Des idées pour écrire… encore


On trouve souvent des ressources incroyables sur le net.  J’ai trouvé ces trois documents hier…  et j’avoue que plusieurs idées d’écriture sont fabuleuses.

Je vous invite à les lire pour sélectionner celles qui prendront place dans votre classe-maison.

proposé par «CLASSEUR D’ÉCOLE»

Si cela vous intéresse :

 

Le style enseigné par les leçons de choses et la pratique (vieux manuel)


Je poursuis, comme les derniers jours, la présentation de quelques «vieilles» découvertes que je possède dans mes fichiers. 

J’en ai tellement…  Je me demande si c’est réellement pertinent de les mettre ici. 

Voici un petit manuel destiné aux classes élémentaires et moyenne du Québec à l’époque.  Finalement, on l’utilisait pour tout le primaire : de la 2e à la 6e année et même pour la 7e année à l’époque. On y retrouve 520 exercices.

Dans l’enseignement, il faut aller progressivement du connu à l’inconnu; apprendre les préceptes littéraires par la langue, et non la langue au moyen de préceptes.

Comme l’indique son titre, il vise surtout à former l’enfant au style, à la composition française, par un enseignement de choses, par des exercices préparés et gradués, toujours faciles. 

Ces exercices sont nombreux et variés; exercices d’intelligence, d’invention, de réflexions, de leçons de choses, de récitation, d’observation et de rédaction sur images, sur la construction de la phrase, de traduction et d’imitation de fables, de critique sur les principaux défauts de style, lettres, descriptions, narrations, actes usuels, etc., etc.

**************************************

S.Constans. Le style enseigné par les leçons de choses et la pratique

Le style enseigné par les leçons de choses et la pratique

Source : BANQ

***Si ce vieux manuel vous intéresse, écrivez-moi en privé.

Exercices pratiques de style et de composition (vieux manuel)


Je poursuis avec un autre vieux manuel en écriture.

Il ressemble beaucoup au manuel de ma publication précédente mais, personnellement, je préfère celui-ci.  en fait, j’imagine que c’est la version antérieure de l’autre quoique différent.

Ici encore, on propose un modèle que l’élève utilise pour rédiger un paragraphe.   Je pense qu’un élève qui faisait entièrement ce manuel pouvait écrire des paragraphes vraiment parfaits à la fin de l’année  hahaha  C’est incroyable la quantité d’exercices proposés.  D’ailleurs, j’imagine qu’on l’utilisait sur plus d’une année à cette époque.

exercices pratiques de style et de composition

source : je pense que c’est encore BANQ

*** si ce vieux manuel vous intéresse, écrivez-moi en privé, trop gros pour l’insérer ici.

Exercices pratiques de style et de composition (vieux manuel)


Comme je reçois beaucoup de courriels, je vais placer dans les prochains jours plusieurs des ressources que j’ai trouvées sur le net.  Ce sont de vieux manuels qui ont été numérisés.  Je possède plusieurs de ces manuels en version «manuel» et j’étais surprise de les retrouver sur le net en version numérique.

Voici un manuel de rédaction qui offre l’avantage de proposer des «modèles» à suivre.  L’enfant apprend ainsi à copier une «façon de faire».  Comme c’est un manuel Québécois…  à une époque où la religion était omniprésente, ne soyez pas surpris d’y retrouver plusieurs sujets religieux.  Cependant, si on oublie ces quelques sujets, on y découvre plusieurs sujets franchement très intéressants.  Il convient parfaitement pour les classes primaires puisque le paragraphe pourrait être plus ou moins élaboré selon l’âge de l’enfant.  Ma mère a utilisé ce manuel au primaire et c’était un manuel que tous les élèves de 3e-4e-5e et 6e utilisaient.

Exercices pratiques de style et de composition

Source : Je pense que c’est BANQ encore…  mais je ne suis plus certaine.  Je suis désolée.  Je possède cette ressource depuis 3-4 ans.

***Si ce vieux manuel vous intéresse, écrivez-moi en privé, trop gros pour insérer ici.

 

Mes premières leçons de rédaction (vieux manuel)


Je vous propose un vieux manuel trouvé sur le net. Il est franchement très intéressant.

Il était proposé pour les élèves en classe élémentaire au Québec en 1914, donc probablement pour les 7-9 ans (2e-3e année).  Cependant, je pense qu’un enfant de 4e et même 5e année pourrait améliorer grandement sa façon de rédiger s’il fait tous les exercices proposés.

Mes premières leçons de rédaction

source : bibliothèque et archives nationales du Québec (BANQ)

***Écrivez-moi en privé pour avoir une copie de ce manuel.  Trop gros à insérer sur un blogue.

 

 

 

Le tableau noir (écriture express)


Un exercice vraiment simpliste pour travailler le dialogue.  

LE TABLEAU NOIR.

«Dis-moi, mon cher Tableau noir, de quoi es-tu fait?

  • Je suis fait de bois.
  • Quelle est ta couleur?
  • Ma couleur est noire.
  • Et ta forme?
  • Eh bien! ma forme est rectangulaire.
  • À quoi sers-tu?
  • Je sers à bien des choses: à faire des modèles d’écriture et de dessins; à expliquer les leçons et les devoirs ; à faire la solution et les opérations des problèmes ; et aussi à marquer les mauvaises notes.
  • Hélas ! je ne le sais que trop. Et combien faut-il d’ouvriers pour te fabriquer?
  • Il faut: 1° le bûcheron ; 2° le scieur de bois ; 3° le menuisier ; 4° le peintre.
  • Qu’est-ce qui donne la matière première pour te faire?
  • C’est l’arbre qui fournit le bois nécessaire à ma construction.»

Converse avec une table en donnant à ta conversation la forme de l’exemple.

 

Si cela vous intéresse :

LE TABLEAU NOIR

***Source : «mes premières leçons de rédaction», les frères du sacré-coeur, 1914

Je réponds


«J’aime tes idées en écriture, peux-tu me donner une idée pour un petit de 3e année ce matin?  Il a vraiment beaucoup de misère à écrire un texte qui a de l’allure »

En 3e année, ce que je préfère par dessus toutes les situations d’écriture ce sont celles qui proposent d’imiter une certaine démarche ou encore celles qui proposent d’observer le monde qui l’entoure.

Un exemple?

L’agneau.
Je suis un agneau. Mon vêtement est doux et chaud. En été, je joue dans le pâturage. Je broute l’herbe tendre et parfumée.  Je couche à la belle étoile, près de ma mère. En hiver, je reste enfermé dans l’étable . Je bêle.

On propose d’écrire un petit texte similaire mais avec un animal de son choix.

  • Qui es-tu?
  • Quel est ton vêtement?
  • Où vis-tu?
  • Que fais-tu ?
  • Que manges-tu ?
  • Où dors-tu ?
  • Quel est ton cri ?

L’enfant a donc un modèle à lire et à suivre au départ, il possède des questions pour guider son écriture…  il ne reste qu’à lui proposer une banque de mots qui pourraient lui être utiles pendant l’écrit.

Écrire est simple…  bien écrire est moins simple et prend du temps.

On peut aider l’enfant en encadrant un peu sa démarche.  Il reste libre dans le choix de son animal et dans les réponses qu’il donne, mais le cadre lui apporte l’assurance que son texte aura du sens et sera cohérent!

On peut lui demander de dessiner, par la suite, son animal et de conserver cette joli page dans un cahier spécialement pour ses productions écrites.

Je vous assure que feuilleter ce cahier plus tard apporte de jolis sourires de satisfaction.

Imiter pour apprendre


Une belle idée, je trouve, est d’imiter pour débuter l’apprentissage de l’écrit.  Ce n’est pas simple d’inventer un texte cohérent à l’écrit.  C’est souvent un exercice lourd et très long pour plusieurs enfants qui se demandent comment débuter, quoi écrire et surtout comment.

Les idées viennent souvent assez aisément mais la construction du texte demeure longtemps difficile à suivre.

J’aime proposer ce genre de petit exercice qui donne un « corps » à un texte en laissant à l’enfant de la place pour « inventer ».

Petit texte :

Liam et Félix sortent pour s’amuser à l’extérieur.

Liam est vêtu comme un prince : chemise et gilet, pantalon tombant parfaitement sur ses souliers propres et luisants.  Aussi regarde-t-il un peu de haut Félix qui, moins riche que lui, porte des vêtements usés, un manteau de toile et de grosses bottes de pluie.

Liam est un nigaud de faire le fier : car son bel habit ne le rend ni meilleur, ni plus intelligent que Félix.

Mais voilà qu’un orage, tout à coup, éclate!  Les jolis vêtements de Liam sont bientôt traversés par la pluie et ses beaux souliers boivent l’eau de toutes parts!  Félix, lui, chaudement vêtu et solidement chaussé, supporte en riant l’averse.

 

Par la suite, on peut proposer une situation d’écriture similaire :

Alice a des jolies sandales roses ; elle ne veut pas jouer avec Élisabeth, qui a de simples chaussures de sport.  Alice glisse et tombe dans la boue.  Que fera Élisabeth?

Il est assez facile de voir que c’est la même chose…  mais pour un petit qui écrit c’est l’occasion d’inventer une histoire en faisant « comme ».  Les mots deviennent plus simples à trouver, la structure est simple à suivre et il y a de la place pour « créer » à travers la trame de départ.

On aura peut-être l’impression que c’est trop « simpliste » mais je ne le crois pas.  Au contraire…  plus on imite plus on apprend à repérer les éléments essentiels à un texte.

Si cela vous intéresse, voici notre feuille de travail : 

Exercice d’imitation_janvier 2015

***Je me suis inspirée d’un vieux manuel de grammaire.