Et si on améliorait ton texte mon grand?


Je réponds à ce courriel : Ma fille écrit n’importe quoi.  Peux-tu me dire comment tu fais pour expliquer comment améliorer un texte»

Ce n’est pas simple d’écrire un paragraphe pour plusieurs enfants…  encore moins lorsque les contraintes sont grandes.  Cependant, on peut améliorer les choses rapidement en lui permettant de se questionner un peu.

Voici un premier brouillon d’un paragraphe de mon fils-4 :

Un jour, en revenant de l’école, j’ai vu un enfant prêt à traverser la rue.  Tout à coup une voiture arrive à grande vitesse.  J’essaie de crier pour l’avertir mais il ne m’entend pas.  Alors je décide de courir et de pousser l’enfant sur le trottoir.  Puis, il me dit «merci beaucoup» et je le raccompagne chez lui.

 

À partir de ce genre de premier jet, j’amène l’enfant à se questionner pour améliorer son paragraphe.

*************

Ton premier paragraphe doit répondre aux questions : QUI? OÙ? QUAND? POURQUOI?

Un jour, en revenant de l’école…

«Puisque tu reviens de l’école, peux-tu déterminer à quelle saison se déroule ton texte»

j’ai vu un enfant…

«Comment était cet enfant?  Que peux-tu m’en dire?  le connais-tu?  a-t-il ton âge?

prêt à traverser la rue…

«Que voulait-il faire cet enfant?  J’ai vu un enfant qui…

«Qu’as-tu pensé de son idée de traverser la rue?  Comment le trouvais-tu?  Que vaudrait-il mieux faire?  Que te proposes-tu de faire?

 

Deuxième paragraphe : élément déclencheur, péripéties dénouement

Tout à coup une voiture arrive à grande vitesse.

«D’où vient cette voiture?»  «Où est-elle par rapport à l’enfant?»  «Que semble faire l’enfant?» «l’a-t-il vu aussi?»

J’essaie de crier pour l’avertir mais il ne m’entend pas.

«Comment te sens-tu?»  «Pour l’avertir de quoi?»  «Pourquoi ne t’entend-t-il pas?»  «Que fait-il?  il débute sa traversée ou non?»

Alors je décide de courir et de pousser l’enfant sur le trottoir.

«Tu te mets à courir en silence ou non?»  «Où est l’enfant lorsque tu décides de le pousser?» « Tu as peur pour lui? pour toi?»  «Ton geste est-il réfléchi?»

«Une fois sur le trottoir, comment est l’enfant?  et toi?» «Où est l’auto?» «Que lui dis-tu?»  «Quel geste fais-tu?» «Comment te sens-tu après l’événement?»  «que lui proposes-tu?»

Conclusion : comment se termine ton histoire?

Puis il me dit «merci beaucoup» et je le raccompagne chez lui.

Tu connais l’endroit où il habite?» «Est-il réconforté?» « Que l’encourages-tu de faire la prochaine fois?»

 

Je ne dis JAMAIS ce que l’on devrait y lire…  j’essaie de l’amener à le découvrir.  Je me retiens de mettre en mots ce que j’aimerais lire😉

Ça prend beaucoup de temps, surtout pour les plus jeunes qui ne lisent pas encore beaucoup et qui utilisent continuellement le même vocabulaire, le même genre de phrases au quotidien.

Je suis contre l’idée de «faire raconter à haute voix» avant l’écriture…  parce que l’enfant verbalise en utilisant le même genre de phrases et on n’écrit pas comme on parle…  soupirs…  surtout au Québec!

L’enfant ne dira pas : «Soudain, sur ma gauche, j’aperçois une voiture qui arrive à grande vitesse.»

L’enfant dira plutôt : «Y’a une auto qui arrive vite.»  et même pire que ça pour plusieurs enfants…  «Y’a un char qui arrive vite»

Je préfère donc corriger un texte déjà écrit.

Il faut prendre le temps…   car, avouons-le, ça prend beaucoup de temps pour certains enfants à développer un texte écrit qui a du sens.

 

******************************

Je réponds

«Ton fils a quel âge?  quel était son texte final?»

Mon fils est en 5e année (CM2) il a 10 ans.

Voici son court texte final :

Un jour d’automne, en revenant de l’école, j’ai vu un jeune enfant qui semblait vouloir traverser seul la rue.  Je trouve étrange qu’un enfant aussi jeune soit le bord de la rue.  Je me suis dit que je devrais peut-être l’aider à traverser.

Pendant que je m’approche, je vois, sur la gauche, une voiture arriver rapidement.  On dirait que l’enfant ne la voit pas.  Je crie pour l’avertir mais il ne m’entend pas, alors je crie plus fort mais ça ne sert à rien.  Je cours rapidement et pousse l’enfant plus loin sur le trottoir.  Près de nous, on entend la voiture freiner brusquement.

Quel soulagement, il n’est rien arrivé de grave.  Je lui propose de le raccompagner, il semble soulagé et ravi.

4 réflexions sur “Et si on améliorait ton texte mon grand?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s