Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

L’appel de la forêt – jour 3-4


Je demande peu de choses sur deux journées de travail puisque la lecture, à elle seule, demande beaucoup de temps!

Lecture du chapitre 2

Vocabulaire : Demandez à l’enfant de choisir 5 mots pour chacun des chapitres. Demandez à l’enfant de donner une définition «selon le contexte» et ajouter une phrase (autre que celle du texte) contenant les mots retenus.

 

Travail demandé à l’élève pour ce chapitre (écrit)

Relève le nom des chiens qui font partie de l’attelage et précise la principale caractéristique de chacun d’eux.

Spitz : Dirige l’attelage et entend se faire respecter. D’un caractère sournois, il sera le principal ennemi de Buck.

Dave : Limonier du traîneau, chien « morose et atrabilaire », il est animé par la passion du trait.

Billee : Frère de Joe, d’une bonté excessive, il est maltraité par Spitz.

Joe : Grincheux et peu sociable, il est tout le contraire de Billee.

Sol-leck :Vieil husky qui préfère qu’on le laisse tranquille. Il lui manque un oeil et ne tolère pas qu’on l’approche du côté de son oeil aveugle. Comme Dave, il adore son métier de chien de traîneau.

Pike : Surnommé le geignard, c’est un « voleur habile »

Dub : Chien maladroit et étourdi.

Dolly  : Dernière chienne achetée par Perrault et François. Atteinte de la rage, François sera contraint de l’abattre.

(fiche Gallimard)

Décris les changements survenus chez Buck et son trait le plus remarquable. ( indice : l’odeur du vent)

«Son développement physique fut complet… etc.»

Il perd d’abord sa « délicatesse de goût » et s’habitue à manger « les choses les plus répugnantes et les plus indigestes ». Ses sens s’affinent « la vue et l’odorat devinrent extrêmement subtils, et l’ouïe acquit une telle finesse que, dans son sommeil, il percevait le moindre bruit », il devient capable de « sentir le vent, et de le prévoir une nuit à l’avance ». Il apprend à se battre contre les loups et à hurler comme eux : « siennes étaient devenues les cadences de leur mélopée monotone ». Enfin, disparaissent peu à peu toutes les traces de son ancienne moralité « chose inutile et nuisible dans cette lutte pour l’existence ». Cette transformation, que l’on pourrait qualifier de régression, apparaît comme indispensable à sa survie. (fiche Gallimard)

Si vous avez beaucoup de temps…  on pourrait demander de justifier le titre du chapitre.

Publicités
Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

L’appel de la forêt – jour 1-2


Je suis un peu en avance…  mais je me prépare!

Après la géographie, mon fils-3 passera au français.  J’ai décidé de travailler un roman entier : L’appel de la forêt.

Roman d’aventures, un récit d’apprentissage (enjeu du roman d’ailleurs), combat entre l’homme et l’animal… c’est un roman fabuleux à étudier en classe-maison!

Une première lecture du roman est nettement préférable pour accélérer et faciliter le travail.

Jour 1-2 – chapitre 1

Vocabulaire

L’élève doit préparer une page qui sera complétée au fur et à mesure que l’on avance dans le travail sur le roman. On peut proposer de créer un paysage avec des pastels secs et de dessiner un chien au bas de cette page.

Travail demandé :

Demandez à l’élève de choisir 5 mots pour chacun des chapitres.  Demandez à l’enfant de donner une définition «selon le contexte» et ajouter une phrase (autre que celle du texte) contenant les mots retenus.

Ce travail est très important pour encourager l’utilisation d’un dictionnaire et s’assurer de la compréhension de ce qui est lu.

Étudier un incipit (oralement):

  1. Où se passe l’histoire? (De Santa Clara au Grand Nord)
  2. Quand se passe-t-elle? (En 1897)
  3. Qui sont les personnages du chapitre? (Buck / Le juge Miller / Manuel / L’homme au gilet rouge / Perrault et François)
  4. Que se passe-t-il? (Buck est vendu et emmené dans le Grand Nord pour y devenir chien de traîneau.)

Travail demandé à l’élève pour ces deux chapitres (écrit):

Demandez à l’élève de préparer sa page : créer un fond avec des pastels secs, dessiner Buck ou simplement une tête de Buck.

Indiquer en haut de la page à gauche le «chapitre 1 – la loi primitive»

Travail demandé :

Écriture :  Qui est Buck?  Dans les premières pages du roman, on donne le portrait physique et moral de Buck. Trace le portrait de l’animal.

Je vais essayer de placer des photos de son travail au fur et à mesure…  si j’en trouve le temps, naturellement.

Publié dans J'aimerais vous dire que...

Journal quotidien


Dieu que le temps passe rapidement, vous ne trouvez pas?

J’ai l’impression de n’avoir rien fait jusqu’à maintenant tellement il reste de choses à faire.  Heureusement qu’il reste encore plusieurs mois pour poursuivre nos apprentissages, car, je l’avoue, on est très loin du fil d’arrivée!

On court après le temps continuellement… c’est désespérant parfois de voir à quel point on ne fait pas beaucoup de choses en quelques heures. Je suis toujours surprise de voir que je n’ai fait…  que… ça.

Prenez la lecture d’un texte avec un enfant de 5e-6e année, une simple lecture, une lecture d’un texte assez court même.

  • Faire lire une première fois le texte seul pour lui permettre de se l’approprier;
  • Relire avec lui le texte pour veiller à la compréhension parfaite et faire quelques commentaires pour l’analyser adéquatement;
  • Lui demander de nous en faire une narration orale ou répondre à quelques questions de compréhension

Vous venez de passer 30-40 minutes facilement!

Incroyable…  30-40 minutes et vous n’avez qu’exploré un texte!

Je me rends compte à quel point dans une école régulière les enfants n’ont surement pas le temps de faire beaucoup de choses.  Pensez aux nombreux déplacements, pauses, retours en classe, explications de l’enseignant, organisation de la classe, sortir le matériel, attendre les retardataires, gestion de crises de toutes sortes, etc…  le travail réel ne doit pas occuper beaucoup de place!

Même si je travaille «en prenant mon temps», je me rends compte que j’angoisse facilement devant ce temps qui file aussi rapidement…  soupirs…  J’ai encore trop souvent l’impression de pouvoir en faire plus, même si, dans les faits, c’est vraiment impossible.  Franchement, je ne vois pas comment je pourrais!

Je ne désespère pas…

Je reste positive…

Je garde le regard droit devant!

Mes enfants apprennent tous les jours, n’est-ce pas l’objectif à atteindre que je me suis fixé?

mais…  mais…  Dieu que le temps passe rapidement chez nous.  Je ne dois pas avoir le même temps que les autres! hihihi