Journal quotidien


Bonjour tout le monde!

Rien d’exceptionnel présentement.  Nous poursuivons, tranquillement, notre travail.  Je donne l’impression que tout est monotone mais ce n’est absolument pas le cas, au contraire, j’aime cette période de routine tranquille.  Chaque enfant avance dans son programme avec aisance ou non.  On s’ajuste, tout simplement.

Depuis ma prise de conscience sur les manuels, tout est plus clair pour moi maintenant.  J’ai finalement «absorbé» que le manuel que j’utilise ne fait aucun travail auprès d’un enfant…  c’est MON utilisation qui en fait un manuel exceptionnel ou non.

Ça semble ridicule puisque tout le monde sait qu’un manuel n’est qu’un manuel.  qui ne comprend pas qu’on peut ajouter ou enlever certaines choses pour le rendre meilleur?  Effectivement, mais en «prendre réellement conscience» est une toute autre impression.  J’ai compris la force des anciens professeurs…  Ils avaient, bien souvent, très peu de manuels et, en plus, totalement affreux.  Pourtant, les enfants apprenaient réellement quelque chose! Nous vivons maintenant dans l’abondance littéraire…  on n’a jamais eu autant de possibilité que maintenant, pourtant, jamais les élèves n’ont été aussi faibles et médiocres!

Mon fils-4 m’a demandé de travailler avec un manuel québécois pendant quelque temps, il l’aime particulièrement (en français).  J’ignore pourquoi puisqu’il est très quelconque.  Pourtant, lui, s’y retrouve.  Au départ, je ne voulais pas l’utiliser…  soupirs…  il manque tellement de choses pour qu’il soit complet.  Malgré tout, nous l’avons utilisé.  C’est à ce moment que j’ai vraiment réalisé que le manuel n’était vraiment rien d’autre qu’un prétexte pour installer une notion, une réflexion, une réaction, une interprétation…  peu importe.  Ce qui fait la force d’un travail ce sont toutes les petites choses que nous apportons autour!

Je pense que nous sommes, par moment, un peu paresseux.  Il est tellement facile d’ouvrir un manuel et le faire de la première à la dernière page…  Quel plaisir de n’avoir rien à ajouter!  Quel bonheur de fermer le cahier ensuite sans avoir à rechercher de nouveaux exercices, des textes supplémentaires, des compléments d’information, des dictées, etc.  Pourtant, on néglige la force d’un programme : sa préparation et l’énergie qu’on déploie pour l’adapter à l’élève devant soi.

Vous savez quoi?  J’aurais aimé comprendre tout ça lorsque j’ai débuté il y a 15 ans.  J’aurais investi moins d’argent mais encore plus d’énergie pour construire mes programmes.  Je réalise maintenant que j’ai longuement tâtonné au lieu d’enseigner .

Je ne regrette rien…  ne vous en faites pas.  Je suis simplement un peu déçue de ne pas avoir compris ce qui était si simple à comprendre.  Je comprends mieux, maintenant, à quel point «enseigner» était considéré autrefois comme une «vocation»🙂

Bonne journée!

***********************

Je sais que je n’ai pas encore eu le temps de répondre à tous les messages privés que j’ai reçus…  ne vous découragez pas!  Vous devriez avoir une réponse dans les prochains jours.

 

 

 

3 réflexions sur “Journal quotidien

  1. Une page d’un manuel est une fenêtre sur un monde de possibilités et je m’éloigne souvent des régularités des manuels. Par contre, les jours de grande fatigue j’apprécie pouvoir ouvrir une page et m’y appuyer sans avoir beaucoup à ajouter. J’aime les beaux livres qui donnent envie de se plonger dedans et qui font sourire mes filles juste à l’idée de les ouvrir.

    J'aime

    1. C’est vrai qu’un «beau manuel» est plaisant… Surtout les manuels européens qui proposent un parcours en histoire de l’art en parallèle. Ils sont souvent très inspirants🙂

      J'aime

  2. J’avoue que depuis quelques temps, l’utilisation du manuel est plus fréquente chez nous.
    Et cela par manque de temps et surtout de disponibilités (dues à des perturbations familiales)…
    Mais comme je comprends cet engouement à concocter les cours !! Mon implication reste importante dans l’accompagnement des leçons quotidiennes bien sûr mais je suis nostalgique des années où je pouvais davantage me consacrer à préparer du travail « maison ».
    Alors je souhaite de tout coeur pouvoir commencer la prochaine année scolaire avec mes propres menus !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s