Publié dans J'aimerais vous dire que...

Une vision tellement différente…


Je viens de réaliser ce matin que je suis vraiment d’une autre époque!

Je m’en rends compte lorsque je lis, ici et là, la vision qu’ont les jeunes parents de l’école à la maison.  Je n’en reviens toujours pas de cette course perpétuelle vers l’avant : on ne veut plus que les jeunes apprennent tranquillement en classe, on veut qu’ils terminent au plus vite!

Hier encore, une mère me demandait s’il était possible de faire le secondaire 4 et 5 la même année…

Je me demande pourquoi…  Qu’est-ce qui presse tant?  Il y probablement quelque chose que je ne comprends pas…

Résultats de recherche d'images pour « les parents oublient qu'ils ont été des enfants »

Où est rendu le désir d’approfondir les matières, de creuser un peu plus loin pour « apprendre » à travers l’ingurgitation du programme?

Où est rendu le désir de former sa pensée, d’assembler ses idées, de pousser plus loin sa réflexion, de construire son coffre à outils pour l’avenir?

Où est donc passé le respect de l’âge de l’enfant, de son besoin de s’épanouir tranquillement , de bien vivre l’âge qu’il a?

Oui…  Je dois être vieille…  car ma vision de l’école-maison et des apprentissages ne s’accorde pas avec la vitesse et le désir de voir terminer mon enfant plus rapidement.  Ma vision de l’école-maison ne s’accorde surtout pas avec le désir d’escamoter une étape importante du développement de mon enfant.

J’ai l’impression qu’on réduit toujours l’instruction de nos enfants à une succession de cahiers qu’on doit terminer au plus vite pour passer au suivant.  Pfft…  Oui, je suis vieille…  mais…  tellement contente de l’être!

Publicités

2 commentaires sur « Une vision tellement différente… »

  1. WoW, Je dois être vieille aussi. Une amie de longue date qui a éduqué ses jeunes jusqu’a la fin secondaire me faisait la même remarque hier!
    Cette idée de finir au plus vite un diplôme pour passer à autre chose. Peu importe si le jeune est bien outillé, se sent compétent et confiant de continuer sa route. Comme si l’apprenti se résumait à un remplissage de cahiers »
    Quand je réfléchis à ce que je voudrais dire à de jeunes parents qui commencent le secondaire, le choix de cahiers n’est même pas sur ma liste.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est franchement incroyable cette course pour se débarrasser du jeune au plus vite ! Soupirs… Chacun sa route mais… j’en reviens pas de cette mentalité du « jetable » même avec nos enfants.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s