C’est une affaire de coeur…


S’il y a une chose que j’ai apprise en classe-maison, c’est que pour que tout fonctionne bien il faut enseigner avec notre cœur.  Comprendre cette si petite chose peut nous faire sauver pas mal de temps.  On a beau avoir les meilleurs manuels qui soient, le meilleur matériel, rien ne remplacera notre regard aimant et bienveillant auprès d’eux.  Rien.  Penser autrement est la preuve qu’on ne comprend rien.

Ça semble si simple quand j’écris ça.

Pourtant, dans le quotidien, ce n’est pas toujours aussi simple.  Je n’ai qu’à penser aux moments où les enfants rechignent à travailler et la bienveillance prend vite le bord! Il suffit de se rappeler quelques épisodes un peu houleuses pour se rendre compte qu’on ne fait pas toujours les choses de la bonne manière.  Je n’ai qu’à penser à tous ces moments où les enfants se plaignent d’une matière qu’il n’aime pas et à mon discours, parfois boiteux, pour leur rappeler que nous «devons» la faire malgré tout.  Pressé par le temps, le stress, la peur, l’obligation, l’entêtement parfois,… on oublie l’essentiel.

Oui…  j’apprends encore, même après 15 ans…

J’apprends à reconnaître les moments où ma bienveillance glisse tranquillement pour être remplacée par des attitudes que j’aime moins.  J’apprends encore, quotidiennement, à voir mes enfants comme des cahiers qui se remplissent tranquillement avec ce que je leur donne comme nourriture.  Ils ne peuvent pas être ce que je souhaite qu’ils soient…  Ils absorbent les éléments un à un qu’ils transforment pour se construire, individuellement.  Ils sont ce qu’ils découvrent, apprennent, ressentent, vivent,…  et ils sont, en grande partie, ce que je leur donne comme habitude, attitude, réflexion, etc.

Quelle tâche nous avons!!!!

Mon petit dernier qui ne peut s’empêcher d’avoir les larmes aux yeux chaque fois qu’il ne comprend pas quelque chose ou chaque fois qu’il commet une erreur… bienveillance…

Mon deuxième qui n’en peut plus de travailler son programme aux adultes et qui, à chaque matin, se plaint de la situation… bienveillance…

Mon troisième qui travaille toujours lentement…  tellement lentement…  mais qui a toujours le temps de nous raconter quelque chose…  bienveillance…

On les aime pendant les vacances ; on les aime lorsqu’ils accomplissent quelques choses de bien ; on les aime quand ils réussissent ; on les aime quand ils développent un talent particulier…  on les aime, aussi, lorsqu’ils se démènent pour apprendre en classe-maison ou lorsqu’ils ont de la difficulté😀

Voilà pourquoi il faut apprendre à terminer la journée avec une matière agréable, plaisante…  Voilà pourquoi il faut apprendre à distribuer des mots encourageants…  Rappelez continuellement qu’on n’aime pas l’enfant pour la quantité de travail qu’il accomplit…  on l’aime pour ce qu’il est, lui!

Oui…  tout est une affaire de coeur!

Bonne semaine les mamans!

12 réflexions sur “C’est une affaire de coeur…

  1. Je retiens l’idée de terminer sur une matière agréable!🙂 On le fait sans doute sans s’en rendre compte… mais je garde en tête, surtout pour les mauvaises journées, cette idée de bien terminer…
    Ton texte parle là de l’essentiel: le cœur; combien les professeur qui captaient mon attention enseignaient avec leur cœur… Et en IEF, c’est absolument l’essence même!

    J'aime

    1. Brune dit «Je retiens l’idée de terminer sur une matière agréable! »

      L’idée c’est de donner l’envie de sourire… peu importe le genre de journée derrière nous😉

      J'aime

  2. Au delà de la matiere, c’est la passion qu’on transmet, le goût d’apprendre et d’y mettre temps et efforts. Il faut beaucoup de bienveillance envers nous-mêmes et les enfants. On ne peut pas tout apprendre, mais on peut donner le gout et des manières d’apprendre et des bases solides qui permettent à nos enfants de nous dépasser un jour. Il n’y a rien de comparable à ces moments où on se sent comme des allumeurs d’étoiles.🌠

    J'aime

  3. « Allumeurs d’étoiles », c’est très vrai !! Comme on peut parfois éteindre l’étincelle qui brillait dans les yeux de notre enfant si l’on se laisse emporter…
    Difficile au quotidien quelques fois de garder une attitude calme et posée devant nos enfants et pourtant…s’énerver ne sert à rien bien souvent ! Une grande responsabilité que nous avons là !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s