Un mouton malheureux (texte)


Voici un des textes à l’étude dans les prochains jours (secondaire1)

 

« J’aurais tant voulu naître sous la feuillée de la montagne là-bas, dans le faîte, où passent les nuages noirs qui viennent de la mer; où il y a des roches grises et des fruits sauvages, et des ravins glissants, et des ruisseaux froids avec de la mousse verte et de grands joncs pointus qui piquent un peu la langue; et des pans de soleil tombés dans les éclaircies, et des talles de senteur éparpillées ici et là.

Pourquoi n’ai-je pas de barbe et de poil rude au lieu de cette laine qui s’accroche aux épines?  Et des cornes?  Ah! si j’avais des cornes droites et effilées!  Devant tout le troupeau je défierais le gardien, ce chien de gardien qui n’a qu’à montrer les crocs pour se faire obéir.  D’un seul coup de front, je l’enverrais rouler dans les chardons, jusqu’au bas de la butte.

Puis, la tête haute, je sauterais le clos.  Libre!  Libre!  Mon pied s’habituerait aux cailloux des chemins; je flaierais les tempêtes dans le vent; je coucherais dans les grandes fougères, sous les étoiles; j’apprendrais la nage, la chasse, la bravoure; je me ferais l’ami des ours et des loups; les orignaux m’inviteraient dans leurs demeures au bord des lacs, dans le creux des forêts.

J’aurais l’endurance, les muscles, la résistance, le port de tous ces héros des bois dont on n’a qu’à prononcer les noms ici pour faire frémir les grands-pères.»

FÉLIX LECLERC, Allégro

Questions de compréhension

  1. Quels sentiments éprouve le mouton?  Ennui, mécontentement, envie et orgueil dans ses sentiments.
  2. Pourquoi le mouton souhaite-t-il avoir de la barbe et du poil rude? parce que cela lui permettrait de sauter le clos sans risquer de s’accrocher aux épines comme c’est présentement le cas avec sa laine fragile.
  3. Relève, dans le texte, les raisons pour lesquelles le mouton se trouve si malheureux.  le mouton est malheureux : il aurait voulu naître sous d’autres cieux où il y a plus d’aventures; il voudrait avoir l’apparence d’autres animaux plus robustes que lui; il se sent prisonnier, il voudrait être libre et courir à l’aventure.
  4. Quelle leçon pourrais-tu tirer de ce texte? la fin de l’histoire nous apprendrait que le mouton ne gagna rien à dédaigner la place choisie pour lui😉

 

Si le texte vous intéresse :

Un mouton malheureux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s