Journal quotidien


Bon début de semaine tout le monde.

Nous reprenons la route, après notre petite journée de congé, pour un autre 6 jours de travail (en matinée seulement).  On poursuit l’expérience une deuxième semaine supplémentaire…  Je ne saurais dire encore si l’expérience se poursuivra à long terme puisque nous éprouvons encore beaucoup d’inconforts face à ce changement.  Je suis ambivalente.

Les enfants ont l’impression d’être bousculé…  donc l’atmosphère est un peu difficile par moment.  Par contre, lorsque midi se pointe… hum…  quel bonheur de réaliser que nous sommes en congé pour le reste de la journée!!!!!

Mais… je ne veux pas rendre l’atmosphère de la classe-maison pénible, qu’est-ce que j’y gagnerais?  L’ambiance ou l’atmosphère de la maisonnée a un impact majeure sur la qualité de travail produit.  Un enfant qui rechigne ou pleure devant sa feuille ne produira JAMAIS un travail aussi appréciable qu’un enfant heureux de le faire.  J’ai compris et remarqué cela dans ma propre classe-maison plusieurs fois.

Ce n’est pas vrai qu’un enfant peut apprendre dans n’importe quelle situation…  c’est une erreur de le penser.  Oui, il fera son travail…  oui..  mais ce qui en restera sera minime.  Pour laisser «sa trace» un travail a besoin d’être assimilé et digéré dans un corps apte à le recevoir.  Comment apprendre adéquatement lorsqu’on est brûlant de fièvre?  Comment apprendre adéquatement quand une maman crie près de nous pour qu’on accélère, qu’on s’applique davantage…  ou pire quand on se sent comparé continuellement?

La comparaison…  quelle galère dans une classe-maison avec plusieurs enfants.  Chez nous, c’est une bataille constante.  Les enfants se comparent entre eux, oubliant la différence d’âge qui les sépare.  «Toi, à mon âge tu comprenais facilement ceci? » «Moi, à ton âge, contrairement à toi, je pouvais très bien faire ça»  continuellement…  péniblement… on y revient.  Je déteste ça.

Je réexplique régulièrement l’effet pervers de cette comparaison, mais, tristement, ils ne peuvent s’empêcher de le faire.

Par contre, d’un autre côté…  à bien y réfléchir…  moi aussi je compare à l’occasion sans réaliser que je le fais.

« Pourquoi ton manteau n’est-il pas accroché?  Prends exemple sur ton jeune frère qui l’a fait dès son retour à la maison »

« Regarde tes jeunes frères, ils étaient assis en classe avant toi alors que tu devrais montrer l’exemple »

Pfft…  je pourrais sûrement en citer des centaines j’imagine…

Je persiste à dire que cela a un effet pernicieux sur l’attitude de chacun puisque le comparé se sent toujours «non conforme» qu’il soit le bon ou le moins bon.

Bon je vous laisse… nous débutons bientôt.  Je vous souhaite une belle semaine de travail!

**********************************************

Groupe « Facebook » « Apprendre… Autrement! »

Vous avez tendance à comparer en classe? Comment peut-on l’éviter?
Avez-vous des idées pour améliorer la situation?

14 réflexions sur “Journal quotidien

  1. J’avais l’habitude de suivre un blogue américain qui suivait la méthode de Charlotte Mason en ce qui concerne les horaires qu’elle préconisait et comme cette maman se sentait bousculé par le temps en avant-midi, elle a instauré ce qu’elle a appelé « just one more thing » seulement une autre chose en après-midi. Peut-être serait-ce la solution à tes avant-midis qui sont peut-être un peu trop chargé présentement? Juste une petite demie-heure après le dîner ferait peut-être la différence? Qu’en penses-tu?

    J'aime

    1. Au fond Therry, ma 6e journée sert à ça… et l’été servira aussi à ça. Il faut simplement lâcher prise sur «horaire scolaire»!!!! comme je travaille de la même manière depuis 15 ans… j’ai tendance à croire qu’il me manque trop de temps!😉

      J'aime

  2. Ici aussi c’est comme ça la comparaison. On essai de ne pas en faire mais on ne peut s’en empêcher. Mes garçons aussi le font naturellement entre eux. Les garçons sont en général compétitifs, et c’est probablement ce qui les aide à avancer dans la vie. J’avais déjà lu un livre la dessus, sur le besoin de compétition des garçons. Se besoin de se comparer pour être en mesure de se situer. Si ils étaient dans une classes « normale », ils auraient des points de repère de même niveau mais en classe maison leurs points de repères sont leur frères…

    J'aime

  3. Après notre souper, les enfants, mon mari et moi avons fait une entente sur l’horaire de travail de 6 jours en avant-midi comme chez toi. je vais donc tenter l’expérience aussi. Nos après-midi sont plutôt chaotiques ces jours-ci avec l’arrivé du soleil. Nous prenons trop de temps pour dîner ainsi que trop de temps pour notre pause extérieure qui s’éternise indéfiniment. Je fais à peine ce que j’avais prévu pour l’après-midi. Mes enfants sont jeunes alors il est parfois difficile pour moi de les faire débuter leur travail lorsqu’ils s’amusent tant dans la nature. Je crois qu’il peut être intéressant de déménager la classe à l’extérieur lorsqu’il fera chaud les matinées de printemps et d’été. je suis excité à cette idée! Espérons qu’elle tiendra le coup. Merci pour cette suggestion, c’est vrai que nous sommes porté à suivre un calendrier scolaire traditionnel comme nous l’avons vécu étant plus jeune.

    J'aime

    1. Je te souhaite de vivre une aussi belle expérience que la mienne… Je regrette de ne pas avoir « osé essayer » avant. Je suis consciente que ce n’est pas à la portée de tout le monde, mais… l’essayer, c’est l’adopter! En août,septembre je fais souvent la classe dehors près de la piscine😉

      Aimé par 1 personne

  4. L’idée me plait énormément. Ce qui m’inquiète un peu, c’est le mois de juillet et août avec les amis en vacances…. Je me demande si les enfants accepterons de faire de l’apprentissage formel. Je sais que la lecture de livres vivants sur différents sujets scolaires pourront facilement les tenter mais les cahiers??? J’ai un peu peur… Je me suis dit que les mois froids, je réintègrerai probablement les apprentissages en après-midi puisque les enfants rentre plus naturellement…

    J'aime

    1. l’été… 3 jours semaine seulement… c’est très peu en fait, quand on y pense. J’ai pensé conserver certaines matières comme la géographie, les sciences, l’histoire pendant l’été!!!!

      Je mijote justement un programme présentement… je pense que cela va nous plaire😉

      J'aime

      1. Effectivement 3 matinées semblent très respectables et même très agréables pour tous si le temps est consacré à des matières autre que le français et les mathématiques. Un programme intéressant: Par exemple je n’ai pas eu le temps d’exploiter story of the world cette année, ou encore un travail sur le tour du monde en 80 jours, des lap books en sciences et le programme d’art :Artistik pursuit.

        Merci des précisions, maintenant je suis confiante et nous débutons une semaine de six jours dès ce matin avec en cadeau un après-midi libre. je continue à te lire pour découvrir d’autres bonne idées.

        J'aime

      2. Moi aussi, j’ai prévu à l’été sélectionné tous les projets que je n’ai jamais le temps de faire en profondeur. J’explore, présentement, un curriculum américain qui propose de belles choses à exploiter pendant les vacances. J’attends, par contre, d’être certaine que nous poursuivrons l’aventure tout au long de la prochaine année.

        J'aime

      3. c’est le curriculum de tapestry of grace dont tu parles? il semble vraiment fascinant, je suis allée consulter le site mais je te trouve très bonne de te retrouver dans toute cette documentation. C’est un programme immense! Je suis contente que tu l’expérimentes et je suis curieuse de découvrir d’avantage sur ce curriculum.

        J'aime

      4. oui… il a l’air franchement intéressant. Par contre, ma déception… plus on avance plus il est très « américain » c’est nettement moins intéressant pour ce que je recherche.

        J'aime

  5. Au fond, la difficulté pour toi, Sylvie, est de repenser tout ton programme pour qu’il soit lissé sur l’année complète en suivant les saisons mais je pense, qu’une fois ce gros travail fait, ça ira très bien. Peut être que si tu avais une grille de programmation, tu ressentirais moins ce « travail non fait qui aurait dû être fait », tu verrais que tu l’as prévu sur un autre temps…cela te rassurerait et pacifierait tes enfants, non?
    Au poulailler, je dois dire que j’ai de la chance, les enfants ne se comparent jamais. En tout cas, pas à haute voix…je ne suis pas dans leur tête…Cela vient très probablement du fait que je ne le fais jamais moi même et n’ai jamais toléré la moindre tentative. Je n’en ai aucun mérite…j’en ai simplement beaucoup souffert étant jeune…suffisamment pour y veiller…!

    J'aime

    1. Tu es sage Laurence… il m’arrive, à l’occasion, rarement heureusement,de m’échapper surtout pour des banalités mais Dieu que je me déteste d’avoir fait une telle chose même pour un manteau non rangé!

      Pour les enfants, j’ignore pourquoi ils se comparent autant, peut-être parce qu’ils sont 4 garçons… mais c’est hautement désagréable crois-moi.

      pour la planification, c’est exactement ce que je suis en train de planifier, j’attends d’être certaine que nous travaillerons ainsi pour la prochaine année entièrement. Sinon, j’aurai fait tout ça pour rien!!!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s