C’est la réalité…


J’ai reçu une curieuse affirmation par courriel ce matin :

«C’est dommage, ton blogue me plaît de moins en moins puisqu’il n’y a plus jamais rien concernant les classes primaires.»

C’est, je l’avoue, absolument vrai.  C’est une réalité.

C’est normal puisque Gabriel, mon dernier, est en secondaire 1 présentement et mon troisième est en secondaire 3.  Je ne cherche plus rien, sur le net, pour les classes primaires…  je ne tombe donc jamais sur des documents qui pourraient être intéressants pour vous.

De plus, je n’ai malheureusement pas le temps, présentement en tout cas, de chercher pour tous les niveaux pour simplement nourrir un blogue.

Éventuellement, peut-être, lorsque je n’aurai plus d’enfants en classe, je prendrai le temps de le nourrir autrement mais…  mais…  j’en doute.

Chaque chose en son temps.

Le temps des choses des classes primaires est passé…  en tout cas, pour moi.  Je me concentre sur ma classe-maison du moment : deux élèves au secondaire.

Publicités

10 réflexions sur “C’est la réalité…

  1. C’est à croire que certains pensent que tu es payée pour faire le travail à leur place. Cela m’étonnera toujours. On m’écris aussi en me parlant comme si je n’avais que cela à faire.
    Merci pour toutes ces ressources partagées depuis tellement d’années.

    Aimé par 1 personne

  2. Bien moi, tu vois, je lis ton blogue justement à cause du secondaire… parce que mon grand de 6e année arrive bientôt à cette étape. C’est toi qui m’as fait réaliser que oui, c’est possible d’enseigner le secondaire à la maison. Il y a une tonne de ressources pour le primaire parce que beaucoup de familles ne font que le primaire à la maison. Tu fais justement partie des raretés qu’il faut préserver!

    J'aime

  3. Il faut avoir fait l’école maison pendant plusieurs années pour savoir que le projet évolue de façon monumentale à travers les années. Quelqu’un qui en est à sa deuxième année par exemple n’a tellement pas le recul nécessaire. Cette personne a l’impression d’une aventure plutôt lente.Nous nous savons que les années passent vite. J’aimerais tellement refaire les projets du primaire avec ma cégépienne!

    J'aime

    1. De toute façon, avec le temps, on comprend et fait les choses autrement. Si je devais refaire une première année maintenant, ce serait franchement d’une manière très différente ! De plus, une fois qu’on a passé plusieurs fois à travers le processus au complet, on voit les apprentissages bien différemment.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s