Je réponds / compréhension de lecture


«Ma fille ne comprend pas grand chose de ce qu’elle lit présentement.  On dirait que le texte est toujours trop difficile pour elle.  Par exemple, elle n’arrivait pas à bien comprendre cette phrase ce matin :«La femme avait une allure civilisée. Sa tête était surmontée d’un grand chapeau, ses yeux brillaient d’une lueur d’intelligence et de douceur. » je me demande si ce n’est pas trop pour elle le secondaire 2?»

Peut-être, effectivement, que le niveau de textes proposés est trop élevé pour sa capacité présentement.  Vous pourriez tenter, pendant quelques jours, de lui proposer des textes d’un niveau inférieur…  simplement pour vérifier.  Il faut apprendre à voir un texte pour ce qu’il est : un texte.  Peu importe le niveau scolaire, un extrait d’un roman reste ce qu’il est.  Il ne correspond pas à un âge en particulier mais nécessite souvent des outils différents pour bien le comprendre.

Dans un problème de lecture, j’ai constaté que c’est souvent une difficulté avec le vocabulaire.  Pour l’aider on peut, par exemple, accompagner la lecture en proposant quelques définitions de mots pour alléger un peu la compréhension.    Avec un simple mot, bien souvent, le sens global du texte se construit comme un puzzle.  Il ne suffit généralement que de 3-4 mots pour faire naître une réelle compréhension du texte entier.

Il ne faut pas hésiter à lire avec l’adolescente, oui, malgré son secondaire 2.  Vous seriez surprise à quel point un adolescent peut lire sans comprendre beaucoup de choses.  Lisez le texte avant elle; relevez des mots «vedettes» qui permettront de bien comprendre le sens du texte si on en comprend bien le sens.  N’hésitez pas à la questionner pendant la lecture sur des mots que vous croyez difficiles pour elle.  Suggérez-lui de lire à haute voix le plus souvent possible, on comprend souvent mieux ce qu’on lit…  même si on pense parfois le contraire.  La lecture à haute voix permet souvent de mieux mettre en place la ponctuation que de simplement lire les phrases.

Surtout…  surtout…  la lecture est très importante pour plusieurs matières, pas uniquement en compréhension de lecture.  Vous devez veiller à ce qu’elle comprenne tout ce qu’elle lit, même de simples questions.

4 réflexions sur “Je réponds / compréhension de lecture

  1. Un article général sur la compréhension en lecture ; la traduction vaut ce qu’elle vaut. Il ne répond pas spécifiquement à la question posée ci-dessus, mais peut donner des pistes de recherche pour améliorer la compréhension en lecture qui ressemblent assez à ce que fait Sylvie dans sa classe-maison. Vous verrez pourquoi si vous n’êtes pas rebuté par ce début et avez le courage de lire la suite.

    Je trouve donc très stimulant cet article car il va à l’encontre de la doctrine prégnante dans l’éducation nationale en France et aux Etats-unis – au Québec, c’est pareil, il me semble.

    Cette croyance consiste à dire que pour comprendre un texte, il faut interroger le texte, faire appel à ses connaissances, ce qui est vrai. Et donc il consiste à dire que pour apprendre à comprendre il suffit d’apprendre à interroger le texte, d’apprendre à faire appel à ses connaissances pour formuler des hypothèses de lecture, apprendre à les vérifier dans le texte, apprendre aussi à analyser les substituts (« il » renvoie à qui ?, qui est « le grand prédateur » ?), les connecteurs temporels et logiques, les types de texte, etc.

    On travaillera alors ces compétences de manière formelle. La leçon ne s’intitulera plus : Kirikou et la sorcière, Cosette et sa poupée, Le Vaillant petit tailleur, mais apprendre à repérer les connecteurs, apprendre à faire des inférences, apprendre à repérer les substituts, etc.

    Et, dans ce type de leçon (il faut dire « séance » dans le volapük de l’éducation nationale) le contenu du texte importera peu ; il pourra s’agir du résumé d’un match de football, d’un extrait de conte, d’une page sur la coccinelle, etc.). La progression ne se fera pas par thème, liant dans un tout lecture, vocabulaire, culture, et se préoccupant surtout du fond, du contenu, mais par compétence, de manière formelle.

    Hirsch démontre dans l’article suivant « la compréhension en lecture requiert la connaissance des mots et du monde » que les compétences formelles se développent quasi naturellement au fur et à mesure des lectures et des connaissances de l’élève. Quelques leçons formelles permettent bien sûr de faire des progrès en compréhension, mais ce qui est le plus important sur le long terme c’est tout le bagage lexical, culturel et je rajouterai syntaxique que l’on peut emmagasiner. Ce sont elles qui permettent de se retrouver dans un texte dont le sujet est familier. Ce sont elles qui font le plus cruellement défaut lorsque le sujet nous est inconnu. Si quelqu’un qui ne connaît rien au football américain (par exemple moi) tombe sur un résumé d’un match, il ne va pas comprendre grand chose à part le score en fin de partie et que tel joueur a été expulsé ou blessé. Mais s’il s’agit de football ou de tennis, cette personne, qui les pratique ou qui les regarde à la télévision depuis des années et des années, pourra tout comprendre et n’aura normalement pas trop souci avec les substituts, les connecteurs, etc.

    texte de Hirsch :
    http://ecolereferences.blogspot.com/2011/07/la-comprehension-en-lecture-requiert-la.html

    J'aime

    1. Merci Spinoza1670.
      «Hirsch démontre dans l’article suivant « la compréhension en lecture requiert la connaissance des mots et du monde » que les compétences formelles se développent quasi naturellement au fur et à mesure des lectures et des connaissances de l’élève. Quelques leçons formelles permettent bien sûr de faire des progrès en compréhension, mais ce qui est le plus important sur le long terme c’est tout le bagage lexical, culturel et je rajouterai syntaxique que l’on peut emmagasiner.»

      Je pense exactement la même chose.

      De plus, comme les élèves lisent de moins en moins et des textes de plus en plus simples, ils n’améliorent en rien la situation.

      Quand on pense que plusieurs romans écrits pour la jeunesse ( le livre de la jungle, Tom Sawyer, le capitaine fracasse, Oliver twist, etc.) deviennent illisibles pour notre jeunesse actuelle.

      C’est désespérant de constater à quel point l’éducation prend du recul avec le temps…
      Que liront nos jeunes dans 15 ans!!!!!

      J'aime

  2. « comme les élèves lisent de moins en moins et des textes de plus en plus simples, »

    Oui, tout à fait, c’est un cercle vicieux, aggravé et entretenu par
    – les médias (beaucoup de dénigrement de la culture, de l’école, des professeurs, et aussi parce que les enfants passent de plus en plus de temps devant leur TV, console, iphone, etc.),
    – les programmes scolaires et des manuels de moins en moins ambitieux,
    – certaines méthodes de lecture déficientes,
    – des doctrines pédagogiques néfastes en lecture, grammaire, maths, sciences, etc. encouragé par les inspecteurs et conseillers pédagogiques.

    Même un bon professeur ne peut pas grand chose contre une telle accumulation de facteurs négatifs.

    Il vaut vraiment mieux faire de l’IEF par les temps qui courent.

    Plus généralement, cela pose problème pour l’avenir des régimes républicains (ou démocratiques) dans le monde, mais aussi plus largement pour instruire les hommes et femmes qui feront avancer la société de demain.

    J'aime

    1. Même en IEF ce n’est pas si simple puisque les manuels offerts sont exactement les mêmes que ceux utilisés en classe régulière… Il faut travailler fort pour offrir plus!!!! Sortir d’un manuel pour travailler n’est pas à la portée de toutes les mères en IEF.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s