Journal quotidien


Comme on accompagne nos enfants quotidiennement pendant des années, on remarque trop facilement les différences.  On a beau se répéter qu’il ne faut pas comparer un enfant avec un autre, je trouve toujours difficile de ne pas le faire…  soupirs…  Ils sont tellement différents sur certains points.

Dans mon cas, même si ma rigueur de travail quotidien reste la même, je remarque des différences entre mes deux derniers et mes deux premiers.  En fait, ils ne travaillent pas de la même façon et ne retiennent pas la matière de la même façon non plus.

J’ai parfois l’impression qu’ils ne réussissent pas aussi bienJ’ai bien dit «l’impression» puisqu’en fait, ils ne travaillent pas moins que les deux autres et n’ont pas plus de difficultés que mes deux premiers à l’époque.  Au contraire, mais comme ils ne sont plus que deux auprès de moi en classe, j’ai seulement plus de temps pour remarquer leurs lacunes! ha!

J’ai l’impression, par moment, que les enfants s’ennuient devant les apprentissages.

Avez-vous remarqué que les programmes scolaires sont conçus pour que l’élève n’en retienne que peu de choses à la fin de sa scolarité ?  On a l’impression de travailler très fort pour qu’il ne reste que très peu d’informations utiles et «usuelles»pour la vie adulte ensuite.  On apprend tellement de choses inutilement…  On pourrait apprendre tellement plus!

C’est décourageant et décevant.

Le problème, à mon avis, c’est que lire un manuel scolaire est insipide…  l’élève ne réalise même plus le génie derrière une invention puisqu’on lui étale ça platement en lui demandant de répondre à 20 questions autour du sujet au lieu de lui faire réaliser à quel point cette invention a changé le quotidien de milliers de personnes à l’époque !  Ce n’est que de la matière qu’on ingurgite.  Le fleuve St-Laurent ? Bof…  de l’eau.  Pourtant, c’est tellement plus !  Jacques Cartier?  Bof…  c’était il y a tellement longtemps.

Pourtant, c’est tellement plus que ça.

J’ai l’impression de ne pas être en mesure de leur donner le goût d’en savoir plus.  C’est un triste constat.  Il m’arrive, par moment, de rêver qu’un passionné d’histoire enseigne à mes enfants, un passionné de sciences, un passionné de ceci ou cela…  Imaginez à quel point ils apprendraient et «retiendraient» la matière !

Mais…  pour le moment…  ce n’est que moi.

J’ai beau aimé, vraiment aimé ce que j’enseigne, je «sais» que je ne transpire pas suffisamment de passion pour rendre les matières assez vivantes pour les retenir à long terme.  J’exagère un brin puisqu’ils retiendront plusieurs choses mais j’aimerais qu’ils retiennent tellement plus.  Je n’ai malheureusement que peu l’occasion de les voir s’interroger ou s’allumer suffisamment pour pousser l’apprentissage plus loin et désirer en apprendre plus sur un sujet.  Oui, ça arrive…  mais si peu souvent à mon goût.

Je cherche donc des moyens présentement pour «allumer» mes deux derniers…   Je vais peut-être trouver une idée de génie dans les prochaines semaines! ha!

Publicités

7 réflexions sur “Journal quotidien

  1. Merci. J’ai retiré mes enfants de l’école il y a deux ans et j’éprouve actuellement exactement la même chose. Il y a tant de belles choses à transmettre! Pourtant, je trouve difficile « d’allumer » mes enfants tout en couvrant la PDA et en donnant à la CS ce qu’elle demande… C’est rassurant de voir que ce n’est pas juste à cause de mon manque d’expérience! C’est plus facile pour relever la tête et continuer d’essayer…

    J'aime

  2. D’où l’importance de ne pas être lies complètement aux exigences de la PDA et de pouvoir être flexible. En nous demandant autant de compte, les CS étouffent l’élan de l’apprentissage que nous pourrions avoir. Je sais que. Plusieurs sont aux prises avec les CS et c’est désolant de voir que nous avons perd,u autant de terrain. Quand je lis tous les commentaires de toutes les nouvelles mamans qui trouvent normal de demander la permission, de faire un plan de scolarisation, de présenter un portfolio a chaque étapes….. cela me désole. Quant à la petite étincelle… Mon experience me dit qu’on ne peut pas l’avoir dans toutes les matières, mais qu’en utilisant un projet motivant de leur choix et en exigeant qu’ils explorent certains aspects qui recoupent plusieurs matieres on arrive a faire decouvrir la pertinence de celles qu’on aime moins. Bien sûr on ne peut pas en faire plusieurs, un seul par annee est deja un debut, deux excellent….
    J’ai aussi l’habitude de partir de ce qu’ils savent où pensent savoir pour ensuite commencer à explorer, a les mettre au Defi de lire, de résumer, d’associer, etc. En maths, les jeux aident VRAIMENT beaucoup. Associer l’art a n’importe quelle matière et prendre le temps de le faire ´donne aussi un grand sentiment d’accomplissement. Je crois aussi que notre propre passion est essentiel mais j’avoue. Qu parfois mes passions n’allument pas tous mes enfants😄 j’adore la géologie, la terre me fascine, je la sens vivante sous mes pas…. Mais personne ne s’émerveille autNt que moi ici. Ils en savent quand même pas mal…. hi hi hi car je n’ai pas pu m’en empêcher.
    Il faut aussi savoir apprendre que certaines choses doivent être maitriser, atomes crochus ou pas. Mais finalement tres peu de choses sont essentiels: la maîtrise de la langue, une fondation mathematiques tres solides…. le reste, c’est de la culture générale et de la comprehension du monde qui nous entoure et cela on y travail toute une vie. J’ajouterais que l’histoire dans toute sa complexité et la comprehension des sciences de base sont aussi importants. Mais on peut le faire avec les maths et le français.
    Avec les années j’enseigne moins mais de manière approfondie, je trouve que survoler une matiere parce que le systeme le fait n’a aucun sens et ne sera pas retenu.

    J'aime

    1. Même si je «dois» me rapporter à ma CS comme plusieurs mamans qui passent ici, je pense dire que je leur offre de belles opportunités mais il m’arrive de rêver à un parcours bien différent que celui que je leur offre. Je ne fais pas tout à la lettre mais une très grande partie puisque j’ai choisi de les mener là où ils devront être en secondaire 4 et 5 pour réussir les examens pour le DES. Dans mon cas, c’est une réalité et non pas une possibilité.

      Oui, les projets, l’art, les lectures de livres vivants, des tonnes de jeux, etc. Ils ont tout ça et même plus chez nous… mais ce n’est malheureusement pas suffisant (à mes yeux) pour que je sente que la matière suscite suffisamment d’intérêt pour rester dans leur jeune mémoire à long terme 🙂 Que retiendront-ils de tout ça… Probablement autant que nous-mêmes! ha!

      Au fond, quand on y pense, on apprend bien davantage à l’âge adulte que lorsque nous sommes des enfants ou adolescents!!!!

      J'aime

      1. Ne t’offre que pas Sylvie… Je sais très bien que ce que tu fais est riche et bien au delà de ce qu le systeme offre. Mais quand je parle de jeux et d’approche differente cela n’exclue pas l’approfondissement mais bien une belle manière d’ancrer des notions. Et je suis bien d’accord avec toi… On apprend bien davantage à l’âge adulte. Cela devrait nous faire réfléchir… Veut-on passer tout ce que nos longues années nous ont appris ou les allumer pour qu’ils continuent d’explorer et d’apprendre au delã de nous. On veut qu’ils aillent plus loin que nous… Et je crois fermement qu’avec ce qu’on leur offre, même si on pense qu’ils retiennent peu, ils irons plus loin que nous.

        J'aime

      2. Et si ce que nous leur transmettions n’était seulement que la semence? Je constate avec plaisir qu’en bien des domaines avec mes plus vieux la culture a fait son œuvre alors que je revois l’adolescent que l’un était, totalement hermétique à ce moment aux sujets transmis. Je pense que ces semences permettent que le germe se développe 🙂

        J'aime

      3. Je pense aussi que nous transmettons davantage une semence… mais j’aimerais voir des regards plus allumés par moment 🙂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s