Journal quotidien


Bon début de semaine tout le monde!

Une semaine tranquille en prévision chez nous, on avance tout simplement dans les programmes de chacun.  Je manque de temps pour tout, comme d’habitude, rien ne change là-dessus! Ha!

C’est bien triste à dire mais lorsqu’on prend le temps de travailler « en profondeur» l’écriture d’un texte, on passe moins de temps sur une autre matière.  Lorsqu’on prend le temps d’approfondir les maths, on passe moins de temps sur une autre matière…  Bref, je réalise que le programme d’anglais est souvent négligé depuis quelques semaines ainsi que quelques autres matières.  Je manque de temps.

Lorsque les enfants étaient plus petits, c’était très facile de passer d’une matière à une autre rapidement.  Par contre, maintenant, ce n’est pas toujours aussi simple.  Je passe donc plus de temps à expliquer une leçon, à approfondir ceci ou cela, à retravailler ceci ou cela…  en conséquence, je prends du retard ailleurs.

Les enfants demeurent des enfants, ils ont le goût de faire autre chose que de simplement travailler en classe continuellement😉

D’ailleurs, moi aussi🙂

Je me suis «programmée» une semaine où j’aurai le temps de tout faire.  J’espère y arriver…  mais… restons rationnelle, mes nombreux détours ne me permettront pas de faire ce que j’avais prévu!

Je vous souhaite une belle semaine de votre côté!

 

5 réflexions sur “Journal quotidien

  1. Même constat ici. Comment font-ils à l’école? Inutile de dire que la profondeur des choses y est trop peu souvent explorer. Chaque année on creuse de plus en plus. Je constate aussi que nos jeunes sont très bien préparé pour les études post secondaires. Je saisis souvent une ‘petite’ journée pour faire autre chose. Ainsi aujourd’hui, journée de vaccin, l’horaire est bousculé et on doit travailler à l’extérieur de la maison, alors j’apporte les pliages géométriques et on fera un arrêt à la bibliothèque avant d’aller à la piscine. Les enfants adorent faire du ‘bricolage’ géométrique. J’utilise le livre du Kangourou des maths: Mathemagie des pliages. Normalement je n’ai jamais le temps de faire cela. Même moi j’ai hâte. On explorera le cube et on fabriquera
    le jeu des sept cubes soma, une tour avec dessins, etc.

    Pour remédier au manque de temps, j’essaie de prévoir une journée de temps en temps où on travaille intensément en histoire, sciences, etc. J’utilise plus la pédagogie de projet pour cela.
    J’ajoute aussi la mythologie grecque en fin de journée en exploitant le Feuilleton d’Hermès tout au long de l’année. C’est toujours en fin de journée et si on a terminé ce sur quoi on travaillait. Elles ont tellement hâte que c,est devenu un grand moment d’intimité et d’émerveillement.
    Mais je ne bâtis pas un horaire comme celui de l’école, qui compartimente les matières et ainsi l’anglais, l’art, la géo, l’histoire et les sciences se font autrement dans la vie de tous les jours, à coup de projets, de camp sciences, de visites muséales et autres activités, etc.
    Le secondaire fait toutefois exception, surtout à partir du deuxieme cycle.

    J'aime

    1. C’est difficile de tout faire parce qu’il y a tellement de possibilités, d’avenues différentes pour atteindre un point. J’essaie, moi aussi, de compléter ailleurs que pendant la classe… mais le temps passe si vite. Les enfants raffolent des jeux de société, nos soirées passent donc,en grande partie, à jouer. Puis ils lisent un peu chacun de leur côté puisque je n’ai pas suffisamment de temps en classe pour les faire lire.

      C’est plus facile d’ajouter lorsque les enfants sont petits, mais c’est de plus en plus difficile avec les années qui passent. Il ne me reste que mon dernier au primaire… mais déjà en 6e l’an prochain. Tout va si vite… tellement trop!!!!!

      Je pense aussi que nos enfants seront bien préparés pour la suite… Je pense que le principal, le plus important, c’est de leur donner le goût de chercher, d’aller plus loin, de se questionner, de remettre en question, de ne rien laisser au hasard… pousser un peu plus loin nos connaissances.

      J'aime

  2. Le temps de lecture… Nos journées sont tellement remplies que j’en suis à prevoir du temps de lecture…. J’essaie aussi de valoriser ce qu’on fait (parce qu’on en fait déjà beaucoup)au lieu de penser à tout ce qu’on aurait pu faire😊 je joue beaucoup à toutes sortes de jeux et je prévois des rencontres ponctuelles avec des amis pour jouer à des jeux. Nos temps d’attente ici et là sont utilisés pour lire ou jouer. J’ai même essayer Netmaths proposé par une maman d’école maison. Et bien cela passe le temps utilement par moment.

    J'aime

  3. Oh, que vraie… À chaque année je le constate… je fais ma planification bien d’avance, je choisi les manuels, les extras, les lectures, ceci et cela, et souvent on dirait que j’ai peur de ne pas en faire assez… alors, j’ajoute et j’ajoute… et à chaque année… on laisse des choses de côté… on ne fini pas ici et là… on n’a pas fais un tel projet ou tel expérience… le temps file entre les doigts… Même que maintenant que mes filles sont rendues aux Secondaire, elles rient de moi! Maman, vas-tu nous ajouter des feuilles cette année? Ah… maman a encore commandé un AUTRE cahier!!! Elles rient que je vais finir par acheter tout les livres et toutes les cahiers du monde pour bien les occuper!!! Elles disent que ma phrase préférée est « PAS ASSEZ…! ….de ceci… Pas assez de cela! » Hi! Hi! Est-ce mauvais de vouloir faire plus qu’on le peut réellement!? Et à chaque année de retomber dans la même situation… bon… j’exagère là… je m’améliore!!! Mais!!!!! Avec tout cela, vous savez quoi? Moi je vous écrit et elles me corrigent en me citant des règles de grammaire et d’orthographe!!! Alors ça veut dire que ce que nous faisons est assez, que la grammaire est bien installée et tout ce qu’on fait porte fruit tranquillement… même si on ne réussit pas TOUT ce qu’on a prévu par une belle soirée de rêverie de maman😉 Bon je vous laisse, il faut que je corrige les devoirs de filles… et il y en a beaucoup car JE les fais faire BEAUCOUP de cahiers… Ha! Là ça me rattrape!!! Cette année je veut terminer ma planification plutôt… car honnêtement je suis fatiguée, à telle point que je suis beaucoup malade cette année… est-ce que cela voudrai dire que je vais planifier moins de choses pour l’année prochaine…. hi… hi… peut-être🙂 Mais il y une chose que je sais, que l’année prochaine je ne vais pas m’agacer si on ne réussit pas à faire tout ce qu’on veut… mais Dieu que c’est difficile… de ne pas s’agacer… Bon j’ai des choses à apprendre moi aussi lors de ce parcours!🙂 Allez, courage!

    J'aime

    1. On se met, bien inutilement d’ailleurs, beaucoup de pression pour rien. On peut faire beaucoup moins mais mieux… et cela convient parfaitement. Courage Irenka!!!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s