites le Prêcheur,
Vous irez dans la poêle ; et vous avez beau dire,
Dès ce soir on vous fera frire.

La Fontaine

 

Répondez aux questions suivantes, en faisant entrer la question dans la réponse.  Faites des phrases complètes.

  1. Quels sont les personnages mis en scène dans cette fable?
  2. Quel est le rôle du petit poisson?
  3. Quelles raisons allègue-t-il pour décider le pêcheur à le relâcher?
  4. Quel est le rôle du pêcheur?

 

À noter…

Avez-vous remarqué ce que l’auteur choisit comme base de travail?  Une fable.  J’aime tellement ces vieux manuels pour ça…  On sélectionne minutieusement les extraits à travailler pour apporter à l’enfant un bagage littéraire.

Pourquoi avoir délaissé cette pratique ? en tout cas, c’est le cas au Québec.  Pourtant, ce vieux manuel…  est bien un manuel québécois!!!!!

Bon…  je retourne à mon vieux manuel pour préparer ma prochaine semaine.  Bonne fin de semaine!

Je réponds / répondre à une question


«Comment fais-tu répondre aux questions demandées dans les manuels?  Je me demande toujours si on répond par un mot ou plus?»

Vous allez me trouver assez monotone dans ma réponse…

Comme je suis de la vieille école, je suis TRÈS exigeante dans la façon de répondre aux questions.  J’insiste donc beaucoup.

La démarche que j’utilise dès la 4e année :

  • Les réponses doivent être rédigées avec un sujet, un verbe conjugué, une majuscule et un point.
  • On ne commence JAMAIS la phrase par oui ou par non.
  • On reprend des mots de la question pour construire la phrase.
  • On ne commence JAMAIS par «parce que»
  • On essaie de préciser qui parle pour éviter d’utiliser un pronom personnel comme «il» «ils» ou «elle» «elles»
  • On justifie en CITANT LE TEXTE…  très important!!!  Ces citations doivent être entre guillemets même si ce sont des mots.

Si cela vous intéresse, voici notre fiche-mémoire :

Lorsque je réponds à une question

 

On ajuste la technique proposée…


Vous vous souvenez sans doute de l’article de la semaine dernière sur un nouvel exercice de travail dans ma routine du matin.  ( voir ici)

Finalement, après l’avoir expérimenté deux fois, je peux affirmer qu’il restera dans notre quotidien puisqu’il donne d’excellent résultat.  Je ne peux pas encore affirmer qu’il apporte un «capital ajouté»  puisqu’il est tout nouveau, mais je peux déjà sentir qu’il apporte des changements dans la façon de «voir» l’écrit.

Par contre, j’apporte quelques petits changements pour faciliter le travail.

Dans mon cas, certaines sections sont trop courtes alors que d’autres prennent plus de temps.  Je vais donc tenter cette façon de faire :

Jour 1 : Recopie de l’extrait

On recopie simplement l’extrait que je sélectionne.  J’ai réalisé que cette sélection est très très importante pour la suite.  Il faut savoir s’ajuster en fonction du niveau de l’enfant car certains extraits sont difficiles à analyser, à déshabiller et à reconstruire.

Jour 2 : Orthographe et grammaire

Au lieu de deux journées, je fusionne les deux dans la même journée puisqu’elles se rejoignent beaucoup.  Sélectionner quelques mots ne prend que quelques secondes.  Prendre le temps d’analyser le texte prend beaucoup plus de temps.   Je conserve l’idée d’utiliser la couleur et je fais l’analyse assez rigoureuse des phrases avec l’enfant.  J’en profite pour installer de nouvelles notions ou de les pousser un peu plus loin.  L’objectif final…  le réel objectif c’est quoi?  Que l’enfant se questionne, développe des automatismes lorsqu’il écrit afin d’éliminer le maximum de fautes provenant de l’accord du sujet avec le verbe, d’accord dans le groupe du nom, d’accord dans les participes passés, etc.

Jour 3 :  On nettoie l’extrait.

On enlève de l’extrait tout ce qui est inutile : phrase par phrase.  On enlève les adjectifs, certaines propositions, passage descriptif inutile, dialogue, etc.  À la fin, il ne reste que l’essentiel du texte : le minimum.

À partir de ce qui reste, on sélectionne quelques mots-clés qui serviront de base pour l’écriture.

Jour 4 : On écrit

En utilisant les mots-clés recueillis la veille…  uniquement ça…  Ajouter à ces mots des verbes, adjectifs, déterminants, adverbes, dialogue, etc… pour recréer un paragraphe.

Jour 5 : Améliorer l’écrit

On reprend l’écrit de la veille et on essaie de l’améliorer en ajoutant des mots de relation, des indicateurs de temps, etc.  On embellit le paragraphe.

Jour 6 : Relecture, correction et recopie

On reprend notre écrit, on l’améliore encore si possible… On le corrige.  On se relit plusieurs fois pour voir si on ne pourrait pas l’améliorer un peu plus.  On le recopie.

*****************

Dictée de l’extrait

Au lieu de donner entièrement la dictée la 3e journée, j’ai décidé de l’étaler sur quelques jours.  Elle remplacera mes dictées de phrases quotidiennes.

Conclusion :

C’est un travail extrêmement «payant» chez nous!

Conjugaison (routine du matin)


Chaque matin, je demande la conjugaison d’un verbe à l’écrit.  Habituellement, je travaillais un temps par semaine et je sélectionnais les verbes à conjuguer chaque matin.

Pour l’hiver, je change un peu ma façon de faire.  En fait, je veux simplement m’enlever un peu de travail.

J’ai préparé de petits cartons avec une liste de verbes à conjuguer, et une seconde liste avec les temps de conjugaison.  Chaque matin, l’enfant pige un carton des deux et conjugue le verbe dans son cahier de conjugaison.

Je vais mettre les temps de conjugaison au fur et à mesure que nous les voyons (ou revoyons) en classe.

C’est fort simple, je l’avoue…  mais chez nous, c’est la conjugaison de certains verbes irréguliers qui cause le plus de problème lors des dictées ou des situations d’écriture.  J’ai donc sélectionné plusieurs verbes irréguliers afin de les travailler!

Bon, je sais que mes cartons sont simplistes…  pour moi, l’important c’est de lire le nom d’un verbe et d’un temps…  pas de petites fioritures décoratives pour ces cartons!  Vous pouvez probablement en trouver de plus belles sur le net!

Si cela vous intéresse :

verbes à conjuguer

*** La première page représente tous les verbes «modèles» qu’un élève du 3e cycle (au Québec) doit connaître.  Les autres sont des verbes que je propose à mon fils de secondaire 1 pour le moment.

Je réponds / français


Je sais que plusieurs aiment particulièrement que j’offre mes planifications de la semaine.  Je n’ai, généralement, malheureusement pas le temps de le faire.  Je ne crois pas que ce soit réellement pertinent de les mettre toutes puisque nous ne travaillons pas de la même manière.

J’utilise présentement, pour mon fils-4, ce vieux manuel que j’apprécie beaucoup puisqu’il cadre avec ce que je recherche pour lui.  Il rejoint davantage ce que mon fils-4 a besoin que le Dumas que j’employais au début.

Vous le retrouvez sur le site de MANUELS ANCIENS

Je garde en tête de travailler moins d’exercices mais répétitivement de semaine en semaine.  D’ailleurs, beaucoup d’anciens manuels travaillaient ainsi : peu d’exercices mais qui reviennent souvent pour raffermir nos connaissances de base.  On place aussi au premier plan les exercices oraux très répétitifs, surtout en conjugaison, afin de mettre dans la mémoire une certaine «façon de faire» qui s’installe réellement par la suite.  Les dictées, les nombreuses situations d’écriture, ajoutent à ma semaine suffisamment d’occasion d’améliorer les bases en étude de la langue.  J’ajoute aussi quelques lectures supplémentaires, sur le même thème, et ma semaine devient complète.

Comme je n’ai pas le manuel en main…  et que j’aime beaucoup avoir des feuilles sous la main, je prépare la séquence moi-même.

Voici donc la prochaine semaine :

Thème menuisier_leçon 8

***Si vous voyez des fautes soyez indulgentes 😉

J’ai ajouté un texte et une situation d’écriture au travail d’origine proposé par le manuel.  De plus, j’ai modifié certaines questions.

Et…  non, je n’ai pas fait de corrigé.  Inutile de m’écrire puisque je n’en fais pas pour ce niveau.  Il y a peu d’exercices donc ce ne sera pas trop lourd pour la correction.

Et si on améliorait l’orthographe?


Comme je l’ai mentionné la semaine dernière, je révise une tonne de petites choses en orthographe qu’il fait bon se rappeler 😉

Cette semaine ? Où couper un mot à la fin d’une phrase.

Si cela vous intéresse :

Où couper un mot à la fin d’une ligne

Et si on améliorait l’orthographe?


Je vous présente une nouvelle section de ma classe-maison : la révision de l’orthographe.

Après le vocabulaire, voici maintenant l’orthographe.  J’ai décidé de revoir une tonne de petites règles de base.  Je vais y passer plus qu’une année scolaire je pense…

Nous y passerons quelques minutes chaque semaine, mais je pense que cela permettra de ramener les connaissances de base en mémoire.

Premier arrêt : la lettre s : les sons «s» et «z»

La lettre s

Sources : «L’orthographe à 4 temps» de Hachette éducation et «À la découverte de l’orthographe» des Éditions de l’école (vieux manuel)

Vocabulaire


Comme je l’ai mentionné la semaine dernière dans cette publication, je travaille 3 fois par semaine sur l’acquisition de nouveau vocabulaire.  Je devrais plutôt dire plusieurs fois chaque semaine puisque nous travaillons du vocabulaire oralement, à l’écrit dans différents exercices et dans une situation d’écriture à la fin de la semaine au moins.

Les enfants aiment bien l’expérience des trois dernières semaines, alors je poursuis.  Je garde toujours le même vieux livre que j’aime particulièrement pour ce type de travail.  Par contre, je puise à l’occasion dans d’autres vieux manuels quelques exercices que je juge complémentaires.

Le vieux livre que j’utilise provient du magnifique site «Manuels anciens»

Notre thème cette semaine :  Qu’il fait bon vivre en famille.