Lecture en histoire (Jacques Cartier)


Deux livres que nous avons particulièrement aimés sur Jacques Cartier

Le XVIe siècle est l’époque de la conquête des mers, des grandes découvertes. Jusqu’alors, les Européens ne pouvaient atteindre les Indes et la Chine que par terre et sur les routes des épices, de l’or et de la soie, les caravanes chargées de richesses étaient souvent attaquées par les Turcs. En 1492, le navigateur Christophe Colomb fait le pari de parvenir aux Indes par l’ouest, puisqu’un astronome, Copernic, prétend que la Terre est ronde. Il ignore qu’un continent encore inconnu va lui barrer le chemin. En 1534, c’est enfin au tour de François Ier de s’intéresser à l’aventure. Lors d’un pèlerinage au Mont-Saint-Michel, il rencontre un navigateur expérimenté, le Breton Jacques Cartier et lui confie une expédition digne du royaume de France: trouver un passage plus direct par le nord de l’Amérique pour atteindre les Indes et la Chine, et conquérir de nouveaux territoires… (9-12 ans)

 

A quatorze ans, Jacques Cartier rêve d’océan. De ses lumières mouvantes, des gémissements de son vent et de la magie de ses histoires. La vie du port de Saint-Malo et les récits des récentes expéditions lui soufflent d’obéir à son destin. Il prend la mer comme marin, bravant le froid, la faim et la fatigue. Jacques Cartier devient un des meilleurs navigateurs de la région. La mer n’a plus de secrets pour lui, et lorsque François 1er le rencontre sur l’île de Cézembre, il voit en lui un futur grand explorateur. Une chance aussi de participer à la grande course au trésor des terres nouvelles et des pierres précieuses. Quinze années plus tard, son rêve se réalise. En septembre 1534, deux navires quittent Saint-Malo avec à leur tête un capitaine empli de joie et de ferveur. Trois séries d’expéditions lui promettent la découverte de richesses naturelles et humaines insoupçonnées. C’est en fait l’Inconnu qui s’offre à lui. Jacques Cartier s’avance toujours plus loin, malgré les étendues glacées, les maladies mortelles, les relations complexes avec les Indiens. Toujours plus près du continent canadien, de l’absolu de sa passion et de ses désillusions.

 

 

Publicités

2 commentaires sur « Lecture en histoire (Jacques Cartier) »

  1. Bonjour Sylvie,
    J’ai justement trouvé le premier en vide-grenier récemment .Il est très bien fait!
    Je note en réserve le 2ème , par contre je ne lis pas bien l’auteur sur l’image.
    Martine42

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s