La fête de Noël (texte)


Voici un texte puisé dans un vieux manuel…

Manuel scolaire ancien québécois donc très fortement teinté de religion catholique…  ne m’écrivez donc pas (comme c’est déjà arrivé par le passé) pour me dire que c’est un texte religieux, dépassé, que c’est épouvantable de faire lire ce genre de texte en 2016, etc.

Vous n’êtes obligés en rien…  Ne le lisez tout simplement pas !


La fête de Noël

Noël ! C’est la fête charmante, toute étincelante de beauté et de poésie ; c’est la fête des enfants, la fête des adultes, la fête des vieillards.

Noël !  C’est la journée mystérieuse à laquelle sont attachés tant de souvenirs, tant d’impressions, tant de merveilles et tant d’agréables surprises.

Noël !  C’est tout d’abord la nuit étoilée ; ce sont les carillons légers et les joyeuses volées des cloches qui, du haut de leur tour, annoncent aux chrétiens « l’heure solennelle où l’Homme-Dieu descendit jusqu’à nous » et les invitent avec instance à venir se prosterner devant l’enfant-Dieu.

Noël !  C’est la messe de minuit ; c’est le temple saint débordant de clarté, c’est l’autel étincelant de mille feux ; c’est la crèche avec ses paisibles moutons blancs et ses bergers ; c’est l’étoile mystérieuse ; ce sont les vieux cantiques qui ravissent dans leur harmonieuse simplicité.

Noël !  C’est encore la fête de famille ; c’est le gai réveillon dont l’heure inaccoutumée donne au repas familial une saveur nouvelle ; c’est le petit sapin vert orné de guirlandes et de lumières multicolores, chargé de filets d’argent et de boules étincelantes ; c’est l’arbre généreux au pied duquel se blottit le mystère des boîtes soigneusement enrubannées, c’est l’arbre devant lequel garçons et fillettes se groupent et sautent de joie.

Noël !  C’est enfin la course sur la neige blanche, c’est la procession de parents et des amis, c’est la chanson des bons souhaits, c’est la danse des présents.

Noël !  C’est la plus joyeuse des fêtes de l’année.

«Mon livre de français sixième année» les frères du Sacré-Coeur


  1. Pourquoi la fête de Noël est-elle une fête inoubliable ?
  2. Qu’annoncent les carillons et les cloches de nos églises ?
  3. Décris le petit sapin vert qui orne le salon.
  4. Enfin, que rappelle la grande fête de Noël ?
  5. Dans ce texte, que signifient les expressions «les joyeuses volées», «avec instance», «paisibles moutons», «ravir», «inaccoutumée», «arbre généreux», «le mystère des boîtes», «se blottit» ?
  6. Comment l’auteur dit-il que la fête de Noël est charmante ?  Qu’on s’échange des souhaits et des présents ?

pdf émoticonla_fete_de_noel

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s