Journal quotidien


On me demande souvent pourquoi j’aime tant les vieux manuels…

Une des raisons ? Les petites leçons de vie qu’on y retrouve dissimulées dans les exercices.  Voici, par exemple, une dictée (6e année, 3e leçon)

Comment remercier le bon Dieu d’avoir donné aux hommes tant d’arbres qui sont leurs amis ?  En écoutant peut-être la belle leçon que donne chacun des arbres de la terre.  Cette leçon, le Frère Marie-Victorin, le grand botaniste canadien-français l’a dite, quelques mois avant sa mort, aux enfants qui l’écoutaient à la radio.  La voici : «L’arbre nous apprend à nous tenir droit, à chercher les hauteurs, à raciner profondément, à purifier le monde, à offrir à tous l’ombre et l’abri.»  Essayez de bien comprendre ces paroles ; quand vous serez grands, elles vous aideront à être meilleurs.

Nommez-moi un manuel scolaire actuel qui propose ça?

Pourtant…  pourtant…  nos enfants actuels pourraient apprendre du Frère Marie-Victorin autant que les élèves de l’époque, non?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s