Le départ pour l’école (poésie)


Écolier qui part pour l’école,

Garde-toi de traîner le pas,

En chemin ne t’amuse pas,

Mais songe à l’heure qui s’envole.

.

Pour ton modèle et ton symbole,

Si tu m’en crois, tu choisiras,

Non pas le papillon frivole,

Trop avide de joyeux ébats;

.
Mais l’abeille,toujours pressée,

Qui butine dans la rosée

Toutes les fleurs riches en miel.

.
Jamais d’école buissonnière,

Dit cette bonne conseillère,

Qui voltige entre ciel et terre.

H. Durand.

 

Si cela vous intéresse :

Le départ pour l’école_poésie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s