Journal quotidien


Chaque fois que je rends visite à une de mes soeurs, la deuxième, je suis toujours éberluée de voir sa maison parfaite…  Je vous assure, c’est impressionnant! Tout est soigneusement à sa place, tout est impeccablement nettoyé, tout est minutieusement rangé à un endroit précis… oui, il y a de quoi être envieuse.  ( les mamans qui sont venues chez nous…  je vous défends de sourire )

Ah oui…  j’oubliais…  chaque fois que je rends visite à ma soeur ce n’est pas une visite surprise, mais bien une visite annoncée😉

Comprenez-vous ce que je tente de raconter?

Si j’arrive à l’improviste, en milieu de semaine, chez cette même soeur…  hum…  cette maison impressionnante prend soudain un autre visage : le visage de la réalité.

Il est facile de donner l’impression d’être ce que nous ne sommes pas en réalité.  Il est facile d’avoir un regard erroné sur une situation quelconque.  Ma soeur est une personne ordonnée, oui, mais pas tout le temps.  Elle est enseignante au primaire, elle a un adolescent à la maison, un mari, une vie…

Je reçois souvent des courriels de mamans qui croient, quelle erreur de le croire d’ailleurs, que je suis « différente »…  une espèce de « SUPER FEMME » …  hum…  peut-être un genre de robot qui accomplit une multitude de tâches sans éprouver la moindre fatigue!

Quelle erreur!!!!!

Comme lorsque je pénètre dans la maison de ma soeur à l’occasion, visiter mon blogue donne probablement l’impression d’arriver dans un jour spécial.  Cependant, au quotidien, dans ma propre maison c’est souvent bien différent.  Je ne suis pas toujours en contrôle de toutes les situations…  il m’arrive de pleurer de découragement, d’élever le ton, de perdre patience, d’ordonner des choses au lieu de demander, de manger un sandwich parce que je n’ai pas eu le temps de cuisiner, de déplacer un objet au lieu de le ranger, de choisir un exercice de révision au lieu d’enseigner une notion nouvelle parce que je suis épuisée, de prendre un congé parce que je n’en peux plus,…  oui…  il m’arrive, quotidiennement d’être comme vous toutes😉

On peut donner l’impression d’être en contrôle de toutes les situations…  mais, dans les faits, ce n’est qu’une visite «planifiée» dans la vie de quelqu’un.

J’aime me dire que lorsque je visite un blogue de quelqu’un, j’arrive toujours lors d’une visite «planifiée » et non pas « improvisée»!!!!!

Bonne journée!

16 réflexions sur “Journal quotidien

  1. Alors tu Es humaine😱 Chez moi, j’ai de la difficulté à rendre la maison acceptable même une c’est annoncé😩😩 Je me rappelle alors ce qui est essentiel et je crois qu’on vit de belles choses, qu’on apprend…. On apprend à gérer le stress, les conflits familiaux, les imprévus et la fatigue…. En plus d’apprendree a lire, ecrire,etc…
    Je t’envoie plein de belles pensées et n’oublie surtout pas de fermer les yeux sur les imperfections du jour et de dire merci pour toutes les belles choses que Dieu met dans ta journée. Amitiés.

    J'aime

    1. hahaha oui… je suis HUMAINE… soupirs… parfois j’en ai assez qu’on me voit autrement😉 On a l’impression que je ne fais pas d’efforts, que tout est facile, simple, sans difficultés alors que je travaille tout le temps pour y arriver! ha!

      Oui, je n’oublie jamais de dire merci pour la chance que je possède d’être « aussi parfaite »😀 hahahaha😀

      J'aime

  2. « (les mamans qui sont venues chez nous… je vous défends de sourire) »

    Bien que je n’ai pas encore eu le privilège d’aller chez-toi, s’il y a des mamans qui souriraient en allant chez-toi, je crois bien qu’elles s’esclafferaient en venant chez-moi!😀

    Bonne journée Sylvie!😉

    J'aime

      1. J’adore la réponse… hihihi ma plus jeune soeur me dit toujours la même chose… elle vit dans le désordre la plupart du temps!😀

        J'aime

  3. Merci Sylvie…c’est les mêmes réflexions que je me fais…

    Je culpabilisais pendant longtemps envoyant la superbe maison rangée de ma belle-maman ! Jusqu’au jour, ou j’ai réalisé qu’elle était seule à vivre dedans.

    Aujourd’hui, je préfère un peu de cheni qui me montre que mon appartement est pleins de vie ! Je ne souhaiterais pas vivre dans un truc pico bello ranger, car j’aurais l’impression de vivre dans un endroit mort🙂 !

    On oublie beaucoup de contextualiser les situations…un détail peut tout changer notre manière de voire !

    Merci pour ce beau billet !

    J'aime

  4. Merci Sylvie pour ce post que je découvre. Je partage complètement ton avis. J’aime l’ordre et pourtant je préfère poser le courrier tout juste ouvert sur le buffet que de le pré-ranger, parce que, après une matinée d’école, en plus d’avoir le déjeuner à terminer, je n’ai pas du tout l’envie de le faire ! Et ainsi de suite tous les jours !! Jusqu’à ce que je fasse une jolie pile rassemblant les dessins des enfants, les papiers importants, les boutons et les insignes scoutes à recoudre, … Pour laisser de la place à une future autre pile !!! Il m’arrive de dire aux invités qu’heureusement qu’ils viennent, car cela me permet de ranger…. Ou de cacher !!!!

    J'aime

    1. « Il m’arrive de dire aux invités qu’heureusement qu’ils viennent, car cela me permet de ranger…. Ou de cacher !!! »

      J’adore… hahaha C’est souvent le cas pour plusieurs je pense😉

      J'aime

  5. Mais voici une réflexion . faire l’école maison me place en dehors de la norme. Certains proches ne comprennent pas ce choix et même le rejettent complètement (plus ou moins ouvertement). Leur regard forcément plus exigeant que si mes enfants et moi étions dans la norme me met la pression. Vis à vis d’eux, j’ai l’impression de ne pas avoir le droit d’être fatiguée, de me remettre en cause, de m’inquiéter des difficultés scolaires d’untel, etc.. Tout cela afin de justifier que nous avons fait le bon choix. Je ne peux pas dire ce que seront mes enfants dans dix ans … Je fais ce qu’il me semble être le mieux aujourd’hui avec mes enfants tels qu’ils sont aujourd’hui. Mais il reste parfois difficile de se détacher des regards moins bienveillants !

    J'aime

    1. Tu as tellement raison Adélaïde, même après 15 ans d’école-maison… un enfant qui a terminé son parcours scolaire et un autre en fin de parcours, je subis encore des commentaires désobligeants parfois😉 J’aimerais dire que je les ignore totalement, mais ce serait mentir. Ces commentaires laissent toujours une trace sur soi… On apprend simplement à vivre avec.

      Je reste cependant convaincu que notre route n’est pas mauvaise, au contraire.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s