Notre travail en étude de la langue


Une maman demande : «Il me semble que tu en avais parlé mais je ne trouve pas l’endroit sur ton blogue, tu travailles avec tes deux derniers en grammaire hein?


Je l’avoue, même moi je n’y pense pas toujours…

Mais quelle belle idée de travailler avec mes deux derniers «en même temps» par moment!!!!  Comme mon programme annuel d’étude de la langue est terminé, depuis trois semaines nous retravaillons les mêmes notions d’étude de la langue dans la même période de temps.

J’aime tellement…  tellement ça!

Au lieu de répéter deux fois la même chose n’est-il pas plus logique d’expliquer une seule fois?

Franchement, oui.

J’oublie de les mettre ensemble bien souvent puisqu’ils sont dans un niveau différent et que chacun travaille des exercices assez différents ; l’un approfondissant ce que l’autre découvre bien souvent.

Comme l’étude de la langue est un programme d’éternels recommencements – comment faire autrement puisque les notions ne sont jamais totalement acquises avant 14-15 ans, nous revoyons présentement plusieurs notions de base… encore!

Depuis trois semaines, notre étude de la langue se fait donc avec mes deux derniers, l’un en 6e et l’autre en secondaire 2 (4e).

Nous y travaillons environ 1 heure chaque matin…

Je donne, au départ, une courte dictée. 

Je la sélectionne en fonction du travail en étude de la langue que je désire travailler. Naturellement, je continue d’insister sur plusieurs choses pendant la dictée : orthographe particulier d’un mot, accord de l’adjectif, accord d’un verbe, mot de la même famille, etc.  Par contre, le «réel» travail, lui, se fera sur la notion en étude de la langue.

Ce matin, par exemple, je révise le complément d’objet direct.

Dictée de mon fils de 6e :

Soudain, un hurlement lointain paralysa (la langue de Bruno).  Hervé, avec des yeux terrifiés, épiait (les réflexes) sur la figure de son protecteur.

-Ce doit être un loup qui poursuit (un chevreuil)! supposa Bruno.  Tu comprends, les loups sont fous de joie à la première bordée de neige !

-Pourquoi cela ?

-Parce qu’ils ont (la chance) d’attraper plus facilement (un chevreuil).  Ils sont légers et portent sur la croûte, tandis que le chevreuil, avec ses pattes fines, enfonce…

Un second hurlement coupa (la parole) au guide.  Hervé, muet d’épouvante, blêmissait.  Bruno s’en aperçut et, pour chasser (une crainte légitime), lui dit :

-Ne me dis pas que tu as peur d’une petite bête !

 

Dictée de mon fils de secondaire 2

Une admirable Providence se fait remarquer dans les nids des oiseaux. On ne peut contempler, sans être attendri, cette bonté divine qui donne l’industrie au faible, et la prévoyance à l’insouciant.

Aussitôt que les arbres ont développé leurs fleurs, mille ouvriers commencent leurs travaux ; ceux-ci portent de longues pailles dans le trou d’un vieux mur ; ceux-là maçonnent des bâtiments aux fenêtres d’une église ; d’autres cherchent un crin à une ravale, ou le brin de laine que la brebis à laissé sus- pendu à la ronce. Il y a des bûcherons qui croisent des branches dans la cime d’un arbre ; il y a des filandières qui recueillent la soie sur un chardon. Mille palais s’élèvent, et chaque palais est un nid chaque nid voit des métamorphoses charmantes : un œil brillant, ensuite un petit, couvert de duvet.

Chateaubriand

La dictée permet de réviser bien plus que des compléments d’objet direct mais je l’utilise dans ce but en particulier.

Une fois la dictée donnée et corrigée, je révise avec eux la notion à revoir du jour. 

Vous connaissez les enfants, l’étude de la langue n’est pas une priorité dans leur vie!  Je commence toujours par vérifier ce qu’il reste de nos anciennes leçons puisqu’il arrive encore, trop souvent à mon goût d’ailleurs, que les notions soient complètement dissimulées derrière d’autres éléments plus pertinents à leurs yeux! hihihi

Une fois la notion révisée…

Ils cherchent, dans leur dictée respective, la notion du jour.

Par exemple, aujourd’hui, il recherche les COD dans le court extrait donné.

J’insiste beaucoup sur le «pourquoi» car, on ne cherche pas ces fameux COD pour rien!  On ne travaille pas uniquement pour le plaisir!!!! Comme nous re-travaillerons les participes passés dans les prochains jours, je prépare le terrain!

Par la suite, je leur demande de m’écrire quelque chose… 

Un sujet imposé, une narration sur une lecture la veille, un sujet proposé par l’un ou l’autre…  n’importe quoi!  Ce court paragraphe d’écriture doit «obligatoirement» contenir la notion du jour.  Il m’arrive de proposer un canevas de travail que les enfants peuvent compléter.

Si je sens que la notion reste fragile, je donne un exercice à faire.

Par contre, je sais déjà que j’y reviendrai à nouveau éventuellement puisque les notions ne sont jamais totalement acquises pour le moment.  Alors je n’étire pas en longueur les exercices supplémentaires.  Je préfère me dire que le secret, en étude de la langue surtout, c’est la répétition…  Je reviens continuellement sur les mêmes choses!!!


L’important, c’est d’y revenir.

Je sais que le travail que je propose peut sembler trop long, ou monotone, à faire pour plusieurs, mais chez nous, les enfants préfèrent cette façon de faire à une multitude d’exercices répétitifs qui n’apportent aucune compréhension «réelle» d’une notion apprise.

C’est en l’utilisant qu’on retient «réellement» une notion.  Un exercice sur une notion est superficiel dans la mémoire de l’enfant alors que l’utilisation répétitive de la notion la rend «concrète» et  utilisable par la suite.

On oublie trop souvent qu’il faut rendre nos apprentissages «utilisables» pour la suite!

Bonne journée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s