Catégorie : Étude de la langue 4e année (CM1)

Découvrons l’orthographe


Cliquer ici

Pour celles qui cherchent un outil pour améliorer la mémorisation des mots de vocabulaire.  Ces petits cahiers offrent de bons trucs assez simples à retenir pour la plupart des enfants.

L’auteure, Claire Côté, sera présente au congrès de l’ACPEQ pour présenter son matériel et quelques capsules vidéos.

 

Publicités

Je réponds / répondre à une question


«Comment fais-tu répondre aux questions demandées dans les manuels?  Je me demande toujours si on répond par un mot ou plus?»

Vous allez me trouver assez monotone dans ma réponse…

Comme je suis de la vieille école, je suis TRÈS exigeante dans la façon de répondre aux questions.  J’insiste donc beaucoup.

La démarche que j’utilise dès la 4e année :

  • Les réponses doivent être rédigées avec un sujet, un verbe conjugué, une majuscule et un point.
  • On ne commence JAMAIS la phrase par oui ou par non.
  • On reprend des mots de la question pour construire la phrase.
  • On ne commence JAMAIS par «parce que»
  • On essaie de préciser qui parle pour éviter d’utiliser un pronom personnel comme «il» «ils» ou «elle» «elles»
  • On justifie en CITANT LE TEXTE…  très important!!!  Ces citations doivent être entre guillemets même si ce sont des mots.

Si cela vous intéresse, voici notre fiche-mémoire :

Lorsque je réponds à une question

 

Et si on améliorait l’orthographe?


Je vous présente une nouvelle section de ma classe-maison : la révision de l’orthographe.

Après le vocabulaire, voici maintenant l’orthographe.  J’ai décidé de revoir une tonne de petites règles de base.  Je vais y passer plus qu’une année scolaire je pense…

Nous y passerons quelques minutes chaque semaine, mais je pense que cela permettra de ramener les connaissances de base en mémoire.

Premier arrêt : la lettre s : les sons «s» et «z»

La lettre s

Sources : «L’orthographe à 4 temps» de Hachette éducation et «À la découverte de l’orthographe» des Éditions de l’école (vieux manuel)

Exercice de phraséologie


Un exercice que j’aime beaucoup faire puisqu’il ouvre la porte à de meilleures situations d’écriture éventuellement : la phraséologie.

Je propose, chaque semaine, quelques mots.  J’en donne 4 ou 5 uniquement puisque l’important c’est la qualité du travail et non pas la quantité.  L’enfant qui a 12 phrases à écrire s’épuise et se décourage alors que 3-4 phrases sera nettement suffisantes pour apporter un résultat concret au travail.

Le travail?

L’enfant doit composer oralement, puis à l’écrit, une phrase complète avec chaque mot.

J’insiste sur la démarche «oralement puis à l’écrit».  Ça semble inutile, mais au contraire, ce simple geste change complètement la qualité du travail à produire.

Pourquoi?

Parce que le jeune enfant recherche toujours le plus simple à écrire…  toujours, alors qu’oralement il cherchera une phrase qui est cohérente et ayant du sens.

La qualité du travail dépend donc de cet exercice oral au départ!!!

Simple :

  1. Proposez quelques mots 3-4 seulement
  2. L’enfant compose oralement avec vous une phrase pour chacun des mots.  Il est temps d’être critique :proposer des alternatives, demander des précisions, faire ajouter des adjectifs, etc…
  3. L’enfant écrit chaque phrase ensuite qui sera corrigée avec vous par la suite.

Mine de rien…  nouveau vocabulaire, orthographe de nouveaux mots, imagerie mentale, bonne construction des phrases,  questionnement pour améliorer notre phrase, écriture de la phrase, correction, etc… etc…

Pas banal comme exercice et payant!

Bon exercice!

 

Exercice de vocabulaire du jour


Une autre petite chose que je fais chaque semaine, un exercice « oral » de vocabulaire.  Tout le monde participe, peu importe l’âge!

L’exercice du jour :

Trouver le plus de mots possible appartenant à la famille de « joie »

joyeux, enjoué, jovial, jouir, réjouie, jouissance, jubiler, jubilation…

****************************

Trouver le plus de mots possible appartenant à la famille de « peine »

peiner, pénible, punir, punition, punissable, punitif, …

****************************

Le suffixe -ir dans les verbes, indique souvent le fait de « devenir tel ou tel ».  Des exemples?  On en cherche 10 qui ont ce sens.

rougir… devenir rouge  /  vieillir…  devenir vieux   /  assombrir…  devenir sombre / etc…

Dictées non préparées du jour


Une dictée surprise ce matin…

J’aime surprendre les enfants par une petite dictée surprise sur une dès règles apprises durant la semaine, ou encore, une révision d’une règle encore fragile.

Elle est plus courte que la dictée préparée.

Mon fils de 4e année – CM1

Verbe avoir au conditionnel présent.

Si nous étions cultivateurs, j’aurais des chevaux, tu aurais un tracteur, Léon aurait des bœufs, nous aurions des champs et des prairies, vous auriez un troupeau de moutons, Jules et Paul auraient des troupeaux de vaches. Jean, si tu étais jardinier, aurais-tu des choux dans ton jardin?

Mon fils de 6e année – 6e

participe passé avec être 

Si vous êtes restés dans l’ignorance, mes amis, c’est parce que votre attention n’a pas été assez soutenue : les difficultés ne sont vaincues que par le travail, et la couronne n’est donnée qu’à la persévérance.

 

Mon fils de secondaire 4 – 2nde

****  courte dictée facile ce matin…  je veux que ce soit rapide, même pour lui!

La journée était charmante, plus qu’aucune qu’il y eût encore eu cette année-là.  C’était un de ces jours printaniers où la nature généreuse se dépense tout entière; la création semble n’avoir d’autre but que de se donner une fête et de faire son bonheur.

Sous toutes les rumeurs de la forêt comme du village, de la vague comme de l’atmosphère, il y avait un roucoulement.  Les papillons nouveau-nés se posaient sur les premières roses.  Tout était neuf dans les campagnes: les herbes, les mousses, les feuilles, les parfums, les rayons.  On eût dit que le soleil n’avait jamais servi; les cailloux étaient lavés de frais.

V.Hugo

 

Nos dictées préparées


Voici nos prochaines dictées préparées:

Comme toujours, elles accompagnent notre thème de la semaine.  Les enfants la préparent chaque jour, et, lorsqu’ils se sentent prêts je la donne.

—– 4e année – CM1—–

Nos promenades

Lorsque nous allons en promenade sur la montagne, nous partons de bon matin. Nous passons toujours une agréable journée. Nous mangeons des framboises et des fraises, nous en cueillons que nous portons chez nous et que nous offrons à nos parents. Nous courons dans le bois à la recherche des écureuils, que nous tenons sûrement lorsque nous les attrapons. Hier, nous en prîmes un. Il est enfermé dans une cage. Matin et soir il s’amuse à faire tourner une roue. Ce matin nous lui avons donné des noix. Il les aime beaucoup.

«Dictées graduées et analyses 2e manuel » 1932

 

—– 6e année – 6e —–

Paysage laurentien

Ce matin, le soleil de septembre s’est levé sur le Cap Diamant plein de séduction, de mirages et de nuances qui soulignent les moindres détails des courbes, des feuillages, de la plaine et des eaux ; et nous pensons en regardant ce décor incomparable que, décidément, le soleil c’est l’esprit de la nature, son sourire, son attrait magnifique et bienfaisant, et notre éternel ami.  Aussi nous voulons imprégner notre être de ce jour merveilleusement clair. À la hâte, nous organisons une promenade à la campagne.  Nous emplissons de larges paniers de saines friandises et nous faisons ample provision de chandails, couvertures et le reste, et, joyeux comme des adolescents un jour de vacances, nous montons en auto pour filer bientôt vers la Jeune Lorette.

LOUYSE DE BIENVILLE, Figures et Paysages.

Dictée préparée


Voici nos dictées préparées de la semaine :

4e année-cm1

Dans ma famille je vois : des parents, un époux, une épouse, des enfants, des gendres, des brus,  des grands-mères, des grands-pères, des petits-enfants, des oncles, des tantes, des nièces, des neveux, des cousins, des cousines, des pères, des mères, des enfants, des fils, des filles, des frères et des soeurs.

 *** vieux manuel de dictées graduées.

6e année- 6e

Le père, la mère, les frères et les soeurs composent une famille. Tous s’aiment et travaillent: les uns se rendent à l’atelier, les autres secondent le père qui laboure les champs; les soeurs sont auprès de leur mère et les plus jeunes ne manquent jamais l’école. A midi, tout le monde se groupe autour de la table commune. Après un peu de repos, chacun retourne à son travail. Le soir, on rentre au logis; on est heureux de se revoir après avoir bien travaillé, de prendre en commun le repas du soir et de veiller autour du foyer domestique. Si quelqu’un souffre, on le soigne, on le console; s’il a mérité un reproche, on l’engage à se corriger, et on l’encourage à mieux faire: si un membre apporte la joie au foyer, tous la partagent et le félicitent. Heureuse famille!

*** vieux manuel de dictées graduées.

Secondaire 4- 2nde

Une goutte de rosée sur une feuille est, à mes yeux, l’emblème de la vie humaine. Voyez : point de repos, même au moment où les zéphyrs se taisent ; quand le vent souffle un peu, elle frissonne, elle flotte à faire trembler ; imprime-t-il le plus léger mouvement à la feuille, elle tombe. Ainsi fait la vie sous le souffle des passions. Lorsque le calme est parfait, et que les rayons du soleil viennent semer les champs de milliers d’émeraudes, la feuille humide sèche d’abord, et la goutte de rosée diminue et finit par disparaître. Le soleil, image de la divine essence, l’attire à lui, et nous apprend par là que notre vie aussi, même la plus longue, doit un jour remonter vers la source éternelle d’où elle émane. Et cette image, qui me frappe tous les matins, me remplit de pensées douces et salutaires toute la journée ; elle élève mon âme vers celui qui l’a créée, m’aide à surmonter les troubles de la vie, et me donne de consolantes espérances en me faisant rêver au ciel.

D’après BONVALOT.

 

Si cela vous intéresse :

dictées préparées _ mars 2e semaine