L’anniversaire d’antan (texte)


Il fallait s’y attendre :)  mon fils-3 aimerait bien, lui aussi, lire quelques petites choses sur un thème Halloween!!!!!

Voici un premier texte sélectionné :

L’anniversaire d’antan

Le texte suivant rapporte un fait vécu. Le héros de cette histoire affirme que les événements racontés ici se sont vraiment produits. Est-ce possible? Ce qu’il rapporte est tellement étrange!…

Ce jour là, un jeune homme emmenait sa petite amie pour une promenade en voiture au clair de lune, sur une route de campagne de l’ouest du Massachusetts, quand il tomba en panne d’essence. Il laissa la jeune fille dans la voiture et partit chercher du secours. Un bon kilomètre plus loin, il aperçut une lumière dans le lointain. Il se mit à courir dans cette direction.

Il trouva vite une ferme reliée à la route par un chemin de terre battue. Il était passé devant en voiture mais n’avait pas vu de lumière à ce moment-là. En fait, les amoureux avaient trouvé que la vieille maison avait l’air si triste avec ses vitres cassées, ses volets arrachés et son seuil effondré. Le jeune homme n’était pas sûr qu’il s’agissait de la même maison. En tout cas, celle-ci lui ressemblait.

Il monta le sentier pour la regarder de plus près. Maintenant, il était sûr que c’était bien la même, mais quelle différence! Des lumières brillaient dans toutes les pièces. La vaste pelouse était entretenue. Des éclats de rire et de la musique arrivaient jusqu’à lui. Comme il restait figé devant le spectacle, il entendit soudain des bruits de sabots. Lorsqu’il jeta un coup d’œil dans la grande cour latérale, il découvrit une vingtaine de voitures dont les chevaux étaient attachés à des poteaux.

Cela non plus, ce n’était pas normal, car il y avait bien un demi-siècle que ce genre d’attelage n’était plus utilisé. Peut-être, se dit le jeune homme, s’agissait-il d’une réunion de collectionneurs de véhicules de ce type. Quoi qu’il en soit, il trouverait bien un peu d’essence quelque part. Il se dirigea donc vers une porte latérale. Avant d’atteindre le porche, il jeta un coup d’œil par une des fenêtres. Dans la salle, il vit une cinquantaine de personnes habillées selon la mode du début du siècle*, qui mangeaient, buvaient ou dansaient. Il regarda sa montre. Il était exactement minuit mois le quart. C’est à ce moment qu’il entendit un cri perçant venant de l’intérieur, un cri augü poussé par une femme. Les lumières s’éteignirent. Cloué sur place, le jeune homme était terrorisé.

Quelques secondes plus tard, lorsque ses yeux furent accoutumés à la clarté de la lune, il reçut un autre choc quand il se rendit compte qu’il regardait en fait une pièce vide à travers une vitre sale et cassée. Les volets pendaient lamentablement et, sous ses mains, l’appui de fenêtre pourri s’effritait. Il tourna les talons et se mit à courir jusqu’à la route.

Lorsqu’il raconta son aventure à des habitants du coin, il apprit qu’exactement cinquante ans plus tôt, à minuit moins le quart, une jeune fille avait été assassinée par un fiancé jaloux dans la pièce même où se déroulait la fête.

Il y a aujourd’hui plus de cinquante ans que ces événements se sont passés. Le témoin vit toujours dans l’ouest du Massachusetts. Mais il ne part plus jamais sans emporter un bidon d’essence.

 

C.B. Colby, Des histoires vraies de fantômes,

Malle (Belgique), Éditions Le Ballon,

« série Croco bleue », 2000, p.40-41

 

*Bien sûr, il s’agit du début du XXe siècle.

 

Le manuel «Rendez-vous» de Graficor propose de retrouver le schéma narratif de ce texte.  Pourquoi pas!

Voici le travail demandé ainsi que le texte :

Texte p.44-45_L’anniversaire_d’antan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s