Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Journal quotidien


Bon matin tout le monde!

Inutile de vous dire à quel point je suis au ralenti…  Vous dire à quel point on apprécie la santé lorsqu’on est malade, même un tout petit peu!  J’ai l’impression de ne pas avoir dormi une minute alors que j’ai assez bien dormi en fait…  mais je suis fatiguée…  tellement.

Mais les enfants eux…  pas un seul de malade.  Je suis la seule, alors j’en profite pour me secouer un peu et les faire travailler.  On ne sait jamais, peut être que la semaine prochaine tout le monde sera grippé!

J’ai sauté ma journée différente ( histoire, science, etc… ) car je n’ai pas la force de faire des expériences ou des activités…  ouf…  simplement lire avec chacun ce matin…  me demande déjà un effort incroyable!

Alors on poursuit avec les petits romans en français par la lecture seulement à haute voix.  Je prépare le terrain pour demain.

  • L’homme qui plantait des arbres : lecture p.19-27
  • Le petit humain : lecture du chapitre 2

Bon je vous laisse…  j’ai reçu quelques questions à répondre… ça viendra un peu plus tard si j’ai l’énergie et le temps.

Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Journal quotidien


Bon matin tout le monde!

Je suis au ralenti depuis hier…  cette chose que j’avais évitée cet hiver vient de m’attaquer…  elle pénètre doucement, insidieusement… Je parle ici du rhume ou de la grippe! Nous n’avons rien eu de l’hiver, et voilà que depuis hier le mal de gorge est apparu, puis les courbatures, puis le mal de tête, puis la fatigue,…  alors tranquillement je sens disparaître mon énergie!  Je déteste ça.

Je vais tenter de travailler avec les enfants ce matin, car eux, ne sont pas malades!  Je poursuis ma route avec les deux plus jeunes et les romans choisis.  J’étais contente de mon idée de lire à haute voix avec mon fils-3 hier.  Il n’avait pas totalement compris le sens de plusieurs choses.  C’est un avantage de lire avec eux : je peux compléter les informations.  Nous avons passé beaucoup de temps à situer l’endroit sur un planisphère et nous avons cherché à comprendre ce qu’est réellement « une lande ».  Inutile de vous dire que nous n’habitons pas du tout dans un endroit similaire, alors ce n’est pas simple pour un jeune de « bien voir » dans sa tête un endroit comme celui-là.

Ce matin, on revient sur la lecture d’hier.

L’homme qui plantait des arbres : 

Description des lieux

On étudie le berger : type d’homme, description, son attitude, son hospitalité.

L’homme qui plantait des arbres début-page 19

Le petit humain

Une simple lecture suivie

Le petit humain de Alain serres_ chapitre 1

Je ne travaille pas grand chose pour le moment puisque j’attends la fin de la lecture du roman pour revenir sur les émotions, la diversité des points de vue, les besoins fondamentaux, l’image de soi, etc…

Je demande une lecture personnelle ce soir :

  • Le petit humain : chapitre 2
  • L’homme qui plantait des arbres : p.19-27

On fait la lecture à haute voix demain !

Bon, 7:33…  nous débutons dans quelques secondes… en espérant que l’énergie sera au rendez-vous!

Bonne journée à vous!

Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

Journal quotidien


Bon matin tout le monde!

Jour deux de notre exploration…  les enfants étaient bien surpris hier de notre route différente en classe!  C’est plaisant la nouveauté… alors?  ce fut un succès instantané!  J’ai vu les regards s’allumer tout de suite!  J’ai vu le regard de mon grand de secondaire 3 s’allumer…  mais je n’avais pas de roman encore pour lui! Je tiens à terminer notre séquence de travail sur les textes explicatifs…   je le prépare pour les évaluations à notre CS au printemps.

J’ai trouvé un peu difficile de travailler avec deux enfants sur des romans totalement différents.  Ce n’est pas si simple de travailler à plusieurs dans ce genre de contexte.   (Par exemple, lorsqu’on regarde la quatrième de couverture )

Je poursuis néanmoins mon idée de la semaine…

Aujourd’hui nous ferons ceci :

   

Le petit humain : lecture du premier chapitre.

L’homme qui plantait des arbres : lecture du début jusqu’à la page 19

Je ne fais que ça…  de la lecture uniquement !  Je vais prendre le temps de lire avec eux le texte.  Je veux prendre tout le temps nécessaire…  ne pas me stresser à faire « entrer ça » dans un nombre de jours que j’ai prédéterminé à l’avance.

C’est un gros changement pour moi…

Naturellement, on travaille aussi la grammaire qui était prévue de toute façon cette semaine.  Je vais donc lire avec un pendant que l’autre travaille à l’écrit en grammaire.

Bon je vous laisse, passez une belle journée!

Publié dans Tout ce qui n'a pas été classé encore....

L’an prochain…


Je commence mon exploration pour l’an prochain…  tranquillement…  Puisque je n’aurais que deux enfants en classe, – c’est incroyable quand j’y pense, je prends mon temps.

Pour le moment j’ai choisi mon programme de mathématique.

Je n’ai jamais trouvé un programme québécois qui ressemble à ce que je recherche, mais maintenant, j’y tiens.  On travaille différemment au Québec en mathématique…  on ne fait pas les choses de la même manière.  On doit donc apprendre à « vivre avec » pour bien réussir éventuellement.

Dernièrement, j’ai eu une discussion qui m’a fait beaucoup réfléchir.

J’ai rencontré un enseignant de mathématique à l’université qui me disait que les étudiants québécois sont généralement assez bons en mathématique au Québec.  Ayant dans ses cours des étudiants de plusieurs endroits dans le monde, il est surpris de constater que nos étudiants ne sont pas en retard, au contraire, souvent plus solides que d’autres étudiants venant de l’extérieur.  C’est donc une erreur de penser que nos programmes sont plus faibles et inadéquats.  Nous pensons la même chose, au Québec on s’éparpille, au primaire et au secondaire dans les compétences, au lieu de se centrer sur les connaissances à acquérir.

On y revient toujours… la  « drill »…   la répétition des exercices pour maîtriser une fois pour toute les notions de base.  Combien de fois j’ai été surprise de voir un problème survenir au secondaire qui n’était qu’une mauvaise connaissance d’une notion du primaire!

Il me disait, que pour lui c’est une erreur de laisser manipuler aussi longtemps les jeunes élèves avec du matériel mathématique…  Nous devrions, au contraire, amener les élèves à manipuler de vrais objets, dans la vraie vie.  D’ailleurs, beaucoup de concepts mathématique se comprennent réellement quand on les utilise au quotidien…  ne serait-ce que l’heure pour les plus jeunes!  Bon, je crois qu’il est toujours utile de manipuler pour les plus jeunes, mais je comprends l’idée de rendre la chose plus concrète que des petits cubes!

Je pourrais en parler longtemps, mais bon c’est un grand détour pour dire que j’ai choisis des programmes du Québec pour la prochaine année, uniquement des programmes québécois.  

Non, ils ne seront pas comme Singapour, mais je vais cibler une tonne de ressources que je possède pour rendre mon programme aussi enrichissant!

Mon fils-3 en 6e année

Je vais utiliser simultanément deux programmes!

Décimales de ERPI

decimale  decimale   

Pour moi, ce n’est pas suffisant…  naturellement…  je vais compléter avec :

Caméléon de CEC

   

Je possède plusieurs ressources pour compléter le tout!!!!

Mon fils de 3e année

Sans surprise… la version 4e année des mêmes programmes.

TamTam de ERPI

tamtam  tamtam

Caméléon de CEC

  

Même chose…  je possède plusieurs ressources pour compléter!!!!

Je ne serai probablement jamais réellement satisfaite de mon programme québécois, mais j’apprivoise tranquillement ceux-ci.  Lorsque je suis tombée dernièrement sur un de mes manuels enfants…   ouf…  j’ai de la difficulté à imaginer que j’ai fait des maths jusqu’à l’université! ha!  Nous n’avons pas régressé, pas avancé non plus… j’étais surprise de constater que le programme n’a pratiquement pas changé depuis 35 ans!