Conseils aux enfants (texte)


Plusieurs vieux manuels proposent de véritables petits bijoux. 

Voici celui que je propose à mon plus jeune demain.

~***~

Victor Hugo fit un jour asseoir à sa table une soixantaine d’enfants pauvres, petits garçons et petites filles. En prenant place au milieu d’eux, il leur adressa les paroles que vous allez lire. Gardez-les dans votre cœur, car en les prononçant le grand poète songeait à tous les enfants de France.

Vous êtes petits, vous êtes gais, vous jouez, c’est l’âge heureux. Eh bien, voulez-vous -je ne dis pas être toujours heureux, vous verrez plus tard que ce n’est pas facile, – mais voulez-vous n’être jamais tout à fait malheureux? II ne faut pour cela que deux choses, deux choses très simples: aimer et travailler.

Aimez bien qui vous aime; aimez aujourd’hui vos parents, aimez votre mère; ce qui vous apprendra doucement à aimer votre patrie, à aimer la France, notre mère à tous.

Et puis, travaillez. Pour le présent, vous travaillez à vous instruire, à devenir des hommes, et, quand vous avez bien travaillé et que vous avez contenté vos maîtres, est-ce que vous n’êtes pas plus légers, plus dispos? Est-ce que vous ne jouez pas avec plus d’entrain? C’est toujours ainsi ; travaillez et vous aurez la conscience satisfaite.

Et quand la conscience est satisfaite et que le cœur est content, on ne peut pas être entièrement malheureux. Pour le moment, mes chers petits convives, ne pensons qu’à nous réjouir d’être ensemble, et faites, je vous prie, honneur à mon déjeuner de tout votre appétit. Je désire que vous soyez seulement aussi contents d’être avec moi que je suis heureux d’être avec vous.

Victor Hugo.  «Actes et paroles»

Si ce texte vous intéresse :

conseil aux enfants_Victor Hugo

Source :  Mironneau, Adolphe. Choix de lectures… / A. Mironneau,…. 1908-1927.

N’est-ce pas un texte approprié pour les bouleversements actuels?

5 réflexions sur “Conseils aux enfants (texte)

  1. Merci pour ce beau texte qui résonne tout particulièrement en cette période de si profonde tristesse en France. On a bien besoin, ici, de ces petites bouées de sauvetage pour ne pas se sentir tout à fait malheureux…

    J'aime

  2. Je reviens pour dire merci! Je l’ai imprimé et je travaille avec ce matin… J’ai la tête un peu vide et ta préparation m’est très précieuse: j’en ai les larmes aux yeux de leur lire!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s