Journal quotidien / je réponds


On oublie trop souvent à quel point certaines notions, qui semblent d’ailleurs insignifiantes, seront au cœur de nouvelles notions éventuellement.

Prenons, par exemple, les tables de multiplication.  Pour moi, c’est un exemple parfait d’une notion qui semble inutile et insignifiante mais qui devient essentielle à maîtriser par la suite.  Oui, nous le savons tous : pour certains enfants c’est la galère d’apprendre les tables de multiplication ; on se dit qu’il finira par les apprendre éventuellement.  Pourtant, lorsque la division apparaît ou la recherche d’un diviseur commun…  hum…  on réalise à quel point les multiplications sont le premier plancher essentiel à connaître.  Mais oui, on peut utiliser une béquille…  on peut proposer une grille à consulter.  Cependant, un petit effort de mémorisation lui aura donné la chance d’accélérer le travail éventuellement.

On pourrait donner des exemples similaires en étude de la langue, en anglais, etc.

Je reçois très souvent des courriels me démontrant que les notions sont, trop souvent, enseignées beaucoup trop rapidement laissant derrière une méconnaissance des notions fondamentales.  Combien de fois j’ai entendu la même chose :

«Je réalise qu’elle ne comprend pas les opérations de fractions?»;

«Il n’arrive pas à faire un  problème mathématique sans moi»;

« Il ne comprend pas ce qu’il lit»;

«Il ne peut pas répondre aux questions seuls puisqu’il ne les comprend pas»;

«Elle ne se souvient jamais de la façon de conjuguer les verbes»;

etc…

Il n’est jamais trop tard…  mais… encore faut-il se donner la peine de revoir les notions de base!

Vous vous rendez compte que votre enfant fait énormément de fautes au niveau secondaire?  Qu’attendez-vous pour revoir toutes les bases du primaire?  Trouvez-vous un bon livre et révisez!

Vous vous rendez compte que votre enfant ne sait pas encore ses tables de multiplication à la fin du primaire?  Qu’attendez-vous pour revoir, «avec lui», toutes les tables?  Installez-vous confortablement avec lui et réviser!

Vous vous rendez compte que votre enfant déteste la lecture?  Qu’attendez-vous pour vérifier pourquoi rien ne semble l’éveiller?  N’est-ce pas, tout simplement, parce qu’il n’arrive pas à saisir le sens de plusieurs mots?  Il est impossible de ne pas aimer au moins un roman!!!!!  Offrez-lui la chance d’aimer lire…  offrez-lui la chance de mieux réussir dans les autres matières puisque la lecture est «essentielle» partout!

Oubliez les niveaux scolaires…  L’important ce n’est pas de savoir si l’enfant est en 4e ou 6e année!  Peu importe le niveau, il «doit» comprendre et maîtriser la matière suffisamment pour pouvoir la réutiliser éventuellement.  Revenez occasionnellement sur les notions vues antérieurement.  Questionnez l’enfant.  Demandez-lui de vous expliquer ce qu’il a compris de telle ou telle notion.  Observez-le faire toujours les mêmes erreurs et corrigez-le!

Investissez-vous auprès d’eux!

2 réflexions sur “Journal quotidien / je réponds

  1. J’arrive à la même conclusion après plusieurs enfants qui sont passés par le primaire et le secondaire. C’est pourquoi les fameux cahiers: tout pour la 4 e ou la 6 e, etc. m’agacent au plus haut point. Ce n’est pas parce qu’on a ecrit deux pages d’exercices sur une notion que celle-ci est acquise. Je plains les enfants qui apprennent seulement avec ces cahiers car , par définition, ils ne font que survoler la matière et ne vont jamais au cœur des choses. Prendre le temps de bien mettre les notions en place et développer une méthode de travail efficace exigent beaucoup de temps. Un temps qui transcende les niveaux. Mais plus la base est solide et plus le travail accélère et devient efficace. Il faut remettre l’apprentissage cent fois sur le métier, il faut creuser des sillons profonds avec les notions de base. Tout le reste en dépend.

    J'aime

    1. C’est exactement ce que je répète! On ne réalise pas à quel point le primaire prépare, réellement, le secondaire. On se presse, et se glorifie parfois, de terminer un programme rapidement… Pfft… de la poudre aux yeux! l’humain a besoin de répéter, répéter et encore répéter le même geste plusieurs fois avant d’en maîtriser le principe : ça vaut pour la classe aussi.

      Pour le fameux cahier… Je suis du même avis. D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi on propose encore ce genre de cahier comme base de travail en classe-maison. Franchement…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s