Fraction (début primaire)


Quelle belle idée pour introduire les fractions avec les petits!!!!

Je suis tombée par hasard sur un blogue anglophone qui proposait ceci :

20160311_161210

20160311_161226

20160311_161243

20160311_161300

20160311_161313

20160311_161325

20160311_161156

 

Avouez que c’est magnifique et amusant!!!!

Quel enfant n’aurait pas envie d’apprendre les fractions ainsi?

Publicités

Le langage mathématique


Un point important (à ne pas négliger en tout cas) c’est l’apprentissage du langage Résultats de recherche d'images pour « lexique mathématique »mathématique.

Bien souvent, pour accélérer le travail, plusieurs auront tendance à lire les questions avant les enfants et leur expliquer ensuite ce qu’il faut faire.

À d’autres moments, l’enfant ne lira pas plus la question puisqu’il reconnaîtra rapidement, d’un simple regard, le travail à effectuer.  Cela apparaît très souvent lorsqu’il vient d’apprendre une certaine démarche dans sa leçon juste avant.

Résultat?  Plusieurs enfants butent par la suite sur des mots dont ils devraient connaître le sens.

Conséquence ? Lorsque vient le temps de répondre à des problèmes de raisonnement ou des situations-problèmes, l’élève ne comprend pas l’énoncé.

Exemple : Trouve le produit de deux nombres…  «C’est quoi le produit?»…

On parle ici d’un élève du secondaire 4.

Il faut donc porter attention à notre manière d’enseigner.

Au lieu de demander de tracer une «ligne» pourquoi ne pas installer, dès le départ, le bon mot : on trace une droite.  Au lieu de trouver un point sur un graphique, on peut utiliser le bon terme : coordonnée.  Même chose pour le graphique, n’hésitez pas à utiliser abscisse et ordonnée…  ça facilite tellement les choses lorsque vient le temps de travailler les variables dépendantes et indépendantes!

En utilisant soi-même le bon langage, l’enfant utilisera le même langage approprié.

Trouver la somme, le produit, le quotient…  ce sont des mots que l’on retrouve régulièrement dans les problèmes mathématiques.  Il faut donc en connaître le sens!

Des outils

On retrouve sur le marché d’excellent «lexique mathématique ou dictionnaire» qui peuvent accompagner l’élève tout au long de sa scolarité primaire et secondaire.

Pour faciliter la tâche, on retrouve (aussi)  sur le net plusieurs documents tout à fait pertinents.

pdf émoticonGénéral

langage-mathematique

Un site…


pdf émoticon

3e cycle du primaire

mon-aide-memoire-mathematique-3


pdf émoticon

1er cycle du primaire

mon-lexique-mathematiques

memoire


pdf émoticon2e cycle du primaire

mon-aide-memoire-mathematique-2


Toutes celles qui utilisent des méthodes québécoises comme Numérik, Tamtam, Décimale de ERPI, vous retrouvez, dans les pages de planification, tous les mots de vocabulaire à connaître pour chaque séquence de travail !

Soyons consciencieux(ses) dans notre façon de travailler!

cours abrégé de calcul mental (vieux manuel)


Bon un dernier aujourd’hui…  j’ai trop de choses à faire 😉

Un ancien livre de calcul mental du Québec…

Ce manuel était utilisé pour plusieurs niveaux mais en travaillant des sections différentes du manuel.  Naturellement, c’était l’époque du système impérial au Québec.

À remarquer à quel point on travaillait les fractions…  même pour le calcul mental.  C’est incroyable.

 

E.Robert.  «Cours abrégé de calcul mental». 1884

Cours abrégé de calcul mental

Source : hum… Internet archives? BANQ?  pas certaine.

***Si ce vieux manuel vous intéresse, écrivez-moi en privé.

Pour travailler les tables d’addition


Voici une idée parmi plusieurs pour travailler les tables d’addition.

Demander à l’enfant d’écrire les nombres de 1 à 10 sur une feuille ( pour de plus grands enfants 1-20 )

Sous cette ligne de nombres, inscrire les nombres de 1 à 10 en désordre.

ex : 

ligne 1 : 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10

ligne 2 : 10-2-6-4-9-1-8-5-7-3

Par la suite, on demande aux enfants de résoudre le plus rapidement possible les additions

1 + 10

2 + 2

etc…  

puis à l’envers

3 + 10

7 + 9 

etc.

De temps en temps… ça ne prend que quelques minutes et c’est efficace!

Français – mathématique – découverte du monde (CP-CM2 / 1ère-5e année)


J’utilisais déjà ces fiches…  mais je viens de dénicher, par le plus grand des hasards, toutes les fiches pour tous les niveaux primaires de « rue des écoles » téléchargeables en ligne au même endroit!

Français, production d’écrit, vocabulaire, orthographe, grammaire, conjugaison, lecture, mathématique et découverte du monde.

Si cela vous intéresse : 

Fiches proposées par «RUE DES ÉCOLES » : CLIQUER ICI

***Je suis toujours étonnée de trouver autant de choses sur le net qui peuvent être très utiles pour nous en classe-maison.  Les nouvelles mamans, prenez le temps de fouiller sur mon blogue, je vous assure qu’au fils du temps j’ai trouvé beaucoup de choses qui peuvent vous aider grandement.

Situations d’apprentissage et d’évaluation (SAÉ )


Des liens pour consulter des situations d’apprentissage et d’évaluation (SAÉ) en mathématique pour les trois cycles du primaire.

Si cela vous intéresse : 

http://srp.csrs.qc.ca/Mathprim/Situations.htm

Le nombre du jour


À l’automne prochain, j’installe une nouvelle activité en classe pour les plus jeunes : le nombre du jour.

C’est très simple en fait… je propose un nombre et je demande ceci :

  • millier/centaine/dizaine/unité
  • Il vient entre…  et…
  • Nombre pair ou impair
  • 10 de plus que ce nombre
  • 100 de plus que ce nombre
  • 10 de moins que ce nombre
  • 100 de moins que ce nombre
  • le nombre multiplié par 10
  • le nombre divisé par 10
  • pour mon plus jeune…  représentation en base dix
  • décomposition de ce nombre
  • la somme des chiffres qui le compose
  • 2 équations possible pour ce nombre
  • arrondir le nombre ( je détermine…  centaine, dixième, etc. )

Un petit travail très rapide qui permet de faire le tour de plusieurs concepts !

Travailler les complémentaires…


Je vous le répète assez souvent…   un peu trop peut-être…  mais j’aime beaucoup travailler le calcul mental en classe.  J’aime que les enfants développent des outils qui seront utiles et qui vont les aider à accélérer les calculs éventuellement.

Présentement, je travaille les complémentaires avec mon plus jeune.  Un des outils que j’aime beaucoup utiliser est les triangles des complémentaires.

En fait, c’est très simple, je travaille ceci :

  • 2  + 8 = 10
  • 8 + 2 = 10
  • 10 – 2 = 8
  • 10 – 8 = 2

Si vous imaginez un triangle équilatéral…   « 10  » occupe le sommet du triangle, « 2  » le coin inférieur gauche et « 8 » le coin supérieur droit.

Ainsi l’enfant visualise rapidement que les nombres additionnés à la base ( 2 + 8 )  donne 10…   et l’inverse aussi.  Cependant, il apprend à réaliser que 10 – un des nombres est l’autre nombre.  Ce n’est pas clair???

Je vous propose de regarder mes cartons à découper :

Addition-soustraction_10-20

Introduire la notion d’addition


Je parle des mathématiques!!!!

Les petits ont souvent de la difficulté à comprendre qu’il y a plusieurs « possibilités » additives pour un même nombre.  C’est souvent un concept difficile à saisir pour plusieurs enfants. ..  par exemple,  pour bien saisir que le nombre 5 peut se séparer en plusieurs choses :  0 + 5 / 1 + 4 / 2 + 3…  etc.

Pour une façon différente d’introduire le concept voici ce que je proposais aux plus jeunes :

Marche à suivre:

Mettre un objet dans un petit sac transparent et le refermer, un autre avec 2 objets, un autre avec 3, etc.  N’oubliez pas d’en laisser un vide pour le «0».  Les objets pourraient être des animaux de bois, des petites autos, des oursons  à compter de plastique ou de simples petits blocs.

Faire prendre conscience au petit enfant qu’il y a bien 1 bloc dans le sac, 2 dans l’autre, etc.  Il faut que l’enfant puisse manipuler le petit sac pour garder en mémoire que « 3 » signifie « 3 » choses.  Ça semble anodin… mais certains enfants ne réalisent pas que le chiffres indiquent quelque chose de concret!

Imaginez maintenant une scène…  prendre un contenant quelconque et dites à l’enfant que pour traverser la rivière ( placer un papier bleu au centre de la table ) le bateau ne peut pas porter trop d’objets…  hélas il pourrait couler!

Pour pouvoir traverser, il doit impérativement transporter uniquement 5 objets et faire plusieurs voyages.  Que propose-t-il?

Vous verrez…  les petits adorent!!!!!!!!!!!

Il est très important de donner la chance aux plus jeunes de manipuler pour se bâtir une conception plus juste du problème à résoudre.

Un autre petit truc qui a très bien fonctionné chez nous!