Journal quotidien


Prendre un tournant différent a changé ma classe-maison…  j’en suis tellement heureuse, si vous saviez!

Je ne parle pas uniquement des matinées de travail, mais bien de «l’atmosphère» qui se dégage maintenant de notre quotidien… En fait, je devrais plutôt dire dans ma propre tête.  Tout se passe entre les oreilles au fond…  toutes les contraintes se situent en nous bien plus qu’à l’extérieur de nous.

J’ai éliminé l’impression constante de « manquer de temps » et quel soulagement…  mais quel soulagement!!!!  Tout est là…  Tout est simplement là dans ces trois mots «manquer de temps»…

J’ai fini par comprendre que je n’en pouvais plus de me sentir continuellement «pressé par le temps» ou pire avec ce sentiment constant «que nous sommes en retard sur un programme quelconque».

Terminé…

J’ai décidé depuis quelques temps de savourer mon quotidien en proposant une tonne d’exercices qui prennent du temps ou qui n’ont aucun rapport avec mon programme de base.  J’ai décidé que prendre le temps d’explorer un roman pendant deux semaines c’était tout à fait acceptable au même titre que de suivre une autre séquence complète dans un manuel x ou un autre manuel y!  J’ai décidé que faire un exercice sur l’étymologie pouvait être aussi pertinent qu’un autre de conjugaison, et ce, même s’il n’est pas au programme.

Je n’arrive pas à bien m’exprimer à l’écrit sur cette réflexion…  je semble confuse j’imagine.

Plusieurs pourront me lancer « c’est un peu ce que tu faisais déjà avant non?» hihihi😉

Oui, effectivement, mais ce que peu d’entre vous peuvent réellement savoir c’est que « dans ma tête » je me sentais continuellement coupable de ne pas suivre une ligne droite!

J’ai toujours gardé en tête et gardé les yeux rivés sur un point d’arrivée à la fin de l’année!!!!!!!!!!

Quel soulagement pour moi d’éliminer ce sentiment de point de départ et de point d’arrivée.  Je découvre le réel plaisir de travailler en ayant aucune limitation dans le temps…

Je vous assure que c’est surréaliste!

J’avance donc dans mon programme en faisant tout ce qui me plait…  tout ce qui est nécessaire de faire pour que la compréhension soit réellement là…  peu importe si on passe 3 semaines sur une notion aussi ridicule que la classe grammaticale du sujet!  

J’ai enfin l’impression d’accompagner mes enfants au lieu de les conduire à quelque part.

Je réalise aujourd’hui que j’ai porté mes enfants sur mes épaules pendant 15 ans en classe-maison… maintenant, je marche près d’eux.

La différence est subtile, très mince en fait…  Ce n’est peut-être pas claire pour vous cette différence que je tente d’expliquer mais croyez-moi, dans ma tête, cette différence change complètement mon école-maison.

Aujourd’hui je marche près de mes enfants en classe-maison au lieu de les conduire vers une fin quelconque.

Comme j’aime l’école-maison pour tout ce que j’ai appris au fil du temps sur moi et les enfants!!!

******************************************

Groupe FACEBOOK « apprendre… Autrement! »

Une question reçue ce matin :
«Mon conjoint ne veut rien savoir de l’IEF, il a peur que les enfants ne terminent pas leurs études. Comment avez-vous convaincu votre conjoint? »

10 réflexions sur “Journal quotidien

  1. Moi je te comprends très bien. Cette pression que la préparation aux examens apporte, je ne l’ai vécu que Lorsque j’ai voulu faire évaluer en sec 4-5, nous avons perdu le plaisir d’apprendre.
    Aujourd’hui avec mes deux petites, j’ai passé une grande partie de la matinée à travailler les multiplications et fractions avec les réglettes. Cela prend du temps, cela n’est pas dans le curriculum, mais on a mis en place des choses importantes. On a beaucoup rit tout en travaillant. Cela ne fait pas avancer les cahiers….mais on y gagne éventuellement. Je saisis. Le moment quand on travaille et je me sens libre face au curriculum. Apprendre pour être évaluer affecte la qualité de l’apprentissage.

    J'aime

    1. Oublier qu’il y a une «fin» est soulageant…. Même pour les examens du DES, nous avons décidé de prendre le temps…

      J’aurais aimé être aussi « libre » avant… mais ce n’était tout simplement pas moi😉

      J'aime

  2. Merci de partager vos réflexions! Tout ça fait bien réfléchir! Elles m’aideront sûrement dans mon cheminement mais surtout sur l’ambiance qui règne dans la maison, ma relation avec mes filles qui sont parfois tendus! Tout ça résonne en moi. Cela me projette quelques années en arrière. Je dois me remémorer les raisons de notre choix de faire l’enseignement à la maison et comment je voyais notre aventure. Je réfléchis!

    J'aime

  3. Merci encore pour le partage de tes réflexions qui s’ajoutent aux miennes depuis quelque temps! J’ai ce désir également depuis quelque temps de me libérer de cette pression inutile.

    J'aime

  4. Je comprend très bien le soulagement que tu éprouves. Moi aussi, je suis quelqu’un qui se met de la pression inutilement. Tout se passe entre les deux oreilles.

    Je me souviens d’avoir lu une maman américaine qui avait décidé de trancher en deux la onzième année de son fils pour qu’il puisse faire des projets personnels. Ça lui avait permis de mieux se connaître avant de finir son secondaire et de mieux s’orienter par la suite. Je trouvais cela très cool de la part de la maman de pouvoir avoir la liberté d’offrir cela à son fils.

    Faire la classe à l’année apporte son lot d’avantage. Avoir la liberté de ne pas avoir toujours le même rythme selon les saisons, prendre une semaine de vacances aux quatre ou 6 semaines, prendre une plus grande pause à Noël ou un autre moment de l’année, etc…

    Je suis contente pour toi que tu aies laissé cette pression tombée.

    J'aime

    1. C’est difficile de ne pas tenir compte du rythme « normal » des apprentissages puisqu’on ne veut pas pénaliser l’enfant devant soi et que le programme scolaire est conçu ainsi. J’ai toujours respecté le rythme de mes enfants en devançant ou retardant certaines matières… et que dire des nombreux ajouts ici et là😉 mais je ne me suis jamais sentie totalement «libre» dans ces choix. Il y a une pression psychologique énorme de terminer l’année scolaire à temps… c’est totalement ridicule mais c’est là.

      Oui… tout se passe entre les deux oreilles mais se transmet dans nos gestes et nos décisions.

      J'aime

  5. Je me questionne à ce sujet, es-ce que tu te sentais plus libre avant de devoir te rapporté à la commission scolaire ? De ce que je comprends, il est important de suivre notre propre rythme et celui de nos enfants mais la tendance perfectionniste veut à tout prix suivre le rythme de l’école (je ne parle pas nécessairement apprentissage mais également horaire et vacances) alors que l’idée initiale c’était d’enlever ce fardeau à nos enfants. Je suis peut-être dans le champs aussi, mais une chose est certain j’ai un signet sur cet article de ton blog parce que forcément je devrai y revenir dans notre parcours scolaire.

    J'aime

    1. Oui j’étais plus libre avant d’être dénoncé à la Commission Scolaire, mais… en fait, tout se passe entre nos oreilles😉 puisque je fais exactement la même chose au fond hihihi

      La bataille ne se fait pas à l’extérieur mais à l’intérieur de soi. Nous avons une «image» d’école régulière tatouée… les manuels sont fabriqués pour des niveaux, des années précises… Les évaluations à la fin d’une année nous obligent un rythme… tout nous amène naturellement à imposer la même structure en classe-maison. Même dans mon cas, où j’explore un peu partout, où mes programmes ne sont jamais réellement fixes… malgré tout, je gardais toujours en tête qu’il DEVAIT y avoir une fin d’année. J’ai toujours eu de la difficulté à imaginer ne pas terminer une année en mathématique par exemple. Je devais donc organiser mon parcours pour travailler davantage s’il le fallait pour «terminer» dans les temps.

      Oui… j’y arrivais toujours et même en avance… mais à quoi bon courir quand on peut savourer le temps qui passe?

      J’avoue que c’est la fin du secondaire de mon fils-1 qui a fait « exploser » ma vision de ce rythme… c’était tellement fou. Ridiculement fou. Maintenant que mon fils-2 arrive là… je ne pouvais même pas concevoir passer par le même rythme parce qu’il est totalement différent ce fils.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s