Journée d’hiver (texte)


Je poursuis ma préparation pour notre retour après les vacances de Noël.  Voici le court texte qui accompagnera mon fils de secondaire 2 (4e)

Attention, ne sous-estimez pas sa petitesse puisqu’il représente un bon défi en lecture pour mon fils de 13 ans.  Déjà, la première phrase de ce texte sera probablement, pour lui, un excellent défi « Dehors, le bois voisin et même les champs conquis sur le bois… » ce n’est pas si simple à comprendre, même pour plusieurs d’entre nous! (hihi)


Résultats de recherche d'images pour « maria chapdelaine »

Journée d’hiver

Dehors, le bois voisin et même les champs conquis sur le bois n’étaient plus qu’un monde étranger, hostile, que l’on surveillait avec curiosité par les petites fenêtres carrées.  Parfois il était, ce monde, d’une beauté curieuse, glacée et comme immobile, faite d’un ciel très bleu et d’un soleil éclatant sous lequel scintillait la neige ; mais la pureté égale du bleu et du blanc était également cruelle et laissait deviner le froid meurtrier.

D’autres jours le temps s’adoucissait et la neige tombait dru, cachant tout, et le sol, et les broussailles qu’elle couvrait peu à peu, et la ligne sombre du bois qui disparaissait derrière le rideau des flocons serrés. Puis le lendemain le ciel était clair de nouveau ; mais le vent du nord-ouest soufflait, terrible.  La neige soulevée en poudre traversait les brûlés et les clairières par rafales et venait s’amonceler derrière tous les obstacles qui coupaient le vent.  Au sud-est de la maison elle laissait un gigantesque cône, ou bien formait entre la maison et l’étable des talus hauts de cinq pieds qu’il fallait attaquer à la pelle pour frayer un chemin; au lieu que du côté d’où venait le vent le sol était gratté, mis à nu par sa grande haleine incessante.

Ces jours-là les hommes ne sortaient guère que pour aller soigner les animaux et rentraient en courant, la peau râpée par le froid, humide des cristaux de neige qui fondaient à la chaleur de la maison.  Le père Chapdelaine arrachait les glaçons formés sur sa moustache, retirait lentement son capot doublé en peau de mouton, et s’installait près du poêle avec un soupir d’aise.

-La pompe ne gèle pas ? demandait-il. Y a-t-il bien du bois dans la maison ?

Il s’assurait que la frêle forteresse de bois était pourvue d’eau, de bois et de vivres, et s’abandonnait alors à la mollesse de l’hivernement, fumant d’innombrables pipes, pendant que les femmes préparaient le repas du soir.  Le froid faisait craquer les clous dans les murs de planches avec des détonations pareilles à des coups de fusil ; le poêle bourré de merisier ronflait ; au dehors le vent sifflait et hurlait comme la rumeur d’une horde assiégeante.

Louis Hémon « Maria Chapdelaine »


Travail sur le texte

Texte d’une autre époque… le vocabulaire n’est pas toujours facile à comprendre.  Nous y passerons un peu de temps.

  1. Que signifient les expressions suivantes : les champs conquis sur le bois / froid meurtrier / la neige tombait dru / capot doublé en peau de mouton / la rumeur d’une horde assiégeante.
  2. Oralement.  Relève tout ce qui rappelle le sens du toucher, puis le sens de l’ouïe et finalement le sens de la vue.
  3. Relève tous les repères spatiaux.
  4. Relève tous les repères temporels
  5. En fonction des informations que tu viens de recueillir, l’organisation des informations dans cette description est en fonction de quel aspect (par thème, en fonction de l’espace, en fonction du temps)?  Justifie à l’aide du texte.
  6. À quoi se résumait, pendant l’hiver, le travail du père Chapdelaine ?
  7. Quels sentiments, selon toi, devaient éprouver les hommes, les femmes et les enfants pendant l’hiver ?

*** Même si le texte est simple et le travail minime à faire, les points «3,4,5» sont des compétences à acquérir en secondaire 2.  On peut donc travailler très consciencieusement de courts extraits et arriver au même but!!!!


Voici le texte, les questions et le corrigé

pdf émoticonJournée-d’hiver

Source : L.Geslin et J.M.Laurence, «Méthode de composition française – la narration»


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s