Journal quotidien


J’ai discuté dernièrement avec une maman-enseignante qui me disait : «Je suis tellement déçue de voir que mes enfants n’arrivent jamais à faire les exercices correctement et je te parle même pas des évaluations que je leur propose…  Il n’aime rien, ne font rien de la bonne façon…»

Déception?

Hum…  on peut facilement éprouver de la déception lorsqu’on fait la classe à nos enfants.

  • Niveau inadéquat pour l’enfant
  • Refus de travailler
  • Incapacité à se concentrer
  • Dérangement continuel
  • Pleurnichage
  • Manque de ténacité
  • Indiscipline
  • Lenteur
  • L’enfant ne s’applique pas
  • etc…  etc…

Pourtant, je pense que la réelle déception n’est pas l’enfant mais bien notre «vision» de l’école-maison.

Comme dans plusieurs secteurs de notre vie, bien souvent, on se fait une image mentale de ce que devrait être une classe-maison : une merveilleuse et vraie classe-maison.

Pour certaine un lieu qui ressemble à une école régulière mais où les enfants seraient continuellement heureux d’apprendre.  Pour d’autre un lieu d’apprentissage libre où l’enfant aurait toujours le goût d’explorer et apprendre.  Pour d’autre encore, un lieu calme et paisible où l’enfant s’épanouit devant les apprentissages proposés.  Pour d’autre encore, …  Nous avons bien souvent une «image» de ce que devrait être une classe-maison.

Quelle déception lorsqu’on se retrouve, pour la première fois, devant un petit bout d’homme grognon qui refuse d’écrire sous prétexte qu’il n’a pas d’idées!  Quelle déception lorsqu’on se retrouve devant une petite princesse qui déteste le projet que nous avons préparé pendant des heures!  Comment est-ce possible, c’était pourtant si intéressant!!!!!

On planifie, organise, recherche, prépare,…  on s’installe confiante devant notre petit personnage qui nous regarde les yeux dans l’eau et nous dit :«Pourquoi on doit toujours faire l’école?» On cherche, prépare, colorie, plastifie, cadre, recadre, décore…  de belles pages d’écriture, on place la feuille devant l’enfant et on entend «Pas encore une situation d’écriture plate?»

Déception?

Pourtant, la déception n’est pas le manque total d’intérêt provenant de l’enfant mais bien d’avoir «imaginé une classe-maison» qui ne reflète pas la réalité quotidienne des enfants.  C’est notre façon d’imaginer cette classe-maison qui est décevante pour nous : elle ne reflète pas ce que nous voudrions qu’elle soit.

Je pense qu’on devient meilleur parent-enseignant lorsqu’on fait la paix avec l’image et la réalité de notre quotidien d’école-maison.  On se découvre, ensuite, des ressources personnelles qu’on ne soupçonnait même pas! ha!  On découvre que notre classe-maison évolue tranquillement, au même rythme que notre propre évolution, et, au même rythme de notre évolution de la compréhension de la façon d’apprendre des enfants.

Déception?

Oh que oui…

Déçue plus d’une fois de ne pas avoir perçu une difficulté pourtant évidente chez un enfant…

Déçue d’avoir imaginé que mes enfants auraient un grand intérêt pour un projet…

Déçue d’avoir travaillé autant sur un projet qui n’a pas plu autant que je l’espérais…

Déçue de ne pas avoir choisi un manuel moins monotone…

Déception?  Il y a toujours des déceptions en classe-maison ou ailleurs!

Mais… bien plus encore…   plus déçue d’avoir souvent imaginé mes enfants être ce qu’ils n’étaient pas🙂

4 réflexions sur “Journal quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s