Bloc français : La description – jour 1-2-3


Secondaire 1 (5e)

Comme j’explore le texte d’une manière totalement différente que la majorité d’entre vous, j’aime bien placer mon parcours pour simplement rappeler qu’il est possible de travailler différemment mais de «cadrer» dans ce qui est demandé habituellement.   Je mentionne ceci parce que j’ai reçu plusieurs questions dernièrement à ce sujet : on comprend difficilement comment je fais pour utiliser des textes aussi différents et atteindre les objectifs du niveau.

Notre prochaine séquence de travail en est un exemple puisque je sélectionne des textes ici et là pour construire un bloc de travail autour du texte descriptif.

Il ne faut jamais oublier que les principaux types de texte reviennent continuellement année après année : (texte narratif, descriptif, justificatif, dramatique) alors pourquoi s’inquiéter?  Tôt ou tard, on croisera un de ces principaux types de textes!

J’ai décidé d’aborder avec lui ceci :

  • La description : d’un personnage, d’un lieu, d’un objet ou d’un animal, d’un événement ou d’une situation.
  • Le type descriptif : article encyclopédique, mode d’emploi, quatrième de couverture, etc…
  • Séquence descriptive dans un roman ou un conte.

~*~

Jour 1-2-3 ou plus…

Première lecture

Une très faible brise vient de se lever.   Le bleu du ciel pâlit un peu.   Là-bas, dans le faubourg de Paris le plus proche, les fenêtres commencent à flamboyer sous les rayons obliques du soleil couchant.  Voici bientôt le soir; et sur le tapis de feuilles mortes qui craque sous les pas du poète, d’autres feuilles tombent.  Elles tombent, rarement,  lentement, mais continuellement.  La gelée de la nuit dernière les a tout à fait brûlées.  Sèches et couleur de rouille, elles ne tiennent plus aux arbres qu’à peine, et, si léger que soit le souffle du vent qui passe, il les cueille l’une après l’autre.  Se détachant de la branche, tournoyant un instant dans la lumière dorée et rejoignant enfin, avec un petit bruit triste, leurs sœurs déjà flétries qui jonchent le sable de l’allée, les feuilles tombent, les feuilles tombent!  (François Coppée)

 ~*~

Le plan de la description

 

  • Introduction : on présente le sujet du texte ( de quoi il est question)
  • Développement : on détermine et développe les aspects du sujet de la description.
  • Conclusion : on fait un rappel du sujet en résumant les principaux aspects.

~*~

Analyse de notre lecture

Quel est le sujet de notre description, de quoi parle-t-on?  les feuilles mortes.
Introduction :

«Une très faible brise vient de se lever.   Le bleu du ciel pâlit un peu.   Là-bas, dans le faubourg de Paris le plus proche, les fenêtres commencent à flamboyer sous les rayons obliques du soleil couchant.  Voici bientôt le soir; et sur le tapis de feuilles mortes qui craque sous les pas du poète, d’autres feuilles tombent. »

Développement :

«Elles tombent, rarement,  lentement, mais continuellement.  La gelée de la nuit dernière les a tout à fait brûlées.  Sèches et couleur de rouille, elles ne tiennent plus aux arbres qu’à peine, et, si léger que soit le souffle du vent qui passe, il les cueille l’une après l’autre.»

Conclusion :

«Se détachant de la branche, tournoyant un instant dans la lumière dorée et rejoignant enfin, avec un petit bruit triste, leurs sœurs déjà flétries qui jonchent le sable de l’allée, les feuilles tombent, les feuilles tombent!»

~*~

La description d’un objet

En Normandie, au XIXe siècle, Emma épouse Charles Bovary, un médecin de campagne.  On apporte, au dessert, une superbe pièce montée…

On avait été chercher un pâtissier à Yvetot, pour les tourtes et les nougats. Comme il débutait dans le pays, il avait soigné les choses ; et il apporta, luimême, au dessert, une pièce montée qui fit pousser des cris. À la base, d’abord, c’était un carré de carton bleu figurant un temple avec portiques, colonnades et statuettes de stuc tout autour, dans des niches constellées d’étoiles en papier doré ; puis se tenait au second étage un donjon en gâteau de Savoie, entouré de menues fortifications en angélique, amandes, raisins secs, quartiers d’oranges ; et enfin, sur la plateforme supérieure, qui était une prairie verte il y avait des rochers avec des lacs de confitures et des bateaux en écales de noisettes, on voyait un petit Amour, se balançant à une escarpolette de chocolat, dont les deux poteaux étaient terminés par deux boutons de rose naturelle, en guise de boules, au sommet.

Gustave Flaubert, Madame Bovary

~*~

Faire une analyse sommaire de ce deuxième texte.

~*~

Lecture plaisir

Le poêle de chez nous est à deux ponts, bas sur pattes, et massif. Sur ses flancs, aux parois épaisses, des reliefs déjà frustes dessinent des arabesques où se jouent des animaux étranges. Dans son vaste foyer, une bûche d’érable entre toute ronde, et, à l’époque des corvées, son fourneau cuit sans peine le repas de vingt batteurs de blé.

L’été, quand le soleil grâle les visages et mûrit les grains, le poêle se repose. Toujours à son poste pourtant, dans la cuisine, au beau mitan de la place, il se rend encore utile : il sert de garde-manger.

Mais sitôt que vient l’automne et qu’il commence à gelauder, le poêle se réveille. Et tout l’hiver, sa respiration s’échappe du toit, érigée en spirale dans l’air tranquille, ou fuyante et déchirée par la rafale. Tout l’hiver, il chante, ronfle ou murmure ; dans les nuits calmes, quand les marionnettes dansent au ciel pur, la voix du poêle se fait régulière, monotone, rassurante ; mais, si le nord-est court la campagne, tourmente les arbres nus et hurle, le poêle gronde, furieux. Il défend le logis contre le froid qui pince ; sa chaleur se répand, bienfaisante, sous les poutres noires, et jusque dans la grande chambre, où l’on ne va qu’aux jours de fête et aux jours de deuil. Il fend la neige maligne que la poudrerie souffle sous la porte mal fermée, réchauffe les petits pieds rougis, fait fumer la bonne soupe (…)  Adjutor Rivard, «Le poêle»

~*~

Écriture

L’élève doit, le plus possible, respecter le plan de la description : introduction /développement ( aspect et sous-aspect) / conclusion.

Au choix…
  1.  On apporta, au dessert, un gâteau extraordinaire…  Imagine le gâteau de tes rêves.  Comme Flaubert (texte 2), tu le compareras à un paysage de ton choix (mer, montagne, campagne, etc) en utilisant des groupes nominaux enrichis.  ( un océan ~ de coulis de framboises…)
  2.  Tu retrouves, tout à coup, un objet connu de toi que tu avais complètement oublié.  Raconte.
  3.  Fais la description d’un objet de ton choix.

~*~

 Voici mon document de travail

La description d’un objet

2 réflexions sur “Bloc français : La description – jour 1-2-3

  1. Bonjour,
    Votre document de travail est d’un haut niveau. Lorsque vous faites l’analyse du texte, construisez-vous une trace écrite avec lui? Avant qu’il ne commence sa situation d’écriture, avez-vous rédigez un plan du texte descriptif avec lui ? Combien de temps lui laissez-vous pour rédiger sa situation d’écriture ?
    Cela fait beaucoup de questions, mais je suis très agréablement surprise du niveau de vos enfants! Félicitations pour votre travail !

    J'aime

    1. Bonjour Cath, ce travail n’est absolument pas de haut niveau, mais réellement un travail de secondaire 1🙂 Il correspond exactement aux attentes de ce niveau.

      Je débute par la lecture du premier texte… il connait la description puisqu’au primaire il a vu la description d’un lieu et d’un personnage. Il est facile de reconnaitre dans ce court texte que l’on décrit les feuilles qui tombent. Après la lecture du texte, j’installe le plan d’une description et j’explique qu’elle ne se retrouve pas toujours sous cette forme (introduction, développement, conclusion) Par contre, elle contient toujours des aspects ( et sous-aspects bien souvent). On travaille donc le premier texte «ensemble» pour retrouver la structure. Puis on passe au second texte.

      Situation d’écriture:
      Le plan sera expliqué lors de l’étude des textes. Pour l’écriture : puisque ce n’est qu’un court paragraphe j’imagine 30 minutes pour le brouillon / 30 minutes pour la correction puisque, pour cette fois en tout cas, j’exige un brouillon un peu particulier / 15-20 minutes pour le propre le lendemain.

      Ce travail sur le texte descriptif se poursuivra un bon moment!!!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s