Je réponds / orthographe


J’ai décidé de placer ma réponse à ce message pour simplement rappeler qu’il n’est JAMAIS TROP TARD pour améliorer les choses…  JAMAIS.  On peut souvent faire une grande différence en apportant de petits changements.  Il faut, cependant, s’investir un peu😉

Maman écrit :

« (…) Elle réussi rien.  Quand je te dis rien, j’exagère pas là.  Pourtant elle peut jouer à l’ordi très bien.  Dans ces cahiers, tout va mal, elle peut pas écrire un seul mot, sans faire plein de fautes dedans.  As-tu une idée de ce qui l’aiderait?»

La première chose que je souhaiterais pour elle, c’est de connaitre le plus rapidement possible de belles réussites en classe-maison.

IL FAUT absolument qu’elle découvre le plaisir de «réussir».

C’est la tâche que tu dois te donner : lui faire vivre des réussites.  Elle doit se sentir «compétente» dans quelques sections de son programme scolaire, le plus rapidement possible.

Elle est chanceuse puisqu’à la maison, tu pourras lui faire découvrir ce plaisir!

Premièrement, révise à la baisse ses programmes scolaires.

À la lumière de ce que j’ai lu dans ton message, il est très important de revoir plusieurs notions de base.  Change ta «vision» de ce qu’elle devrait ou pas faire à son âge.  Concentre-toi plutôt sur sa capacité à «réussir et comprendre» ce qu’elle apprend.

Ne regarde qu’un aspect à la fois…  par exemple, cette semaine, concentre-toi sur l’orthographe uniquement.

Elle est petite, elle a encore tellement de temps devant elle pour se corriger!  Il n’y a rien de dramatique encore.  Propose-lui quelques mots à mémoriser chaque jour.  Utilise les mots de base, les mots qu’elle utilise souvent dans son vocabulaire quotidien puisqu’elle écrit probablement encore en utilisant ce qu’elle connaît.  Commence par des mots comme : alors, avec, dans, etc.  tous les mots qu’elle aurait dû intégrer au premier cycle du primaire.  Ce n’est pas important de savoir si ce sont des mots de 3e année ou non… elle doit apprendre à les écrire de toute façon🙂

Porte une attention particulière à la façon dont tu lui présentes les mots : sélectionne toujours quelques mots qu’elle connait parmi tes mots à mémoriser. 

Utilise des mots simple comme : le, la, un, une,…  ce sont des mots faciles à mémoriser et à réussir rapidement.  Elle aura la surprise d’en réussir quelques-uns et tu pourras en profiter pour souligner les progrès qu’elle fait, même pour si peu.  Elle pourra enfin découvrir le plaisir de réussir quelque chose, aussi petite soit-elle.

Porte une attention particulière à la manière de lui présenter les mots à mémoriser : donne-lui des trucs pour les mémoriser, mets de la couleur sur les sons,  remarque les lettres doubles, les finales des mots, mots de la même famille, etc…  Tu lui donnes les outils pour «voir» le mot.

Propose-lui cette technique pour l’aider à mémoriser :

  • Tu lis une première fois le mot.
  • Tu fermes les yeux et tu essaies de «voir» le mot dans ta tête.
  • Tu ouvres les yeux et tu regardes à nouveau le mot.
  • Tu fermes les yeux à nouveau et tu écris «dans les airs» le mot.
  • Tu ouvres les yeux et tu écris le mot de mémoire.

Si cela ne fonctionne pas après plusieurs essais,  tu peux lui proposer cette technique un peu extrême je l’avoue, mais qui fonctionne réellement.  D’ailleurs, elle peut faire toute la différence pour des enfants en difficulté.

  • Tu lui montres et épelles le mot une première fois.  À la fin du mot épelé correctement par toi, tu fais un bruit fort (moi j’utilise un cliqueur, mais tu pourrais utiliser n’importe quoi qui fait un bruit fort et sec).
  • Tu répètes encore une deuxième fois en terminant par ton clic.
  • Tu lui demandes d’épeler le mot.  Dès qu’elle a réussi à épeler correctement, tu fais un clic.  Sinon, pas de clic et elle reprend.  Elle doit recommencer jusqu’à 5 réussites. Chaque fois, tu fais un clic.

Ça semble une technique complètement farfelue…  je sais… mais ce «clic» place un encrage dans le cerveau qui aide énormément.  Tu seras surprise des résultats, je te l’assure.  Il faut, par contre, que tu fasses les choses correctement.  À la première étape, lorsque tu épelles le mot, elle pourrait faire le clic à la fin.  Puis, tu prends le cliqueur lorsqu’elle fait l’exercice.

Elle part de loin cette petite…  alors prends beaucoup de temps à reprogrammer sa façon d’apprendre.  Une chose à la fois…  sinon, elle ne réussira pas davantage.

Encourage et insiste sur ses réussites, à chaque fois.  Rends-la fière de ses efforts.

Chaque fois qu’elle réussit un mot, place une petite bille dans un vase (ou un autre objet qu’une bille) afin qu’elle «voit» clairement le fruit de ses efforts.  Par la suite, tu pourrais lui proposer de rallonger sa pause avec le nombre de billes amassées ( 5 billes = 5 minutes)…

La semaine suivante, tu poursuis chaque matin avec tes mots mais tu ajoutes une courte dictée que tu inventes et qui contient des mots déjà mémorisés par l’enfant.  Elle devrait, en principe, en réussir quelques-uns.  Souligne à l’enfant les mots qu’elle a réussis (uniquement) et note ensuite les mots erronés.  Tu reprends la mémorisation de ces mots.

L’important, ce sont les petites victoires.  Je vous assure que c’est la seule chose qui compte réellement!

6 réflexions sur “Je réponds / orthographe

  1. Tellement d’accord! À quoi sert d’avancer et de suivre le niveau attendu de l’enfant si l’enfant ne réussit rien. Cela sera le seul chemin possible, elle ne réussira jamais rien. Il faut revenir en arrière et répéter et FAIRE VIVRE DES RÉUSSITES! TELLEMENT D’ACCORD!!!!!

    J'aime

  2. Je plains sincèrement cette petite fille dont la maman n’est plus capable de voir la richesse. Dans ces conditions, il vaudrait mieux qu’elle arrête les frais et lui donne la chance d’apprendre avec des personnes de plaçant un minimum de confiance et d’espoir dans cette enfant.
    Les lacunes des enfants nous renvoient à nos propres incapacités d’adultes à les élever dans la bienveillance et à les guider vers leur vie future d’adultes.

    J'aime

    1. Anonyme, comme il est facile de lancer la première pierre ! Ne faisons-nous pas des erreurs trop souvent????

      Dans ce cas-ci, nous avons une petite fille victime d’un acte criminel qui éprouve BEAUCOUP de difficultés à s’en remettre. La scolarité n’est que la pointe d’un immense iceberg.

      Évitons, tout simplement, de juger trop rapidement🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s