Publié dans J'aimerais vous dire que...

La dictée


On oublie trop souvent que ce qu’on lit sur un blogue ou ailleurs n’est, et ne restera, que la simple expérience d’une personne envers son ou ses enfants.  On oublie que ce qui fonctionne pour l’un, ne fonctionne pas nécessairement pour l’autre enfant, pourtant dans la même famille!

J’ai reçu un courriel hier d’une maman qui me reprochait d’avoir fait «miroiter» que la dictée était la panacée pour un orthographe parfait.

Si c’est le cas, je m’en excuse, puisque la dictée seule ne réussira absolument pas à rendre un enfant solide en orthographe.  Ce n’est qu’un moyen, efficace dans mon cas, parmi plusieurs autres moyens disponibles : lecture régulière, mémorisation de mots, écriture quotidienne, etc.

Si j’avais un conseil à donner ce matin, ce serait celui-ci :

L’important, pour nous parent-enseignant, est de suivre la méthode que nous trouvons le plus efficace pour nos enfants.  Il faut se souvenir que cette méthode n’est qu’un moyen, parmi plusieurs, pour arriver à un résultat avec l’enfant devant soi et pas obligatoirement pour tous!

Cela m’exaspère toujours de recevoir des reproches sur quelque chose comme ça.  Si, chez moi, un enfant n’arrive pas à écrire sans fautes, je n’accuserai certainement pas l’idée que j’ai puisée sur un blogue du piètre résultat de mon enfant.  Je vais, par contre, prendre le temps de chercher attentivement un moyen de l’aider efficacement.  Je vais probablement prendre le temps de me questionner sur ma façon de travailler avec lui, sur l’attention qu’il donne en classe, sur les outils que j’utilise, etc.

C’est facile, même pour moi, de dire que le manuel d’histoire que j’utilise conduit mes enfants à l’ignorance puisqu’il n’enseigne qu’une partie de la partie historique que j’étudie…  Ne devrais-je pas me questionner sur le complément d’information que je n’ai pas su leur donner?

Il faut parfois pousser beaucoup plus loin nos réflexions…  Que peut-on faire pour ajouter toujours ce petit quelque chose qui rendra les informations que je désire faire passer plus «adaptées» à l’enfant qui se retrouve devant moi.

Un mot à retenir : «RESPONSABILISATION»

oui…  responsabilisons-nous…  n’oublions pas que nous faisons toujours, oui toujours, ce que l’on croit adéquat et parfait…  mais  est-ce réellement le cas?

Bonne journée et bonne rentrée à celles qui débutent aujourd’hui!

Publicités
Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Ma maison (situation d’écriture)


Voici la très courte situation d’écriture que je propose à mon fils-3 (secondaire 1) cette semaine.

Je suis très, très, très pointilleuse sur la «manière de faire» ce genre situation d’écriture.  Je tiens à une «structure».  Comme je le répète continuellement chez nous : «Je préfère un petit paragraphe bien écrit qu’une longue page qui n’a aucun sens!  Ce n’est ni un concours, ni une démonstration de l’ébullition d’un cerveau! hihihi»

Décris la maison que tu habites, et dis les impressions qu’elle produit en toi.

  • Dans la première partie, insiste sur les détails caractéristiques, ce qui la distingue des autres.
  • Dans la seconde partie donne les impressions qu’elle produit en toi.

Source : Procure des frères de l’instruction chrétienne, «lectures littéraires tome 1»

Si cela vous intéresse, voici ma feuille de travail à imprimer :

Situation d’écriture_ma maison

Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Le roman de Renart (livre)


Comme il n’y a que les fous qui ne changent pas d’idée…  hihihihi  mon fils-3 préfère débuter ce petit roman au lieu de l’autre préalablement choisi (Le chien des Baskerville)

Comme j’avais prévu l’exploiter de toute façon, pourquoi pas maintenant!

Renart, rusé, habile et surtout beau parleur, a plus d’un tour dans son sac lorsqu’il s’amuse à piéger Ysengrin, le loup sot et glouton, Tiécelin le corbeau, Chantecler le coq, Daine Pinte la poule… Mais, las d’être dupés par ce goupil malicieux, les animaux lui complotent à leur façon une drôle de surprise ! Rira bien qui rira le dernier !

Vous vous demandez surement comment je vais insérer ce roman dans ma semaine de travail de français?  Je l’insère, tout simplement.  En fait, lorsque sa lecture sera faite, je lui propose de travailler avec lui les questions orales immédiatement après.  Il fera les questions écrites le lendemain en classe, on décalera donc la période de français qui était prévue.  Le roman «accompagne» notre semaine de travail.  Je n’arrête pas tout cette fois pour le travailler.

Je veux qu’il apprenne à lire en parallèle : chose qui semble bien difficile par moment pour lui 😉

Le travail sur le roman:

Dans ce cas-ci, je lui demande de lire le roman en entier avec moi.  Ce sera plus long, c’est vrai, mais je veux en profiter pour le guider dans sa lecture en lui proposant des pistes de réflexions qui l’aideront éventuellement pour son dossier de travail à la fin.

J’ai sélectionné ce dossier de PEMF et Cie

Voici le dossier :Roman_de_Renart

Il le fera en entier.  Je trouve qu’il résume très bien mes attentes envers ce roman.

À la fin…  vous me voyez venir…  je pense lui proposer une situation d’écriture.

SujetToujours torturé par la faim, Renart invente une nouvelle ruse pour piéger Ysengrin (ou un autre personnage de votre choix) et ainsi obtenir de la nourriture. Imaginez sa ruse et racontez cette aventure en insérant dans votre récit plusieurs dialogues.

Consignes

  • Rédigez votre récit au passé simple en introduisant des passages au présent de narration.
  • Respectez la présentation des dialogues.
  • Votre texte fera environ une page.

Critères de correction

  • Présence d’un récit avec des dialogues.
  • Originalité de la ruse.
  • Respect de la présentation des dialogues.
  • Emploi de verbes de parole variés.
  • Respect de l’orthographe, notamment des conjugaisons et des accords.

***source : cliquer ici

Je vais en profiter pour ajouter un peu d’art dans tout ça et plus précisément les enluminures. (cliquer ici)

Voici ma feuille de travail pour la situation d’écriture :

Le roman de Renart_situation d’écriture

Nous devrions y passer quelques semaines!