Je réponds


Une maman me mentionne : « Mon fils ne peut absolument pas lire ce que ton fils lit.  Sérieusement, pour lui c’est une autre langue et il trouve toujours ça plate.  Tes enfants sont des extraterrestres?»

***************

haha  absolument pas!

Effectivement, nous n’avons pas tous des enfants qui ont de la facilité avec la littérature.  Pour certains enfants, c’est un réel défi de lire des textes plus complexes que ce que l’on propose habituellement dans nos manuels scolaires…  surtout nos manuels québécois😉

Je peux en témoigner puisque mes deux plus jeunes éprouvent plus de difficultés en lecture que mes deux premiers à la même âge.  Ce n’est donc pas aussi simple que plusieurs semblent le croire chez nous.  Cela ne m’empêche pas de poursuivre dans cette direction : je tiens à ce que les enfants lisent autres choses que ce que l’on propose couramment.  C’est un choix…  tout simplement.

La grande difficulté réside en grande partie à la pauvreté du vocabulaire.  Nous avons tendances, quotidiennement, à utiliser une banque de mots qui revient continuellement.

Un exemple de difficulté pourtant simple?  un mot rencontré par un de mes enfants ce matin.  Il n’arrivait pas à se rappeler la définition de «se succéder»…  Étrange, puisque ce mot est, il me semble, extrêmement simple.  Après réflexion, je me suis rendue compte qu’on ne l’utilise, effectivement, que très rarement dans notre langage familier.  Nous choisissons généralement : «se suivre» «venir après» etc… mais pas «se succéder».

De la même façon, plusieurs textes proposés dans les anciens manuels, ou même dans la littérature, proposent du vocabulaire totalement inconnu de l’enfant.

Mais…  est-ce que cela constitue une barrière infranchissable?

Absolument pas.

Franchement…  Il suffit de prévoir une petite partie «vocabulaire du texte» et accompagner l’enfant dans sa lecture.  On peut, le lendemain, revenir sur certains mots ou, comme dans mon cas, demander d’en utiliser certains!

Les enfants sont souvent tellement plus que ce que l’on pense d’eux…  Il faut essayer et oser proposer des choses différentes pour récolter quelque chose.

En passant, il y a tellement d’auteurs différents qui proposent des centaines de textes…  il y a probablement un extrait à quelque part qui pourra plaire à ton fils.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s