Journal quotidien


Accompagner un adolescent en classe-maison est loin d’être la même chose qu’un petit…  Chaque semaine, je réalise à quel point c’est un réel défi chez moi.

Je dois l’avouer, même avec mon plus vieux jadis, la vie scolaire avec un adolescent n’était, et n’est toujours pas, quelque chose de simple pour moi.  Motiver, encourager, soutenir un adolescent devient pour moi beaucoup moins facile qu’avec un tout petit qui te voit dans sa soupe continuellement🙂

Présentement, mon adolescent n’aime pas particulièrement les cours aux adultes…  Il fallait s’en douter puisqu’ils sont monotones et franchement ennuyants à faire.  Cependant, les résultats que j’espérais sont là…  alors on continue de ce côté pour les maths et les sciences même s’il n’aime pas trop.  D’ailleurs, je viens de découvrir que le cours de mathématique donne 11 unités aux adultes au lieu de 6 au régulier…  donc, un cours de moins à faire! YES!  Je comprends mieux pourquoi plusieurs choisissent cette avenue pour la fin du secondaire.  Cependant, il faut un adolescent hyper motivé pour faire les cours sans perdre un temps fou…  comme le mien présentement!

J’ai l’impression de passer 30 heures chaque semaine à discuter, suggérer, encadrer, échanger, proposer…  hihihi  Je parle, parle, parle,…  mais rien ne change vraiment! ha!  J’imagine que mon approche n’est pas la bonne.

Soupirs…

Je me retrouve donc, chaque jour, dans la même posture avec lui : il s’installe devant son cahier en regardant partout sauf là où il le devrait    et moi, je lui rappelle continuellement qu’il est ailleurs et qu’à ce rythme il ne terminera pas avant 10 ans!

Ne vous trompez pas, il n’y a JAMAIS de colère entre lui et moi, uniquement des discussions qui ne mènent à rien!  J’aurais parfois envie de crier un bon coup pour le surprendre hihihi  vous savez, pour le saisir un peu…   pour le faire sortir de cette léthargie d’adolescent qui n’a pas envie de faire ça, là, maintenant.

J’ai tenté tellement de choses que mes ressources ce sont amoindries au fil des semaines et des mois.  Alors…  malgré mes soupirs…  je reprendrai la route demain sachant que rien n’aura changé!

Je garde cependant espoir…  j’aurai deux autres enfants qui deviendront des adolescents à leur tour, je serai peut-être meilleure et plus habile avec eux! hihihi

11 réflexions sur “Journal quotidien

  1. Courage Sylvie, tout ce que tu fais va porter fruit tôt ou tard (j’espère plus tôt que plus tard🙂 c’est vrai que c’est décourageant… Je te souhaite BEAUCOUP de patience! Je te comprend totalement! Je parle là de mon frère pas de mes enfants… avec eux j’ai encore de la route à faire… lui il y a 28 ans déjà et encore ma mère parle et parle et parle et même si elle crie par fois… ça ne donne pas plus de résultats… Mais je pense qu’un jour quelque chose va arriver et on s’en souviendra de tout ce que la mère disait… On prend une grande respiration et on continue! Bonne chance!

    J'aime

  2. courage! ON connait tous ça! J’ai essayé pleins d’astuces, mais il faut toujours parler,parler, parler. Et mamère aussi,fait la même chose avec mon frère de 40 ans et rien à faire!
    encore courage et bonne journée

    J'aime

  3. Ce n’est pas aussi dramatique que vous le croyez… En fait, c’est juste différent d’un jeune enfant. Nous avons des moments fabuleux en classe avec des adolescents, des discussions extraordinaires parfois… mais motiver un grand est plus… disons… épineux.😀

    J'aime

  4. Ce propos est tellement à propos 😉 Merci de nous encourager dans ton découragement qui était exactement le mien hier !!! J’en suis à ma deuxième année d’école maison avec mes quatre enfants (sec.2, 6e, 4e et 2e). Ton site m’aide beaucoup tant au niveau des ressources que tu y partages que ton journal. Merci 🤗

    J'aime

    1. Il y a un côté magnifique à vivre auprès des adolescents… mais, en même temps, un côté tellement difficile je trouve. J’ai des adolescents faciles… je n’ose même pas imaginer les maisons où les adolescents sont irrespectueux et difficiles! Pfft…

      J'aime

  5. Adolescente, j’ai eu le sentiment de m’ennuyer tellement, surtout parce que je me demandais à quoi ressemblerait ma vie d’adulte. Je rêvais de quitter le cocn familail totu en étant très satisfaite de ma petite vie tranquille.
    Le plus dur a été de me trouver des objectifs bien à moi …
    Mais il y a une chose dont je me rapelle encore, c’est que quand le réveill commençait par une musique entrainante et était suivi par 30 minutes de natation, de vélo ou de course à pieds (Ah, la fraîcheur des petits matins !), j’étais nettement moins mollassonne le reste de la journée.
    Ce qui m’a fait atterrir a été la lecture des programmes des différents concours auxquels j’ai commencé à m’intéresser.
    Je sais, c’est un peu terre à terre !
    Bien à vous,
    Anne

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s