Je réponds / écrire toutes les réponses?


«Je ne sais jamais si l’enfant écrit les réponses ou non dans un manuel français.  Tu fais quoi?»

J’ignore pour vous,  mais je me suis souvent questionnée sur la pertinence d’écrire toutes les réponses aux questions posées dans un manuel de français (manuel européen).

Je pense que tout est dans la manière de voir l’étude d’un texte.

Comme le travail premier est au départ un travail de «lecture» je pense qu’on devrait mettre notre attention sur celle-ci.  J’y passe beaucoup de temps…  je devrais plutôt dire que je le travaille minutieusement puisque parfois le texte est court et rapide à analyser.

Première lecture

J’impose une première lecture «seul», souvent la veille avant le coucher.  L’enfant apprivoise le texte, découvre les mots qui lui causent un problème, vérifie s’il comprend le texte en partie ou totalement…  Généralement, il ne peut pas s’empêcher de venir me dire s’il a apprécié ou non ! hihi

Lecture avant le travail de compréhension

Le lendemain, JE relis le texte en entier avec lui.  Oui, peu importe la longueur…  on le relit!  J’en profite alors pour vérifier si le vocabulaire du texte est bien compris.

On pense souvent qu’un enfant de 6e ou plus comprend tout ce qu’il lit parfaitement bien… quelle erreur!!!!  Il s’agit parfois l’incompréhension d’un seul mot pour anéantir la «réelle» compréhension d’un texte.

Prenez par exemple le texte lu par mon fils-3 cette semaine.

«Il y a des gens qui pourraient vous dire qu’en de telles occasions l’inclination d’une fille est une chose sans doute où l’on doit avoir de l’égard…»

Mon fils-3 prenait le mot «inclination» au premier niveau…  action de s’incliner, se pencher en avant.  Pourtant, dans le contexte de cette phrase il est très clair que ce n’est pas ça.

Un autre exemple?  Il ne savait pas ce qu’était une «dot»!  Imaginez, il a lu le texte en entier ne comprenant pas ce que représentait ce mot…  sans cette précieuse compréhension, on ne comprend absolument rien de la dérision de cette scène.

Alors, oui, je relis le texte avec l’enfant jusqu’en secondaire 3 (3e) et même…  comme je lis TOUS LES TEXTES avant de le travailler avec les enfants, je m’assure de la compréhension même pour les niveaux supérieurs.

D’ailleurs, lire avec l’enfant donne l’occasion de mettre le texte en contexte.  On peut en profiter pour rappeler comment les choses se passaient dans une telle situation, pourquoi tel personnage a une telle attitude ou geste, etc.  L’enfant n’a pas toujours l’expérience ou les connaissances pour comprendre le texte réellement.  Il m’arrive souvent de sortir l’atlas ou me servir du web pour montrer une image, un lieu, etc.  Je rends le texte le plus clair possible.

Naturellement, je ne parle pas ici d’une petite historiette simple à comprendre…

Les fameuses questions de compréhension

On passe ensuite aux questions de compréhension.

Je le mentionne tout de suite, je ne fais JAMAIS répondre l’enfant à l’écrit pour toutes les questions.

***sauf pour un cahier québécois qui ne demande, malheureusement, qu’une partie de la réponse…  souvent un seul mot d’ailleurs.

Comme je suis pointilleuse sur la façon de répondre aux questions, j’insiste, même oralement, sur la formulation de la réponse.

Je demande donc plusieurs questions oralement et certaines à l’écrit.   Lesquels?  Généralement celles qui demandent un peu de réflexion, de recherche dans le texte ou qui demandent d’avoir compris le texte un peu plus qu’au premier niveau.

Des exemples?

Oralement :

Dans cette scène, quel est l’objectif de chacun des personnages?

En quoi la réplique de Valère est-elle comique?  Quel rôle Valère remplit-il ici?

À l’écrit :

Reformulez les arguments par lesquels Harpagon défend le choix qu’il a fait.

Quels sont les différents éléments qui contribuent au comique de la scène?

Mais, j’insiste, même si nous travaillons oralement, c’est l’enfant qui cherche les réponses…  pas moi qui lui suggère telle ou telle réponse.  Je l’aide dans la compréhension de la question, si besoin il y a.  Je l’aide aussi à mieux chercher si je me rends compte qu’il est perdu…  mais je le laisse chercher avant!

En fait, comme vous vous en rendez compte, je travaille le texte «vraiment».  J’y ajoute tellement de choses qu’à la fin on s’éloigne trop souvent sur l’époque, sur un personnage, sur la période historique, on relit des extraits, on ajoute des informations, on débat sur ceci ou cela…

Mais…  c’est tellement plus intéressant comme ça!

2 réflexions sur “Je réponds / écrire toutes les réponses?

  1. Bonjour Sylvie. Vos conseils me sont tellement précieux que je fais une liste des erreurs à ne plus commettre avec ma fille. Merci!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s