La fourmi et le perdreau (fable)


Une fourmi tombe dans une ornière où il a plu et elle va se noyer, quand un perdreau, qui buvait, la pince du bec et la sauve.
– Je vous la revaudrai, dit la fourmi.
– Nous ne sommes plus, répond le perdreau sceptique, au temps de La Fontaine. Non que je doute de votre gratitude, mais comment piqueriez-vous au talon le chasseur prêt à me tuer ! Les chasseurs aujourd’hui ne marchent point pieds nus.
La fourmi ne perd pas sa peine à discuter et elle se hâte de rejoindre ses sœurs qui suivent toutes le même chemin, semblables à des perles noires qu’on enfile.
Or, le chasseur n’est pas loin.
Il se reposait, sur le flanc, à l’ombre d’un arbre. Il aperçoit le perdreau piétant et picotant à travers le chaume. Il se dresse et veut tirer, mais il a des fourmis dans le bras droit. Il ne peut lever son arme. Le bras retombe inerte et le perdreau n’attend pas qu’il se dégourdisse.

Jules Renard

*************************

Analyse du texte

  1. Relève, dans cette fable, les trois éléments de la narration :
    • le lieu: Dans une ornière où il a plu; le chasseur se reposait sur le flanc, à l’ombre d’un arbre.
    • les personnages : fourmi, perdreau, chasseur
    • l’événement : un perdreau sauve la vie à une fourmi qui promet de lui rendre la pareille.  L’avenir prouve au perdreau que la fourmi tint parole…  moyennant un jeu de mot de l’auteur.
  2. Quel est, dans ce texte, le trait caractéristique du perdreau?  de la fourmi?
    • le perdreau : incrédule, indépendant, un peu prétentieux
    • la fourmi : reconnaissante, fidèle
  3. Le perdreau ne s’attend pas à être récompensé de sa peine; comment le dit-il à la fourmi?
    • «Nous ne sommes plus au temps de La Fontaine.  Non, que je doute de votre gratitude, mais comment piqueriez-vous au talon le chasseur prêt à me tuer?  Les chasseurs ne marchent point pieds nus»
  4. Quelle morale pourrait-on tirer de cette fable?
    • On a souvent besoin d’un plus petit que soi.
  5. Qu’est-ce qui fait que cette narration est une fable?
    • Elle cache une morale sous le voile d’une fiction.

*************************

Si cela vous intéresse :

La fourmi et le perdreau

*** source :Lucien Geslin.  Méthode de composition française- La narration.

*************************

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s